Master en Criminalistique

Présentation du Programme

Le Master en Criminalistique avec ses trois spécialités forme des experts en rassemblement de preuves physiques liées à des procédures pénales pour leur permettre de développer des expertises criminalistiques et pouvoir les apporter à un procès, en défendant les preuves tout en ayant l’assurance d’avoir effectué un bon travail.

La criminalistique regroupe un ensemble de disciplines dont le but commun est, par une méthode scientifique, de concrétiser la preuve à des fins judiciaires. Il s'agit donc d'apporter la preuve à la justice pour élucider les crimes et de déterminer la responsabilité des personnes. Aujourd'hui, le poids des décisions dans un tribunal retombe sur les éléments de preuve qui, pour l'essentiel, doivent s’obtenir par des moyens scientifiques. À cet égard, le technicien en criminalistique est celui qui est chargé de ce type de travail.

Il y a de plus en plus de laboratoires privés de criminalistique et de spécialistes qui offrent leurs services dans ce secteur en demande croissante. Les forces et corps de sécurité de différents pays possèdent des spécialistes qualifiés, mais le domaine privé, celui d'entreprise et de recherche utilisent de plus en plus, par nécessité, les services de l'expert privé en criminalistique. Ce spécialiste n'est pas un criminologue, il convient de nuancer. Le criminaliste est un scientifique, un professionnel de laboratoire expert en différentes techniques pour identifier l'auteur de certains faits sur la base des éléments de preuve matériels existants, en déterminant les causes, les moyens de commission du fait et ses conséquences.

La formation fournie par ce Master permet d'obtenir un diplôme universitaire avec une approche professionnalisante. Le Master prétend offrir une formation très connectée avec le cadre d'exercice de la profession. La conception du programme répond à cette intention à partir de l'approche pédagogique des matières enseignées, ainsi que grâce à des professeurs et des tuteurs en charge, dotés d'une trajectoire consolidée dans cette branche.

Les débouchés professionnels sont ceux spécifiques du professionnel qui travaille dans le monde de la justice, comme l’élaboration de rapports d'expertise à la demande d’une partie ou par nomination, le conseil aux juristes ou le travail en laboratoires privés de criminalistique.

Le professionnel qui valide le programme sera qualifié pour réaliser les actions suivantes :

  • Mettre en pratique les connaissances appliquées, avancées et spécialisées dans un corps de concepts, de procédés, de techniques et d’attitudes qui permettent de s'épanouir dans le domaine de la criminalistique.
  • Déterminer si une arme saisie par la police est en mesure d'être utilisée efficacement.
  • Déterminer si un projectile a été tiré par une arme particulière ou si deux projectiles ont été tirés par la même arme.
  • Déterminer si une imitation d'arme a subi des modifications pour pouvoir tirer.
  • Parvenir à l'identification des suspects à travers leurs empreintes digitales.
  • Déterminer l'authenticité ou non d’un document manuscrit ou d’une signature.
  • Déterminer l'authenticité de différents types de documents comme les passeports, les cartes d'identité, les eurochèques, les billets de banque, etc.
  • Mettre en lumière les causes d'un incendie.
  • Élucider divers délits, comme l'homicide ou le vol.

A qui le Master s'adresse-t-il?

Le Master en Criminalistique forme l'étudiant au secteur professionnel des sciences médicolégales et lui apporte une formation rigoureuse et intégrale pour pouvoir développer ses tâches d'expertise et de conseils.

Le programme s’adresse à des diplômes en possession d’une formation universitaire supérieure.

Ce Master peut être d'une grande utilité pour les avocats, les criminologues, les procureurs, les détectives, les chefs ou directeurs de sécurité privée, les responsables de police, etc.

Diplôme

Une fois le programme terminé et validé, l'étudiant reçoit le diplôme délivré par l'Université dans laquelle il est inscrit avec le parrainage de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER).

Structure du Programme

Le Master en Criminalistique a une durée de 90 crédits. Quant à la répartition du temps, on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des cours présentiels, il n’y a pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de 24 mois. Pendant cette période, l’étudiant doit avoir validé avec succès toutes les examens correspondants et le Projet final.
MODULES CRÉDITSA HEURES
Criminalistique (obligatoire) 38 950
Spécialité en Enquête judiciaire (facultative) 39 975
Spécialité en Armement (facultative) 39 975
Spécialité en Balistique (facultative) 39 975
Méthodologie de la recherche scientifique et Projet final de Master (Obligatoire) 13 325
TOTAL 90 2250

a. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 25 heures (10 h de cours + 15 heures d’étude). Si l'étudiant suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier.

Objectifs

Objectif général :

La mission du Master en Criminalistique est de former des étudiants à travailler en tant qu’expert judiciaire et qui puissent être désigné par les cours et les tribunaux comme criminaliste et expert judiciaire pour agir en tant que tel, avec la capacité de rassembler des éléments de preuve, de les réunir dans des rapports d'expertise et de les défendre dans les procédures judiciaires, en intégrant les ressources et en additionnant les méthodes et techniques pour parvenir à un avis global combiné.

Objectifs spécifiques :

  • Maîtriser la documentologie légale ou documentoscopie et particulièrement les affaires où l'on peut débattre d'un possible plagiat, tout en connaissant les principes de la propriété intellectuelle et industrielle et effectuer le rapport de documentoscopie de documents imprimés, de marques et brevets.
  • Se former à la recherche lophoscopique et balistique, en appliquant l'ingénierie et les techniques de pointe des sciences médicolégales.
  • Se former à la réalisation d’inspections oculaires techniques.
  • Utiliser les capacités des laboratoires technologiques pour identifier les empreintes digitales, effectuer des recoupements de projectiles ou de douilles, des études de trajectoires, etc.
  • Maîtriser les techniques d'analyse calligraphique de signatures ou de manuscrits douteux.
  • Identifier et maîtriser les techniques d'enquête criminelle.
  • Déterminer le type d'armes à feu impliquées dans des procédures judiciaires et développer une expertise sur l'aptitude de ces dernières pour parvenir à des tirs efficaces.

Opportunités de carrière

Les professionnels qui valideront le programme de Master en Criminalistique de FUNIBER pourront assumer leurs fonctions aux postes suivants :

  • Expert judiciaire en criminalistique
  • Expert judiciaire en balistique et/ou armement
  • Expert calligraphe judiciaire.
  • Expert judiciaire en documentoscopie
  • Conseils d'avocats pénalistes

Programme d'études

Le programme de Master en Criminalistique se compose d'un bloc commun (criminalistique, avec huit matières), de spécialités (avec huit matières chacune) et d'un bloc de projet final.

Le Master a trois spécialités ou parcours à choisir en fonction du profil et des intérêts des professionnels inscrits :

  • Spécialité 1: Enquête criminelle
  • Spécialité 2: Armement
  • Spécialité 3: Balistique

Ces parcours s'intègrent à la structure du MASTER avec le reste des modules qui composent le programme et qui sont enseignés chronologiquement dans l’ordre suivant :

Itinerario
# 1e BLOC : CRIMINALISTIQUE (OBLIGATOIRE)
1 Criminalistique : Techniques d'identification
2 Criminalistique appliquée à l'enquête pénale
3 Techniques d'inspection oculaire
4 Gemmologie
5 Documentoscopie
6 Graphistique
7 Graphonomie : Espace et forme
8 Pression, mouvement et tracés en graphonomie
# 2e BLOC : SPÉCIALITÉ ENQUÊTE CRIMINELLE (FACULTATIVE)
7 Enquête d'homicides
8 Enquête criminelle
9 Balistique
10 Généralités d’enquête d'incendies
11 Techniques d'enquête d'incendies et d’incendies de forêt
12 Incendies et construction de bâtiments
13 Explosifs
14 Médecine légale
# 3e BLOC : SPÉCIALITÉ EN ARMEMENT (FACULTATIVE)
7 Armement
8 Armes anciennes
9 Armes longues
10 Armes courtes
11 Armes de guerre
12 Tir
13 Balistique
14 Balistique judiciaire
# 4e BLOC : SPÉCIALITÉ EN BALISTIQUE (FACULTATIVE)
7 Armement
8 Balistique générale
9 Balistique extérieure
10 Balistique intérieure
11 Balistique judiciaire
12 Balistique
13 Balistique terminale
14 Munitions
# 5e BLOC : MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER (OBLIGATOIRE)
15 Méthodologie de la recherche scientifique
16 Projet Final de Master

Direction

  • Lic. Luis Jiménez Romero. Directeur général de l'École de Criminologie de Catalogne depuis 1995. De 1980 à 1992, il a exercé en tant que fonctionnaire de l'État espagnol spécialisé dans la sécurité, la neutralisation d’explosifs et l'enquête criminelle. Depuis 1994, il est également psychologue médicolégal libéral, ayant de l’expérience en élaboration de rapports d'expertises sur l'imputabilité, la crédibilité du témoignage, la capacité de procédure, les capacités civiles, l’évaluation de victimes, etc. Au niveau académique, il possède un diplôme supérieur en criminologie et enquête privée par l'Université européenne Miguel de Cervantes et une maîtrise en Psychologie de l'Université Nationale d'Enseignement à Distance.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Miguel Ángel Soria Verde. Docteur en Psychologie de l'Université de Barcelone. Professeur de Psychologie juridique, criminelle et criminologie avancée dans les facultés de psychologie et de droit de l'Université de Barcelone. Directeur du Master d'Enquête criminelle (UB), ainsi que du Master de Psychologie juridique et légale (UAB). Depuis 1990, il a participé en tant qu'expert médicolégal dans des cas d’homicides, de viols et de d’abus sexuels concernant des enfants. Il a publié plus de 70 articles et chapitres et une dizaine de livres sur la thématique. Chercheur en violence criminelle (homicides familiales, pédopornographie et violations de série).
  • Dr. Tomás Salás Darrocha. Docteur en Droit de l'Université de Barcelone et titulaire d’un Master en Sciences politiques de cette université. Avec une longue et prestigieuse trajectoire dans la magistrature, il est juge au Tribunal correctionnel de Barcelone et a été chef de cabinet technique de la Cour supérieure de justice de Catalogne (TSJC), entre autres fonctions.
  • Dre. Laura Natalia Pérez. Doctorat (Cum Laude) et Master en Sciences cognitives et langage de l'Université de Barcelone, Espagne. Directrice académique du Master en Psychologie clinique et professeur de l'Université Internationale Ibéro-américaine du Mexique. Psychologue et coach, fondatrice de Florecimiento Humano (épanouissement humain) Expérience dans la recherche à l'Université de Barcelone, Espagne. Expérience en tant que psychologue dans les hôpitaux San Juan de Dios et La inmaculada, Colombie.
  • Dr. Eduardo Silva. Docteur en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Direction et Gestion d'Entreprises Internationales de l'Université Autonome de Barcelone. Avocat et notaire de l'Université Rafael Landívar. Avocat du Département juridico-légal de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Directeur exécutif de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, siège du Guatemala.
  • Doctorant Paul Eisendecher. Avocat, Master en Droit public, Master en Résolution de conflits et médiation et des études de Doctorat en Droit à l'Université du Chili, avec plus de 15 ans d'expérience professionnelle et académique dans les domaines du droit d'entreprise, droit administratif et de l'environnement. Il a exercé en tant que professeur adjoint de Droit administratif de l'environnement, de Droit minier et de Droit en matière d’eaux à l'Université Australe du Chili et comme professeur de second et troisième cycle dans plusieurs universités chiliennes. Pendant plus de 10 ans, il a été avocat plaideur et actuellement, il exerce comme Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine au Chili et au Paraguay.
  • Doctorante María Carla Martín González. Professeur de l'Uneatlántico et de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Diplômée en Psychologie de l'Université de La Havane, Cuba. Master en Éducation par l'art et Licence en Pédagogie et psychologie de l'art par ISA, Université des arts, Cuba. Doctorante en Éducation de l'Université de Saragosse.
  • Titulaire d’un Master. Alejandra Sandoval Villalobos. Directrice et professeur de la Spécialité en Graphologie et neuro-écriture de FUNIBER. Licence en Pédagogie et psychologie. Professeur d'enseignement primaire et psychopédagogue (US). Grapho-analyste Experte Calligraphe judiciaire, Master en Graphistique, Grapho-pathologie et Graphologie légale, Grapho-psychologue en orientation familiale et professionnelle de l'Université autonome de Barcelone.
  • Titulaire d’un Master. Alba Hernández Santana. Professeur et Directrice de projets finals de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, enseignante à l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Psychologie sociale et Maîtrise en Psychologie de l'Université de La Havane, Cuba. Experte en résolution de conflits, avec plus de 20 ans d'expérience en matière de recherche et de conseil organisationnel.
  • Titulaire d’un Master. Sonia Juliana Pérez Pérez. Professeur et Directrice de projets finals de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, enseignante à l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Musico-thérapie de l'Université Nationale de Colombie. Titulaire d'une Maîtrise en Anthropologie par l'Université des Andes, Colombie ; titulaire d'une Maîtrise en Psychologie de l'Université Nationale ouverte et à distance de Colombie.
  • Titulaire d’un Master. David Martínez Bautista. Secrétaire général de l'École de Criminologie de Catalogne depuis 1995. Depuis cette date il exerce également comme expert judiciaire en balistique et armement et en enquête d’incendies. Au niveau académique, il est doctorant en Histoire de la pharmacie de l'Université Complutense de Madrid, titulaire d'une Maîtrise en Pharmacie par la même université, il possède un diplôme supérieur en Criminologie et enquête privée et Expertus in Palaentologia par le Musée géologique du séminaire diocésain de Barcelone.
  • Titulaire d’un Master. Nuria Alba Quintero. Avocate en exercice (civile et pénale) avec une longue expérience dans le domaine privé et public, elle exerce également en tant que professeur de l'École de Criminologie de Catalogne. Titulaire d'une Maîtrise en Psychologie de l'Université Autonome de Barcelone.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.