Master en Santé Publique

Présentation du Programme

Le Master en Santé publique offre une préparation complète avec des outils et compétences qui permettent aux professionnels de faire face aux problèmes de santé publique dans une perspective globale qui leur permet de fournir des services médicaux avec la qualité et l'attention nécessaires. Ce programme a pour but de garantir une formation conforme aux changements des environnements externes et internes de la société et en phase avec le progrès scientifique et technologique. Tout cela grâce à des connaissances théoriques, des analyses de cas pratiques et des exercices qui permettent au candidat de progresser dans la compréhension de la santé publique dans ses principaux domaines d’action.

L'objectif principal du programme de Master en Santé publique est de former des experts de différentes disciplines dans le vaste champ d'action de la santé publique, qui soient capables d'aborder, sous différents angles, les problèmes de santé de la population à travers des interventions de promotion, protection et restauration de la santé communautaire.

Le Master est conçu pour contribuer à la formation par le biais d'un programme académique de haut niveau qui permet aux étudiants de développer une réflexion, une pensée critique et humaniste, à la fois pour ceux qui sont clairement intéressés par la spécialité à partir d'une approche large et appliquée, et pour les jeunes diplômés commençant dans une des approches.

Le Master en Santé publique a une articulation académique innovante, axée sur le développement des connaissances scientifiques et de la recherche ; il génère des compétences et des solutions durables pour répondre aux besoins des professionnels de la santé publique.

A qui le Master s'adresse-t-il?

Le programme a deux profils d'étudiants qui, malgré des caractéristiques différentes, ont des points complémentaires qui permettent de présenter une proposition académique complète :

  • Les professionnels et diplômés : en particulier dans le domaine des sciences de la vie (médecine, infirmerie, biologie, médecine vétérinaire, etc.), sciences de l'environnement, statistique, économie, sociologie, chimie et pharmacie, entre autres - qui souhaitent obtenir une formation pour l'exercice de fonctions de santé publique dans l'un de ses domaines (travail ou recherche).
  • Autres professionnels et diplômés universitaires : qui sont à la recherche d'une formation qui leur enseignera les outils nécessaires pour pouvoir se développer de manière efficace dans leur poste en offrant le meilleur service.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Master en Santé Publique.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

Le Master en Santé publique a une durée de 100 crédits. Quant à la répartition du temps, on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des cours présentiels, il n’y a pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de 24 mois. Pendant cette période, l’étudiant doit avoir validé avec succès toutes les examens correspondants et le Projet final.
  • Lors de l’inscription au programme, il faut choisir le parcours de spécialité à suivre (bloc 3) : L'étudiant effectue obligatoirement les modules 1 et 2 avant de suivre le parcours choisi, que ce soit la spécialité en santé environnementale, nutrition communautaire, santé au travail ou en gestion en santé publique.

La structure des crédits du Master en Santé publique est récapitulée dans le tableau suivant :

MODULES CRÉDITSa HEURES
1Partie: Recherche en santé publique 18 180
2Partie: Santé publique 50 500
3Partie: Module facultatif 17 170
4Partie: Projet Final de Master 15 150
TOTAL 100 1000

a. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'étudiant suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier.

Objectifs

Objectif général

  • L'objectif du Master en Santé publique est de former des professionnels capables de traiter les principaux problèmes de santé de la population, par le biais de la conception et de la gestion d'actions collectives de protection, de restauration et de promotion de la santé, pour garantir la santé des personnes avec la qualité et la pertinence nécessaires.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer la base théorique et méthodologique de la santé publique en insistant sur les activités qui favorisent la pensée logique et le raisonnement scientifique.
  • Estimer les besoins de santé de la population afin de répondre à ses besoins réels et potentiels, en tenant compte de ses déterminants sociaux et de ses droits.
  • Évaluer les systèmes de santé afin de proposer des stratégies d'amélioration adaptées aux besoins de la population.
  • Analyser les déterminants économiques et sociaux et les politiques de santé, ainsi que la façon par laquelle ils s’intègrent dans les interventions de santé publique.
  • Concevoir et évaluer des plans, des programmes, des projets et des services spécifiques de santé publique, fondés sur des preuves, qui favorisent, restaurent et protègent la santé de la population.
  • Pouvoir détecter rapidement les problèmes de santé et proposer des solutions qui améliorent la qualité de vie.

Opportunités de carrière

Les professionnels qui valideront le programme de Master en Santé publique pourront assumer leurs fonctions dans les postes suivants :

  • Administration de santé publique
  • Administration de santé dans les entités privées
  • Gestion services médicaux et sociaux
  • Recherche dans les entités publiques et privées
  • Enseignement

Programme d'études

Le programme de Master en Santé publique possède une structure de curriculum fondée sur quatre parties de formation complémentaires pour arriver à une formation complète :

  • 1e PARTIE : RECHERCHE EN SANTÉ PUBLIQUE (18 CRÉDITS)

La première partie vise à fournir une formation théorique et pratique avec les connaissances actuelles en recherche, en encourageant le développement de compétences pour formuler des questions de recherche pertinentes et l'acquisition des compétences et outils utiles pour le développement de stratégies de recherche pour répondre à ces questions.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

1e PARTIE : RECHERCHE EN SANTÉ PUBLIQUE
# MATIÈRES CRÉDITS
1 Méthodologie de la recherche scientifique 5
2 Épidémiologie I 4
3 Épidémiologie II 4
4 Bioestatistique 5
TOTAL 18
  • 2e PARTIE :  SANTÉ PUBLIQUE (50 CRÉDITS)

La deuxième partie regroupe les connaissances et outils les plus importants en matière de santé publique, dont l'objectif est de protéger et d'améliorer la santé des populations.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la deuxième partie sont présentées dans le tableau suivant :

  • 3e PARTIE : OPTIONNELLES (17 CRÉDITS)

La troisième partie se compose de différents modules optionnels parmi lesquels l'étudiant pourra en choisir un. Ci-après se trouve la description des matières de chaque module :

OPTION 1 : SANTÉ ENVIRONNEMENTALE

La première option correspondant à la santé environnementale est fondée sur la fourniture de connaissances et d'outils sur la santé environnementale qui ont un impact important sur la santé des populations.

OPTION 1 : SANTÉ ENVIRONNEMENTALE
# MATIÈRES CRÉDITSª
1 Polluants dans l’environnement 5
2 Risques environnementaux et santé publique 6
3 Toxicologie environnementale et santé publique 6
TOTAL 17

a. Le nombre de crédits peut varier en fonction de l'université qui délivre le diplôme.

OPTION 2 : NUTRITION COMMUNAUTAIRE

La deuxième option correspondant à la nutrition communautaire vise à contribuer à une société plus saine.

a. Le nombre de crédits peut varier en fonction de l'université qui délivre le diplôme.

OPTION 3 : SANTÉ AU TRAVAIL

La troisième option, correspondant à la santé au travail, regroupe les connaissances et les outils les plus pertinents pour la recherche de l'amélioration de la santé au travail des travailleurs.

OPTION 3 : SANTÉ AU TRAVAIL
# MATIÈRES CRÉDITSª
1 Médecine du travail 6
2 Toxicologie au travail 6
3 Prévention des risques professionnels spécifiques 5
TOTAL 17

a. Le nombre de crédits peut varier en fonction de l'université qui délivre le diplôme.

OPTION 4 : GESTION EN SANTÉ PUBLIQUE

La quatrième option correspondant à la gestion de la santé vise à fournir des connaissances et des outils pour développer une gestion efficace de la santé et conforme aux différentes réalités qui se présentent.

OPTION 4 : GESTION EN SANTÉ PUBLIQUE
# MATIÈRES CRÉDITSª
1 Gestion stratégique de RH 5
2 Techniques de direction d’équipes de travail 4
3 Techniques de direction et de leadership organisationnel 4
4 Communication d’assistance 4
TOTAL 17

a. Le nombre de crédits peut varier en fonction de l'université qui délivre le diplôme.

  • 4ème PARTIE : PROJET FINAL OU MÉMOIRE (15 CRÉDITS)

Le Projet final de Master ou Mémoire, représentant 15 crédits, a pour objectif de présenter un travail complet qui fasse montre du développement total d’un projet, en envisageant la possibilité de sa mise en pratique, conformément aux directives et aux détails de la proposition présentée.


Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Description des sujets

1e PARTIE : RECHERCHE EN SANTÉ PUBLIQUE

  1. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

    Cette matière vise à développer les connaissances, compétences et attitudes pour la conception méthodologique d'une recherche, à illustrer le développement du cadre théorique, en démontrant avoir un critère pour savoir quelle information incorporer et où la chercher, comment lire les textes académiques, comment enregistrer l'information et décrire les procédures nécessaires à l’élaboration du mémoire ou rapport de recherche.

    ASPECTS ÉPISTÉMOLOGIQUES DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
    LE PROCESSUS DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE
    COMMENT DÉMARRER UNE RECHERCHE ? LE PROJET : POINT DE DÉPART
    CONSTRUCTION DU CADRE THÉORIQUE
    CONCEPTION DE LA STRATÉGIE MÉTHODOLOGIQUE
    LE RAPPORT DE RECHERCHE
  2. ÉPIDÉMIOLOGIE 1

    Cette matière prétend fournir les outils de base pour comprendre l’épidémiologie et l’appliquer aux études de santé. Elle apporte également des directives sur la manière d’effectuer une recherche de qualité sur internet.

    ÉPIDÉMIOLOGIE CLINIQUE : MÉTHODES ET APPLICATIONS
    LA CONDUITE D'ÉTUDES DE MÉDECINE FONDÉE SUR LA PREUVE
    ÉVALUATION DES INSTRUMENTS
    DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE ET ACCÈS À LA BASE DE DONNÉES ET AUX SITES
    WEB EN SCIENCES DE LA SANTÉ
  3. ÉPIDÉMIOLOGIE 2

    Cette matière s’intéresse au choix de la méthode de recherche qualitative la plus appropriée en fonction du type d'étude dans le domaine de la santé dans le monde, en distinguant les phases d'une étude qualitative, y compris leurs caractéristiques, et en les différenciant des phases d'une étude quantitative. Elle cherche également à établir un lien entre les différentes étapes de la recherche et les lignes directrices pour évaluer la rigueur dans la recherche qualitative en santé.

    FONDEMENTS THÉORIQUES DE LA RECHERCHE QUALITATIVE
    MÉTHODES QUALITATIVES
    CONCEPTIONS D’ÉTUDES QUALITATIVES
    STRATÉGIES POUR LA COLLECTE DE DONNÉES ET LE TRAVAIL DE TERRAIN
    L'ANALYSE DES DONNÉES QUALITATIVES
    PRÉSENTATION ET DIFFUSION DES RÉSULTATS
    LA RIGUEUR DANS LA RECHERCHE QUALITATIVE
    LA COMBINAISON DES MÉTHODES QUALITATIVES ET QUANTITATIVES
    ÉTHIQUE DANS LA RECHERCHE QUALITATIVE
    LECTURE CRITIQUE DES ÉTUDES QUALITATIVES
  4. BIOSTATISTIQUE

    Cette matière nous donne les concepts et les outils nécessaires pour comprendre et utiliser les outils statistiques dans les études de santé et pour comprendre les résultats d’autres études.

    STATISTIQUES DESCRIPTIVES
    DISTRIBUTION DES FRÉQUENCES
    MESURES DE CENTRALISATION ET DE DISPERSION
    RELATION ENTRE TROIS VARIABLES
    ANALYSE STRATIFIÉE
    CONFUSION ET INTERACTION
    PROPORTIONS ET PROBABILITÉ
    THÉORÈME DE BAYES
    DISTRIBUTION DES PROBABILITÉS
    INFÉRENCE STATISTIQUE
    DISTRIBUTION NORMALE ET THÉORÈME CENTRAL DE LA LIMITE
    TAILLE DE L'ÉCHANTILLON POUR ESTIMATION
    CONCEPTIONS EN CAS DE CONTRÔLE
    TABLEAUX DE CONTINGENCE
    ANALYSE DE VARIANCE
    RÉGRESSION LINÉAIRE
    PUISSANCE STATISTIQUE D'UNE RECHERCHE
    TAILLE DE L'ÉCHANTILLON POUR TEST

2e PARTIE : SANTÉ PUBLIQUE

  1. CONTEXTUALISATION DE LA SANTÉ PUBLIQUE

    Cette matière vise à analyser l'évolution historique de la médecine et de la santé publique dans le monde et en Amérique latine. Elle a pur but d’évaluer de façon critique l'architecture organisationnelle de la santé publique d'un point de vue multidisciplinaire. Elle cherche également à réfléchir sur l'analyse du processus historique, social et futur de la santé publique.

    CONCEPTS DE SANTÉ PUBLIQUE
    HISTOIRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
    DU CONTRÔLE DES MALADIES À LA PROMOTION DE LA SANTÉ
    BASES ORGANISATIONNELLES DE LA SANTÉ PUBLIQUE
    PERSPECTIVES D'AVENIR DE LA SANTÉ COLLECTIVE
  2. BIOÉTHIQUE GÉNÉRALE

    Cette matière a pour but d’examiner la bioéthique, de ses origines historiques à la formulation de l'approche multidisciplinaire qui la caractérise actuellement, et d’analyser le cadre d'action de la bioéthique, ainsi que ses principaux défis pour l'avenir.

    ORIGINE ET DÉFINITION DE LA BIOÉTHIQUE
    DISCOURS ET MÉTHODE DE LA BIOÉTHIQUE
    PRINCIPES BIOÉTHIQUES
    DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE
  3. DÉTERMINANTS SOCIAUX EN MATIÈRE DE SANTÉ

    Cette matière prétend analyser les déterminants de la santé et les particularités de son étude et tirer des conclusions des différents comportements et effets des inégalités en matière de santé et de leurs déterminants dans différents pays.

    IDENTIFICATION ET CLASSIFICATION DES DÉTERMINANTS SOCIAUX DE LA SANTÉ
    LES DÉTERMINANTS BIOLOGIQUES
    L'ENVIRONNEMENT COMME DÉTERMINANT DE SANTÉ
    LE MODE DE VIE COMME DÉTERMINANT DE SANTÉ
    MESURE ET ANALYSE DES DÉTERMINANTS SOCIAUX
    STRATÉGIES POUR LA RÉDUCTION DES INÉGALITÉS
  4. SYSTÈMES DE SANTÉ

    Cette matière vise à fournir des connaissances sur les politiques et les différents systèmes de santé. Apprendre à faire le diagnostic d’un système de santé et connaître en profondeur ce qu’on entend par premiers soins, leur importance et leurs implications.

    POLITIQUES ET SYSTÈME DE SANTÉ
    MODÈLES DE SANTÉ
    SYSTÈMES DE SANTÉ DANS L’ASSISTANCE PUBLIQUE
    DIAGNOSTIC D'UN SYSTÈME DE QUALITÉ
    LES PREMIERS SOINS ET LEUR IMPORTANCE
  5. LA GESTION DE SERVICES DE SANTÉ

    Cette matière apporte les principaux concepts de gestion des services sanitaires, aspects techniques et d’implantation des systèmes qui permettent d’améliorer la gestion.

    LA GESTION DE SERVICES DE SANTÉ
    ASPECTS TECHNIQUES DU CONTRÔLE DE GESTION
    MISE EN PLACE D’UN SYSTÈME INTÉGRÉ DE CONTRÔLE DE GESTION
  6. DÉMOGRAPHIE ET SANTÉ PUBLIQUE

    Cette matière vise à évaluer l'impact de l’évolution démographique sur la santé de la population et à calculer et interpréter les indicateurs démographiques les plus utilisés en santé publique afin de pouvoir analyser l'état de santé de la population.

    LA DÉMOGRAPHIE DANS LE CADRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
    ÉLÉMENTS D'ANALYSE DÉMOGRAPHIQUE, SOURCES ET DONNÉES
    DÉMOGRAPHIQUES
    DÉMOGRAPHIE STATIQUE
    DÉMOGRAPHIE DYNAMIQUE
  7. ÉCONOMIE DE LA SANTÉ

    Cette matière aborde les facteurs environnementaux macroéconomiques ayant une influence sur la santé. Elle montre les aspects en lien avec la théorie économique comme la consommation, les dépenses de santé, l’offre et la demande et les aspects pertinents du financement.

    SECTEUR SANTÉ ET ÉCONOMIE
    DEMANDE DE SOINS DE SANTÉ
    OFFRE DE SOINS DE SANTÉ
    L’EFFICACITÉ, LES CARENCES DU MARCHÉ ET L’INTERVENTIONNISME PUBLIC
    LES DÉPENSES DE SANTÉ ET LES RÉFORMES EN MATIÈRE DE SANTÉ. LE MARCHÉ PHARMACEUTIQUE
    ANALYSE ÉCONOMIQUE DES COMPORTEMENTS NON SAINS
    SANTÉ ET MACROÉCONOMIE
    FINANCEMENT EN MATIÈRE DE SANTÉ
  8. PROCESSUS SANTÉ-MALADIE ET ÉQUITÉ

    Cette matière a pour but d’analyser les différentes conceptions de la santé, les différentes expériences de la maladie et les différentes pratiques en matière de santé, en tenant compte du contexte historique et social ; et d’évaluer l'importance et les caractéristiques des inégalités sociales comme enjeu crucial de la santé communautaire.

    CONCEPT DE SANTÉ ET DE MALADIE. SANTÉ-MALADIE COMME PROCESSUS SOCIAL
    NIVEAUX DE PRÉVENTION
    PROMOTION DE LA SANTÉ
    DROIT À LA SANTÉ
    INÉGALITÉS ET INIQUITÉS EN SANTÉ : GENRE, SITUATION SOCIO-ÉCONOMIQUE, DISPONIBILITÉ/ACCESSIBILITÉ DES SOINS DE SANTÉ
  9. POLITIQUES DE SANTÉ ET PROTECTION SOCIALE

    Cette matière a pour but d’examiner le rôle des organismes internationaux dans la programmation et la gestion des politiques de santé en analysant les facteurs économiques, sociaux et politiques de la santé et la manière par laquelle ils s’intègrent dans les interventions de santé publique et en évaluant les principaux mécanismes et modèles d'intervention en matière de protection de la santé.

    POLITIQUES D'ACTION EN SANTÉ PUBLIQUE
    RÔLE DES ORGANISMES INTERNATIONAUX
    PLANS STRATÉGIQUES DE SANTÉ
    ANALYSE DE POLITIQUES PUBLIQUES
    CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PROTECTION SOCIALE
    RISQUES ASSOCIÉS À LA PROTECTION SOCIALE
  10. SURVEILLANCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

    Cette matière a pour but d’analyser les principaux aspects conceptuels et outils méthodologiques liés à la conception et à la mise en œuvre d'un système d'informations pour la surveillance de la santé publique et de développer les compétences fondamentales pour élaborer, interpréter et distribuer les principaux produits dérivés de la surveillance de la santé publique.

    DIAGNOSTIC DE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE. IDENTIFICATION DES BESOINS
    SURVEILLANCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE : PRINCIPAUX OBJECTIFS ET ARCHITECTURE DE BASE
    DIMENSIONS ET INDICATEURS FAISANT L'OBJET D'UNE SURVEILLANCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
    MÉTHODES D'ANALYSE POUR LA SURVEILLANCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
    ÉVALUATION D'UN SYSTÈME D'INFORMATIONS POUR LA SURVEILLANCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE
  11. CONCEPTION ET ÉVALUATION DE PROGRAMMES EN SANTÉ PUBLIQUE

    Cette matière a pour objectif de distinguer les différentes méthodologies d'évaluation des besoins en santé et de planification de la santé et concevoir et évaluer des plans, programmes, projets et services spécifiques de santé publique, en se fondant sur des preuves, qui favorisent et protègent la santé de la population.

    DIAGNOSTIC DE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE DANS LE PROCESSUS DE PLANIFICATION. IDENTIFICATION DES BESOINS
    ÉTAPES DE L'ÉLABORATION D'UN PROGRAMME DE SANTÉ PUBLIQUE
    IDENTIFICATION DES PRIORITÉS
    PROMOTION ET PROTECTION DE LA SANTÉ
    ÉVALUATION DU PROCESSUS DE PROGRAMMES DE SANTÉ PUBLIQUE
    ÉVALUATION DE L'IMPACT ET RÉSULTAT DES PROGRAMMES DE SANTÉ PUBLIQUE
  12. SEMINAIRE

    Dans ce séminaire, on présente des cas pertinents sur des situations simulées ou réelles liées à la santé publique. L'étudiant sera notamment confronté à l’application de ses propres connaissances acquises, à la prise de décision, à l'analyse de divers scénarios, démontrant ainsi une attitude critique et réflexive face aux problèmes décrits.

3e PARTIE : OPTIONNELLES

OPTION 1 : SANTÉ ENVIRONNEMENTALE

  1. POLLUANTS DANS L'ENVIRONNEMENT

    Cette matière a pour but d’analyser et de quantifier la toxicité des métaux lourds, des hydrocarbures et des composés organochlorés pour les êtres vivants ; à analyser et mesurer les effets sur l'organisme des principales sources de contamination radioactive et thermique ; à analyser et évaluer les effets de l'introduction d'espèces exotiques dans les milieux naturels ; et à mettre en relation l'impact sur le milieu aquatique de la pollution par les eaux usées urbaines.

    POLLUTION PAR LES MÉTAUX LOURDS DANS LE MILIEU AQUATIQUE
    MERCURE
    HYDROCARBURES
    COMPOSÉS ORGANOCHLORÉS
    POLLUTION RADIOACTIVE
    POLLUTION THERMIQUE ET PAR LES ESPÈCES EXOTIQUES
    POLLUTION PAR LES EAUX USÉES URBAINES
  2. RISQUES ENVIRONNEMENTAUX ET SANTÉ PUBLIQUE

    Cette matière vise à identifier les facteurs de risque environnementaux pour la santé ; à évaluer leur impact sur la santé ; et à savoir comment concevoir des stratégies de prévention et d'action contre les facteurs de risque environnementaux et de santé publique.

    ÉTUDE SANITAIRE DE L'ATMOSPHÈRE. POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE BIOTIQUE. IMPACT SUR LES ALIMENTS
    POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE ABIOTIQUE ET SON IMPACT SUR LA SANTÉ
    CLIMATOLOGIE. INTERRELATION DES DIFFÉRENTS CLIMATS AVEC LA POLLUTION, L'ALIMENTATION ET LA SANTÉ DE LA POPULATION.
    L'EAU COMME FACTEUR DE RISQUE. EAU POTABLE ET EAUX USÉES. POLLUTION CHIMIQUE ET BIOLOGIQUE
    POLLUTION ENVIRONNEMENTALE PAR DES AGENTS PHYSIQUES
    RISQUES BIOLOGIQUES, CHIMIQUES ET PHYSIQUES ASSOCIÉS AUX ALIMENTS
    CATASTROPHES TOXIQUES ET ENVIRONNEMENTALES : TENDANCES, PRÉVENTION, MALADIES CONNEXES ET PANDÉMIES
    ÉVALUATION DU RISQUE ENVIRONNEMENTAL : ANALYSE PRATIQUE ET TENDANCES
  3. TOXICOLOGIE ENVIRONNEMENTALE ET SANTÉ PUBLIQUE

    Cette matière a pour but d’évaluer les impacts sur la santé publique de l'exposition de la population aux toxines environnementales et de savoir concevoir des études avancées dans le domaine de la toxicologie environnementale.

    FONDEMENTS DE LA TOXICOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
    SUBSTANCES TOXIQUES. TYPES, ROUTES ET VOIES D'EXPOSITION
    PHYSIOLOGIE (RÉVISION D'ORIENTATION TOXICOLOGIQUE)
    TOXICOCINÉTIQUE ET TOXICODYNAMIQUE DE L'ENVIRONNEMENT
    BIOMARQUEURS
    MÉCANISMES DE TOXICITÉ
    APPORTS DE LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE À LA TOXICOLOGIE
    PATHOPHYSIOLOGIE ET PATHOLOGIES DE CAUSE TOXIQUE
    MUTAGENÈSE ET CARCINOGENÈSE
    TOXICOLOGIE DU COMPORTEMENT
    ÉCOTOXICOLOGIE
    TOXICOLOGIE DES AGENTS CHIMIQUES
    TOXICOLOGIE DES AGENTS PHYSIQUES
    TOXICOLOGIE DU MÉDICAMENT
    TENDANCES EN TOXICOLOGIE CELLULAIRE ET MOLÉCULAIRE
    ÉVALUATION DU RISQUE LIÉ AUX AGENTS TOXIQUES POUR L'ENVIRONNEMENT

OPTION 2 : NUTRITION COMMUNAUTAIRE

  1. SANTÉ PUBLIQUE APPLIQUÉE À LA NUTRITION

    Cette matière a pour but d’analyser les actions communautaires en santé publique, dans le domaine de la nutrition, qui aident à garantir, protéger, promouvoir et restaurer la santé nutritionnelle de la population ; distinguer les différents types d'études épidémiologiques utilisées dans la recherche sur le comportement nutritionnel et les causes des pathologies nutritionnelles ; et concevoir des programmes de nutrition communautaire fondés sur des preuves scientifiques.

    FONDEMENTS DE LA SANTÉ PUBLIQUE
    ÉPIDÉMIOLOGIE APPLIQUÉE À LA NUTRITION
    CONCEPTION DE PROGRAMMES DE NUTRITION COMMUNAUTAIRE
    POLITIQUES ALIMENTAIRES ET STRATÉGIES DE SANTÉ PUBLIQUE
  2. GESTION ET ÉVALUATION EN NUTRITION COMMUNAUTAIRE

    Cette matière a pour but de planifier de manière optimale un programme de nutrition communautaire permettant d'établir des décisions et des priorités en fonction des bases scientifiques de l'intervention ; distinguer les différentes techniques de communication en nutrition et transmettre le message nutritionnel à la population de manière effective ; intégrer les normes et les codes éthiques dans la planification des programmes d'intervention nutritionnelle destinés à la population ; et évaluer l'efficacité des programmes de santé, en particulier ceux liés à la nutrition de la communauté.

    GESTION
    COMMUNICATION ET ANCRAGE DE LA GESTION
    CONSIDÉRATIONS ÉTHIQUES
    ÉVALUATION
  3. ALIMENTATION, SANTÉ ET COMMUNICATION

    Cette matière vise à analyser l'importance de la communication dans le domaine de la nutrition et son influence sur le comportement alimentaire de la société ; évaluer l'adéquation des campagnes publicitaires des produits alimentaires ; et proposer des stratégies de communication qui ciblent différentes populations et font la promotion d’habitudes alimentaires saines et/ou qui aident à la prévention des pathologies nutritionnelles.

    IMPORTANCE DE LA COMMUNICATION EN NUTRITION
    MARKETING ET SANTÉ
    RÉGULATION DE LA PUBLICITÉ
    COMMUNICATION EN NUTRITION ET ÉDUCATION NUTRITIONNELLE

OPTION 3 : SANTÉ AU TRAVAIL

  1. MÉDECINE DU TRAVAIL

    Cette matière vise à identifier les risques professionnels du travailleur ou du groupe de travailleurs et développer la promotion de la santé sur le lieu de travail ; concevoir des stratégies de prévention des risques susceptibles d’affecter la santé humaine à la suite des circonstances et conditions de travail ; et évaluer et appliquer les mesures nécessaires pour traiter et/ou réhabiliter les maladies professionnelles et les maladies liées au travail.

    INTRODUCTION À LA MÉDECINE DU TRAVAIL
    SURVEILLANCE DE LA SANTÉ
    ÉPIDÉMIOLOGIE PROFESSIONNELLE
    PROMOTION ET PLANIFICATION DE LA SANTÉ SUR LE LIEU DE TRAVAIL
    SECOURISME ET PREMIERS SECOURS
  2. TOXICOLOGIE PROFESSIONNELLE

    Cette matière a pour but de détecter les facteurs qui influencent la toxicité professionnelle ; comparer et contraster les fonctions de suivi environnemental et biologique dans l'évaluation des différents lieux de travail, en décrivant les principes méthodologiques et le fonctionnement des instruments de surveillance des polluants environnementaux dans les différents lieux de travail.

    INTRODUCTION À LA TOXICOLOGIE PROFESSIONNELLE
    LIMITES D'EXPOSITION PROFESSIONNELLE AUX SUBSTANCES NOCIVES. LÉGISLATION EN VIGUEUR
    ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE ET BIOLOGIQUE DE L'EXPOSITION PROFESSIONNELLE AUX COMPOSÉS TOXIQUES
    ÉVALUATION DE L'EXPOSITION DANS LES ÉTUDES D'ÉPIDÉMIOLOGIE PROFESSIONNELLE
    TOXICOLOGIE CLINIQUE
    MÉTHODOLOGIE D'ANALYSE TOXICOLOGIQUE
  3. PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SPÉCIFIQUES

    Cette matière aborde l’analyse des principales conditions de travail et des risques professionnels et l’évaluation des interventions préventives et des politiques dans le domaine de la santé au travail.

    CONCEPTS GÉNÉRAUX DE LA PRÉVENTION
    TYPE DE RISQUES PROFESSIONNELS
    DOMMAGES CAUSÉS À LA SANTÉ
    SYSTÈME DE RESPONSABILITÉS EN MATIÈRE DE PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS
    CADRE JURIDIQUE DE LA PRÉVENTION

OPTION 4 : GESTION EN SANTÉ PUBLIQUE

  1. GESTION STRATÉGIQUE DE RH

    L'enseignement vise à mettre au point le cadre conceptuel et méthodologique pour reconnaître l'approche systémique et stratégique de la gestion des ressources humaines (GRH) et l'importance du personnel pour atteindre des objectifs.

    PANORAMA DES EFFETS DE LA MONDIALISATION SUR LES RH
    PANORAMA DES FONCTIONS DU DIRECTEUR DE RH
    LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS LA GESTION DES RH ET LES SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE GESTION DE RH
    THÉORIE DE LA MOTIVATION DU COMPORTEMENT HUMAIN
    FORMATION DU PERSONNEL COMME FACTEUR STRATÉGIQUE
    LUMIÈRE SUR LE PERSONNEL
    GESTION PAR DÉPARTEMENTS
  2. TECHNIQUES DE DIRECTION D’ÉQUIPES DE TRAVAIL

    Cette matière fournit les éléments théoriques et pratiques à propos des groupes et équipes de travail, leurs caractéristiques et les techniques et outils pour leur gestion efficace.

    CONCEPT DE GROUPE ET D’ÉQUIPE, SES CARACTÉRISTIQUES DIFFÉRENTIELS
    APPLICATIONS PRATIQUES POUR MOTIVER LES ÉQUIPES DE TRAVAIL
    LA COMPÉTENCE RELATIVE AU TRAVAIL EN ÉQUIPE
    LES MEMBRES ET RÔLES D’UNE ÉQUIPE DE TRAVAIL
  3. TECHNIQUES DE DIRECTION ET DE LEADERSHIP ORGANISATIONNEL

    L'objectif de cette matière est de connaître et d’approfondir les styles de leadership et de direction, leur relation, leurs différences, leur importance et leurs approches théoriques ainsi que les connaissances et compétences nécessaires à leur exercice.

    FONCTIONS DE LEADERSHIP ET MANAGEMENT SOUPLE ET RIGIDE.
    LE LEADERSHIP FONCTIONNEL DANS LES ORGANISATIONS
    LES MODÈLES ET STYLES DE LEADERSHIP
    RECONNAISSANCE ET ASSOUPLISEMENT DU STYLE PERSONNEL.
    LE LEADERSHIP ET SA RELATION AVEC LES PROCESSUS ORGANISATIONNELS
    LA GESTION PAR OBJECTIFS
  4. COMMUNICATION D’ASSISTANCE

    Cette matière cherche à considérer les particularités bio-psycho-sociales de l'usager/patient afin de parvenir à une communication d’assistance adéquate et complète, promouvoir des attitudes appropriées pour parvenir à une communication d’assistance efficace et efficiente et intégrer les techniques de transmission des nouvelles dans le cadre individuel, familier et social.

    THÉORIE DE LA COMMUNICATION
    LA COMMUNICATION D’ASSISTANCE.
    APPLICATIONS DE LA COMMUNICATION D’ASSISTANCE

    4PARTIE: PROJET FINAL OU MÉMOIRE

    Le Projet final de Master doit être un travail original et personnel. De plus, il faut que ce soit une contribution avec un fort composant d’applicabilité, sur la base des modules préalables.

    Avant d’élaborer le PFM, l’étudiant devra avoir lu les directives pour sa réalisation, situées dans l’icône Bibliothèque virtuelle sur le campus. Par ailleurs, il devra également avoir remis à son tuteur un rapport avec le titre du projet, un index approximatif et une brève explication en suivant le format du modèle contenu dans les directives.

    Ce matériel nécessite le suivi personnel du tuteur du Projet final de Master, qui orientera l’étudiant dans son développement et lui indiquera, le cas échéant, des lectures complémentaires obligatoires.

    Le tuteur donnera son accord pour la présentation définitive du PFM. Une fois que le projet est terminé il faudra le rendre en format numérique pour son évaluation finale par un jury choisi parmi le reste des tuteurs du Master. Le système d’évaluation du PFM prendra en compte une pondération entre la présentation, l’originalité du thème, la structure et le contenu du sujet.

Direction

Direction académique

  • Dr Maurizio Battino. Directeur du Département Santé et Nutrition de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Chercheur en biochimie et enseignant de la Scuola di Specializzazione in Scienza dell'alimentazione.

Coordination générale académique

  • Doctorante Irma Domínguez Azpíroz. Coordinatrice internationale du domaine de connaissance de Santé. Doctorante en Éducation. Master International en Nutrition et Diététique appliquée. Master en Activité physique : Entraînement et gestion sportive.

Coordination du programme

  • Dre. (en cours) Vivian Lipari Zegarra. Doctorante. Master en Santé publique de l'Université du Chili et Mg. (en cours) en Administration des services de santé de l'Université Federico Villarreal du Pérou.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Luis Vivanco Sierralta. Plateforme de Bioéthique Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja (CIBIR). Espagne
  • Dre. Susana Martínez. Professeure associée au département de Sciences biomédicales dans le domaine de Physiologie de l’Université de León. Personnel de recherche de l’Institut Universitaire de biomédecine de l’Université de León. Dre. Cristina Hidalgo González. Docteure en Sciences de l’entreprise de l’Université de León. Professeure titulaire du Département d’Économie Appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Titulaire d’un master. Ivonne Sanhueza. Master en Santé publique. Avec des études en Autorité sanitaire et gestion de la santé publique, gestion sociale et politiques publiques, promotion de la santé, évaluation socio-économique de projets, entre autres. Consultante en santé publique, formulation de projets et de programmes, formation. Responsable de la direction technique administrative du Département de Planification et santé publique de la Direction régionale de la santé de la région Bio Bio au Chili, entre autres postes administratifs.
  • Dre. Karen Adams Ubaldo. Doctorat en santé publique de l'Université Cayetano Heredia du Pérou. Master en Gestion de programmes et projets sociaux de l'Université Cayetano Heredia. Nutritionniste de l'Université Nationale Federico Villarreal du Pérou. Enseignante à l'Universidad San Ignacio de Loyola, à l'Universidad Científica del Sur, avec une grande expérience dans la gestion de projets sociaux.
  • Titulaire d’un master. Eva López García. Master en pratique clinique dans le domaine de la santé. Infirmière de l'Université de Salamanque. Certificat dans l'enseignement de la formation professionnelle pour l'emploi. Elle possède une vaste expérience pratique et pédagogique. Auteure de nombreux livres et articles scientifiques. Elle travaille actuellement comme collaboratrice dans 5 revues scientifiques, enseignante à la Fondation pour la coopération, la recherche et le développement de l’infirmerie et enseignante au département de Gestion et recherche sanitaire de FUNIBER.
  • Titulaire d’un master. Daniel Uribe Parra. Master en Santé Publique de l'Universidad de Los Andes, Colombie. Médecin chirurgien de la Fondation universitaire des sciences de la santé de Colombie. Spécialiste des évaluations économiques. Chercheur en projets de santé publique, coordinateur des processus de recherche des services de santé. Expert en analyse statistique avancée et outils épidémiologiques.
  • Titulaire d’un Master. Vivian Lipari. Master en Santé publique de l'Université du Chili. Master en Administration des services de santé de l'Université nationale Federico Villarreal du Pérou. Diplôme de Chirurgien-dentiste de l’Université privée San Martín de Porres, Lima, Pérou. Coordinatrice et enseignante du département de Gestion et recherche en santé. 9 ans d’expérience comme professeur en ligne.
  • Dre. (c) Carmen Lilí Rodríguez Velasco. Doctorante en Éducation, de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Maîtrise en Psychologie professionnelle et organisationnelle de l'Université de La Havane, Cuba. Coordinatrice académique internationale du Département d’Organisation d'entreprises, Développement directif et Ressources Humaines, FUNIBER.
  • Dre. (c) Diana Patricia Cortés Díaz. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l'Université de León, Espagne. Consultante spécialisée en Droit du travail et de la Sécurité sociale. Coordonnatrice des programmes et professeur de FUNIBER.
  • Dre.(en cours) Lucibel Vásquez. Doctorante en Intervention sociale à l’Université de Barcelone. Master en psychogérontologie à l’Université de Barcelona. Master en psychologie clinique à l’Université de San Martín de Porres de Lima.
  • Dr. Jorge Crespo. Docteur à l’Université de Cantabrie. Ingénieur Civil par l’ISPJAE (Cuba) et Maîtrise (homologation) par le Ministère de l'Éducation supérieure en Espagne. Expert en modélisation et simulation informatique des phénomènes stochastiques et déterministes. Il a été professeur au Département d’Ingénierie structurelle et professeur agrégé au Département de Mathématiques de la faculté d’Ingénierie civil de l'ISPJAE. Il a plus de 15 ans d'expérience dans l'enseignement dans le domaine des mathématiques, des statistiques, 10 ans dans le domaine de l'ingénierie structurelle et 5 ans d'expérience dans l'enseignement en ligne. Il est coordinateur des programmes de Master en Direction stratégique avec spécialisté en technologie pour Funiber et coordinateur des programmes de troisième cycle à l'Université européenne de l'Atlantique où il enseigne actuellement la biostatistique, la statistique et le calcul.
  • Dre. (en cours) Lidia Henriques. Doctorante en Éducation Mestrado em Cuidados Paliativos pro la Universidade Católica Portuguesa. Master en Psychologie clinique par l’Université de Lisbonne. Dre. Alicia Álvarez. Doctorat en psychologie Spécialiste en Psychologie générale sanitaire. Professeur de l’université privée en Psychologie clinique et de la santé. Elle possède une formation de troisième cycle et une large expérience clinique dans deux domaines différents : a) Recherche et intervention en psychologie clinique périnatale et évaluation neurocomportementale. b) Recherche et intervention en psychologie d’urgences. Responsable du domaine d’assistance et recherche d’une unité spécialisée au sein de l’université publique.
  • Titulaire d’un Master. Carolina Fajardo. Bactériologiste de l'Université Colegio Mayor de Cundinamarca. Master en Science biochimique de l'Université nationale de Colombie et spécialiste en Épidémiologie clinique de l'Université El Bosque. Bactériologiste, épidémiologiste clinique et Master en Science biochimique. Grande expérience des milieux cliniques et de la recherche, de la santé publique et de l'épidémiologie : Formulation de projets de recherche en santé publique et sciences fondamentales. Coordination de projets de santé au niveau national. Évaluatrice d'articles dans l'Association colombienne d'hémato-oncologie et dans la Revista de Pediatría de Colombie.
  • Dre. Yamile Adriana Celis. Doctorat en Santé publique, avec un Master en Sciences de l'Université nationale de Colombie. Bactériologiste de l'Université Colegio Mayor de Cundinamarca. Grande expérience en tant que chercheur et spécialiste en Biologie moléculaire.
  • Titulaire de master María Eugenia Luna Borgaro. Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l'Université de León, Espagne. Experte en Gestion des Ressources humaines et Compétences directives. Professeure de FUNIBER.
  • Titulaire d’un Master. Tania Herrera Martínez. Master of Business de l'Université du Queensland (Australie). Master en Gestion pour la Mondialisation de l'Université du Chili et Master en Santé publique de l'Université du Chili. Master en Médecine à l’Université du Chili.
  • Titulaire d’un Master. Laura Prieto Parra. Master en Santé publique de l'Université du Chili. Coordination académique du Master de Santé publique de l'Université du Chili.
  • Titulaire d’un Master. Javiera Parro Fluxá. Master en Santé publique de l'Université du Chili. Enseignant du Département de Recherche de l'Université des Andes au Chili.
  • Titulaire de master Marcela Salazar González. Infirmière universitaire Master en Éducation avec mention en informatique éducative Licence en humanisation dans la santé Coordinatrice clinique école de médecine à l’Université Finis Terrae. Professeur Institut de bioéthique Université Finis Terrae

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.