Journalisme et Sciences de l’Information

Présentation du Programme

De nouveaux moyens de communication requièrent de nouveaux professionnels avec des connaissances nouvelles, des points de vue différents et des outils innovateurs pour tirer profit du fort impact qu’a eu la technologie dans le domaine du journalisme.

Le programme de spécialité en Journalisme et sciences de l’information cherche à développer chez les professionnels un esprit critique, fondé sur des connaissances pratiques et modernes, pour qu’ils puissent non seulement s’adapter à ce nouveau panorama, mais aussi devenir des pionniers du traitement de l’information journalistique.

Le programme tend à développer des connaissances et de nouveaux outils, conçus dans le but d’aider les professionnels à s’en sortir avec succès dans le contexte actuel et à exercer l’exercice de la profession de journaliste.

A qui le Master s'adresse-t-il?

De par sa structure, le programme de Journalisme et sciences de l’information est destiné principalement aux:

  • Titulaires d’une Licence ou d’une Maîtrise en Journalisme.
  • Titulaires d’une Licence ou d’une Maîtrise en Sciences de la communication et sciences sociales (sociologie, sciences politiques, sciences humaines, etc.)
  • Personnes dotées d’une vaste expérience en journalisme et voulant actualiser leurs connaissances pour s’intégrer à de nouveaux domaines professionnels.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Journalisme et Sciences de l’Information.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

La durée estimée pour la réalisation du programme de Journalisme et sciences de l’information est d’un an.

Par rapport à la répartition du temps, on dispose que:

  • S’agissant d’un programme à distance n’étant pas soumis à des cours présentiels, il n’est pas établi de date d’ouverture officielle car l’étudiant peut s'inscrire à tout moment, chaque fois que des places sont disponibles.
  • Pour des motifs académiques et d’apprentissage, la durée minimale du programme est de 9 mois.
  • La durée maximale pour réaliser le programme est de 12 mois. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir réussi toutes les activités évaluées, ainsi que le travail ou projet final.

La structure de crédits et d’heures du programme de Journalisme et sciences de l’information est résumée dans le tableau suivant:

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1ère partie : Matières 31 9 310
2ème partie : Travail de fin d’études ou projet 10 3 100
TOTAL 41 12 410

a. L’équivalence en crédits peut varier selon l’université qui délivre le diplôme.
b. Durée en mois

Objectifs

Objectif principal:

  • L’objectif du programme de Journalisme et sciences de l’information est de doter les professionnels des connaissances nécessaires pour traiter de façon adéquate l’information, en leur enseignant les techniques pour mener à bien une enquête journalistique et pour interviewer avec une vision stratégique et une orientation pratique en accord avec les objectifs de l’exercice journalistique actuel.

Objectifs spécifiques:

  • Le but est que le professionnel développe les aptitudes nécessaires de rédaction pour pouvoir transmettre l’information dans différents formats pour les médias écrits et numériques.
  • Acquérir des aptitudes dans la production de messages journalistiques dans différents domaines.
  • Former des journalistes qui non seulement pourront se débrouiller avec les médias actuels, mais qui en outre contribueront à développer le journalisme du XXIe siècle.
  • Apporter aux étudiants les connaissances actualisées sur diverses spécialités journalistiques et les préparer aux nécessités du marché du travail dans les agences, la presse, la radio, la télévision et sur Internet.
  • Réfléchir aux normes et principes éthiques qui régissent et orientent l’activité professionnelle des communicateurs dans le contexte de la globalisation.

Opportunités de carrière

Voici quelques débouchés professionnels du Programme de Journalisme et Sciences de l’Information:

  • Directeur éditorial.
  • Journaliste pour les médias traditionnels et numériques.
  • Reporter pour différents médias
  • Rédacteur

Programme d'études

Le programme de Journalisme et Sciences de l’Information se compose d’un bloc (de huit matières) et d’un travail de fin d’études ou projet.

  • 1ERE PARTIE: MATIÈRES (310 HEURES)

La première partie de la spécialité permet à l’étudiant de connaître en profondeur les origines du genre journalistique, son évolution historique et combien les TIC jouent un rôle déterminant dans ce genre. En outre, elle cherche à enseigner les techniques et aptitudes pratiques pour l’investigation, le traitement de sources, la réalisation d’interviews et la rédaction des faits informatifs, lesquels peuvent varier selon le support de chaque moyen de communication.

Les matières et heures correspondantes qui composent la première partie figurent dans le tableau suivant.

Bien qu’elles soient indépendantes les unes des autres, ces matières sont structurées selon un ordre pédagogique cohérent qui facilite la compréhension. Chaque matière se divise en unités thématiques basiques ou chapitres, dont le contenu inclut du matériel imprimé qui doit être étudié pour répondre d’une manière satisfaisante aux tests d’évaluation.

  • 2ÈME PARTIE : TRAVAIL DE FIN D’ETUDES OU PROJET (100 HEURES)

La dernière phase du programme sera destinée à l’élaboration du projet.

L’objectif est de présenter un document contenant le développement total du projet proposé, depuis l’idée initiale jusqu’à son transfert sur un support audiovisuel. Le projet constituant un résumé du programme, devra envisager les différents champs étudiés.

  MATIÈRES HEURES
1 Travail de fin D´etudes ou Project 100

Description des sujets

1ÈRE PARTIE : MATIÈRES

  1. HISTOIRE ET GENRES DU JOURNALISME

    Cette matière montre l’évolution du journalisme et ses principaux genres. Elle enseigne aussi les aptitudes principales pour la création d’informations, les caractéristiques des sources de l’information, ainsi que les genres, techniques et styles de rédaction journalistiques, et l’application d’Internet à cette discipline.

    THÉORIE GÉNÉRALE DU JOURNALISME
    Changements, évolution et tendances. Les écoles ou courants. Le journalisme de la fin du 20ème siecle et de la post-modernité.
    MÉDIAS ET LECTEURS
    Auditeurs et téléspectateurs. Le journalisme d’interprétation. Information, base de données et interprétation. Antécédents et projections. Pondération. Sources. Confrontation. Styles et langages.
    TECHNIQUES DE RÉDACTION JOURNALISTIQUE
    Chronique, reportage et interview. Le genre d’opinion. L’éditorial. Article de fond. L’éditorial en tant représentation de la pensée officielle des médias. Considérations sur la présence éditoriale dans la presse. Impact des élites dirigeantes. Page éditoriale. Paternités. Le style. Le discours éditorial. Stratégies des médias dans le discours d’opinion. L’article éditorial en tant qu’objet de recherche. L’article d’opinion et l’éditorial. Transformation des genres journalistiques sur Internet.
  2. JOURNALISME D’INVESTION - APPLICATION DES TIC

    Cette matière est composée d’une série d’éléments que l’étudiant doit connaitre pour réaliser des recherches journalistiques qui approfondissent ces faits qui affectent le bien commun.

    QU’EST-CE QUE LE JOURNALISME D’INVESTIGATION ET QU’EST-CE QUI NE L’EST PAS ?
    Caractéristiques du journalisme d’investigation. Éléments qui conditionnent le journalisme d’investigation. Typologie du journaliste investigateur. Antécédents du journalisme d’investigation.
    LE PROCESSUS D’INVESTIGATION
    Stratégie de travail, méthodes et techniques. Les limites légales du journalisme d’investigation. Méthodologies de planification et développement d’un reportage journalistique d’investigation.
  3. INVESTIGATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE JOURNALISTIQUE

    C’est un ensemble méthodologique que le journaliste doit appliquer minutieusement quand il veut approfondir un sujet d’intérêt public.

    DOMAINES D’INVESTIGATION APPLIQUÉS AU JOURNALISME
    Caractéristiques générales du processus d’investigation. Différences entre investigation qualitative et quantitative. Principaux outils et techniques d’investigation. Quand faut-il appliquer chacune d’entre elles.
  4. INTERVIEW JOURNALISTIQUE (PRESSE ÉCRITE-RADIO-TV)

    L’interview journalistique, en tant que moyen d’acquisition et de transmission d’information à travers le recours au dialogue, comporte une série d’éléments qui doivent être pris en compte au moment de sa réalisation. Cette matière cherche à suppléer à de telles demandes en enseignant au professionnel des stratégies pour réaliser une interview en accomplissant les objectifs établis et en étudiant chacune des variables à travers lesquelles elle peut se présenter.

    DIALOGUE, CONVERSATION, DISCUSSION, INTERROGATOIRE, QUESTIONNAIRE
    Poser une question, écouter, comprendre, deviner, répliquer. Objectif de l’interview : poser une question, connaître, savoir, découvrir.
    LES QUESTIONS PRÉALABLES À L’INTERVIEW
    Que sais-je ? (et qu’est-ce que je ne sais pas ?), qu’est-ce que je veux savoir? (et qui n’est pas su) et comment puis-je le savoir? (savoir quelle question poser et comment la poser). Objectif et stratégie de l’interview : préjugés sur la question et la personne interviewée, information, documentation, hypothèses, horizon de l’interview. Typologie d’interviews. Préparation de l’interview.
    LA RÉALISATION DE L’INTERVIEW
    L’interview via les médias audiovisuels : avantages et inconvénients de la transmission en direct. L’interview sur Internet.
  5. SOURCES INFORMATIVES ET REDACTION DE L’INFORMATION.

    L’information est ce qui sert d’appui à l’actualité, la source homologue à l’information ; tel fait divers comporte telles implications sociales et légales. Cette matière vise à enseigner des techniques pour la validation, et la classification de l’information, ainsi que la gestion du traitement de la source d’information.

    DÉFINITION DU CONCEPT DE SOURCE DE L’INFORMATION
    Classification et caractéristiques des types de sources informatives qui existent. Techniques pour l’identification, le contraste et la validation d’une source informative. Normes de citation des sources.
    LE OFF THE RECORD (SOURCE ANONYME)
    Concept, méthodologie de travail et applications pour le communicateur.
    SOURCES D’INFORMATION SUR INTERNET
    CONCEPT D’ACTUALITÉ
    Les valeurs de l’actualité. Pyramide inversée. L’actualité sur Internet. Ressources stylistiques. Classification de l’actualité. Le gros titre informatif : concept et typologies. Stratégies pour la hiérarchisation de l’information. Moyens de communication et actualité
  6. ANALYSE ET CRITIQUE DES MÉDIAS

    Cette matière cherche à développer un esprit critique chez les apprenants quant aux moyens de communication et au rôle qu’ils jouent dans la société ; l’influence d’un média et les aspects éthiques et sociaux avec lesquels un média gère l’information.

    INFLUENCE DES MÉDIAS DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE
    Fonction sociale et responsabilité des médias. Les problèmes éthiques dans les médias de diffusion massive.
    GENRES D’OPINION
    Clés pour l’argumentation. Critique littéraire. Méthodologies pour l’analyse de textes.
  7. REPORTAGES ET RÉDACTION (RADIO, TÉLÉVISION, PRESSE ÉCRITE ET INTERNET)

    Le reportage est la manière via laquelle les moyens de communication présentent l’information. Cette matière vise à enseigner la structure d’un reportage, sa classification et ses techniques d’élaboration, en tenant en compte du support de chaque moyen de communication.

    REPORTAGE
    Techniques pour la presse écrite. Le reportage dans les médias audiovisuels. Le reportage graphique. La chronique dans les divers médias. Typologie des reportages. Techniques d’élaboration d’un reportage. Le grand reportage. Les sources informatives dans le reportage. Ressources littéraires dans le reportage. Directives formelles pour l’élaboration du reportage imprimé, radiophonique, télévisé et multimédia.
  8. CYBER-JOURNALISME

    Internet est la plateforme de beaucoup de moyens de communication. Cette matière enseigne les genres journalistiques en ligne les plus importants, les techniques pour la gestion des moyens électroniques de communication et la nouvelle forme de communication qui s’est générée avec l’apparition de cette nouvelle technologie.

    LE CONCEPT D’INTERNET
    Son évolution et ses caractéristiques. Internet en tant que moyen de communication. Caractéristiques du journalisme on-line : l’instantanéité, le caractère multimédia, la personnalisation, l’interactivité, et l’hyper-textualité.
    ÉVOLUTION DU JOURNALISME D’INTERNET
    Des genres journalistiques aux genres cyber-journalistiques. Techniques et conseils pour l’élaboration de messages informatifs on-line. Le rôle du cyber-journaliste : Profils, habiletés et compétences. Web 2.0 et journalisme. Le traitement et la publication d’informations sur Internet à travers un système de gestion on-line de contenu. Les blogs comme outils pour l’exercice journalistique. Réseaux sociaux et cyber-journalisme. Structure générale des moyens de communication on-line. Web 3.0 et cyber-journalisme.

2ÈME PARTIE : TRAVAIL DE FIN D’ÉTUDES OU PROJET

La dernière phase du programme est destinée à la réalisation du travail de fin de cours, qui peut débuter avant la fin de la première partie relative aux matières. En effet, à ce moment-là, l’élève disposera des éléments nécessaires pour commencer le travail.

L’objectif est la présentation d’un projet complet qui présentera le développement total d’un projet, sous l’angle de son exécution concrète potentielle, dans le respect des directives et des détails de la proposition présentée. Ce projet doit constituer un apport à l’un des domaines étudiés, tout en respectant la doctrine et la théorie des disciplines en question.


Remarque: le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications, en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Direction

  • Dr. Federico Fernández. Docteur en Sciences de l'Éducation de l'Université de Barcelone. Doyen de la Faculté de Sciences Sociales et Humaines, UNEATLÁNTICO. Expert en Conception et Planification de Projets. Réalisateur de vidéos et de ciné. Chercheur et Auteur de nombreuses publications dans le domaine de l'industrie audiovisuelle et du multimédia.
  • Dr. Santiago Tejedor. Docteur en Journalisme. Professeur du département de Journalisme. Université Autonome de Barcelone.

Coordination Académique

  • Dre (candidate). Patricia Martínez. Coordinatrice du département de Communication. FUNIBER.

Professeurs et auteurs

  • Dre. Irene García Rondón. Docteure en Sciences économiques de l’Université de la Havane. Spécialiste en Sciences commerciales et Master en Marketing et Direction Commerciale. Experte en Recherche en Communication, opinion publique et critique des médias.
  • Dr. Federico Fernández. Docteur en Sciences de l’éducation de l’Université de Barcelone. Chercheur au département de Projets d’ingénierie de l’Université Polytechnique de Catalogne. Expert en Élaboration et planification de projets. Réalisateur de vidéo et de cinéma. Chercheur et auteur de nombreuses publications sur production et industrie audiovisuelle et multimédia.
  • Dr. Vladimir Vega. Expert en techniques de communication publicitaire. Docteur en Sciences économiques. Master et Expert universitaire en Gestion des entreprises touristiques de l’Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne - Université de Matanzas, Cuba. Professeur de l’université de Matanzas et Directeur CONAS - Consultants Associés S.A.
  • Dr. Santiago Giraldo Luque. Docteur en Communication et journalisme à l’Université Autonome de Barcelone. Master en Communication et journalisme, et expert en Communication et éducation. Politologue (Maîtrise en Sciences politiques). Auteur de publications sur la communication, le journalisme et la citoyenneté. Chercheur et Professeur –UAB.
  • Dr. Benito Escobar. Docteur en Arts scéniques - UAB. Maîtrise en Lettres et esthétique de l’Université Catholique de Chili. Au Chili, il est le fondateur et le premier président de l’ADN (Association des Dramaturges Nationaux).Expert en techniques expressives de communication en public et communication présentielle.
  • Dr. Ernesto Negrín. Expert en Protocole et relations publiques. Docteur en Sciences techniques. Master en Gestion de la production et des services à l’Université De Matanzas (Cuba). Consultant en Administration et communication organisationnelle dans divers pays latino-américains.
  • Dre. Lucía Pérez Sanagustín. Doctorat en Journalisme et nouvelles technologies de l’éducation de l’Université d’Alcalá de Henares à Madrid - Espagne. Community manager et stratégies de communication de projets éducatifs dans le programme Réseau Ibéro-américain de coopération, TIC et Éducation (Ministère de l’Education, de la Culture et du Sport). Chercheuse en doctorat à l’Université Autonome de Barcelone-UAB.
  • Dr. Fermín Ferrioll. Expert en Étude de marchés et en Sciences de la direction et Professeur assistant. Professeur à l’Université Internationale Ibéro-américaine de Mexico.
  • Dr. Carlos Monte (Montecarlo). Titulaire d’une maîtrise et PhD: “Narrative Structures in Visual Media” (attendu en 2013). Expert en cinéma et récits transmédia. Master Officiel de « Fiction au cinéma et télévision. Production et réalisation » en Cinéma et TV de l’Université Ramón Llull. Vaste expérience et participation à de nombreuses productions audiovisuelles espagnoles. Réalisateur de vidéo et cinéma. Professeur à l’Université Ramón Llull et à l’Université de Barcelone.
  • Dr. Fidel Ortiz Ordaz. Docteur en Sciences économiques. Chercheur et consultant d’entreprise à l’Université “Hermanos Saíz” de Pinar del Río. Master en Direction à l’Université de la Havane. Master 2 Culture organisationnelle et changement et en Stratégie et technologie avec orientation Marché à l’Université de Séville- Espagne.
  • Dr. Alberto Jorge Acosta. Directeur général de spectacles, développement et ressources humaines de l’Université de Matanzas de Cuba. Maîtrise en Psychologie, spécialisation dans la branche sociale et d’organisations. Spécialiste en planification et direction stratégique, développement organisationnel et gestion des ressources humaines. Professeur à l’École de Haute Direction et Administration - EADA, Barcelone, Espagne.
  • Dr. Fernando Sabés. Doctorat en Communication audiovisuelle et publicité à l’Université Autonome de Barcelone. Chercheur en Projets de R+D+I en Espagne. Auteur de nombreuses publications, documents scientifiques et techniques sur des thèmes de communication. Professeur à la Faculté de Sciences de la communication - UAB
  • Dre (candidate) Carmen Lili Rodríguez. Doctorante en Projets. Master en psychologie technique et organisationnelle. Professeure du département Entreprises à FUNIBER.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) consacre périodiquement une enveloppe financière à des Bourses de Formation FUNIBER.

Pour demander la bourse, il suffit que l´intéressé remplisse le formulaire de demande de bourse de la page principale du portail avec les données requises, et le Comité d´Evaluation étudiera la pertinence de la candidature pour l´octroi d´une aide financière, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.