Master en Psychologie criminelle. Spécialité Psychologie médicolégale

Présentation du Programme

Le Master en Psychologie criminelle. Spécialité Psychologie médicolégale forme des experts en comportement criminel qui puissent élaborer des rapports d’expertises psychologiques. Dans les procédures pénales, le Tribunal a besoin d'informations que peuvent fournir les experts médicolégaux en ce qui concerne la capacité d’agir en justice de l'accusé et/ou son imputabilité. En outre, en ce qui concerne les victimes et les témoins il peut être nécessaire d'évaluer la crédibilité de leur témoignage.

La psychologie criminelle est une discipline scientifique qui a pour objet d'étude le comportement criminel. Depuis ses débuts comme science, à la fin du XIXe siècle, la psychologie criminelle a collaboré étroitement avec le droit pour apporter ses connaissances aux tribunaux de justice.

Dans le domaine de la psychologie criminelle, la psychologie médicolégale est chargée d'apporter les connaissances psychologiques nécessaires pour que les tribunaux puissent prendre des décisions sur l'imputabilité des accusés, leurs capacités à agir en justice, la crédibilité du témoignage des victimes et des témoins, entre autres.

La formation fournie par ce Master permet d'obtenir un diplôme universitaire avec une approche professionnalisante. Le Master prétend offrir une formation très connectée avec le cadre d'exercice de la profession. La conception du programme répond à cette intention à partir de l'approche pédagogique des matières, la réalisation de stages présentiels supervisés ainsi que grâce à des professeurs et des tuteurs en charge, dotés d'une trajectoire consolidée dans le domaine judiciaire.

Les débouchés professionnels sont ceux spécifiques du professionnel qui travaille dans le monde de la justice, comme l’élaboration de rapports d'expertise à la demande d’une partie ou par nomination, le conseil aux juristes, le travail en équipe de prise en charge de la victime ou dans des cliniques médicolégales ou encore au sein d’équipes techniques d’institutions pénitentiaires.

Le professionnel qui valide le programme sera qualifié pour réaliser les actions suivantes :>

  • Mettre en pratique les connaissances appliquées, avancées et spécialisées dans un corps de concepts, de procédés, de techniques et d’attitudes qui permettent de s'épanouir dans le domaine de la psychologie juridique et médicolégale.
  • Aborder les divers problèmes qui peuvent se poser dans le domaine de la psychologie juridique et médicolégale, en étant capable d'assumer l'autonomie nécessaire pour prendre des décisions par soi-même, en utilisant les ressources scientifiques et professionnelles indispensables à cet effet.
  • Comprendre et analyser la complexité de l'imputabilité dans les affaires pénales.
  • Différencier les notions de blessures psychiques et séquelles et pouvoir évaluer de façon adéquate les victimes de délits.
  • Vérifier les conséquences juridiques dans le domaine de l'imputabilité de différents troubles psychopathologiques.
  • Mettre en œuvre des stratégies et des techniques permettant une intervention appropriée dans le domaine de la justice pénale.
  • Gérer les sources documentaires susceptibles d'être utilisées comme appui théorique et appliqué dans le domaine des évaluations judiciaires ou du conseil psychologiques judiciaire.
  • Intervenir dans l'évaluation de détenus dans les prisons et développer les différentes techniques de traitement pénitencier.

A qui le Master s'adresse-t-il?

Le Master en Psychologie criminelle. Spécialité Psychologie médicolégale forme l'étudiant au secteur professionnel de la Psychologie médicolégale et lui apporte une formation rigoureuse et intégrale pour pouvoir développer ses tâches d’évaluation, expertise et intervention.

Le Master s'adresse aux diplômés en psychologie, médecine, droit, criminologie ou autres diplômes connexes.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Master en Psychologie criminelle. Spécialité Psychologie médicolégale.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

Le Master en psychologie criminelle, Spécialité Psychologie médicolégale a une durée de 90 crédits.

Quant à la répartition du temps, on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des cours présentiels, il n’y a pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de 24 mois. Pendant cette période, l’étudiant doit avoir validé avec succès toutes les examens correspondants et le Projet final.
MODULES CRÉDITS ECTSa HEURES
Bloc 1 : Criminologie 24 600
Bloc 2 : Psychologie criminelle 22 550
Bloc 3 : Psychologie médicolégale 25 625
Bloc 4 : Stage 6 150
Bloc 5 : Méthodologie de la recherche scientifique et Projet final de Master 13 325
TOTAL 90 2250

a. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 25 heures (10 h de cours + 15 heures d’étude). Si l'étudiant suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier.

Objectifs

Objectif général 

  • Le but du Master en Psychologie criminelle, Spécialité Psychologie médicolégale est de former l’étudiant pour travailler dans le domaine de la psychologie juridique et médicolégale. Pour cela, il suivra des matières liées à la psychologie juridique et médicolégale, à la psychologie criminelle, à la criminologie, aux troubles psychologiques et à l'imputabilité, aux techniques d'évaluation en psychologie et neuropsychologie morale et médicolégale et à l’expertise psychologique dans le domaine pénal.

Objectifs spécifiques

  • Acquérir des connaissances appliquées, avancées et spécialisées dans un corps de concepts, de procédés, de techniques et d’attitudes qui permettent aux étudiants de s'épanouir dans le domaine de la psychologie juridique et médicolégale.
  • Acquérir les compétences nécessaires pour aborder les divers problèmes qui peuvent se poser dans le domaine de la psychologie juridique et médicolégale, en étant capable d'assumer l'autonomie nécessaire pour prendre des décisions, en utilisant les ressources scientifiques et professionnelles indispensables à cet effet.
  • Être capable de comprendre et d’analyser la complexité de l'imputabilité dans les affaires pénales.
  • Différencier les notions de blessures psychiques et séquelles et pouvoir évaluer de façon adéquate les victimes de délits.
  • Vérifier les conséquences juridiques dans le domaine de l'imputabilité de différents troubles psychopathologiques.
  • Maîtriser les stratégies et les techniques permettant une intervention appropriée dans le domaine de la justice pénale.

Opportunités de carrière

Les professionnels qui valideront le programme de Master en Psychologie criminelle, spécialité Psychologie médicolégale de FUNIBER pourront assumer leurs fonctions aux postes suivants :

  • Expertise judiciaire en psychologie médicolégale.
  • Établissements pénitentiaires.
  • Administrations publiques.
  • Équipes psychosociales des tribunaux.
  • Cliniques médicolégales.
  • Prise en charge des victimes.

Programme d'études

Le programme de Master en Psychologie criminelle, spécialité psychologie médicolégale se compose de trois domaines qui totalisent 15 matières, outre le stage et le projet final.

Les matières correspondantes sont présentées dans le tableau suivant :

1e BLOC : CRIMINOLOGIE
# MATIERES
1 Criminologie générale
2 Criminologie spéciale
3 Structure criminelle
4 Medicina Legal
5 Toxicomanies
2e BLOC : PSYCHOLOGIE CRIMINELLE
# MATIERES
1 Psychologie criminelle
2 Personnalité criminelle
3 Délinquance juvénile
4 Psychologie du terrorisme
5 Sectes
3e BLOC : PSYCHOLOGIE MÉDICOLÉGALE
# MATIERES
1 Évaluation psychologique criminelle
2 Psychopathologie médicolégale
3 Traitement des comportements criminels
4 Psychologie juridique
5 Violence familiale
4e BLOC : STAGE
# MATIERES
1 Stages Présentiels Supervisés
5e BLOC : MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER
# MATIERES
1 Méthodologie de la recherche scientifique
2 Projet Final de Master

Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Direction

Direction Académique

  • Lic. Luis Jiménez Romero. Directeur général de l'École de Criminologie de Catalogne depuis 1995. De 1980 à 1992, il a exercé en tant que fonctionnaire de l'État espagnol spécialisé dans la sécurité, la neutralisation d’explosifs et l'enquête criminelle. Depuis 1994, il est également psychologue médicolégal libéral, ayant de l’expérience en élaboration de rapports d'expertises sur l'imputabilité, la crédibilité du témoignage, la capacité de procédure, les capacités civiles, l’évaluation de victimes, etc. Au niveau académique, il possède un diplôme supérieur en criminologie et enquête privée de l'Université européenne Miguel de Cervantes et une maîtrise en Psychologie de l'Université Nationale d'Enseignement à Distance.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Miguel Ángel Soria Verde. Docteur en Psychologie de l'Université de Barcelone. Professeur de Psychologie juridique, criminelle et criminologie avancée dans les facultés de psychologie et de droit de l'Université de Barcelone. Directeur du Master d'Enquête criminelle (UB), ainsi que du Master de Psychologie juridique et légale (UAB). Depuis 1990, il a participé en tant qu'expert médicolégal dans des cas d’homicides, de viols et de d’abus sexuels concernant des enfants. Il a publié plus de 70 articles et chapitres et une dizaine de livres sur la thématique. Chercheur en violence criminelle (homicides familiales, pédopornographie et violations de série). 
  • Dr. Tomás Salás Darrocha. Docteur en Droit de l'Université de Barcelone et titulaire d’un Master en Sciences politiques de cette université. Avec une longue et prestigieuse trajectoire dans la magistrature, il est juge au Tribunal correctionnel de Barcelone et a été chef de cabinet technique de la Cour supérieure de justice de Catalogne (TSJC), entre autres fonctions.
  • Dra. Laura Natalia Pérez. Doctorat (Cum Laude) et Master en Sciences cognitives et langage de l'Université de Barcelone, Espagne. Directrice académique du Master en Psychologie clinique et professeur de l'Université Internationale Ibéro-américaine du Mexique. Psychologue et coach, fondatrice de Florecimiento Humano (épanouissement humain) Expérience dans la recherche à l'Université de Barcelone, Espagne. Expérience en tant que psychologue dans les hôpitaux San Juan de Dios et La inmaculada, Colombie.
  • Dr. Eduardo Silva. Docteur en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Direction et Gestion d'Entreprises Internationales de l'Université Autonome de Barcelone. Avocat et notaire de l'Université Rafael Landívar. Avocat du Département juridico-légal de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Directeur exécutif de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, siège du Guatemala.
  • Dr. (c) Pablo Eisendecher. Avocat, Master en Droit public, Master en Résolution de conflits et médiation et des études de Doctorat en Droit à l'Université du Chili, avec plus de 15 ans d'expérience professionnelle et académique dans les domaines du droit d'entreprise, droit administratif et de l'environnement. Il a exercé en tant que professeur adjoint de Droit administratif de l'environnement, de Droit minier et de Droit en matière d’eaux à l'Université Australe du Chili et comme professeur de second et troisième cycle dans plusieurs universités chiliennes. Pendant plus de 10 ans, il a été avocat plaideur et actuellement, il exerce comme Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine au Chili et au Paraguay.
  • Dre (en cours). Mariacarla Martí González. Doctorat en Éducation de l'Université de Saragosse (en cours). Master en Éducation par l'Art de l'Université des Arts, Cuba. Diplômée en Psychologie et Pédagogie des Arts. Licenciée en Psychologie de l'Université de La Havane. Promotrice de la Méthodologie des Processus Correcteurs Communautaires. Elle a été professeure de Psychologie à l'Université des Arts et chercheuse invitée à l'Université de Saragosse. Elle est l'auteur de plusieurs textes d'appui à l'enseignement dans le domaine de la Psychologie de Groupe et dans l'analyse et l'intervention de processus sociaux et communautaires. Professeure en Psychologie des Groupes et Psychologie Sociale à l'Université Européenne de l'Atlantique et membre du cabinet de conseil psychopédagogique de l'université. Son axe de recherche reposait sur les sujets de psychologie des groupes, le genre et les processus de transformation sociale.
  • Mg. Alejandra Sandoval Villalobos. Directrice et professeur de la Spécialité en Graphologie et neuro-écriture de FUNIBER. Licence en Pédagogie et psychologie. Professeur d'enseignement primaire et psychopédagogue (US). Grapho-analyste Experte Calligraphe judiciaire, Master en Graphistique, Grapho-pathologie et Graphologie légale, Grapho-psychologue en orientation familiale et professionnelle de l'Université autonome de Barcelone.
  • Mg. Alba Hernández Santana. Professeur et Directrice de projets finals de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, enseignante à l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Psychologie sociale et Maîtrise en Psychologie de l'Université de La Havane, Cuba. Experte en résolution de conflits, avec plus de 20 ans d'expérience en matière de recherche et de conseil organisationnel.
  • Mg. Sonia Juliana Pérez Pérez. Professeur et Directrice de projets finals de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, enseignante à l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Musico-thérapie de l'Université Nationale de Colombie. Titulaire d'une Maîtrise en Anthropologie par l'Université des Andes, Colombie ; titulaire d'une Maîtrise en Psychologie de l'Université Nationale ouverte et à distance de Colombie.
  • Lic. David Martínez Bautista. Secrétaire général de l'École de Criminologie de Catalogne depuis 1995. Depuis cette date il exerce également comme expert judiciaire en balistique et armement et en enquête d’incendies. Au niveau académique, il est doctorant en Histoire de la pharmacie de l'Université Complutense de Madrid, titulaire d'une Maîtrise en Pharmacie par la même université, il possède un diplôme supérieur en Criminologie et enquête privée et Expertus in Palaentologia par le Musée géologique du séminaire diocésain de Barcelone.
  • Lic. Nuria Alba Quintero. Avocate en exercice (civile et pénale) avec une longue expérience dans le domaine privé et public, elle exerce également en tant que professeur de l'École de Criminologie de Catalogne. Diplômée en Droit de l'Université Autonome de Barcelone.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.