Tourisme Durable

Présentation du Programme

Une des particularités du secteur touristique est que la dégradation de l'environnement qu’il génère a une incidence sur sa propre continuité et son développement. La Spécialité en Tourisme durable approfondit cette question et d'autres, en mettant l'accent sur sept thèmes clés étroitement liés :

  • Le tourisme et patrimoine culturel.
  • Impacts environnementaux dans les activités touristiques.
  • Le territoire en tant que ressource touristique.
  • Le tourisme rural et développement durable.
  • Le tourisme alternatif et écotourisme.
  • Gestion environnementale des entreprises touristiques.
  • Marketing d’entreprises et destinations touristiques.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée, conjuguée à la clarté, l'ampleur et la didactique de la conception des contenus, permet d’adresser la Spécialité en Tourisme durable à des personnes sans diplôme universitaire préalable qui souhaitent recevoir une formation dans ce domaine, ainsi qu’aux diplômés et à des professionnels qui souhaitent voir leurs attentes du travail élargies.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Tourisme Durable.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

La durée prévue pour la réalisation du programme de Tourisme durable est de 400 heures (40 crédits)1.

Quant à la répartition du temps on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des classes présentielles, il ne prévoit pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de neuf mois. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir rendu toutes les évaluations relatives aux matières et l'étude et en outre, dans le cas de la spécialisation, du diplôme d’expert, le projet final. Pour le cas de la licence, exempte de projet final, la durée maximale est de six mois..

La structure des crédits du programme de Tourisme durable est récapitulée dans le tableau suivant :

  CRÉDITS ECTSa DURÉEb HEURES
1e partie : Matières 30 6 300
2e partie : Travail de Fin de Cursus 10 3 100
TOTAL 40 9 400

a. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier. 
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général :

  • Apprendre des stratégies viables capables de réduire les disparités associées et causées par les différentes dynamiques, endogènes et exogènes, sur les territoires potentiellement touristiques.

Objectifs spécifiques :

  • Permettre l'analyse des éléments du système touristique, en les associant à deux nouvelles variables relationnelles (cultures et variations culturelles) impliquées dans l'image d'une destination.
  • Corroborer l’étroite relation entre les villes Patrimoine de l'humanité et le tourisme.
  • Transmettre les principes de base de la durabilité, en obtenant des modèles touristiques intégrés dans l'économie et la nouvelle société.
  • Connaître les opportunités et les possibilités de l'interaction entre les souhaits et les attentes des visiteurs, potentiellement conflictuels et les aspirations et les désirs des communautés d'accueil ou locales, lors de la création de nouveaux produits touristiques.
  • Analyser les différentes typologies d'utilisation touristique du territoire.
  • Faire connaître les principes directeurs pour élaborer un plan d'entreprise dans le cadre du tourisme rural sur la base de l'orientation du marché et de la différenciation.
  • Fournir les outils dont se sert l'économie écologique pour développer une activité touristique durable.
  • Faire connaître les impacts environnementaux produits par l'activité touristique sur la communauté dans laquelle ils sont implantés.
  • Apporter les connaissances de base nécessaires pour procéder à une évaluation de l'impact sur l'environnement, en proposant différentes méthodes existantes de quantification et les démarches à suivre pour l’effectuer.
  • Identifier les caractéristiques du nouveau consommateur touristique.
  • Comprendre l'écotourisme comme une proposition cohérente de l'utilisation des ressources naturelles avec des avantages sociaux, environnementaux et économiques.
  • Connaître le milieu géographique dans lequel se déroule le tourisme.
  • Faire connaître les origines du tourisme rural et de substitution, comme une nouvelle occasion d'activité développée dans des environnements naturels et ruraux peu modifiés.
  • Jeter les bases pour la mise en place d'un SGE dans un logement ou une entreprise de services touristiques.
  • Connaître le concept de marketing, et l'organisation, politique, gestion et direction commerciale de l'entreprise touristique.

Opportunités de carrière

Voici certains débouchés professionnels de la Spécialité en Tourisme durable :

  • Diriger un établissement de tourisme rural.
  • Responsable de la mise en place d'un SGE dans une entreprise de services touristiques.
  • Techniciens d’évaluation de l'impact environnemental
  • Guide rural touristique.

Remarque : L’exercice des professions est régi par la législation de chaque pays.

Programme d'études

Le programme de Tourisme durable se compose de sept matières et, dans le cas de la spécialisation ou du diplôme d’expert, d’un travail de fin de cursus ou projet.

  • 1E PARTIE: MATIÈRES

La première partie permet de connaître et de comprendre, en premier lieu, les fondements théoriques, conceptuels et historiques impliqués dans la durabilité du tourisme et, en second lieu, la mise en œuvre organisationnelle, sociale et économique.

L'objectif est de permettre aux étudiants d'acquérir une vision globale du tourisme durable, à travers différentes thématiques pluridisciplinaires en lien.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

Ces matières, bien qu’indépendantes, sont structurées selon un ordre pédagogique cohérent qui facilite la compréhension allant d’une plus faible à une plus grande complexité. Chaque matière est divisée en unités thématiques de base ou chapitres, dont le contenu comprend un matériel imprimé qui doit être étudié pour répondre de manière satisfaisante aux tests d'évaluation.

  • 2E PARTIE: TRAVAIL DE FIN DE CURSUS OU PROJET

Dans le cas de la spécialisation ou du diplôme d’expert, la dernière phase du programme est destinée à l'élaboration du projet qui peut être effectué parallèlement au développement de la première partie si l'étudiant le préfère ainsi.

Le projet doit faire référence à certains des domaines étudiés ou à leurs rapports, tant théorique qu’appliqué, tout en respectant les doctrines, les théories et les disciplines établies.

# MATIÈRES HEURES
1 TRAVAIL DE FIN DE CURSUS OU PROJET 100

Description des sujets

  1. TOURISME ET PATRIMOINE CULTUREL

    Après avoir abordé le concept de culture et identifier les différents types de patrimoine existant actuellement, on analyse les conséquences économiques, sociales et politiques, exercées sur le patrimoine rural et urbain, sans oublier tout ce qui concerne les techniques de conservation et de restauration bibliographique et documentaire.

    LE SYSTÈME TOURISTIQUE
    Introduction Les éléments du système touristique.
    CONCEPT DE PATRIMOINE
    Nature du patrimoine. Interprétation du patrimoine. Différents types de patrimoine. Patrimoine culturel. La création contemporaine-patrimoine de demain. Préservation du patrimoine naturel et culturel. Impact environnemental et dégradation des sites de valeur patrimoniale. Le rôle de la population stable dans la préservation. Participation des citoyens. Sauvetage du patrimoine : actions de défense et de préservation. Patrimoine et sensibilisation. Le tourisme et les musées : l'évaluation de leur propre culture. La valorisation du patrimoine historique. Les résultats positifs d'une synergie dans le secteur. La ressource patrimoniale. Le patrimoine et le sens de la continuité historique. Patrimoine et tourisme. Patrimoine et développement.
    CADRE JURIDIQUE ET PATRIMOINE CULTUREL
    Droits de l'homme et du droit au patrimoine culturel. La protection internationale : recommandations et conventions internationales. La déclaration de bien culturel : procédures et effets. La préoccupation actuelle de la conservation du patrimoine culturel.
    LE PATRIMOINE URBAIN
    Introduction Le patrimoine et ses composants : cadre naturel, plan, construction et structure urbaine. Les villes patrimoine de l'humanité. Les problèmes et les facteurs d'agression au patrimoine urbain. Les interventions en faveur de la conservation du patrimoine urbain : cas de La Havane, Quito, Salamanque et Saint-Jacques de Compostelle.
    LE PATRIMOINE RURAL
    La préoccupation actuelle de la conservation du patrimoine rural. Le patrimoine rural et ses composants. Les paysages ruraux patrimoine des peuples. Les problèmes et les facteurs d'agression au patrimoine rural. Les interventions en faveur de la conservation du patrimoine rural.
    LE PATRIMOINE CULTUREL-DOCUMENTAIRE
    Préserver et conserver comme moyen de promouvoir l'accès à l'information : évolution historique. Mesures de restauration et de conservation du patrimoine documentaire. Les nouvelles technologies comme moyen de conserver le patrimoine et de promouvoir l'accès à l'information. Microfilm : programmes et projets. Numérisation : programmes et projets.
    TOURISME CULTUREL
    L'interaction dynamique entre le tourisme et le patrimoine culturel. Tourisme et villes du patrimoine mondial : défis et possibilités. Tourisme et développement durable dans les villes patrimoine de l'humanité.
  2. IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT DANS LES ACTIVITÉS TOURISTIQUES

    Après avoir défini une série de concepts écologiques antérieurs, on souligne les impacts sociaux et environnementaux qu’entraînent les activités touristiques sur l'environnement, par le biais d'une série d'indicateurs de durabilité. En outre, on apporte les fondements concernant les différentes méthodes d'évaluation économique des dommages à l'environnement et la méthodologie pour la réalisation d'une étude d'impact sur l'environnement.

    ANALYSE GÉNÉRALE DE L'IMPACT DU DÉVELOPPEMENT DU TOURISME
    Introduction. Méthodologie pour évaluer l'impact du développement du tourisme : examiner le contexte, l’environnement, la société et l'économie, pronostiquer l’avenir si le développement n’a pas lieu ou n’aurait pas eu lieu, examiner le projet, prévoir l'avenir si le développement a lieu et analyser les résultats à la fin, identifier les différences en termes quantitatifs et qualitatifs, proposer des mesures d'amélioration pour réduire les effets indésirables, analyser les impacts et comparer les options (où elles sont disponibles), présenter les résultats et prendre une décision...
    LA DIMENSION ENVIRONNEMENTALE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LES ACTIVITÉS TOURISTIQUES
    Concepts préalables relatifs à l'environnement (ou contexte). Tourisme et environnement naturel. Impacts du tourisme sur l'environnement. La planification touristique et les impacts environnementaux du tourisme. Les indicateurs de durabilité naturels du développement touristique. Conclusions.
    LA DIMENSION ÉCONOMIQUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LES ACTIVITÉS TOURISTIQUES
    Introduction L'économie écologique. Les externalités. Les instruments utilisés pour internaliser les externalités. Critères de sélection et d'évaluation des instruments. Évaluation économique de l'environnement.
    LA DIMENSION SOCIO-CULTURELLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LES ACTIVITÉS TOURISTIQUES
    Évaluation des impacts. Impacts positifs et négatifs.
    MÉTHODOLOGIE POUR L'ÉVALUATION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL
    Introduction Typologie et caractérisation des impacts. Évaluation d'impact environnemental. Procédures connexes à l'évaluation de l'impact sur l'environnement. Éléments en relation avec l'évaluation de l'impact sur l'environnement. Contenu d’une étude de l'impact environnemental. Évaluation des impacts du tourisme sur l’environnement. Processus d'exploitation.
  3. LE TERRITOIRE EN TANT QUE RESSOURCE TOURISTIQUE

    Cette matière expose de manière concise les caractéristiques du phénomène touristique du point de vue géographique, en allant de la théorie de l'espace touristique jusqu'aux modèles de développement, en passant par l'espace touristique réel, les indicateurs et les facteurs naturels, culturels et ethniques de l'activité touristique.

    THÉORIE DE L'ESPACE TOURISTIQUE
    Les concepts de loisirs et tourisme du point de vue du paramètre géographique. L'importance de la perception : l’espace topique. Principaux domaines du tourisme mondial. Flux et fréquence touristique. Les sources qui façonnent l'espace réel. Indicateurs de l'activité touristique. Le rôle du matériel d'information et de promotion dans la formation de l'image touristique.
    LES FACTEURS NATURELS, CULTURELS ET TECHNIQUES DE L'ACTIVITÉ TOURISTIQUE
    Les facteurs naturels : le relief intérieur, les côtes, le climat, la végétation et le paysage, la faune, la protection de l'environnement. Les facteurs culturels : le patrimoine historique et culturel comme attrait, les espaces muséaux, l'architecture populaire, les manifestations folkloriques et les événements uniques, la gastronomie et l’artisanat. Les facteurs techniques : le réseau de transport. Les principaux types de logement et de leur mise en œuvre territoriale.
    MODÈLES TERRITORIALES DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE
    Modèles spatio-temporels d'occupation. Modèles structurels d'utilisation.
  4. TOURISME RURAL ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

    On sait que l'augmentation de l'influence du tourisme sur les populations et les espaces ruraux et naturels de l'intérieur est un phénomène tout à fait prévisible, soit parce qu'il est généré comme « voie d’échappement » à la montée de la saturation de la zone côtière, ou bien par l'augmentation de l'intérêt pour le tourisme rural et intérieur d’un contingent croissant de personnes.

    Cette matière examine les menaces résultant de l'absence d'une définition de la fonction touristique et propose des stratégies de développement des espaces ruraux comme opportunité d'affaires en Europe et en Amérique latine pour freiner ces déséquilibres, le coût économique et les étapes pour élaborer un plan d'entreprise dans le cadre du développement durable.

    FACTEURS DÉTERMINANTS DE LA NAISSANCE ET DE L'ÉVOLUTION DU TOURISME RURAL
    Introduction Évolution du concept de durabilité. Tourisme durable. Tourisme alternatif. Tourisme rural.
    LES ZONES RURALES COMME BASE DU TOURISME RURAL
    Introduction Les espaces ruraux européens : modernisation et productivité vs. traditions, la conservation et les initiatives de la multifonctionnalité économique. Les zones rurales comme base du tourisme rural en Amérique latine.
    L’IMPACT ÉCONOMIQUE DU TOURISME
    Introduction générale. Conséquences du tourisme dans l'économie. Les objectifs du tourisme rural. Le tourisme rural en tant que possible facteur régulateur des déséquilibres entre le milieu rural et urbain. Aspects qui caractérisent le facteur d'entreprise et la localisation des installations touristiques en milieu rural. Conclusions.
    PLANIFICATION ET GESTION DU TOURISME RURAL : DE L'IDÉE AU PLAN D'ENTREPRISE/ACTIVITÉ
    Introduction : quelques questions pour réfléchir. Le plan d'entreprise/activité : conception et structure. Raisons qui justifient l'importance de réaliser un plan d'entreprise/activité. La délimitation du plan d'entreprise/activité. La recherche d'information pour le plan d'entreprise/activité. L’analyse d'information pour le plan d'entreprise/activité ou diagnostic. Les objectifs et les stratégies dans le plan d'entreprise/activité. Résumé en termes financiers du plan d'entreprise/activité. Réflexion finale.
  5. TOURISME ALTERNATIF ET ÉCOTOURISME

    Cette matière présente une vision globale du nouvel environnement du tourisme, en faisant référence à des alternatives du tourisme conventionnel : la création de nouveaux produits touristiques, les tendances actuelles et les caractéristiques du nouveau consommateur.

    DÉVELOPPEMENT DE NOUVELLES FORMES DE TOURISME
    Le nouvel environnement. Caractéristiques du nouveau consommateur. Le système d'activités touristiques. Les produits touristiques. Concept et types d'activités touristiques par rapport à la psychosociologie du consommateur.
    TOURISME DE SANTÉ : THERMALISME ET BALNÉAIRES
    Antécédents. Thermalisme. Hydrothérapie. Balnéothérapie. Hôtels de cure.
    TOURISME ACTIF
    Tourisme actif. Tourisme sportif. Tourisme nautique. Les sports nautiques. Le golf comme sport et tourisme. La capacité d'utilisation d'un terrain de golf.
    TOURISME DE CONGRÈS ET CONVENTIONS
    Historique des congrès et des conventions. Rôle des entreprises qui fournissent le service de congrès et de conventions. Congrès et conventions. Facteurs à l'origine des groupes. Critères de sélection d'une ville. Mise en œuvre d'un congrès : étapes à suivre. Sécurité dans les congrès et les manifestations. L'office de tourisme et de congrès. Tourisme de congrès et « incentives ». Tendance actuelle des congrès.
    TOURISME RELIGIEUX ET TOURISME CULTUREL SPIRITUEL
    Aller en pèlerinage : plus que du tourisme religieux.
    LA MULTIPROPRIÉTÉ
    Qu’est-ce que la multipropriété ? Le positionnement comme source d'avantage concurrentiel. Les origines de la multipropriété. La multipropriété en Europe. Les prix de la multipropriété. Le marketing de multipropriété. Ventes. Aspects juridiques du temps partagé : time sharing ou multipropriété dans l'UE.
  6. GESTION ENVIRONNEMENTALE DES ENTREPRISES TOURISTIQUES

    Les systèmes de gestion environnementale (SGE) sont décrits comme un outil qui tend à organiser et à formaliser des procédures que l’entreprise effectue en considérant des aspects environnementaux dans toutes ses activités. En outre, on présente les étapes nécessaires à la mise en œuvre de cet instrument de gestion environnementale, orienté sur la protection de l’environnement et la réduction des obstacles du commerce international.

    LES SYSTÈMES DE GESTION DE L’ENVIRONNEMENT ISO 14001 ET LE TOURISME
    Introduction Les systèmes de gestion appliqués au développement durable. Les systèmes de gestion environnementale dans le secteur touristique : qu’est-ce qu’un SGE, à quoi servent les SGE et pourquoi les mettre en place, comment mettre en place les SGE : conditions, décision et engagement initial, révision environnementale initiale, politique environnementale, planification, mise en œuvre et fonctionnement, vérification.
    AUDITS ENVIRONNEMENTAUX ET TOURISME DURABLE
    Brève histoire des audits environnementaux. Qu’est-ce qu’un audit environnemental ? Pourquoi fait-on un audit environnemental ? Objectifs de l’audit environnemental. Portée de l’audit environnemental. Types d’audits environnementaux. Qui effectue l’audit environnemental ? Relations entre l’audit environnemental et l’étude de l’impact sur l’environnement. Processus d’un audit environnemental.
    CAS PRATIQUE : MISE EN PLACE D’UN SGE DANS UN HÉBERGEMENT TOURISTIQUE
    Antécédents. La raison de la mise en place du SGE. Quel type de SGE sera mis en place ? Objectifs. Processus de conception et de mise en place du SGE.
    CAS PRATIQUE : AUDIT D’UN HÉBERGEMENT TOURISTIQUE
    Antécédents. Phase de pré-audit. Phase d’audit ou d’exécution. Phase de post-audit ou étape de rapport.
  7. MARKETINGD'ENTREPRISES ET DESTINATIONS TOURISTIQUES

    La matière a deux parties bien distinctes. Une première partie, comprenant les chapitres 1 à 4, où sont analysées les circonstances dans lesquelles se trouve notre entreprise, les facteurs qui influencent cette situation et les décisions concernant les stratégies de segmentation et de positionnement à appliquer et, une deuxième partie, qui inclut les chapitres 5 à 11, dans lesquels il sera question de canaliser et de mettre ces concepts en pratique par le biais de la conception d’un plan composé par des actions réelles basées sur le marketing mix.

    LA PLANIFICATION TOURISTIQUE
    Introduction au marketing dans le secteur hôtelier et le tourisme. Marketing de tourisme et de services. Planification touristique : approche de l’employeur. Qu’est-ce que la planification ? Planification stratégique d’entreprise. Planification stratégique de l’unité stratégique d’affaire. Le plan de développement touristique. Nécessité de collaboration entre le secteur public et le secteur privé.
    ANALYSE DE LA COMPÉTITIVITÉ
    Analyse externe de la compétitivité. Analyse interne de la compétitivité. Autodiagnostic. Analyse FFOM/SWOT.
    MARKETING DES DESTINATIONS TOURISTIQUES
    Le secteur touristique. Investissement dans les destinations touristiques. La communication avec les marchés. Qui organise et dirige une destination touristique ? Stratégies génériques d’une destination touristique. Segmentation du marché touristique.
    SEGMENTATION ET POSITIONNEMENT SUR LES MARCHÉS
    Segmentation du marché. Choix du public cible. Positionnement sur le marché.
    LA CRÉATION DE PRODUITS TOURISTIQUES
    Qu’est-ce qu’un produit ? Niveaux de produit. Aspects du produit. Le produit et l’attribution de marques. Développement de nouveaux produits. Le cycle de vie d’un produit. Supprimer un produit. Erreurs sur les produits.
    LA FIXATION DES PRIX
    Quel est le prix ? Types de marché. Facteurs décisifs dans la fixation des prix. Considérations générales sur la fixation des prix. Stratégies pour la fixation des prix. Les changements de prix.
    LES POLITIQUES DE COMMERCIALISATION ET DE DISTRIBUTION
    Concept et importance des systèmes de distribution. Types de canaux. Comportement e organisation du canal. Décisions concernant le canal. Localisations géographiques.
    LA COMMUNICATION DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE
    Étapes dans la transmission de l’information. Ce que le communicateur doit décider. Fixation du budget de communication. Points de base sur la promotion des produits, la publicité et le marketing direct. Marketing direct. Promotion de ventes
    MARKETING INTERNE
    Philosophie d’entreprise. Information sur le marketing interne et les employés. Systèmes de récompense et de reconnaissance. Traitement différentiel du client.
    ÉVALUATION ET CONTRÔLE
    Le concept de contrôle. Le processus de contrôle. Types et niveaux de contrôle. Le contrôle dans l’organisation. Audit de marketing. Parties d’un audit.
    SATISFACTION DU CLIENT GRÂCE À LA QUALITÉ
    La valeur pour le client et la satisfaction du client. La conservation de la clientèle. La rentabilité du client. Qu'est-ce que la qualité ? Modèle des cinq brèches dans la qualité. Bénéfices de la qualité. Développement d’un programme de qualité. Le Benchmarking.

2E PARTIE: TRAVAIL DE FIN DE CURSUS OU PROJET

La deuxième partie du programme de Tourisme durable consiste en l'élaboration d'un projet d'une durée prévue de 100 h (10 crédits)1. Le projet devra être le reflet de l'assimilation des concepts enseignés, démontrant la maturité et la capacité de résolution de l'étudiant face à une problématique concrète.

L’élection de la thématique pour l’élaboration du projet est au choix de l’étudiant. Après avoir choisi le thème, il faudra envoyer au centre le mémoire du travail final ou projet pour que l’équipe pédagogique puisse donner son accord.

La gestation du travail final de cursus ou projet peut commencer parallèlement à l'étude des matières du programme selon la convenance et la disponibilité de l'étudiant. Toutefois, il est conseillé de consacrer le dernier trimestre de la formation à son élaboration et à la rédaction définitive.

Le travail final de cursus ou projet est supervisé par un professeur-tuteur, dont l'attribution se fait en fonction de la thématique choisie.


Remarque: Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Direction

  • Dre. Maria Jesús Sánchez Muñoz. Professeur titulaire du département de Géographie et géologie de l'Université de Léon, Espagne.
  • Dr. Antonio Maya Frades. Docteur en Géographie. Maître de conférences de l’Université de Léon, Espagne.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Professeur titulaire du département d’Économie appliquée de l'Université de Léon, Espagne.
  • Dre. Leonor Calvo Galván. Docteur en Sciences biologiques. Maître de conférences de l’Université de León, Espagne.
  • Dr. Marco Antonio Robledo Camacho. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Eugeni Aguiló Pérez. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Xavier Elías Castells. Docteur en Ingénierie industrielle. Directeur de la bourse de sous-produits de Catalogne, Espagne.
  • Dre. Rosalba Guerrero Aslla. Docteur en Ingénierie métallurgique. Maître de conférences de l’Université de Piura, Pérou.
  • Dr. Roberto M. Álvarez. Docteur en Ingénierie de projet par l'Université Polytechnique de Catalogne, Espagne, Master en Gestion de projet et de conception, par l'Institut Polytechnique de Milan, Italie. Professeur de l'Université de Buenos Aires, Argentine. Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) Argentine.
  • Dr. Oscar Arizpe Covarrubias. Chef de laboratoire Ecologíade Sistemas Costeros Enseignant-chercheur titulaire C à temps complet, Chef de laboratoire de l’Université autonome de Basse Californie du sud.
  • Ing. Icela Márques de Rojas. Ingénieur civil. Maître de conférences à l'Université technologique de Panama, R. P. Panama.
  • Ing. Omar Gallardo. Ingénieur civil des mines. Maître de conférences à l'Université de Santiago du Chili, Chili.
  • Titulaire d’un Master. Emilia Gámez Frías. Maître de conférences de l’Université de Guadalajara, Mexique.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Eugeni Aguiló Pérez. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dre. Natividad Juaneda Sampol. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dre. María Pilar Rodríguez Fernández. Maître de conférences du Département d’Économie Appliquée de l'Université de Léon.
  • Dre. Maria Jesús Sánchez Muñoz. Professeur titulaire du département de Géographie et géologie de l'Université de Léon, Espagne.
  • Dr. Antonio Maya Frades (EPD). Docteur en Géographie. Maître de conférences de l’Université de Léon.
  • Dre. Alina Celi Frugoni. Docteur en Droit de l’Université d’Alicante. Master en Droit administratif et économique par l'Université de Montevideo. Diplôme de troisième cycle en Droit de l'environnement par l’Université Austral de Buenos Aires.
  • Dr. David Barrera Gómez. Docteur Ingénieur de l'Université polytechnique de Catalogne et MBA de l’École Technique Supérieure d'Ingénieurs industriels de Barcelone, UPC. Consultant en affaires, technologie et solutions pour entreprises. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Marco Antonio Robledo Camacho. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Julio Batle Llorente. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Ernesto Negrín Sosa. Docteur en Sciences techniques. Master en Gestion de la production et des services. Diplôme d'expert en Gestion touristique.
  • Dr. Onofre Martorell Cunill. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. José Ulises Rodríguez Barboza. Docteur en Ingénierie des ponts et chaussées de l'Université Polytechnique de Catalogne. Professeur à l'Université péruvienne de Sciences appliquées. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Raúl Sardinha. Professeur à l'Institut Piaget, Portugal.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Docteure en Sciences de l’entreprise de l’Université de León. Professeure titulaire du Département d’Économie Appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dr. Eduardo García Villena. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, Sécurité, Qualité et Communication, de l'Université polytechnique de Catalogne. Director Académico del Área de Medio Ambiente de la Fundación Universitaria Iberoamericana.
  • Doctorante Lina Pulgarín Osorio. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Gestion intégrée : Prévention, Environnement et Qualité, par l'Université polytechnique de Catalogne. Coordonnatrice des programmes et professeure de FUNIBER.
  • Doctorant. Saúl Domingo Soriano. Doctorant de l’Université de Léon. Master en Direction générale d’entreprises de l'Institut Catalan de Technologie de Barcelone. Master en Conseil et Technologies de l'information e-Business de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne. Directeur de Projets Finals de Master et Spécialisations, FUNIBER.
  • Doctorante Giani Kurtz Alegría. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Sciences de l'information par l'Université fédérale de Santa Catarina, Brésil. Spécialisation dans le tourisme et l'éducation de l'environnement par l'Université de Léon, Espagne. Coordinatrice académique du Programme de Master en Direction et conseils touristiques et ses spécialisations.
  • Doctorante Carmen Lilí Rodríguez Velasco. Doctorat en Éducation, de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Maîtrise en Psychologie professionnelle et organisationnelle de l'Université de La Havane, Cuba. Coordinatrice académique internationale du département d’Organisation d'entreprises, Développement directif et Ressources Humaines et professeur de FUNIBER.
  • Doctorante Gabriela Larrea Madinyá. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Direction stratégique de l’Université polytechnique de Catalogne. Experte en stratégies de communication et de commercialisation en appliquant les nouvelles technologies.
  • Doctorant. Diego J. Kurtz. Doctorat en Ingénierie et en Gestion de connaissances par PPGEGC - UFSC (en cours). Master en Business International - Wiesbaden Business School, Allemagne. Chercheur au Centre de gestion pour la Durabilité (www.ngs.ufsc.br) et Chercheur Junior du projet Dynamic SME (www.dynamic-sme.org). Coordinateur de programmes et professeur de FUNIBER.
  • Titulaire de Master. María Eugenia Luna Borgaro. Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l'Université de León, Espagne. Experte en Gestion des Ressources humaines et Compétences directives. Professeur de FUNIBER.
  • Titulaire de Master. Pedro Chávez Chiclayo. Ingénieur Informatique et de systèmes par l'Université Antenor Orrego de Trujillo (Pérou). Master in Computer Science à l'Université d'État de Campinhas à São Paulo (Brésil).
  • Titulaire d’un Master. Carolina Navarro López. Coordinatrice du Laboratoire de Recherche et de Documentation touristique de l'Université des Îles Baléares.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.