Master en Sciences Infirmières spécialité Gestion sanitaire

Présentation du Programme

L’évolution et la croissance d’une profession se font parallèlement au degré de développement des pays, et c’est cette évolution qui détermine le degré de professionnalisation de chaque travail dans le but d’obtenir toujours plus de capacités qui permettent aux professionnels de travailler au mieux dans leurs domaines d’action.

Il existe un besoin global d’avoir un nombre élevé de professionnels en sciences infirmières qui continuent leur formation jusqu’à un niveau de troisième cycle qui leur fournira plus d’outils pour faire face aux défis qu’ils rencontreront dans cette profession difficile des soins à la personne en ayant pour principal soucis le respect de la dignité de chacun des patients.

En ce sens, le Master en Sciences infirmières spécialité Gestion sanitaire a pour objectif de former des professionnels de sciences infirmières avec un haut niveau de compétence technique, un sens éthique professionnel et un compromis social, en actualisant et en approfondissant les connaissances pour qu’ils participent à l’identification et à la solution des problèmes de santé, de gestion et d’éducation, améliorant ainsi, leur exercice professionnel et de recherche.

Le Master en Sciences infirmières spécialité Gestion Sanitaire offre une préparation complète avec des outils et des concepts qui aident les professionnels de ce secteur à enrichir leur formation pour améliorer leurs compétences personnelles et professionnelles, en collaborant de cette façon au respect des objectifs de leurs institutions conformément aux changements des environnements externes et internes dans les établissements de santé. Tout cela grâce à des connaissances théoriques, des analyses de cas pratiques et des exercices qui permettent au candidat de progresser dans la compréhension des sciences infirmières dans ses principaux domaines d’action.

Ce programme est un moyen pour arriver à un changement stratégique complet qui permette au professionnel de gérer au mieux ses équipes de travail dans une perspective éthique et humaniste. Le Master promeut l’apprentissage axé sur la connaissance individuelle et collective des étudiants à travers une stratégie de formation fondée sur des activités orientées à la résolution des cas pratiques et de projets.

Le Master répond à une rupture ou une faille dans les paradigmes. C’est pour cette raison qu’il cherche à doter l’étudiant d’un niveau de réflexion stratégique actuel capable de faire face aux imprévus, d’identifier correctement les problèmes et d’apporter des solutions plus appropriées.

Le programme tend vers une vision globale des sciences infirmières, de la gestion, de l’humanisation et de l’éducation en stimulant la pensée critique pour résoudre des problèmes orientant ainsi l’activité de l’infirmier vers l’efficacité et le rendement des processus associés à son travail, ce qui permet de consolider son développent et son exercice professionnel afin d’offrir le meilleur service possible aux patients/usagers des services de santé.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée, associée à la clarté, l’amplitude et la didactique de la conception des contenus, permet d’adresser le Master en Sciences infirmières spécialité Gestion sanitaire à des infirmiers qui souhaitent se spécialiser dans les domaines les plus importants de leur profession et plus particulièrement en gestion au sein des organisations de santé et des universités. Les diplômés du présent programme éducatif pourront effectuer des projets de recherche qui développeront le potentiel de leurs centres de travail sur de nombreux aspects et ainsi prêter des services de santé de qualité.

En définitive, le programme éducatif forme l’étudiant pour assumer des postes avec des fonctions en Gestion sanitaire au sein d’établissements socio-sanitaires publics ou privés et des ONG. Ils pourront également occuper des postes d’enseignants et de chercheurs.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Master en Sciences Infirmières spécialité Gestion sanitaire.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

Le Master se divise en 3 blocs de contenus obligatoires.

La durée estimée du programme de Master en Sciences infirmières spécialité Gestion sanitaire est de 900 heures (90 crédits)a.

Quant à la répartition du temps on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des classes présentielles, il ne prévoit pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Pour des raisons académiques et des apprentissages, il existe une durée minimum du programme, qui, pour des cas exceptionnels (par exemple la validation de matière) pourra être de six mois.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de 24 mois. Dans ce laps de temps. L’étudiant doit avoir validé toutes les activités (soumises à évaluation) ainsi que le Projet final de Master ou Mémoire.

La structure des crédits du Master en Sciences infirmières spécialité Gestion sanitaire est récapitulée dans le tableau suivant :

MODULES ET METIÈRES CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1e Partie : Sciences infirmières et Santé (obligatoire) 41 10 410
2e Partie : Gestion sanitaire (obligatoire) 22 6 220
3e Partie : Recherche et Projet Final de Master (obligatoire) 27 8 270
TOTAL 90 24 900

a. L’équivalence en termes de crédits peut varier selon l’université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général

  • Le Master en Sciences infirmières spécialité Gestion sanitaire a pour objectif de former des professionnels de santé ayant un profil multidisciplinaire dans les principaux domaines de connaissance des sciences infirmières, en portant une attention particulière à la gestion sanitaire, pour contribuer à l’amélioration de l'action professionnelle à travers l’acquisition de nouvelles connaissances et outils,et de mieux prendre soin de l’utilisateur des services de santé, publics comme privés.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer la base théorique et philosophique des sciences infirmières en insistant sur les activités qui favorisent la pensée logique et le raisonnement scientifique.
  • Contribuer à la diffusion de la connaissance des sciences infirmières et de la santé qui permette d’appuyer scientifiquement la praxis de la discipline.
  • Approfondir le modèle d’autogestion et préparer le professionnel pour qu’il l’incorpore à la pratique clinique.
  • Concevoir et exécuter la planification, les actions et l’évaluation dans le domaine des soins infirmiers, en prévoyant différents besoins de santé en fonction des problèmes, de l’âge et du contexte social.
  • Appliquer les méthodes et techniques nécessaires pour éduquer à la santé.
  • Orienter et renforcer la réflexion-action médico-sanitaire, fondé sur le patient, l’usager et le prestataire de service de santé.
  • Développer des capacités de gestion, de communication et de leadership dans le domaine des sciences infirmières.
  • Appliquer les connaissances épidémiologiques et les outils biostatistiques dans l’interprétation et l’élaboration des études de recherche.
  • Promouvoir le développement de recherches orientées vers l'exercice professionnel.

Opportunités de carrière

Le Master en Sciences infirmières spécialité Gestion sanitaire forme l’étudiant pour occuper des postes avec des fonctions de gestion dans les hôpitaux, les établissements de soins de santé primaires, les établissements socio-sanitaires publics ou privés et les ONG- D’autre part, il peut également exercer en tant qu’enseignant et chercheur.

Programme d'études

Le programme de Master en Sciences infirmières spécialité Gestion Sanitaire possède une structure de curriculum fondée sur trois parties de formation complémentaires pour arriver à une formation complète :

  • 1e PARTIE: SCIENCES INFIRMIÈRES ET SANTÉ (410 HEURES)

La première partie, à caractère théorique et conceptuel, expose les aspects nosologiques relatifs à la spécialité professionnelle infirmière.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant:

  • 2e PARTIE: GESTION SANITAIRE (220 HEURES)

La deuxième partie rassemble les connaissances et les capacités pour le développement de la gestion sanitaire et de l’intervention que tout professionnel clinique et sanitaire doit avoir.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant:

  • 3e PARTIE: RECHERCHE ET PROJET FINAL DE MASTER (270 HEURES)

La troisième partie est consacrée à la préparation et à l’accompagnement de l’étudiant pour acquérir des connaissances et des aptitudes de recherche ainsi que de pratiques professionnelles, lui permettant de démontrer les capacités apprises au cours du programme.

3e PARTIE: RECHERCHE ET PROJET FINAL DE MASTER
# MATIÈRES HEURES
1 Méthodologie de la recherche scientifique 30
2 Épidémiologie I 40
3 Séminaire de recherche I 20
4 Séminaire de recherche II 20
5 Stages 60
6 Projet Final de Master 100
TOTAL 270
  • PROJET FINAL OU MÉMOIRE

Le Projet final de Master ou Mémoire, représentant 10 crédits, a pour objectif de présenter un travail complet qui fasse montre du développement total d’un projet, en envisageant la possibilité de sa mise en pratique, conformément aux directives et aux détails de la proposition présentée.

>HOURS
PROJET FINAL OU MÉMOIRE
# MATIÈRES HEURES
1 Projet final de Master ou Mémoire 100
TOTAL 100

Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Description des sujets

1e PARTIE : SCIENCES INFIRMIÈRES ET SANTÉ

  1. CONCEPTS, THÉORIES ET MODÈLES EN SCIENCES INFIRMIÈRES

    Le déroulement de cette matière prétend transmettre à l’étudiant les éléments de base pour étudier de manière systématique et détaillée les modèles conceptuels de sciences infirmières les plus communs et établir la différence entre ces derniers et les théories.

    INTRODUCTION AUX THÉORIES ET MODÈLES EN SCIENCES INFIRMIÈRES
    PERSPECTIVE HISTORIQUE DES THÉORIES DE SCIENCES INFIRMIÈRES
    LES THÉORICIENS DE SCIENCES INFIRMIÈRES ET LEURS MODÈLES
  2. BASES ÉTHIQUES DE LA BIOÉTHIQUE

    Grâce à cette matière l’étudiant acquiert les bases éthiques sur lesquelles reposent le discours et la méthode bioéthique ainsi que les principes éthiques qui influent sur l’évaluation bioéthique des actions humaines.

    ORIGINE ET DÉFINITION
    TRÉPIED ÉTHIQUE
    VISION INTÉGRALE DE L’ACTION HUMAINE
  3. FONDEMENTS DE L’HUMANISATION ET DE LA DÉSHUMANISATION DANS LA SANTÉ

    Avoir une vision globale concernant le sens de l’humanisation Présenter la relation entre humanisation et qualité des relations professionnelles dans le domaine de la santé.

    INTRODUCTION
    DÉSHUMANISATION DANS LA SANTÉ
    HUMANISATION DANS LA SANTÉ
    INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE
  4. RELATION D’AIDE

    Connaître et comprendre le modèle de relation d’aide inspiré de la psychologie humaniste.

    VERS UNE DÉFINITION DU CONCEPT DE RELATION D’AIDE
    L’ATTITUDE EMPATHIQUE
    L’ÉCOUTE ACTIVE
    LA RÉPONSE DANS LE DIALOGUE DE RELATION D’AIDE LA RÉPONSE EMPATHIQUE
    L’ACCEPTATION INCONDITIONNELLE DANS LA RELATION D’AIDE
    LA CAPACITÉ DE PERSONNALISER, LA CONFRONTATION ET LA RELATION D’AIDE COMME
    L’AUTHENTICITÉ DANS LA RELATION D’AIDE
  5. SCIENCE DES SOINS À LA PERSONNE

    La matière se focalise sur le fait que le soin du patient par l’infirmier est le soin d’une vie humaine complète, qui doit donc être humanisant par excellence. Cette matière prétend introduire l’étudiant aux sciences du soin à la personne afin qu’il soit capable de comprendre les fonctions propres de la profession infirmière, de façon à intégrer les concepts fondamentaux du soin au patient comme un être holistique.

    INTRODUCTION À LA SCIENCE DES SOINS À LA PERSONNE
    PERSPECTIVE HOLISTIQUE DU SOIN : DE L’ÉPISTÉMOLOGIE À LA PRATIQUE
    FACTEURS QUI INFLUENT SUR LE SOIN
    COMMENT CULTIVER L’AUTOGESTION EN TANT QUE PROFESSIONNEL DES SCIENCES INFIRMIÈRES
    THÉRAPIES ET SOINS ALTERNATIFS
  6. ASPECTS PSYCHOSOCIAUX DU VIEILLISSEMENT

    La matière cherche à connaître et comprendre les changements physiques, psychologiques et sociaux du vieillissement.

    FONCTIONNEMENT SENSORIEL ET MOTEUR
    PSYCHOMOTRICITÉ ET TROISÈME ÂGE
    COMMUNICATION ET LANGAGE DANS LE PROCESSUS DE VIEILLISSEMENT
    FONCTIONNEMENT INTELLECTUEL
    PSYCHOLOGIE DE LA MÉMOIRE CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES
    THÉORIES PSYCHOSOCIALES PERSONNALITÉ
    COUPLE ET PERSONNES ÂGÉES
    BIEN VIEILLIR MODES DE VIE
  7. SCIENCES INFIRMIÈRES, QUALITÉ ET PROCESSUS D’ACCRÉDITATION

    La matière cherche à incorporer des connaissances et des compétences suffisantes chez les infirmiers qui dirigent et prêtent services dans la chaîne de production des processus clinique et dans la gestion des unités exécutives, de sorte à leur permettre de consolider l’amélioration continue des processus, en promouvant le changement culturel nécessaire chez les personnes axé sur la satisfaction des besoins et des attentes des individus qui le demandent.

    CONCEPTS BASIQUES DE QUALITÉ D’AIDE
    DIRECTION INFIRMIÈRE ET QUALITÉ D’AIDE
    GESTION PAR PROCESSUS
    SÉCURITÉ DU PATIENT LORS DES SOINS INFIRMIERS
    L’UNITÉ DE QUALITÉ LE COORDINATEUR DE QUALITÉ
    GESTION DE LA CONNAISSANCE GESTION DE LA QUALITÉ DE LA FORMATION
    STANDARDISATION DES SOINS COMMISSION DES SOINS
    QUALITÉ DES SOINS DANS LES UNITÉS D’HOSPITALISATION
    STANDARDISATION ET NORMALISATION DE LA PRATIQUE INFIRMIÈRE COMME BASE DE LA QUALITÉ ET L’UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION
  8. ÉDUCATION POUR LA SANTÉ

    La matière prétend former les professionnels au développement de compétences spécifiques et transversales dans l’enseignement afin d’être capable d’enseigner à d’autres professionnels.

    FACTEURS D’APPRENTISSAGE
    CONCEPTION CURRICULAIRE, PROGRAMMATION ET DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES
    MÉTHODOLOGIES D’APPRENTISSAGE DANS LA CLASSE
    CRÉATION, ADAPTATION ET ÉVALUATION DE MATÉRIEL DIDACTIQUE
    ANALYSE DE RESSOURCES TECHNOLOGIQUES ET CONCEPTION D’ACTIVITÉS CRÉATIVES
    ÉVALUATION DE L’APPRENTISSAGE
  9. SCIENCES INFIRMIÈRES FONDÉES SUR LA PREUVE

    La matière prétend intégrer le processus de sciences infirmières fondées sur la preuve en ce qui concerne la recherche d’information, l’application du jugement critique et l’utilisation de la preuve disponible, lors de la prise de décision pour prodiguer des soins infirmiers.

    INTRODUCTION AUX SCIENCES INFIRMIÈRES FONDÉES SUR LA PREUVE
    PROCESSUS DES SCIENCES INFIRMIÈRES FONDÉES SUR LA PREUVE
    FORMULATION D’UNE QUESTION CLINIQUE
    RECHERCHE DE LA MEILLEURE LITTÉRATURE SCIENTIFIQUE
    ANALYSE DE LA LITTÉRATURE SCIENTIFIQUE
    PRISE DE DÉCISIONS
  10. SCIENCES INFIRMIÈRES DE LA SANTÉ MENTALE

    Cette matière cherche à connaître et à appliquer les connaissances et outils les plus importants pour gérer des patients atteints de psychopathologies.

    ASPECTS CLINIQUES ET PSYCHOPATHOLOGIQUES
    APPROCHE ET SOINS INFIRMIERS DANS TROUBLES MENTAUX
    ASPECTS LES PLUS IMPORTANTS DE LA LÉGISLATION SUR LA SANTÉ MENTALE
  11. SCIENCES INFIRMIÈRES DE LA FAMILLE ET DE LA COMMUNAUTÉ

    Cette matière cherche à planifier les soins infirmiers tout au long du cycle de vie au niveau de la famille et de la communauté.

    INTRODUCTION AUX SCIENCES INFIRMIÈRES DE LA FAMILLE ET DE LA COMMUNAUTÉ
    SCIENCES INFIRMIÈRES COMMUNAUTAIRES PENDANT L’ENFANCE ET L’ADOLESCENCE/DT>
    SCIENCES INFIRMIÈRES COMMUNAUTAIRES CHEZ L’ADULTE ET LA PERSONNE ÂGÉ
    SCIENCES INFIRMIÈRES COMMUNAUTAIRES CHEZ LA FEMME
    SOINS INFIRMIERS À DOMICILE
    VIOLENCE INTRAFAMILIALE

2e PARTIE : GESTION SANITAIRE

  1. GESTION DE SERVICES DE SANTÉ

    Cette matière apporte les principaux concepts de gestion des services sanitaires, aspects techniques et d’implantation des systèmes qui permettent d’améliorer la gestion.

    LA GESTION DE SERVICES DE SANTÉ
    ASPECTS TECHNIQUES DU CONTRÔLE DE GESTION
    MISE EN PLACE D’UN SYSTÈME INTÉGRÉ DE CONTRÔLE DE GESTION
  2. GESTION STRATÉGIQUE DE RH

    L'enseignement vise à mettre au point le cadre conceptuel et méthodologique pour reconnaître l'approche systémique et stratégique de la gestion des ressources humaines (GRH) et l'importance du personnel pour atteindre des objectifs.

    PANORAMA DES EFFETS DE LA MONDIALISATION SUR LES RH
    PANORAMA DES FONCTIONS DU DIRECTEUR DE RH
    LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS LA GESTION DES RH ET LES SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE GESTION DE RH
    THÉORIE DE LA MOTIVATION DU COMPORTEMENT HUMAIN
    PRÉPARATION D’UN PROFIL DE COMPÉTENCE
    FORMATION DU PERSONNEL COMME FACTEUR STRATÉGIQUE
    LUMIÈRE SUR LE PERSONNEL
    GESTION PAR DÉPARTEMENTS
  3. ÉVALUATION DU RENDEMENT ET GESTION PAR COMPÉTENCES

    Cette matière explique le besoin d’avoir recours à certains présupposés théoriques et méthodologiques pour insérer dans la pratique de la GRH l’approche par compétences, d’utiliser le processus de formation comme la seule voie capable de maintenir à jour ces compétences et leur développement et d’utiliser l’évaluation du rendement comme processus de rétroalimentation pour l’actualisation et le développement des dites compétences professionnelles.

    GESTION DU RENDEMENT FONDÉ SUR LES COMPÉTENCES
    CRITÈRES DE RENDEMENT
    PHASES D’ÉVALUATION DU RENDEMENT
    ÉVALUATION DES COMPÉTENCES
    L’ENTRETIEN D’ÉVALUATION
    PRÉPARATION D’UN PROFIL DE COMPÉTENCE
    RÉVISION DES PROFILS DE COMPÉTENCE DU POSTE
    DÉVELOPPEMENT DE LA GESTION STRATÉGIQUE SUR LA BASE DU POTENTIEL
  4. STRUCTURE ET CHANGEMENT ORGANISATIONNEL

    A disciplina apresenta o processo de transformação que aconteceu nas organizações de hoje e analisa as tendências a serem enfrentadas.

    ÉVOLUTION DES ORGANISATIONS
    SCÉNARIOS ET ÉVALUATION ORGANISATIONNELLE
    LA STRUCTURE ORGANISATIONNELLE
    LE CHANGEMENT COMME ASPECT DÉCISIF DANS LA DIRECTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES
    LES SYSTÈMES D’INFORMATION DANS L’ORGANISATION
  5. RÉSOLUTION/TRANSFORMATION DES CONFLITS DANS LE DOMAINE SANITAIRE

    Le but de cette matière est que les étudiants consolident leur formation conceptuelle et pratique pour leur permettre d’intervenir en tant que médiateur de conflits dans les institutions de santé.

    ANALYSE PSYCHOSOCIAL DES AGENTS SANITAIRES : PATIENTS, PROFESSIONNELS ET INSTITUTIONS
    L’ATTENTION DANS LA SANTÉ : MULTIPLICITÉ DES AGENTS
    THÉORIE ET PRATIQUE DE LA MÉDIATION ET LA NÉGOCIATION DANS LES CONFLITS GÉNÉRÉS DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ
  6. TECHNIQUES DE LA COMMUNICATION INTERPERSONNELLE

    La matière identifie les éléments qui interviennent dans un processus de communication, les classifie et décrit le rôle des différents acteurs qui font partie du processus de communication dans un domaine de travail.

    LA COMMUNICATION : ASPECTS GÉNÉRAUX
    MODÈLES DE COMMUNICATION ET LEURS PARTICIPANTS
    LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION
    MOYEN POUR COMMUNIQUER
    BARRIÈRES DE LA COMMUNICATION
    TECHNIQUES ET OUTILS POUR UNE COMMUNICATION EFFECTIVE
    QUALITÉS PERSONNELLES POUR ÊTRE UN BON ORATEUR
    COMMUNICATION ET INFORMATION À L’HÔPITAL
  7. TECHNIQUES DE DIRECTION D’ÉQUIPES DE TRAVAIL

    Cette matière apporte les éléments théoriques et pratiques concernant les groupes et les équipes de travail, leurs caractéristiques et les techniques et outils pour les gérer efficacement.

    CONCEPT DE GROUPE ET D’ÉQUIPE, SES CARACTÉRISTIQUES DIFFÉRENTIELS
    APPLICATIONS PRATIQUES POUR MOTIVER LES ÉQUIPES DE TRAVAIL
    LA COMPÉTENCE RELATIVE AU TRAVAIL EN ÉQUIPE
    LES MEMBRES ET RÔLES D’UNE ÉQUIPE DE TRAVAIL
  8. STRESS ET SYNDROME DE SURMENAGE (BURNOUT)

    Cette matière enseigne la manière de gérer des situations de stress, au sein de l’organisation sanitaire, en dotant l’étudiant des connaissances théoriques et pratiques nécessaires.

    CONCEPTS, APPROCHES LES PLUS IMPORTANTES POUR FAIRE FACE AU STRESS PROFESSIONNEL
    TECHNIQUES ET OUTILS POUR LA GESTION DU STRESS
    FACTEURS QUI SONT LA CAUSE DU STRESS PROFESSIONNEL
    INCIDENCES DU STRESS EN FONCTION DES VARIABLES PERSONNELLES

3e PARTIE : RECHERCHE ET PROJET FINAL DE MASTER

  1. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

    Étude des techniques et des étapes de la recherche scientifique, analyse entre variables, normes pour l'organisation des données et élaboration de raisonnements logiques pour comparer les populations.

    LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE
    LES TECHNIQUES DE RECHERCHE
    LE PROCESSUS DE RECHERCHE
    RAPPORT FINAL DE LA RECHERCHE
  2. ÉPIDÉMIOLOGIE I

    Cette matière prétend fournir les outils de base pour comprendre l’épidémiologie et l’appliquer dans les études de santé. Elle apporte également des directives sur la manière d’effectuer une recherche de qualité sur internet.

    ÉPIDÉMIOLOGIE CLINIQUE : MÉTHODES ET APPLICATIONS
    LA CONDUITE D'ÉTUDES DE MÉDECINE FONDÉE SUR LA PREUVE
    ÉVALUATION DES INSTRUMENTS
    DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE ET ACCÈS À LA BASE DE DONNÉES ET AUX SITES WEB EN SCIENCES DE LA SANTÉ
  3. SÉMINAIRE DE RECHERCHE I ET II

    Durant les séminaires de recherche l’étudiant appliquera les connaissances personnelles et acquises pour concevoir des stratégies et des méthodes pour résoudre des problèmes de recherches originaux qui soient pertinents dans chaque champs d’étude.

PROJET FINAL OU MÉMOIRE

Le Projet final de Master doit être un travail original et personnel. De plus, il faut que ce soit une contribution avec un fort composant d’applicabilité, sur la base des modules préalables.

Avant d’élaborer le PFM, l’étudiant devra avoir lu les directives pour sa réalisation, situées dans l’icône Bibliothèque virtuelle sur le campus. Par ailleurs, il devra également avoir remis à son tuteur un rapport avec le titre du projet, un index approximatif et une brève explication en suivant le format du modèle contenu dans les directives.

Ce matériel nécessite le suivi personnel du tuteur du Projet final de Master, qui orientera l’étudiant dans son développement et lui indiquera, le cas échéant, des lectures complémentaires obligatoires.

Le tuteur donnera son accord pour la présentation définitive du PFM. Une fois que le projet est terminé il faudra le rendre en format numérique pour son évaluation finale par un jury choisi parmi le reste des tuteurs du Master. Le système d’évaluation du PFM prendra en compte une pondération entre la présentation, l’originalité du thème, la structure et le contenu du sujet.

 

Direction

Direction académique

  • Dr. Maurizio Battino. Directeur du Département Santé et Nutrition de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Chercheur en biochimie et enseignant de la Scuola di Specializzazione in Scienza dell'alimentazione.

Coordination générale académique

  • Dr. (En cours) Irma Dominguez Azpíroz. Coordinatrice internationale du domaine de connaissance de Santé.Doctorante en Éducation. Master International en Nutrition et Diététique appliquée Master en Activité physique : Entraînement et gestion sportive.

Coordination du programme

  • Dra. (En cours) Vivian Lipari Zegarra. Doctorante Master en Santé publique de l'Université du Chili et Mg. (en cours) en Administration des services de santé de l'Université Federico Villarreal du Pérou.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Roberto Alvarez.Docteur en Ingénierie de Projets de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Master en Gestion de projet et de conception, par l'Institut Polytechnique de Milan, Italie. Professeur de l'Université de Buenos Aires, Argentine. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Luis Vivanco Sierralta. Plateforme de Bioéthique Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja (CIBIR). Espagne.
  • Dra. Susana Martinez. Professeur associée au département de Sciences biomédicales dans le domaine de Physiologie de l’Université de León. Personnel de recherche de l’Institut Universitaire de biomédecine de l’Université de León.
  • Dra. Cristina Hidalgo González.Docteure en Sciences de l’entreprise de l’Université de León. Professeure titulaire du Département d’Économie Appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dr. (en cours) Saúl Domingo Soriano. Doctorant de l’Université de León. Master en Direction générale d’entreprises de l'Institut Catalan de Technologie de Barcelone. Master en Conseil et Technologies de l'information e-Business de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne. Directeur de Projets Finals de Master et Spécialisations, FUNIBER.
  • Dra. (en cours) Vivian Lipari Zegarra. Doctorante. Master en Santé Publique de l’Université du Chili et Master (en cours) et d’Administration des services de santé de l'Université Federico Villarreal du Pérou.
  • Dra. (en cours) Carmen Lilí Rodríguez Velasco. Doctorat en Éducation, de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Maîtrise en Psychologie professionnelle et organisationnelle de l'Université de La Havane, Cuba. Coordinatrice académique internationale du Département d’Organisation d'entreprises, Développement directif et Ressources Humaines, FUNIBER.
  • Dra. (en cours) Lucibel Vásquez. Doctorante en Intervention sociale à l’Université de Barcelone. Master en psycho gérontologie à l’Université de Barcelone. Master en psychologie clinique à l’Université de San Martín de Porres de Lima.
  • Dra. (en cours) Lidia Henriques. Doctorante en Éducation Mestrado em Cuidados Paliativos pro la Universidade Católica Portuguesa. Master en Psychologie clinique par l’Université de Lisbonne.
  • Dra. Alicia Álvarez. Doctorat en psychologie Spécialiste en Psychologie générale sanitaire. Professeur de l’université privée en Psychologie clinique et de la santé. Elle possède une formation de troisième cycle et une large expérience clinique dans deux domaines différents : a) Recherche et intervention en psychologie clinique périnatale et évaluation neurocomportementale. b) Recherche et intervention en psychologie d’urgences. Responsable du domaine d’assistance et recherche d’une unité spécialisée au sein de l’université publique.
  • Titulaire de Master. María Eugenia Luna Borgaro. Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l'Université de León, Espagne. Experte en Gestion des Ressources humaines et Compétences directives. Professeur de FUNIBER.
  • Titulaire d’un Master. Lucía Odette Castillo. Master en Administration et Direction des Ressources Humaines (USACH). Infirmière en chef de l'Hôpital Clinique de l'Université du Chili.
  • Titulaire d’un Master. Helia Silva Bustos. Magister en Salud Pública (Université du Chili). Professeur à l’Université du Chili de Santé publique.
  • Titulaire d’un Master. Ms. Tania Herrera Martínez. Master of Business de l'Université du Queensland (Australie). Master en Gestion pour la Mondialisation de l'Université du Chili et Master en Santé publique de l'Université du Chili. Master en Médecine à l’Université du Chili.
  • Titulaire d’un Master. Ms. Laura Prieto Parra. Master en Santé publique de l'Université du Chili. Coordination académique du Master de Santé publique de l'Université du Chili.
  • Titulaire d’un Master. Ms. Javiera Parro Fluxá. Master en Santé publique de l'Université du Chili. Enseignant du Département de Recherche de l'Université des Andes au Chili.
  • Titulaire d’un Master. CD. Ms. Lucia Vassallo Gjurinovic. Master en Gestion des services de santé. Auditeur interne en systèmes de gestion de qualité ISO 9001 2008. Spécialiste en Auto-évaluation universitaire (Assemblée nationale de Recteurs) Superviseur de clinique spécialisée en odontologie- Faculté d’odontologie- Université San Martín de Porres Pérou.
  • MD. Juan Manuel Diminich Paredes. Spécialiste en audit médical (RNA en cours) Auditeur leader ISO 9001 : 2008. Membre de la société péruvienne de l’audit médical. Surintendant de Santé au travail - Minera Chinalco Pérou.
  • Titulaire de Master. Ms. Marcela Salazar González. Infirmière universitaire Master en Éducation avec mention en informatique éducative Licence en humanisation dans la santé Coordinatrice clinique école de médecine à l’Université Finis Terrae. Professeur Institut de bioéthique Université Finis Terrae.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.