Master en Nutrition et Biotechnologie Alimentaire

Présentation du Programme

L´une des plus grandes réussites de l´être humain tout au long de l´histoire évolutive a été la transformation des matières premières alimentaires que la nature lui fournit en aliments sains, sûrs, hautement nourrissants et avec des propriétés organoleptiques et nutritionnelles qui les définissent et les distinguent des autres, et qui en plus contribuent à maintenir son organisme sain.

L´alimentation doit être considérée comme un outil qui permet non seulement d’avoir une bonne nutrition mais aussi d’améliorer l´état de santé de l´individu. L´étroite relation existant entre alimentation, nutrition et santé s´est vue clairement renforcée par les progrès scientifiques dans divers domaines, comme la génomique, la protéomique ou la biotechnologie des aliments; ce qui rendra possible dans un avenir non lointain de rapprocher les demandes nutritionnelles et le comportement physiologique face aux différents types d´aliments de manière personnalisée pour chaque individu en fonction du fond génétique.

A qui le Master s'adresse-t-il?

Le Master en Nutrition et Biotechnologie Alimentaire s´adresse aux titulaires de diplômes universitaires officiels en:

  • Nutrition et Diététique
  • Technologie des Aliments
  • Chimie
  • Biotechnologie
  • Biologistes spécialisés en nutrition
  • Autres titulaires de diplômes universitaires officiels qui de par leur métier désireront se spécialiser en Nutrition et Biotechnologie Alimentaire.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Master en Nutrition et Biotechnologie Alimentaire.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

La durée prévue pour le Master en Nutrition et Biotechnologie alimentaire est de 24 mois (2 ans).

Quant à la répartition du temps, on dispose que :

S’agissant d’un programme à distance non soumis à des cours présentiels, il n’y a pas de date concrète d’ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.

Dans le délai de 24 mois maximum pour réaliser le programme, l’étudiant doit avoir réussi toutes les épreuves d’évaluation requises.

La structure des crédits du Master en Nutrition et Biotechnologie alimentaire est récapitulée dans le tableau suivant :

  CRÉDITS ECTSa DURÉEb HEURES
1e Partie : Modules Fondamentaux 15 4 150
2e Partie : Modules obligatoires 35 7 350
3e Partie : Modules facultatifs 20 5 200
4e Partie : Stages Présentiels Supervisés (SPS)c 16 4 160
5e Partie : Projet Final de Master 15 4 150
TOTAL 101 24 1010

a. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l’université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier. Les crédits et les heures peuvent varier selon l’université qui délivre le diplôme.
b. Durée en mois.
c. La structure de crédits et la durée peuvent varier en fonction du développement des SPS. Les SPS ne sont obligatoires que si l’Université qui délivre le diplôme l’exige.

Objectifs

Objectif général

  •  Transmettre des connaissances avancées dans le domaine de la nutrition, en y incluant les derniers progrès en génomique, protéomique et biotechnologie, dans le but de développer un raisonnement critique qui permet de faire la distinction entre croyances sans fondement scientifique et la nutrition basée sur l’évidence.

Objectifs spécifiques

  • Développer des programmes interdisciplinaires d’évaluation de l’état nutritionnel aussi bien à l’âge adulte qu’à l’âge avancé.
  • Connaître les derniers progrès en technologie alimentaire et leur importance pour la qualité des aliments.
  • Connaître les principaux composants des aliments fonctionnels ainsi que eurs effets sur la santé.

Opportunités de carrière

Parmi les débouchés professionnels du Programme de Máster en Nutrition et Biotechnologie Alimentaire, nous pouvons citer:

  • Professionnels des Sciences de la Santé qui désirent se spécialiser dans un secteur du domaine de la Nutrition et de la Biotechnologie alimentaire.
  • Enseignant en programmes d´éducation formelle et non formelle adressés au personnel sanitaire, personnel de services de restauration, centres d´information au consommateur, associations de malades chroniques, collèges, centres civiques, centres sportifs, etc.
  • Gérants ou responsables d´entreprises de restauration collective de collèges, service de traiteurs, hôtels, hôpitaux, gériatriques, etc.
  • Chercheur scientifique sur des thèmes liés à l´alimentation.
  • Technicien dans un département de Recherche et Développement (RD) de l´industrie pharmaceutique ou alimentaire.
  • Technicien dans un département de Marketing de l´industrie pharmaceutique ou alimentaire.
  • Technicien dans un département de Qualité de l´industrie pharmaceutique ou alimentaire.
  • Commercial dans des entreprises alimentaires ou pharmaceutiques avec des lignes de produits fonctionnels ou avec des caractéristiques nutritionnelles concrètes.

Remarque: L'exercice des professions est régi par la législation de chaque pays.

Programme d'études

Le Master en Nutrition et Biotechnologie alimentaire est composé des parties décrites ci-après :

  • 1e PARTIE : MODULES FONDAMENTAUX (150 HEURES)

Les matières qui composent les Modules Fondamentaux permettent de poser les bases de la biochimie et de la bromatologie, de leurs fondements théoriques et conceptuels à l’analyse des tendances alimentaires de la société actuelle.

Les matières de ce module sont présentées dans le tableau suivant :

  • 2e PARTIE : MODULE OBLIGATOIRE (350 HEURES)

Les matières qui composent les Modules Obligatoires portent sur des disciplines liées à la biotechnologie alimentaire, aux sciences omiques et à la conservation, la production et la sécurité alimentaire.

  • 3e PARTIE : MODULES FACULTATIFS (200 HEURES)

Les Modules Facultatifs favorisent la spécialisation de l’étudiant dans les domaines suivants : Conception d’Aliments sains, Microbiologie alimentaire ou Nutrition.

L’étudiant doit choisir l’un des Modules Facultatifs présentés ci-dessous :

MODULE FACULTATIF : CONCEPTION D’ALIMENTS SAINS*
# MATIÉRES CRÉDITS
1 Conception de nouveaux produits dans l’industrie agroalimentaire 5
2 Durée de conservation des aliments 5
3 Alimentation, santé et communication 5
4 Planification et gestion de projets 5
TOTAL 20

*Les étudiants qui choisissent l’option Conception d’Aliments sains doivent effectuer des stages virtuels de laboratoire (obligatoires) dans les matières Conception de nouveaux produits dans l’industrie agroalimentaire et Durée de conservation des aliments. 

  • 4e PARTIE : STAGES PRÉSENTIELS SUPERVISÉS (160 HEURES)

Les Stages Présentiels Supervisés (SPS) ne sont obligatoire que si l’Université dans laquelle l’étudiant s’est inscrit l’exige.

L’étudiant effectuera les activités professionnelles propres au programme dans un contexte professionnel authentique. Le déroulement des SPS devra se faire selon le Guide de SPS que l’institution fournira à l’étudiant. Les étudiants seront chargés de trouver un centre dans lequel ils souhaitent effectuer leurs stages et ce dernier devra être validé par la direction du Programme Académique.

4e PARTIE : STAGES PRÉSENTIELS SUPERVISÉS
# MATIÉRES CRÉDITS
1 Stages Présentiels Supervisés 16
TOTAL 16
  • 5e PARTIE : PROJET FINAL DE MASTER (150 HEURES)

Le Projet Final (PF) doit avoir un caractère professionnalisant. Selon les directives décrites dans la Réglementation du PF, l’étudiant doit réaliser une proposition et/ou la mise en œuvre d'une action dans le but de répondre aux besoins identifiés dans un contexte professionnel réel, en lien avec le domaine professionnel auquel est rattaché le programme suivi.

5e PARTIE : PROJET FINAL DE MASTER
# MATIÉRES CRÉDITS
1 Projet final 15
TOTAL 15

Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations.

Description des sujets

1e PARTIE : MODULE FONDAMENTAL

  1. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

    Cette matière présente les étapes du processus de recherche et ses techniques, afin que l’étudiant fasse une approche avec la méthode scientifique et que cela lui permette d’apporter des contributions dans son domaine de travail. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Aspects épistémologiques de la recherche scientifique. Le processus de recherche scientifique. Comment démarrer une recherche ? Le projet : point de départ. Construction du cadre théorique. Conception de la stratégie méthodologique. Le rapport de recherche.

  2. PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE L’ALIMENTATION ET DE LA NUTRITION

    Cette matière met l’accent sur les domaines de recherche bibliographique, de nutrition fondée sur la preuve et d’étiquetage des aliments. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    La recherche bibliographique. La nutrition fondée sur la preuve. L’importance de l’étiquetage des aliments.

  3. BIOCHIMIE NUTRITIONNELLE

    Cette matière propose une approche scientifique du métabolisme des nutriments tout en décrivant leur fonction au niveau cellulaire et moléculaire qui met l’accent sur les voies métaboliques, l’enzymologie et la régulation du métabolisme. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Métabolisme et sa régulation Intégration métabolique. Régulation de l'expression génique Devenir métabolique des hydrates de carbone Devenir métabolique des lipides. Devenir métabolique des acides aminés. Composés azotés conditionnellement essentiels.

  4. ALIMENTS

    Cette matière évalue les différents groupes d’aliments d’un point de vue bromatologique et d’application technologique. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Œufs et dérivés. Graisses et huiles. Lait et dérivés. Viandes et dérivés. Poissons et dérivés. Céréales, légumineuses et tubercules. Fruits et légumes. Stimulants. Édulcorants, condiments et épices. Boissons. Additifs alimentaires.

  5. NOUVELLES TENDANCES DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE

    Cette matière fait la distinction entre les contraintes ayant eu une influence et celles ayant actuellement un impact sur l’évolution des nouvelles tendances alimentaires. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Les composants marquant les nouvelles tendances de consommation alimentaire. Les tendances de consommation alimentaire fondées sur l’amélioration et l’entretien de la santé. Les nouvelles technologies appliquées au secteur alimentaire. L’application de la génétique dans les nouvelles tendances de consommation alimentaire.

2e PARTIE : MODULE OBLIGATOIRE

  1. PRINCIPES DE BIOTECHNOLOGIE, GÉNOMIQUE ET PROTÉOMIQUE EN ALIMENTATION ET NUTRITION

    Cette matière analyse l’apport de la génomique et des principes de la biotechnologie dans l’industrie agroalimentaire à la nutrition de l’homme. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Microbiologie industrielle. Nouvelles biotechnologies. Produits d’intérêt pour la santé. Produits pour l’industrie alimentaire. Génomique et protéomique. Applications à l’alimentation et à la nutrition.

  2. NUTRIGÉNOMIQUE

    Cette matière expose l’influence des nutriments dans la régulation de l’expression génique et fait connaître l’interaction des gènes dans le régime alimentaire des individus. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Perspectives d’avenir en nutrigénomique. Effets des gènes sur le régime alimentaire. Les nutriments en tant que régulateurs de l’expression génique. Implications physiopathologiques. Interactions nutriments-gènes en situations physiologiques et pathologiques.

  3. ALIMENTS FONCTIONNELS ET TRANSGÉNIQUES

    Cette matière met l’accent sur la connaissance des aliments transgénqiues et permet de reconnaître les différents aliments fonctionnels actuellement sur le marché. Cette matière est composée des thèmes suivants : Aliments fonctionnels. Aliments transgéniques.

  4. NOUVELLES TECHNOLOGIES DE CONSERVATION DES ALIMENTS

    Cette matière analyse les principales caractéristiques des technologies de pointe en matière de conservation des aliments et leurs avantages et inconvénients par rapport aux technologies plus traditionnelles. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    La conception expérimentale. Hautes pressions dans la conservation d’aliments. Pulsations électriques à haute tension comme moyen de conservation. Ionisations des denrées alimentaires. Lumière ultraviolette. Ultrasons. Champs électromagnétiques. Emballages dans la conservation d’aliments.

  5. ANALYSE DES RISQUES DANS LA PRODUCTION D’ALIMENTS

    Cette matière étudie les principales manières d’analyser les risques des aliments pour éviter qu’ils impliquent un risque pour le consommateur final et pour appliquer un « plan food defense ». Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Augmentation des exigences en matière de qualité et de sécurité alimentaire. Mondialisation : influence sur la sécurité alimentaire. Étapes pour le développement d’un « plan food defense ».

  6. SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : NORMES INTERNATIONALES DE QUALITÉ ET AUDIT

    Cette matière analyse le rôle fondamental de la sûreté alimentaire dans chacun des processus de la chaîne alimentaire, en examinant les systèmes de qualité et audit pour garantir la sécurité alimentaire au consommateur. Cette matière est composée des thèmes suivants :

    Qualité alimentaire. Audit. Certification. Accréditation. Systèmes de gestion de la qualité : normes ISO 9000. Qualité hygiénique dans le secteur alimentaire : système d’analyse des dangers et points de contrôle critiques. Prévention des risques professionnels dans le secteur agroalimentaire. Modèle d’excellence et de qualité (EFQM). Normes internationales de qualité.

3e PARTIE : MODULES FACULTATIFS

  1. MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE

    TRANSMISSIONS DE MICRO-ORGANISMES PATHOGÈNES DANS LES ALIMENTS

    Cette matière permet de différencier les principaux virus, bactéries, prions, mycotoxines et parasites susceptibles d’affecter les aliments et la santé du consommateur. Cette matière est composée des thèmes suivants : Nouvelles tendances en éducation nutritionnelle. Bactéries Gram-positives. Bactéries Gram-négatives. Virus et prions. Mycotoxines. Parasites.

    MÉTHODES DE DÉTECTION DE BACTÉRIES PATHOGÈNES DANS LES ALIMENTS

    Cette matière fournit une vision détaillée de l’analyse microbiologique des aliments et l’utilisation de différentes méthodes de détection de bactéries pathogènes. Cette matière est composée des thèmes suivants : Introduction à l'analyse microbiologique des aliments. Bactéries Gram-positives. Bactéries Gram-négatives. Introduction aux techniques de biologie moléculaire. Isolement d’ADN génomique bactérien. Techniques d’hybridation. Techniques d’amplification de l’ADN. Typage de micro-organismes. Analyse moléculaire de la diversité microbienne dans les aliments.

    CONTRÔLE DES MICRO-ORGANISMES DANS LES ALIMENTS

    ÉLABORATION D’ALIMENTS FERMENTÉS

    Cette matière fait la distinction entre les différents types d’aliments fermentés et permet de connaître en détail leurs caractéristiques, processus d’élaboration et aspects microbiologiques. Cette matière est composée des thèmes suivants : Lait et laitages. Produits à base de viande fermentés. Produits végétaux fermentés. Boissons alcoolisées.

  2. NUTRITION

    NUTRITION ET SYSTÈME IMMUNITAIRE

    Cette matière analyse l’importance de l’alimentation dans les réponses immunitaires de l’organisme dans ses différents niveaux. Cette matière est composée des thèmes suivants : Système immunitaire. Immuno-nutrition. Acides gras et système immunitaire. Antioxydants naturels : vitamines, minéraux et polyphénols. Probiotiques, prébiotiques et système immunitaire. Autres micronutriments agissant sur le système immunitaire : vitamines, acides aminés et nucléotides. Lait maternel. Effet du régime alimentaire sur l’éducation précoce et la programmation immunologique. Immuno-nutrition dans des situations spéciales.

    INFLAMMATION ET NUTRITION

    Cette matière entend soutenir l’importance des réponses inflammatoires du corps humain pour l’entretien de sa propre homéostasie. Cette matière est composée des thèmes suivants : L’inflammation dans le cadre général de la réponse immune. Interactions générales entre les nutriments et les processus inflammatoires. La barrière intestinale dans la réponse immune et inflammatoire. Nutrition et processus inflammatoires en se fondant sur l’allergie. La nutrition dans les maladies auto-immunes : polyarthrite rhumatoïde et lupus érythémateux disséminé. Influence de la nutrition sur le composant inflammatoire des processus métaboliques et cardiovasculaires. Nutrition et contrôle du composant inflammatoire dans la parodontite.

    NUTRITION INFANTILE ET ORIGINE FŒTALE DES PATHOLOGIES

    Cette matière permet de connaître les modèles de croissance des organes et des tissus de la gestation à l’étape adulte de l’homme et la sensibilité de chacun aux conditions difficiles en mettant un accent particulier sur ce qui est relatif à la nutrition infantile et au développement de possibles pathologies d’origine fœtale. Cette matière est composée des thèmes suivants : Étude de la croissance et sa régulation du fœtus à l’âge adulte. L’alimentation pendant la période de l’allaitement. Nutrition de l’enfant préscolaire ou scolaire. Nutrition de l’adolescent. Origine fœtale des maladies de l’adulte.

    NUTRITION, VIEILLISSEMENT ET ANTI-ÂGE

    Cette matière analyse les modèles de la perte de fonctionnalité des organes et tissus de l’âge adulte à la vieillesse de l’homme et la sensibilité de chacun aux conditions difficiles, en mettant un accent particulier sur la relation de la nutrition avec la prévention des possibles pathologies propres au vieillissement. Cette matière est composée des thèmes suivants : Nutrition dans le vieillissement : Introduction et concepts. Physiologie du vieillissement et son influence sur l’alimentation. Planification de menus. Évaluation nutritionnelle. Régimes alimentaires thérapeutiques et polymédication dans la vieillesse. Vieillissement en bonne santé et anti-âge.

  3. CONCEPTION D’ALIMENTS SAINS

    CONCEPTION DE NOUVEAUX PRODUITS DANS L’INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

    Cette matière met l’accent sur les fondements de la conception de produits alimentaires traitant de combler les attentes des consommateurs et prenant en compte les implications de ces derniers sur la santé de l’homme. Cette matière est composée des thèmes suivants : Les nouveaux aliments : qui sont-ils, pourquoi en a-t-on besoin et quelles conditions doivent-ils remplir ? Gestion de l'innovation du point de vue de la conception de nouveaux produits dans l’industrie agroalimentaire. Nouvelles technologies pour de nouveaux produits. L’approche de la santé comme axe dans la création de nouveaux produits.

    DURÉE DE CONSERVATION DES ALIMENTS

    Cette matière met l’accent sur la connaissance de la durée de conservation, les facteurs qui y ont un impact et sur la manière de la prolonger en fonction de chaque groupe d’aliments. Cette matière est composée des thèmes suivants : Introduction. Concept de durée de conservation. Facteurs ayant un impact. Stabilité microbiologique. Analyse sensorielle des aliments. Test de durée de conservation accélérée. Prolongement de la durée de conservation. Durée de conservation dans les groupes d’aliments.

    ALIMENTATION, SANTÉ ET COMMUNICATION

    Cette matière évalue l’importance de la communication pour l’éducation nutritionnelle et l’importance du marketing nutritionnel et le contrôle nécessaire sur la publicité que font des entreprises de leurs produits afin d’éviter la publicité des propriétés non prouvées de leurs produits. Cette matière est composée des thèmes suivants : Importance de la communication en nutrition. Marketing et santé. Régulation de la publicité. Communication en nutrition et éducation nutritionnelle.

    PLANIFICATION ET GESTION DE PROJETS

    Cette matière met l’accent sur la gestion des projets dans le domaine de l’industrie alimentaire et son importance dans la réalisation d’une production alimentaire efficace et effective. Cette matière est composée des thèmes suivants : Projets dans l’industrie. Introduction à la gestion de projets. Gestion de projets. Suivi et contrôle du projet. Évaluation du projet.

4e PARTIE : PROJET FINAL DE MASTER

La dernière partie de ce programme est destinée à l’élaboration du projet final de Master (PFM), qui peut être réalisée en parallèle à l’étude des matières des précédents modules.

 

Direction

Direction Académique

  • Dr Maurizio Antonio Battino.  Chercheur en Biochimie et enseignant de la Scuola di Specializzazione in Scienza dell'Alimentazione. Maître de conférences de la Università Politecnica delle Marche. Directeur scientifique de l'Université Européenne de l'Atlantique. 

Coordination Générale Académique

  • Dre. (en cours) Irma Domínguez. Coordinatrice internationale des domaines de la Santé.
  • Dre. (en cours) Anna Marín. Coordinatrice internationale du domaine de la Santé.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Antonio M. Gálvez del Postigo Ruiz. Doctorat en Science de l'Université de Grenade. Professeur et directeur de l’École de Doctorat de l’Université de Jaén.
  • Dr. Enrique Roche Collado. Professeur de Nutrition et sous-directeur de l’Institut de Bio-ingénierie de l'Université Miguel Hernández.
  • Dr. Francisco José Pérez Cano. Doctorat en Pharmacie et professeur titulaire de la Faculté de Pharmacie de l’Université de Barcelone.
  • Dr. Iñaki Jordi Elío. Doctorat en Projets de Santé et Nutrition de l’Université Internationale Ibéro-américaine. Directeur académique et professeur de la filière Nutrition humaine et Diététique de l’UNEATLANTICO
  • Dr. José Luís Quiles Morales. Doctorat en Biologie et professeur du département de physiologie de l’Université de Grenade.
  • Dr. José Mataix Verdú (EPD). Professeur de Physiologie de l’Université de Grenade.
  • Dr. Juan Manuel Morillo Velázquez. Doctorat en Odontologie de l'Université Autonome de Madrid. Enseignant de l'École des soins infirmiers et Physiothérapie San Juan de Dios de l'Université pontificale Comillas.
  • Dr Maurizio Antonio Battino.  Chercheur en Biochimie et enseignant de la Scuola di Specializzazione in Scienza dell'Alimentazione. Maître de conférences de la Università Politecnica delle Marche. Directeur scientifique de l'Université Européenne de l'Atlantique. 
  • Dr. Nabil Benomar El Bakali. Doctorat en Sciences biologiques de l’Université de Grenade Maître de conférences de l’Université de Jaén.
  • Dr. Pedro Bullón Fernández. Maître de conférences de l’Université de Séville. Responsable du groupe de recherche Étiologie et Pathogénie parodontale, Pathologie orale et Maladies musculaires de l’Université de Séville.
  • Dr. Rafael Tojo Sierra. Maître de conférences de Pédiatrie de l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • Dr. Rubén Pérez Pulido. Doctorat en Biologie de l'Université de Jaén. Maître de conférences du Département de Microbiologie de l’Université de Jaén.
  • Dre. Alejandra María Corona Romero. Doctorat en Sciences de la Santé publique de l’Université de Guadalajara. Enseignante et chercheuse.
  • Dre. Andrea Arreguín. Doctorat et Master universitaire en Nutrigénomique et Nutrition personnalisée de l’Université des Îles Baléares. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Angélica Quintero Flórez. Doctorat en Sciences de la Santé de l’Université de Jaén. Master en Technologie et Hygiène des aliments de l’Université nationale de la Plata. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Àngels Franch Masferrer. Doctorat en Pharmacie et professeure titulaire de l’Université de Barcelone.
  • Dre. Assumpció Roset Elías. Doctorat en Pharmacie. Coordinatrice du programme d’Éducation pour la santé au Département d’Éducation de la Generalitat de Catalunya.
  • Dre. Claudia Nelly Orozco. Doctorat en Sciences de la Santé publique de l’Université de Guadalajara. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Elena Aguilar Aguilar. Doctorat en Nutrition de l'Université Complutense de Madrid. Nutritionniste chercheuse à l’IMDEA (Institut Madrilène des Hautes Études)
  • Dre. Elena García García. Doctorat en Pharmacie de l'Université de Grenade. Maître de conférences du Département de Nutrition et Bromatologie de l’Université Miguel Hernández.
  • Dre. Elena González Fandos. Maître de conférences de Technologie des Aliments de l’Université de la Rioja et responsable du Groupe de Recherche Technologie et Hygiène alimentaire.
  • Dre. Elena Ortega Morente. Doctorat en Pharmacie de l'Université de Grenade. Maître de conférences en Microbiologie de l’Université de Jaén.
  • Dre. Esther Fuentes Marhuenda. Doctorat en Sciences de l’Université d’Alicante. Maître de conférences du Département de Nutrition et Bromatologie de l’Université Miguel Hernández.
  • Dre. Gemma Perelló Berenguer. Doctorat et Master officiel en Nutrition et Métabolisme de l’Université Rovira i Virgili.
  • Dre. Hikmate Abriouel Hayani. Maître de conférences en Microbiologie de l’Université de Jaén.
  • Dre. Isabel Martorell Mariné. Doctorat en Biomédecine de l’Université Rovira i Virgili et Maître de conférences de l’Université de Vic. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Cristina Castellote Bargalló. Doctorat en Pharmacie, Maître de conférences et directrice du Département de Physiologie de la Faculté de Pharmacie de l’Université de Barcelone.
  • Dre. Isabel Espinosa Salinas. Doctorat en Biologie et Sciences de l’Alimentation de l'Université Autonome de Madrid. Chercheuse à l’Institut Madrilène des Hautes Études en Alimentation (IMDEA).
  • Dre. Magdalena Martínez Cañamero. Maître de conférences du département de Microbiologie de l’Université de Jaén.
  • Dre. Margarida Castell Escuer. Doctorat en Pharmacie et Maître de conférences de Physiologie de l’Université de Barcelone.
  • Dre. María Inés Morán Valero. Doctorat en Biologie et Sciences de l’Alimentation et Master en Biotechnologie de l’Université Autonome de Madrid.
  • Dre. María José Grande Burgos. Doctorat en Biologie de l’Université de Jaén. Personnel enseignant et chercheur du département de Microbiologie de l’université de Jaén.
  • Dre. María Rosaura Leis Trabazo. Maître de conférences en Pédiatrie de l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle. Unité de Recherche en Nutrition et Développement humain de Galice avec l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • Dre. Mercedes Briones Urbano. Doctorat en Nutrition humaine et Diététique, dans le programme international entre l’Université de Grenade et l’Institut de Recherches chimiques, biologiques, biomédicales et biophysiques de l’Université Mariano Gálvez de Guatemala. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Montserrat González Gómez. Doctorat en Sciences de la Santé publique du Centre universitaire de Sciences de santé, Université de Guadalajara. Enseignante de l’Université de Guadalajara. Enseignante de l’Institut de Troisième Cycle et Sciences S.C., Enseignante de l’Université del Valle du Mexique.
  • Dre. Nohora Milena Martínez. Doctorat en Programme Santé mentale : Génétique et environnement de l’Université Rovira i Virgili et de l’Université d’Almería.
  • Dre. Priscilla Almeida. Doctorat en Biomédecine à l’Université de Saragosse. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Rosa Elena Yáñez. Doctorat en Nutrition et Métabolisme de l'Université Rovira i Virgili. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dre. Rosario Lucas López. Doctorat en Biologie de l’Université de Jaén. Vice-doyenne de biologie, faculté des Sciences expérimentales de l’Université de Jaén.
  • Dre. Sandra Sumalla Cano. Doctorat en Projets de Santé et Nutrition. Doyenne de la Faculté des Sciences de la santé de l'UNEATLANTICO.
  • Dre. Susana Martínez. Doctorat en Biologie de l’Université de León. Maître de conférences de l’UNEATLANTICO.
  • Dre. (en cours) Azucena Martín Córdova. Doctorante en Pharmacie de l'Université Complutense de Madrid. Master officiel en Nutrition clinique et communautaire.
  • Dr. (en cours) Marcelino Diez Castro (EPD). Doctorant en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Ingénieur de Systèmes de l’Université Nationale Abierta (UNA). Spécialiste et Maîtrise en Gestion de projets de l’Université Catholique Andrés Bello (UCAB). Certification du Project Management Institute (PMI) en tant que Gestionnaire professionnel de projets (PMP).
  • Dre. (en cours) Anna Marín. Doctorante en Éducation. Maître de conférences de l’UNEATLANTICO.
  • Dre. (en cours) Irma Domínguez. Doctorante en Éducation de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Maître de conférences de l’UNEATLANTICO.
  • Dre. (en cours) Thania Chio. Doctorante en Éducation. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine et des universités partenaires.
  • Mme. Gloria Arbonés Vilá. Licence en Pharmacie de l'Université de Barcelone. Pharmaceutique communautaire.
  • Mme. Beatriz Caballero Santos. Master européen en Sécurité alimentaire ISO 9001 – ISO 19011, APPCC, BRC, IFS et ISO 22000. Directrice de Projets de R+D+i dans l’alimentation.
  • Mme. Laura Martín. Master en Santé internationale et Coopération et Experte universitaire en Communication et Marketing digital dans la Santé. Consultante/Auditrice de qualité alimentaire. Enseignante de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Mme. María Eugenia Delvaux. Maîtrise en Nutrition et Diététique internationale. Maître de conférences de l’Université Internationale Ibéro-américaine.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.