Master en Direction Stratégique dans les Télécommunications

Présentation du Programme

La gestion des entreprises qui se déroule dans une société mondiale dominée par de nouveaux services qui s’appuient sur les technologies de l'information et des télécommunications demande des entreprises, des organisations, des institutions et des activités quotidiennes connectées par des réseaux de télécommunications.

La connaissance de nouveaux progrès dans le domaine des télécommunications permettra au gestionnaire d'entreprise du XXIe siècle d’être capable d’envisager des innovations organisationnelles, technologiques, commerciales et financières, garantissant des niveaux de compétitivité optimaux pour ses organisations sur le nouveau marché globalement interdépendant.

Le programme de Master en Direction stratégique dans les télécommunications (MDETel) aborde la nécessité de disposer d'une connaissance globale des différentes possibilités technologiques des réseaux actuels et futurs. On accorde une attention particulière aux différents services que fournissent les réseaux et les télécommunications et aux nouvelles possibilités d'affaires qu'ils offrent au réseau d’entreprises. Avec cette vision, le programme fournit les bases pour une innovation d'entreprise fondée sur la bonne gestion et l'alignement des stratégies organisationnelles avec les stratégies de télécommunications.

Importance d'une formation progressive en Direction stratégique et TI

Unir le vaste champ d'administration au corps théorique et appliqué de connaissance de la stratégie d'entreprise ainsi qu’à une vision globale de la société et une forte analyse du rôle des télécommunications dans les processus stratégiques des organisations dans la nouvelle économie, demande une solide formation progressive appropriée pour :

  • Apporter une vision globale de la relation entre les télécommunications et la société.
  • Apporter une vision complète de la pensée stratégique de la planification d'entreprise jusqu'à son déploiement dans des stratégies de télécommunications.
  • Comprendre le lien étroit entre les processus d'entreprise, les systèmes organisationnels et les formes de travail avec le monde des télécommunications (en soulignant les réseaux et les services de télécommunications et l'Internet).
  • Apporter des connaissances théoriques sur les télécommunications liées à des outils et des méthodes en usage et les expériences internationales liées à la direction stratégique.
  • Des compétences pour surmonter les problèmes propres et uniques à toute activité liée aux processus de changement organisationnel résultant de la mise en œuvre des télécommunications.

Concepts centraux du programme : Direction stratégique et télécommunications

Alors que la direction stratégique conduit à la connaissance de la bonne gestion d’une entreprise, les télécommunications amènent à la connaissance du potentiel des réseaux, il apparaît donc au moment d'unir la première avec la deuxième un espace dans lequel l'administration des affaires et la gestion des télécommunications cohabitent. Ce nouvel espace permet deux choses :

  1. Comprendre la direction stratégique alignée sur les NTIC et les télécommunications. Dans ce cas on comprend mieux les nouvelles formes de gestion et de direction des entreprises qui surgissent grâce à la présence des réseaux et des services de télécommunications.
  2. Mettre en œuvre la direction stratégique dans la gestion des réseaux et des services de télécommunications. Dans ce cas on parvient à une vision d'entreprise de télécommunications lorsqu’elles sont considérées comme une ressource stratégique et la base de nombreuses nouvelles affaires.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée conjuguée à la clarté, l'ampleur et la didactique de la conception des contenus permet d’adresser le Master en Direction stratégique dans les télécommunications (MDETel) à toutes les personnes qui souhaitent acquérir des bases et la connaissance nécessaire pour comprendre les réseaux et services de télécommunications dans le cadre des organisations et de la société globale, avec une perspective stratégique intégrée à la dynamique sociale et économique actuelle. Il permet également de répondre aux besoins de toutes les personnes qui souhaitent proposer des stratégies organisationnelles fondées sur les télécommunications et/ou intégrer des télécommunications dans une entreprise.

Le programme MDETel vise à répondre aux nouveaux besoins de professionnels, de personnes qui travaillent dans le vaste secteur des télécommunications.

Par son orientation exécutive, le Master en Direction stratégique dans les télécommunications (MDETel) tend à former des professionnels dynamiques, créatifs et motivés pour diriger des projets d'entreprises de télécommunications.

Il sera apprécié :

  • Diplôme supérieur en ingénierie, administration des entreprises, économie ou droit.
  • Intérêt d’apporter une réponse à la compétitivité des nouvelles entreprises en utilisant les réseaux et les services de télécommunications comme éléments essentiels de la stratégie de l'organisation.
  • Expérience professionnelle.

Diplôme

S’il valide toutes les matières et satisfait toutes les exigences universitaires, administratives et économiques prévues et exigées par la Fondation Universitaire Ibéro-américaine et l'Université ou l'entité qui régit le programme, l'étudiant recevra le diplôme délivré par l'Université dans laquelle il est inscrit avec le parrainage de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER). Le nom du diplôme à obtenir peut varier en fonction de la législation de chaque pays et de la réglementation de chaque université ou entité qui l'émet.

Structure du Programme

MDETel se compose de 18 matières, d’une étude et de la résolution de cas et d’un mémoire de Master. Chaque matière permet de connaître et de comprendre les fondements de la stratégie d'entreprise, de la gestion des personnes et les technologies nécessaires et leurs applications correspondantes. L'objectif est de parvenir à une vision globale des affaires lorsqu'il existe des réseaux et des services de télécommunications au milieu et qu’ils sont considérés comme une ressource stratégique.

Le MDET comprend 82 crédits répartis de la façon suivante : 67 crédits de matières et 15 crédits destinés à la formation de méthodologie de recherche scientifique et à l'élaboration du projet final de Master.

Quant à la répartition du temps, on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des classes présentielles, il ne prévoit pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de 24 mois. Dans cette période de temps, l'étudiant doit avoir validé toutes les activités évaluées dans toutes les matières et avoir validé le Mémoire de Master.

La structure des crédits du programme Master en Direction Stratégique dans les télécommunications (MDETel) est récapitulée dans le tableau suivant :

PARTIES CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1e partie : Stratégie d’affaires 15 4 150
2e partie : Gestion de personnes 8 3 80
3e partie : Technologie et affaires 44 12 440
4e partie : Méthodologie de la recherche scientifique et Projet final de Master 15 5 150
TOTAL 82 24 820

a. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier.
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général :

  • Comprendre et maîtriser les notions de base relatives aux réseaux de télécommunications et aux services associés à ceux-ci comme partie de la stratégie de développement des entreprises.

Objectifs spécifiques :

  • Comprendre le phénomène des télécommunications, comme le fondement de nouvelles stratégies commerciales fondées également sur les innovations des entreprises.
  • Connaître les technologies de télécommunications qui permettent et facilitent la production d'innovations d'affaires.
  • Connaître et maîtriser les éléments qui sous-tendent la gestion du changement organisationnel que représentent les télécommunications, leurs effets et leur disposition dans un projet d'affaires et technologique.
  • Connaître et maîtriser les outils et les techniques stratégiques d'affaires qui permettent de concevoir, de créer et déployer une stratégie commerciale fondée sur des réseaux et des services de télécommunications.
  • Connaître et maîtriser les techniques et outils de gestion de personnes pour la direction stratégique de nouvelles affaires de base qui s’appuient sur les télécommunications.
  • Permettre l'évaluation de la limitation, la justification de nouvelles applications et de la prise de décisions stratégiques lorsque des ressources de télécommunications sont impliquées.

Opportunités de carrière

Quelques débouchés professionnels du programme Master en direction stratégique dans les télécommunications (MDETel) sont :

  • Gestion d'un département, zone, fonction, etc., de nouvelles technologies.
  • Directeur de projets d'affaires technologiques.
  • Directeur de projets d'affaires fondées sur les télécommunications.
  • Conseiller externe ou consultant d'entreprise en stratégies de changement organisationnel par le biais de l'intégration des télécommunications.
  • Directeur de projet de création d'entreprises de base technologique.

Programme d'études

Le programme de Master en direction stratégique dans les télécommunications (MDETel) possède une structure des programmes fondée sur 4 parties de formation :

  • 1ePARTIE : STRATÉGIE D'AFFAIRES (150 heures)

La première partie permet de comprendre de quelle manière une organisation prépare une stratégie de changement et prévoit le déploiement de l'organisation.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

  • 2e PARTIE: GESTION DE PERSONNES (80 heures)

La deuxième partie permet de comprendre et de générer des stratégies de changement organisationnel à travers les personnes et les équipes de travail.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

  • 3e PARTIE : TECHNOLOGIE ET AFFAIRES (440 heures)

La troisième partie fait connaître les outils qui transforment une organisation traditionnelle en une organisation en réseau qui s’appuie sur les réseaux et les services de télécommunications. Obtenir une vision globale des affaires lorsque les télécommunications sont impliquées et sont considérées comme une ressource stratégique.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

  • 4e PARTIE: Méthodologie de la recherche scientifique et Projet final de Master (150 heures)

La quatrième partie permet de former un chercheur de troisième cycle dans des domaines théoriques ou appliqués en résolvant des problèmes académiques et/ou professionnels.

4e partie: MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER (150 HEURES)
# MATIÈRES HEURES
1 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER 150

Description des sujets

  1. Direction et planification stratégique

    Cette matière se concentre sur la pensée stratégique appliquée à la direction et fournit un entraînement sur les outils et mécanismes qui facilitent la gestion contemporaine, en acceptant la gestion du changement comme quelque chose de consubstantielle aux environnements instables et variables, dans lesquels évoluent les organisations.

    Certains des points abordés dans la matière sont :

    LA GESTION DU CHANGEMENT EN TANT QUE SUBSTRAT DE LA DIRECTION STRATÉGIQUE
    Le changement de personnel et d'organisation. Certains modèles pour mettre en place un changement organisationnel. La résistance au changement. La participation au processus de changement stratégique.
    LA DIRECTION STRATÉGIQUE COMME UN MODÈLE DE CHANGEMENT
    La pensée stratégique et la direction stratégique. Présentation d'un modèle de planification stratégique validé au niveau international. La matrice SWOT comme un précieux instrument de la planification stratégique.
    LA MISE EN PLACE DE LA DIRECTION STRATÉGIQUE. LES STRATÉGIES D’ENTREPRISE
    Scénarios stratégiques. La vision. Analyse du système de valeurs qui appuiera la stratégie. Élaboration de stratégies d'entreprises. Objectifs et critères de mesure. Nouvelles affaires. Croissance. Consolidation. Revitalisation.
  2. Réingénierie, stratégie et gestion de systèmes et TIC

    La matière prépare à comprendre le vaste rôle que jouent les TIC dans les organisations, depuis leur repositionnement stratégique dans la réingénierie de l'organisation, jusqu'à leur gestion stratégique en tant que ressource de l'entreprise.

    SYSTÈME D'INFORMATION ET ORGANISATIONS
    Présentation. Systèmes d'information (fonctions, composants et typologie). SI dans les organisations (rôle et classement). SI pour la direction. Impact des TIC dans la conception d'une entreprise.
    STRATÉGIE POUR S/TI
    Introduction. Direction et planification stratégique de S/TI. Outils d'analyse (facteurs critiques de succès, maturité technologique de l'organisation, changement organisationnel, avantages et coûts du changement, évaluation de la mise en place).
    DIRECTION DE S/TI
    Introduction. Gestion fonctionnelle des SI. Alternatives stratégiques de développement. Formes d'organisation de la fonction SI.
    RÉINGÉNIERIE
    Introduction. Concept. Gestion et réingénierie. Applications. Cas de succès.
  3. Gestion stratégique des ressources humaines

    La matière prépare à acquérir une vision globale du rôle du directeur des ressources humaines au XXIe siècle, couvrant les domaines d'activité de la gestion et de l'intégration de la stratégie d'entreprise. Elle offre également un aperçu des effets de la mondialisation sur les RH, les nouvelles technologies dans la gestion RH et les systèmes de contrôle de gestion de RH.

    SSTRATÉGIE ET GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
    Introduction. Stratégie organisationnelle. Direction stratégique et changement. Direction stratégique et ses processus essentiels. Caractéristiques et tendances de l'actuelle GRH. Nécessité du modèle fonctionnel de GRH. Exercices.
    GRH : TECHNOLOGIE POUR SON DIAGNOSTIC, SA PROJECTION ET SON CONTRÔLE.
    Introduction. Technologie pour le diagnostic, la projection et le contrôle de la GRH. Caractéristiques de la force de travail. Technologie des tâches. Groupes d'intérêt, politiques et résultats. Exercices.
    PLANIFICATION STRATÉGIQUE DE RH ET OPTIMISATION DE MODÈLES
    Introduction. Le processus intégrateur et systémique de la planification de RH. Détermination et optimisation de modèles. Indicateurs tangibles et intangibles. Audit ou tableau de bord prospectif dans la GRH. Exercices.
  4. Société de l'information et du changement

    Cette matière met en contexte la gestion du changement culturel et technologique, en fournissant les bases et les approches pour le passage vers la société de l'information et de la connaissance et ses conséquences organisationnelles dans l'administration des entreprises.

    ANALYSE DE LA SITUATION ACTUELLE. CHANGEMENT GÉNÉRALISÉ
    Passage vers la société de l'information (tendances et effets, transition et cadre conceptuel). Économie de l'information (antécédents et caractéristiques). Impacts du changement (nouveaux secteurs industriels, nouvelles stratégies compétitives, nouvelles structures organisationnelles).
    ADÉQUATION ORGANISATIONNELLE AU CHANGEMENT : GESTION DU CHANGEMENT CULTUREL ET TECHNOLOGIQUE
    Innovation en tant que proposition d'adéquation. Cultures et organisations novatrices. Vision de l'organisation depuis le point de vue de l'information (l'organisation apprenante, mise en œuvre et intégration des technologies de l'information comme un processus d'apprentissage organisationnel, stratégie de compétitivité fondée sur le binôme technologies de l'information/information, analyse de l'organisation depuis le point de vue de l'information, naissance et consolidation d'une nouvelle culture dans les organisations).
    DE LA SOCIÉTÉ DE RÉSEAU ACTUELLE À LA SOCIÉTÉ DU CHANGEMENT
    Internet et économie en réseau (données, histoire et aspects technologiques d’Internet, lois, caractéristiques et implications de l’économie en réseau). Vers l'économie de la connaissance (économie de la connaissance, le savoir comme valeur organisationnelle, impacts de la gestion des connaissances dans le domaine des organisations). Impact de la gestion de la connaissance dans les organisations (économie de la connaissance, le savoir comme valeur organisationnelle, impacts de la gestion des connaissances dans le domaine des organisations). Mondialisation et société de l'information (de la communication à l'alphabétisation numérique, la réglementation du réseau global).
    VERS L'ADMINISTRATION OUVERTE (ANNEXE)
    Concepts de base sur la société de l’information. Situation de l'État face à la société de l'information. L’administration ouverte : Les TIC dans les processus administratifs. Vers une société de l'information durable.
  5. Techniques de direction d’équipes de travail

    Cette matière prépare à mûrir les éléments théoriques et pratiques concernant les groupes et les équipes de travail, leurs caractéristiques et les techniques et outils pour les gérer efficacement.

    LES ÉQUIPES DE TRAVAIL
    Exposer et argumenter les principales considérations théoriques qui sous-tendent le travail en équipe. Appliquer de manière créative à votre équipe ces considérations dans la pratique quotidienne. Transformer votre équipe jusqu’à ce qu’elle soit considérée comme efficace et autonome. Interpréter et mettre en pratique les règles de travail en équipe, ainsi que parvenir à un consensus.
    PRINCIPAUX OUTILS POUR LE PERFECTIONNEMENT DES ÉQUIPES
    Exposer et argumenter les réflexions clés sur lesquelles repose le travail des réseaux sociométriques. Appliquer de manière créative à votre équipe une méthodologie validée pour les réunions et séances de travail en équipe. Mettre en œuvre dans votre rayon d’action les outils étudiés pour obtenir l’efficacité du travail en équipe. Interpréter et mettre en pratique la gestion axée sur les objectifs et sur les résultats.
    LA PRISE DE DÉCISIONS EN ÉQUIPE. TECHNIQUES POUR LE TRAVAIL EN ÉQUIPE
    Appliquer les techniques étudiées pour garantir la qualité de la prise de décisions. Se former de façon pratique sur les différentes techniques qui permettent de générer plus d’idées et choisir les meilleures pour leur mise en œuvre. Cultiver sa créativité et celle de son équipe.
  6. Techniques de résolution des conflits et négociation

    La matière prépare à approfondir les connaissances théoriques et pratiques relatives aux conflits, aux stratégies de résolution et compétences de base pour les résoudre.

    INTRODUCTION À L'ANALYSE DES CONFLITS
    Définitions et types. Causes qui les génèrent. Phases par lesquelles ils passent et les conséquences de ceux-ci.
    STRATÉGIES ET MÉTHODES POUR LES RÉSOUDRE
    Gestion, stades et courbes de résolution du conflit. Négociation, médiation et arbitrage.
    CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES NÉCESSAIRES À LA RÉSOLUTION DE CONFLITS DANS L'ENTREPRISE
    Compétences émotionnelles, sociales, cognitives et personnelles. Aptitudes à la négociation.
  7. Environnements virtuels de travail collaboratif

    Cette matière enseigne le concept et les technologies associées au travail coopératif de la gestion des équipements de l'organisation jusqu'à la gestion des équipements à distance médiatisés par des environnements virtuels.

    CONCEPTS ESSENTIELS : De l'environnement virtuel à l’EVTC.
    L'interaction entre les personnes. Environnements virtuels et EVTC. Collaboration, coopération et travail en commun. Constructivisme et constructionnisme : une base de l'apprentissage actif. Cognitivisme versus cognitif.
    VERS UN EVTC : BASES POUR CONSTRUIRE UN ENVIRONNEMENT VIRTUEL.
    Introduction. Approches socioculturelles de l'apprentissage comme base du travail dans la société contemporaine. Pensée critique comme base du processus de résolution des problèmes entre les personnes. Dynamiques de groupe en tant que base d'organisations entre personnes. Modèles technologiques de partage, de collaboration et de coopération.
    Modèles technologiques de partage, de collaboration et de coopération.
    TECHNOLOGIES POUR LE TRAVAIL PARTAGÉ EN EVTC.
    Introduction. CSCW ET CSCL. Technologie groupware. Solutions et technologies pour le travail partagé en EVTC (Systèmes propriétaires et ouverts, cas : BSCW, Moodle, Facebook et Gmail).
  8. Le marché des télécommunications

    La matière prépare pour acquérir une vision critique de l'évolution subie par le marché des télécommunications et les changements dans lesquels nous sommes immergés. Les décisions stratégiques actuelles marqueront d’une profonde empreinte l'évolution du secteur dans le moyen-long terme.

    ÉVOLUTION HISTORIQUE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Structure du secteur. Aspects qui composent le terme de télécommunications dans la société actuelle.
    PRODUITS ET SERVICES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Concepts. Produits. Utilité. Taux de pénétration. Lignes futures.
    INDICATEURS DES MARCHÉS DES TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Éléments. Description, développement. Ranking mondial, cas pays.
  9. Structure technique et d’entreprise des télécommunications

    La matière prépare pour connaître les agents qui composent la chaîne de valeur des télécommunications et leurs interactions. Par ailleurs, elle propose différents modèles d'activité pour maximiser les bénéfices dans leurs segments de marché respectifs.

    STRUCTURE D’ENTREPRISE DES MARCHÉS DES TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Marchés numériques. Secteurs et position relative des télécommunications. Entreprises.
    ANALYSE DU MARCHÉ DES ENTREPRISES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Concurrence et changement. Méthodologie des 5 forces de Porter appliquée.
    CHAÎNE DE VALEUR DU SECTEUR
    Chaîne de valeur d’entreprise. Chaîne de valeur sectorielle. Segments. Agents. Bonnes pratiques.
    MODÈLES D'AFFAIRES EN MATIÈRE DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Modèles d’affaires. Méthodologie d’études. Cas pratiques.
  10. Réseaux de télécommunications

    La matière prépare pour comprendre les différentes possibilités technologiques actuelles et futures dans les domaines liés aux infrastructures pour la transmission d'informations à travers les réseaux de télécommunications.

    INTRODUCTION AUX RÉSEAUX DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Concepts de base. Structure. Types. Modèles de référence. Standardisation.
    MOYENS DE TRANSMISSION.
    Paire de cuivre. Fibres optiques. Radio. Satellite.
    RÉSEAUX
    Zone locale. Commutation de circuits. Commutation de paquets. Protocole Internet (IP). Communications mobiles. Large bande. Nouvelle génération.
    CAS PRATIQUE
    Conception d'un réseau de télécommunications de portée locale.
  11. Services de télécommunications

    La matière prépare à acquérir des notions de base concernant les services de télécommunications. En axant leurs analyses sur les possibilités de développement des entreprises.

    CONCEPTS CONCERNANT LES SERVICES
    Qualité de service. Services téléphoniques. Signaux et techniques de transmission. Format des signaux binaires. Bruit. Signaux de données. Signaux de voix et de numérisation. Moyens de transmission. Commutation. Signalisation. Trafic.
    SERVICES
    Télévision : TV numérique terrestre (TNT). Téléphonie fixe et mobile. Accès à l'Internet à large bande. Réseaux de données. Réseaux sans fil.
    SERVICES D’ENTREPRISES
    Besoins. Services disponibles. Adaptation service / client. Fourniture de nouveaux services.
    CAS PRATIQUE
  12. Gestion et sécurité des réseaux

    La matière prépare à utiliser l'outil adéquat dans chaque circonstance pour réaliser une meilleure et plus sûre gestion de réseaux. Dans le cadre du bon fonctionnement, l'identification des risques de l'information et l'assurance du système sont d'une importance vitale.

    SÉCURITÉ DE RÉSEAUX
    Introduction. Sécurité de l'information. Menaces. Mécanismes de sécurité. Normes de contrôle d'accès. Planification et administration de systèmes sécurisés. Trusted Computer System Evaluation Criteria (TCSEC). Information Technology Security Evaluation Criteria (ITSEC). Common Criteria for Information Technology Security Evaluation (CC). Communications et sécurité dans les réseaux. Code malveillant. Cryptographie. Outils de sécurité.
    GESTION DE RÉSEAUX
    Domaines d’application. Centres de gestion de réseau et de gestion intégrée. Modèles de gestion. Modèle d'information. Modèle de communications. Surveillance à distance de réseaux (RMON).
  13. Règlementation des télécommunications

    La matière prépare à mieux comprendre l'importance de la réglementation en matière de télécommunications comme un des piliers de base, déterminants du progrès de la société de l'information.

    BESOINS DE RÈGLEMENTATION
    Causes. Convergence, marché et réglementation. Clés. Modèle de concurrence. Aspects à règlementer.
    RÉGLEMENTATION AU NIVEAU MONDIAL
    Caractéristiques. Processus de diffusion. Rôle des Nations. Modèles de politiques de réglementation.
    RÉGLEMENTATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS SUR LES MARCHÉS
    Amérique du Nord. Amérique latine. Europe. Pays d'Asie.
    VERS UN NOUVEAU MODÈLE DE RÈGLEMENTATION DANS LE SECTEUR DES TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Société de l’information. Réseaux de nouvelle génération. Internet.
  14. Business intelligence et gestion documentaire

    La matière prépare à connaître le domaine de l'intelligence des affaires dans ses aspects techniques et d'affaires, puis termine par une révision de l'impact dans la gestion de l'information et des contenus documentaires.

    DES DONNÉES À L'INFORMATION
    Introduction. Définition de Business Intelligence. La problématique actuelle de l'accès à l'information. L'évolution des systèmes d'information. Nécessité de systèmes de business intelligence. Conditions pour adopter un système de Business intelligence. Exigences de base pour adopter un système de Business intelligence. Coûts et bénéfices de mettre en œuvre un système de Business intelligence.
    STOCKAGES D'INFORMATION : FONDEMENTS DU STOCKAGE DE DONNÉES
    Introduction. Définition d'un entrepôt de données. Caractéristiques de données contenues dans un entrepôt de données. Datamarts. Le catalogue d'un entrepôt de données. Alignement de la technologie avec les objectifs d’affaires. Critères technologiques.
    ENTREPÔT DE DONNÉES (I) : OUTILS DE VÉRIFICATION
    Introduction. Systèmes de support à la décision. Outils de consultation et de rapports. Outils d'analyse multidimensionnelle.
    ENTREPÔT DE DONNÉES (II) : TECHNIQUES POUR LA DÉCOUVERTE D'INFORMATIONS
    Découverte d’information et exploration de données. Des données aux décisions. Vérification des hypothèses face à la découverte de l'information. Le processus générique de l'exploration de données. Opérations d'exploration de données. Techniques d'exploration de données. Acteurs qui interviennent dans un projet d’exploration de données. Méthodes de développement pour les projets d’exploration de données. Applications d'exploration de données.
    ACCÈS ET RÉCUPÉRATION DES INFORMATIONS TEXTUELLES
    La problématique de l'accès de l'information sur internet. Mécanismes de recherche sur internet. Solutions possibles. Qu’est ce qui attire les entreprises vers l’exploration de données de textes ? Scénarios de travail et principales opérations d'exploration de données de textes. Outils d'analyse de textes. Moteurs de recherche avancés. Collectes d'information sur internet.
  15. Intégration des systèmes de gestion entreprises

    La matière prépare à acquérir une vision large et étendue du concept et de la notion d'intégration des entreprises, par le biais de l'information qui revoit l'intégration depuis l'aspect organisation et technologique, et les notions essentielles de l'intégration fondée sur des TIC comme ERP, SCM et MCA.

    VISION ORGANISATIONNELLE DE L'INTÉGRATION : APPORTS, CLIENTS ET SYSTÈMES
    Introduction. Fondements. Chaîne de valeur. Exemple d'intégration de chaînes logistiques. Réflexions.
    VISION TECHNOLOGIQUE DE L'INTÉGRATION : ASPECTS CONCEPTUELS D'INTÉGRATION E-BUSINESS
    Importance de l'e-business. Changement organisationnel. Stratégie de l'entreprise. E-Business : mise en place. Business enginering.
    SYSTÈMES DE PROGICIEL DE GESTION INTÉGRÉ (PGI)
    Aspects conceptuels. Intégration à la gestion de l’information. Intégration des PGIs. Sélection du fournisseur. Impact stratégique sur le retour de l'investissement. Mise en place. Défi stratégique aux PGI. Principaux fabricants espagnols.
    GESTION DE RESSOURCES HUMAINES À L'ÈRE NUMÉRIQUE
    Introduction. Le changement dans les entreprises. Gestion des ressources humaines. La technologie dans la gestion des ressources humaines.
    GESTION DES RELATIONS DE FOURNISSEURS (SCM)
    Introduction. La chaîne logistique. Définition. Gestion de la chaîne logistique. Mise en œuvre du SCM dans l'e-business. Réflexions.
    GESTION DES RELATIONS AVEC LES CLIENTS (GRC)
    Introduction. Aspects conceptuels. Stratégie. Mise en place. Sélection du fournisseur. Intégration. Fabricants. GRC et commerce électronique : e-GRC.
    ANNEXE : MODÈLE DE BASE D'UN LOGICIEL GRC
  16. Gestion dde connaissance et apprentissage organisationnel

    Dans cette matière d’objectif général, on revoit de manière détaillée le spectre des concepts, les outils et les technologies associées à la gestion des connaissances et à l'apprentissage organisationnel.

    CONNAISSANCE : NATURE ET VALEUR ORGANISATIONNELLE
    Fondements. La connaissance (définitions, propriétés, classifications, connaissance explicite versus tacite). La société de la connaissance : une évolution sociale. La dimension organisationnelle de la connaissance (Modèle de Nonaka et Takeuchi, caractéristiques intrinsèques de la connaissance, résidentialité et provenance de la connaissance). Information versus connaissance. Spirales de connaissance. Connaissance : mesure (capital intellectuel, inventaire des connaissances, modèles de mesure d’intangibles, modèle Intelect). KAM (Knowledge Assessment Methodology -2012).
    GESTION DE LA CONNAISSANCE : FONDEMENTS
    Introduction. Les technologies de l'information. Missions de la gestion du savoir. Objectifs de la gestion du savoir. Conclusions.
    GESTION DE LA CONNAISSANCE : TECHNOLOGIES ET SYSTÈMES
    Principales fonctions des outils sous la vision axée sur la connaissance (stockage, distribution). La modification de la connaissance explicite. Classement des outils en fonction du processus de gestion de la connaissance (gestion de documents, systèmes workflow, portails d'entreprise et réseaux de connaissance, des systèmes e-Learning, système de travail coopératif, outils de Business intelligence).
    APPRENTISSAGE ORGANISATIONNEL.
    La nouvelle culture d'entreprise : l'apprentissage organisationnel. L'actif et sa mesure dans les organisations. Mesure du capital intellectuel (Nonaka-Takeuchi, Edvinsson, Bon, Sveiby, balanced scorecard (tableau de bord prospectif), Kaplan-Norton). Modèles de maturité. Modèles de maturité de capacité (logiciel Capability Maturity Model -SW-CMM, SPICE, Bootstrap, Trillium). Modèles de maturité de gestion de projets (OPM3 -Organizational Project Management Maturity Model-, PMMM -Project Management Maturity Model). Modèle de maturité de recherche-action dans des systèmes d'information. Modèles de maturité de capacité de changement (Change proficiency maturity model). Modèles de maturité de la gestion du savoir.
    VERS DE NOUVEAUX PARADIGMES DANS L’ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : E-LEARNING.
    Introduction : la formation dans la société de la connaissance. Vers un nouveau modèle d'enseignement et d'apprentissage (Tendances dans la formation, nouvelles voies d'apprentissage, apports des technologies de l'information à la formation/apprentissage, réseaux d'information/formation, perspectives d'avenir, enseignement et apprentissage dans un 6contexte riche en informations - Internet - le WWW comme outil éducatif, vers un modèle fondé sur le Web pour l'enseignement et d'apprentissage). Les défis (Web et changement, cadre stratégique). Les TIC dans l'éducation : annotations à partir des expériences (aspects positifs - sur les matériels et ressources numériques, sur 2.0 : blogs, wikis et réseaux sociaux, - sur les réseaux sociaux - aspects négatifs, la formation en ligne). Les TIC dans la formation : les défis de la gestion de formation et du processus de formation (fonctions, rôle et défis des TIC dans la formation).
  17. Gestion environnementale dans l’entreprise : iso 14001

    La matière prépare à réaliser le processus de décision de la politique environnementale de l'entreprise et du choix d'un système de gestion de l'environnement. Par ailleurs, on évalue les dommages et la manière de prévenir les dommages à l'environnement en vue de parvenir à un développement durable des activités humaines.

    ENTREPRISE ET ENVIRONNEMENT
    Introduction. Mesures de protection environnementale. Normalisation.
    LES SYSTÈMES DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DANS L'ENTREPRISE (SGMA)
    Introduction. Qu’est-ce qu’un SGMA ? À quoi servent et pourquoi met-on en place les SGMA ? Qui peut mettre en place un SGMA ? Parties concernées par la mise en place d'un SGMA. Comment met-on en place les SGMA ? Élection du SGMA. Bilan mondial de mise en place de la norme ISO 14001
    LA NORME ISO 14001
    La famille de normes ISO 14000 Structure du document ISO 14001. Définitions. Objectifs et portée de la norme ISO 14001. Principes de base de la norme ISO 14001. Cycle d'amélioration continue. Mise en place de la norme ISO 14001 Révision par la direction. Certification du SGMA selon la norme ISO 14001.
    CAS PRATIQUES
    Gestion des déchets dans les entreprises de télécommunications. Considérations environnementales sur les rayonnements électromagnétiques.
  18. Direction et gestion de projets TIC

    La matière prépare à acquérir de bonnes pratiques de gestion des projets de télécommunications depuis un paradigme qui relie la vision d'affaires avec la vision technologique, et en prenant comme base d'une part, le PMBOK comme source de bonnes pratiques de gestion et, d'autre part, l'ingénierie de télécommunications, en tant que source de bonnes pratiques liées à des projets NTIC.

    THÉORIE DU PROJET DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Introduction. Projets : une vision théorique. Théorie de projets. Théorie du projet de télécommunications.
    GESTION DE PROJETS.
    Introduction. Notion de gestion de projets. La gestion de projets selon le PMBOK. Modèles de maturité de la gestion de projets.
    INGÉNIERIE DE LOGICIEL ET DE GESTION DE PROJETS
    Introduction. Analyse des projets par type de dimension. Le problème du développement informatique (problèmes, causes, formes d'éviter).
    MÉTHODOLOGIE DE MISE EN OEUVRE DE PROJETS DE TÉLÉCOMMUNICATIONS
    Introduction. Définir la stratégie. Définir le service de télécommunications. Développement et déploiement. Utilisation et évolution. Exemple. Services de télécommunications
  19. Méthodologie de la recherche scientifique et Projet final de Master

    Cette partie a pour but de préparer l'étudiant à l'étude scientifique, la conception méthodologique et la rédaction de ce que sera son projet final de Master. Pour ce faire, il faut travailler avec des pratiques, des règles et des normes internationales de recherche et de travail progressif à travers 3 activités : le développement d'une étude et la résolution de cas (ERC), la formation en méthodes de recherche scientifique et la conception du projet final et la rédaction de son mémoire.

    ÉTUDE ET RÉSOLUTION DE CAS (ERC)
    L'étude et la résolution de cas (ERC) est un travail de recherche dont le but est de confronter l’étudiant à la recherche du thème qu’il veut développer dans son projet final de Master. Le traitement du thème doit montrer la maîtrise de mettre en lien la technologie et les affaires dans le cadre des objectifs du programme d'études et du projet final de Master. Il est attendu que l'ERC soit l'étude de l'état de l'art du projet final de Master.
    FORMATION AUX MÉTHODES DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE (MRS)
    La formation aux méthodes de recherche scientifique (MRS) permet d'acquérir des aptitudes et des compétences en matière de conception méthodologique de l'avant-projet et du projet final de master. Cela comprend l'étude de thèmes liés à la recherche scientifique et à la mise en œuvre de pratiques de recherche. La formation comprend la connaissance et l'application de règles et normes scientifiques internationales et de rédaction de documents de troisième cycle.
    PROJET FINAL (PF) DE MASTER
    Le projet final (PF) de Master est le développement d'un projet de degré théorique et/ou appliqué qui apporte nouveauté et innovation dans le domaine de la connaissance du programme d'études et qui montre la possibilité de son exécution ou la mise en fonctionnement, conformément aux directives et aux réglementations requises par le programme. Le travail effectué et le document final du projet final de Master doivent respecter et être conforme aux réglementations qui sont exigées pour un troisième cycle. Le thème du projet final de Master doit apporter nouveauté, innovation et pertinence en termes d'entreprises et académiques.

Remarque: le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou améliorations apportées.

Direction

  • Dr. Arturo Ortega-Mansilla. Docteur Ingénieur en Électronique de l’Université de Barcelone. Ingénieur en Électronique de l’Université de Barcelone. Ingénieur en télécommunications de l'Université Ramón Llull, Espagne. Coordonnateur de l’aire R D i - domaine de Projets, FUNIBER.
  • Dr. Jon Arambarri Basáñez. Docteur en Direction de projets d’ingénierie de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. MBA Executive, Institut d'économie appliquée à l'entreprise, Université du Pays basque. Ingénieur supérieur de télécommunications, École d'ingénieurs de Bilbao. Directeur de R-D-i www.virtualware.es; multimédia, animation 3D & environnements virtuels interactifs. Coordinateur académique du Programme de Master en Direction stratégique dans les télécommunications et ses spécialisations.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Miguel López Coronado. Docteur Ingénieur en télécommunications par l'Université polytechnique de Madrid. Professeur du Département de théorie du signal et de communications et ingénierie télématique de l'Université de Valladolid.
  • Dr. Juan Antonio Romo Argota. Doctor Ingénieur de télécommunications par l'Université du Pays basque. Maître de conférences à l'École supérieure d'ingénierie de Bilbao, département d’électronique et des télécommunications, Université du Pays basque.
  • Dre. Isabel De La Torre Díez. Docteur en Télécommunications par l'Université de Valladolid. Maître de conférences à l'Université de Valladolid sur des thématiques liées aux services télématiques, bases de données, business intelligence. Recherche postdoctorale sur l'informatique biomédicale.
  • Dra. Begoña Blanco Jáuregui. Docteur de Communications, électronique et contrôle de l’École supérieure technique d’ingénierie de Bilbao. Université du Pays basque. Chercheuse du groupe Networking, Quality and Security (NQAS) à l’École supérieure technique d’ingénierie de Bilbao.
  • Dr. Fernando Izquierdo Álvarez. Ingénieur supérieur de télécommunications et de gestion de RH. et sciences commerciales - MBA IESE. Master en Réseaux et services avancés sur Internet par l'Université polytechnique de Madrid. Vaste expérience dans des entreprises du secteur des nouvelles technologies TIC. Consultant international.
  • Dre. Marina Aguado. Docteur en Télécommunications par l'Université du Pays basque. MSc. in management of Manufacturing Systems par l'Université de Cranfield, Angleterre. Expérience en projets R-D-i. Maître de conférences à l’Université du Pays basque.
  • Dr. David Barrera Gómez. DDocteur Ingénieur de l'Université polytechnique de Catalogne et MBA de l’École Technique Supérieure d'Ingénieurs industriels de Barcelone, UPC. Consultant en affaires, technologie et solutions pour entreprises. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dra. Izel Marez. Docteur en Ingénierie de Projets : Environnement, Sécurité, Qualité et Communication, de l'Université polytechnique de Catalogne. Maître de conférence de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Santos Gracia Villar. Docteur en Ingénierie industrielle par l'Université polytechnique de Catalogne. Expert en projets de coopération et en gestion d'entreprise.
  • Dre. Beatriz Sainz De Abajo. Docteur de l'Université de Cordoue. Maître de conférences du département de théorie du signal, communications et ingénierie télématique de l'Université de Valladolid.
  • Dr. Ignacio Eizmendi Izquierdo.PMaître de conférences de l'Université du Pays basque.
  • Dr. Eduardo García Villena. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, Sécurité, Qualité et Communication, de l'Université polytechnique de Catalogne. Directeur académique du Département de l'Environnement de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine.
  • Dr. Jon Arambarri Basáñez. Docteur en Direction de projets d’ingénierie de l'Université polytechnique de Catalogne et de l’Université de Cordoue. MBA Executive, Institut d'économie appliquée à l'entreprise, Université du Pays basque. Ingénieur supérieur de télécommunications, École d'ingénieurs de Bilbao. Directeur de R-D-i www.virtualware.es; multimédia, animation 3D & environnements virtuels interactifs.
  • Dr. (c) Diego J. Kurtz. Doctorat en Ingénierie et Gestion de la connaissance par PPGEGC - UFSC (en cours). Master en Business International - Wiesbaden Business School, Allemagne. Chercheur au Centre de gestion pour la Durabilité (www.ngs.ufsc.br) et Chercheur Junior du projet Dynamic SME (www.dynamic-sme.org). Coordonnateur de programmes et professeur de FUNIBER.
  • Dr. (c) Saúl Domingo Soriano. Doctorant de l'Université de Leon. Master en Direction générale d’entreprises de l'Institut Catalan de Technologie de Barcelone. Master en Conseil et Technologies de l'information e-Business de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne. Directeur de Projets Finals de Master et Spécialisations, FUNIBER.
  • Doctorant Jon Sánchez de la Fuente. Maître de conférences de l'Université du Pays basque.
  • Titulaire de Master. Pedro Chávez Chiclayo. Ingénieur Informatique et de systèmes par l'Université Antenor Orrego de Trujillo (Pérou). Master in Computer Science à l'Université d'État de Campinhas à São Paulo (Brésil).
  • Titulaire de Master. Virginia Saman. Ingénieur en Informatique de gestion de l'Université Santa María de Chili Campus de Guayaquil. Master en Logistique (France).

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.