Master International en Nutrition et Diététique

Présentation du Programme

Il est amplement démontré que les habitudes alimentaires ont une influence majeure sur la santé de la population mondiale et qu'elles contribuent fortement à la mortalité due aux maladies non transmissibles, principalement les maladies cardiaques, le cancer et le diabète.

Des facteurs alimentaires tels qu'une consommation élevée de graisses trans, de boissons sucrées ou d'aliments transformés, ou une faible consommation de céréales, de graines, de fruits et de noix, entre autres, sont associés à un décès sur cinq dans le monde.


C'est pourquoi la société actuelle devient de plus en plus exigeante en termes de qualité de vie, où la nutrition, la diététique et l'alimentation jouent un rôle important, et il y a une demande croissante d'experts qualifiés dans ces domaines pour pouvoir répondre aux nouveaux besoins.

D'autre part, le développement technologique et la croissance exponentielle des nouvelles connaissances dans le domaine de la nutrition ont conduit à l'émergence de nouveaux concepts et compétences essentiels pour faciliter l'étude et le développement de nouvelles interventions nutritionnelles.

En ce sens, le Master International en Nutrition et Diététique s'adresse aux professionnels de la santé et des sciences connexes qui souhaitent compléter leur formation et se spécialiser dans différentes disciplines des sciences nutritionnelles, qui revêtent une grande importance dans le domaine de la santé, de la restauration et des organisations de promotion de la santé.
 

Spécialisations:

  • Alimentation de la mère et de l'enfant
  • Nutrition clinique
  • Santé publique et nutrition communautaire
  • Obésité et troubles de l'alimentation
  • Nutrition et soins gérontologiques
  • Nutrigénomique et aliments fonctionnels

Masters liés

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée, ainsi que la clarté, l'étendue et la conception didactique des contenus, permettent au Master International en Nutrition et Diététique de s'adresser aux professionnels qui travaillent principalement dans des postes liés à la santé, à l'enseignement, à l'industrie ou aux entreprises alimentaires.

Le Master International en Nutrition et Diététique s'adresse à:
 

  • Les diplômés universitaires en sciences de la santé qui souhaitent mettre à jour ou approfondir leurs connaissances en nutrition et diététique.
  • Les autres diplômés universitaires qui, en raison de leur pratique professionnelle, souhaitent se spécialiser dans la nutrition et la diététique.
  • Autres diplômés universitaires ayant un intérêt particulier pour le sujet.

Diplôme

La réussite du programme conduira à l'obtention d'une Master Internationale en Nutrition et Diététique.


Une fois le programme achevé avec succès, l'étudiant recevra le diplôme délivré par l'université où il s'est inscrit.

Structure du Programme

La durée estimée du Master International en Nutrition et Diététique est de 2 ans.

En ce qui concerne la répartition du temps, il est établi que :

  • Comme il s'agit d'un programme d'enseignement à distance et qu'il n'est pas soumis à des cours présentiels, il n'y a pas de date de début spécifique. Les étudiants peuvent donc s'inscrire à tout moment, dans la limite des places disponibles.
  • La durée maximale du programme est de 24 mois. Durant cette période de temps, l'étudiant doit avoir réussi toutes les évaluations correspondantes au programme.

La structure des crédits et des heures du Master international en Nutrition et Diététique est présentée dans le tableau suivant :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
Module obligatoire 38 11 380
Module Méthodologie et recherche 14 3 140
Modules optionnels 26 6 260
Module de Projet Final 12 4 120
TOTAL 90 24 900

a. L'équivalence en crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme : un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'étudiant est inscrit dans une université qui n'appartient pas à l'Espace européen de l'enseignement supérieur (EEES), le rapport entre les crédits et les heures peut varier.
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général

  • Répondre aux besoins découverts dans un contexte professionnel réel spécifique lié à la nutrition, à la diététique et à l'alimentation.

Objectifs spécifiques

  • Intégrer les connaissances acquises dans la pratique professionnelle afin d'agir de manière adéquate, optimale, efficace et fondée sur des données probantes.
  • Effectuer des travaux de recherche qui contribuent aux connaissances scientifiques dans le domaine de la nutrition.
  • Analyser et synthétiser les informations relatives au domaine de la nutrition, en privilégiant la pensée logique et le raisonnement scientifique.

Opportunités de carrière

Voici quelques-uns des débouchés professionnels du Master International en Nutrition et Diététique :

  • Les professionnels des sciences de la santé qui souhaitent se spécialiser dans un domaine de la nutrition.
  • Enseignant dans des programmes d'éducation formelle et non formelle destinés au personnel de santé, au personnel des services de restauration, aux centres d'information des consommateurs, aux associations de malades chroniques, aux écoles, aux centres civiques, aux centres sportifs, etc.
  • Gestionnaires ou responsables d'entreprises de restauration collective dans les écoles, la restauration, les hôtels, les hôpitaux, les maisons de retraite, etc.
  • Chercheur scientifique sur les questions liées à l'alimentation.
  • Technicien dans un service de recherche et développement (R&D) dans l'industrie pharmaceutique ou alimentaire.
  • Technicien dans un service marketing de l'industrie pharmaceutique ou alimentaire.
  • Technicien dans un service qualité de l'industrie pharmaceutique ou alimentaire.
  • Dans le domaine commercial des entreprises alimentaires ou pharmaceutiques proposant des lignes de produits fonctionnels ou présentant des caractéristiques nutritionnelles spécifiques.
     

Remarque: L'exercice des professions est réglementé par la législation de chaque pays.

Programme d'études

Le Master International en Nutrition et Diététique a une durée totale de 90 crédits ECTS (24 mois), répartis dans les modules suivants:

  • MODULES OBLIGATOIRES (38 CRÉDITS)

Le premier module, du Master explore en profondeur des domaines thématiques d'une grande pertinence et d'une actualité brûlante dans le domaine de la nutrition, d'un point de vue pluridisciplinaire et sur la base de preuves scientifiques.


Les matières et les crédits correspondants qui constituent les Modules obligatoiressont indiqués dans le tableau suivant :
 

  • MODULE DE MÉTHODOLOGIE ET DE RECHERCHE (14 CRÉDITS)

Ce module détermine les aspects fondamentaux des techniques et des étapes de la méthode scientifique, du processus de recherche et du développement du projet final.

Les matières et les crédits qui composent le module sont indiqués dans le tableau suivant :

MODULE MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE
# MATIÈRES CRÉDITS
1 Méthodologie de la Recherche Scientifique 5
2 Séminaire sur la santé PF 1
3 Practicum santé 8
  TOTAL 14

(*) 1 ECTS = 10 heures d'enseignement 15 heures de travail étudiant.

  • MODULES OPTIONNELS (26 CRÉDITS)

L'étudiant doit choisir un des modules composés des matières suivantes :

  • MODULE PROJET FINAL (12 CRÉDITS)

La dernière partie du master est consacrée au Projet Final de master (PF), sur un sujet lié à la spécialité choisie. Les étudiants doivent élaborer leur Projet Final conformément au règlement relatif au Projet Final :

MODULE PROJET FINAL
# MATIÈRES CRÉDITS
1 Projet final 12
  TOTAL 12

Remarque : Le contenu du programme académique peut faire l'objet de légères modifications, en fonction des mises à jour ou des améliorations.

Direction

Direction académique

  • Dr. Maurizio Antonio Battino.  Chercheur en biochimie et enseignant à la Scuola di Specializzazione in Scienza dell'Alimentazione. Professeur à l'Università Politecnica delle Marche. Directeur scientifique de l'Universidad Europea del Atlántico.  

Coordination académique générale

  • Dre. Irma Domínguez. Coordinatrice international Domaines de santé.
  • Dre. (c) Anna Marín. Coordinatrice de l'espace santé.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Adolfo Chávez Villasana (EPD). Docteur honoris causa de l'Universidad Autónoma Metropolitana-Xochimilco. Master en santé publique et chirurgien médical.
  • Dr. Alfredo Entrala Bueno. Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé. Directeur du département de physiopathologie de l'Université Alfonso X El Sabio.
  • Dr. Ángel Nogueira Pérez. Master en Nutrition de l'Université de Barcelone. Diplômé en sciences et technologies alimentaires et diplômé en Nutrition humaine et diététique de l'université San Pablo CEU.
  • Dr. Antonio Martos Martín. Docteur de l'Université de Grenade. Chargé de cours à l'Université de Grenade et à l'université de Malaga.
  • Dr. Carlos Iglesias Rosado. Chef du département de nutrition à l'Université Alfonso X El Sabio.
  • Dr. Enrique Roche Collado. Enseignant de nutrition et directeur adjoint de l'Institut de bio-ingénierie de l'Université Miguel Hernández.
  • Dr. Francisco José Pérez Cano. Docteur en pharmacie et professeur à la faculté de pharmacie de l'Université de Barcelone.
  • Dr. Gaspar Berbel Giménez. Docteur en sociologie et master en méthodologie de la recherche : Conception et statistiques de l'Université autonome de Barcelone.
  • Dr. Iñaki Elío Pascual. Docteur en projets avec une ligne de recherche en santé et nutrition. Coordinateur du diplôme en Nutrition Humaine et Diététique à l'Universidad Europea del Atlántico.
  • Dr. Joan Trabal Vílchez. Docteur en alimentation et nutrition et professeur externe à l'Université de Barcelone.
  • Dr. José Luís Quiles Morales. Docteur en biologie et professeur au département de physiologie de l'Université de Grenade.
  • Dr. José Maldonado Lozano. Enseignant de pédiatrie à l'Université de Grenade.
  • Dr. José Mataix Verdú (EPD). Enseignant de physiologie à l'Université de Grenade.
  • Dr. Juan Manuel Morillo Velázquez. Docteur en odontologie de l'Université Complutense de Madrid. Chargée de cours à l'école d'infirmières et de physiothérapie San Juan de Dios de l'Université pontificale de Comillas.
  • Dr. Maurizio Antonio Battino.  Chercheur en biochimie et enseignant à la Scuola di Specializzazione in Scienza dell'Alimentazione. Professeur à l'Università Politecnica delle Marche. Directeur scientifique de l'Universidad Europea del Atlántico.
  • Dr. Nabil Benomar El bakali. Docteur en Sciences biologiques de l'Université de Grenade. Maître de conférences à l'Université de Jaén.
  • Dr. Pedro Bullón Fernández. Enseignant à l'Université de Séville. Chef du groupe de recherche sur l'étiologie et la pathogénie parodontales, la pathologie orale et les maladies musculaires à l'Université de Séville.
  • Dr. Roberto Silva Piñeiro. Docteur de l'Université Santiago de Compostela.. Professeur d'activité physique pour les enfants et de gérontologie à l'Université de Vigo.
  • Dr. Rodrigo Serrat Fernández. Docteur en psychologie et titulaire d'un master interuniversitaire en psychogérontologie de l'Université de Barcelone. Professeur à l'Université de Barcelone.
  • Dre. Paola Espinoza Guzman. Docteure en psychologie clinique et de la santé de l'Université de Barcelone. Chargée de cours dans les masters en psychologie, nutrition et médecine à l'Université autonome de Barcelone et à l'Université de Barcelone.
  • Dre. Alba M. Santaliestra Pasías. Docteure en déterminants génétiques, nutritionnels et environnementaux de la croissance et du développement à l'Université de Saragosse.
  • Dre. Alicia Molina López. Docteure en biomédecine de l'Universitat Rovira i Virgili. Chercheur postdoctoral à l'Institut d'Investigació Sanitàira Pere Virgili et diététicien-nutritionniste spécialisé dans la chirurgie bariatrique et l'endoscopie pour le traitement de l'obésité et des pathologies digestives.
  • Dre. Almudena Pérez Torres. Docteure en nutrition de l'Université de Pharmacie. Professeur associé à l'UEM et à l'UCM.
  • Dre. Andrea Arreguín. Docteure et master en nutrigénomique et nutrition personnalisée de l'Université des îles Baléares. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Angélica Quintero Flórez. Docteure en Sciences de la santé de l'Université de Jaén. Master en technologie alimentaire et en hygiène de l'université nationale de La Plata. Chargé de cours à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Àngels Franch Masferrer. Docteur en pharmacie et professeur à l'Université de Barcelone.
  • Dre. Claudia Nelly Orozco. Docteure en Sciences de la santé publique de l'Université de Guadalajara. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
    Dre. Clícia Jatahy Peixoto. Docteure en psychogérontologie. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana et à l'Universidad Internacional de Valencia.
  • Dre. Cristina Jardí Piñana. Docteure en Nutrition et métabolisme de l'université Rovira i Virgili.
  • Dre. Divka Inge Rojic Becker. Docteur en neurosciences de l'Université autonome de Barcelone. Chercheuse au sein du groupe d'amélioration et de récupération de la mémoire du département de psychobiologie de l'Université autonome de Barcelone.
  • Dre. Elena García García. Docteure en pharmacie de l'Université de Grenade. Professeure de nutrition et de bromatologie à l'Université Miguel Hernández.
  • Dre. Esther Fuentes Marhuenda. Docteure en sciences de l'Université d'Alicante. Professeure au département de nutrition et de bromatologie de l'Université Miguel Hernández.
  • Dre. Gema Torres Luque. Docteure en sciences du sport. Master en haute performance dans le sport. Professeure et coordinatrice du domaine didactique de l'expression corporelle à l'Université de Jaén.
  • Dre. Griselda Herrero Martín. Docteure en biochimie et titulaire d'un master en immunologie moléculaire et cellulaire de l'Université de Grenade.
  • Dre. Hikmate Abriouel Hayani. Enseignante de microbiologie à l'Université de Jaén. Maîtresse de conférences à l'Université de Jaén.
  • Dre. Isabel Martorell. Docteure en biomédecine de l'Universitat Rovira i Virgili. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Joana Pérez. Docteure en psychologie : Individu, groupe, organisation et culture et licence en psychologie de l'Université du Pays basque.
  • Dre. Laura Moro. Docteure en médecine (épidémiologie, santé publique et santé internationale) de l'Université de Barcelone.
  • Dre. Mª Cristina Castellote Bargalló. Docteure en pharmacie, professeure et directrice du département de physiologie à la faculté de pharmacie de l'Université de Barcelone.
  • Dre. Magdalena Martínez Cañamero. Professeure de microbiologie à l'Université de Jaén.
  • Dre. Magdalena Massot Cladera. Docteure en alimentation et nutrition de l'Université de Barcelone. Master en nutrition et métabolisme, Université de Barcelone. Diplôme de troisième cycle en nutrition et troubles alimentaires de l'Université Ramón Llull.
  • Dre. Margarida Castell Escuer. Docteure en pharmacie et professeur de physiologie à l'Université de Barcelone.
  • Dre. María del Pino Sánchez Hernández. Docteure en gérontologie et maître de conférences à l'Université de Grenade.
  • Dre. María Dolores García Olalla. Docteure en psychologie de l'université Rovira i Virgili. Maîtresse de conférences à l'Université Rovira i Virgili.
  • Dre. Marian Margarita Araujo Yaselli. Docteure en santé publique de l'université d'Alicante et titulaire d'une maîtrise en bioéthique de l'université Complutense de Madrid.
  • Dre. Mercedes Briones. Docteure international en nutrition infantile de l'Université de Grenade. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Miriam Muñoz de Chávez. Docteure en biologie de l'Université de Jaén. Personnel de recherche au département des sciences de la santé de l'Université de Jaén.
  • Dre. Misericordia Camps Llauradó. Docteure en psychologie. Chercheuse et enseignante à l'université Rovira i Virgili.
  • Dre. Montserrat Celdrán Castro. Docteure interuniversitaire en psychologie de l'éducation de l'Université de Barcelone. Professeure associé au département de psychologie du développement et de l'éducation de l'Université de Barcelone
  • Dre. Nohora Milena Martínez. Docteure en santé mentale : Génétique et environnement par l'Universitat Rovira i Virigili et l'Université d'Almeria.
  • Dre. Nuria Garatachea. Docteure en sciences de l'activité physique et du sport. Maîtresse de conférences à l'Université de Saragosse.
  • Dre. Núria Ibarrola Jurado. Docteure en nutrition et métabolisme de l'Universitat Rovira i Virgili. Personnel de recherche auInstitut de recherche en santé Pere Virgili.
  • Dre. Priscilla Almeida. Docteure en biomédecine de l'Université de Saragosse. Professeur à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Rosa Elena Yáñez. Docteure en nutrition et métabolisme de l'université Rovira i Virgili. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Roxana Michel Márquez Herrera. Docteure en sciences de la santé publique de l'université de Guadalajara, Centro Universitario de Ciencias de la Salud. Professeure au Centro Universitario de Ciencias de la Salud de l'Université de Guadalajara.
  • Dre. Sandra Sumalla. Docteure en projets de santé et de nutrition de l'Universidad Internacional Iberoamericana. Doyenne et professeur de la faculté des sciences de la santé à l'Universidad Europea del Atlántico.
  • Dre. Silvia Quer. Docteure en psychologie clinique et de la santé. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Dre. Susana Martínez. Docteure en biologie de l'université de León. Chargée de cours à l'Universidad Europea del Atlántico.
  • Dre. Tatiana Lacruz Gascón. Docteure en psychologie clinique et de la santé de l'Université autonome de Madrid. Master en psychologie générale de la santé de l'Université autonome de Madrid.
  • Dr. (c) Luis Cabañas. Candidat au doctorat en médecine et titulaire d'un master en nutrition personnalisée et communautaire de l'Université de Valence.
  • Dr. (c) Jesús Francisco García Gavilán. Candidat au doctorat en nutrition et métabolisme à l'Université Rovira i Virgili. Chercheur pré-doctoral PFIS à l'unité de nutrition humaine de l'Université Rovira i Virgili.
  • Dre. (c) Anna Marín. Candidate au doctorat en éducation. Chargée de cours à l'Universidad Europea del Atlántico.
  • Dre. (c) Irma Domínguez. Candidate au doctorat en éducation à l'Universidad Internacional Iberoamericana. Chargée de cours à l'Universidad Europea del Atlántico.
  • Dre. (c) Thania Chio. Candidate au doctorat en éducation. Professeure à l'Universidad Internacional Iberoamericana et dans des universités partenaires.
  • Dre. (c) Marta Tejón Fernández. Docteure en sciences médicales à l'Université d'Almeria. Enseignante à l'école de la santé et du sport, Diputación de Almería, Nutriscience.
  • Dre. (c) Blanca Alabadí Pardiñes. Candidate au doctorat en médecine à l'Université de Valence. Chercheuse au sein du groupe de recherche sur le risque cardiométabolique de l'Institut de recherche en santé de l'hôpital clinique de Valence et du groupe de recherche du Dr. Real au Centre du réseau de recherche biomédicale spécialisé dans le diabète et les maladies métaboliques associées (CIBERDEM).
  • Dre. (c) Estefanía Parejo. Candidate au doctorat en biomédecine et au master en déterminants génétiques, nutritionnels et environnementaux de la croissance et du développement à l'Université de Grenade.
  • Dre. (c) Noemí Redondo Useros. Candidate au doctorat en biochimie, biologie moléculaire et biomédecine et au master en recherche immunologique à l'Université Complutense de Madrid.
  • Master Tania Herrera. Master of Business de l'université du Queensland. Master en gestion de la mondialisation et Master en santé publique de l'Université du Chili.
  • Master Laura Martín. Master en santé et coopération internationales et expert en communication et marketing numérique dans le domaine de la santé. Consultante/auditrice en qualité alimentaire. Chargé de cours à l'Universidad Internacional Iberoamericana.
  • Master Maria Eugenia Delvaux. Master en nutrition et diététique internationales. Chargée de cours à l'Universidad Internacional Iberoamericana.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.