Infrastructure technologique des logiciels

Présentation du Programme

L’infrastructure technologique sera toujours la base qui définira la vie d’un système. Dans le domaine de l’informatique ou des systèmes d’informations, le choix d’une infrastructure a une importance stratégique puisqu’il limitera ou renforcera la croissance et le développement d'une organisation.

1.1. Importance d’une formation certifiée en valeur ajoutée des technologies

La connaissance des technologies aujourd'hui ne peut pas se limiter au simple domaine technique, il faut une réflexion sur leur potentiel et l’impact qu’elles ont sur les systèmes informatiques produits. Les relations entre les composants des logiciels et du matériel informatique. Un manque de maîtrise du sujet peut entraîner des architectures de matériel/logiciel informatique peu robustes qui pourraient rendre obsolètes un grand nombre de systèmes en peu de temps ou laisser une organisation liée à des systèmes à la maintenance difficile.

Dans ce contexte, le programme d'infrastructure technologique des logiciels aide à comprendre les divers composants technologiques qui sont utilisés dans les infrastructures technologiques des logiciels avec pour but la maîtriser de leur conception et leur implantation.

1.2. Concepts centraux du programme : infrastructure technologique et logiciels

L'infrastructure technologique regroupe et organise l'ensemble des éléments technologiques qui intègrent un projet, qui prennent en charge les opérations d'une organisation ou qui soutiennent une opération. Une infrastructure définit le succès d'une entreprise dans la mesure où sa robustesse, sa qualité et sa durabilité se traduit par une augmentation des investissements dans les TI. Il est donc crucial de connaître tous ses composants ou ses éléments au niveau des logiciels et du matériel informatiques. Une infrastructure solide permet à un logiciel de fonctionner de manière efficiente et efficace durant le temps prévu avec des niveaux élevés de services et de prestations.

Le logiciel est l’actif le plus récent des organisations dont la valeur est obtenue par l'importance de son utilisation, son efficacité, son traitement des données et sa capacité à faciliter des opérations. Dans ce sens, il est plus qu’important et pertinent d’opérer sur des infrastructures stables qui garantissent un travail optimal du logiciel.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée, associée à la clarté, la richesse et la didactique de la conception du contenu, permet de présenter le programme d'infrastructure technologique des logiciels à des professionnels qui travaillent ou qui veulent travailler dans le domaine de l’informatique et qui souhaitent développer des systèmes informatiques plus robustes et intégrés spécialement dans des scénarios globaux, mais aussi pour les petites et moyennes entreprises, et ainsi faciliter aussi bien leur intégration aux réseaux mondiaux que l’amélioration de leur propre potentiel de gestion. Il permet aux personnes qui travaillent comme ingénieurs logiciels, programmeurs, analystes, techniciens en systèmes ou en télécommunications, ou ceux qui développent des tâches de soutien ou d'assistance technique, de conseil technologique ou autres d’acquérir une large vision des différentes technologies de l'information dans leur déploiement et leur utilisation organisationnelle.

Diplôme

En réussissant à toutes les matières et en satisfaisant toutes les exigences académiques, administratives et financières prévues et exigées par la Fondation Universitaire Ibéro-américaine et l’université ou l’entité qui régule le programme, le diplôme ou le titre correspondant sera délivré. Le nom du diplôme ou du titre à obtenir peut varier en fonction de la législation de chaque pays et de la règlementation de chaque université ou entité qui le délivre.

Structure du Programme

La durée estimée du programme dépend du profil académique et des exigences de l'université concernée.Par rapport à la répartition du temps, on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance n’étant pas soumis à des cours présentiels, il n’est pas établi de date d’ouverture officielle car l’étudiant peut s'inscrire à tout moment, chaque fois que des places sont disponibles.
  • Pour des motifs académiques et d’apprentissage, la durée minimale du programme est de 3 mois, à compter de la date de livraison du premier volume jusqu'à la date de réception du test d’évaluation de la dernière matière.
  • La durée maximale pour réaliser le programme est de 9 mois. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir rendu tous les exercices.

Pour les personnes ne disposant d’aucun diplôme antérieur, la structure des crédits du programme est indiquée dans le tableau suivant :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
Partie 1 : Matières 18 4 180
Partie 2 : Étude et résolution de cas 10 2 100
TOTAL 28 6 280

a. L’équivalence en crédits peut varier selon l’université 
b. Durée en mois 

Pour les personnes ayant un diplôme antérieur et qui ont suivi un programme exigeant la réalisation d’un travail final, la structure de crédit du programme est indiquée dans le tableau suivant :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
Partie 1 : Matières 18 4 180
Partie 2 : Étude et résolution de cas 10 2 100
Partie 3 : Travail final 10 3 100
TOTAL 38 9 380

a. L’équivalence en crédits peut varier selon l’université 
b. Durée en mois 

Objectifs

Objectif général:

  • Connaître l'infrastructure technologique employée dans les systèmes informatiques contemporains.

Objectifs spécifiques:

  • Connaître les principes fondamentaux de l'infrastructure technologique employée dans le développement de systèmes informatiques.
  • Connaître les différents systèmes, processus, méthodes et méthodologies utilisés dans l’implantation des diverses technologies étudiées dans le programme.

Opportunités de carrière

Voici quelques opportunités de carrière du programme d'infrastructure technologique de logiciels:

  • Analyste/designer fonctionnel, organique et technologique de systèmes informatiques.
  • Développeur de logiciels.
  • Directeur/Gestionnaire de projets de génie logiciel.
  • Designer ou évaluateur de plates-formes ou d’architectures informatiques.

Programme d'études

Le programme d'infrastructure technologique de logiciels est constitué comme suit:

  • Partie 1: Matières (180 heures).

Chaque matière permet de connaître les principales technologies utilisées en infrastructures technologiques de logiciels.

Les matières et les heures correspondantes qui composent le programme sont présentées dans le tableau suivant :

Ces matières, bien qu’elles soient indépendantes les unes des autres, se recoupent et sont structurées selon un ordre pédagogique cohérent. Chacune d’elle est divisée en unités thématiques de base ou chapitres, dont le contenu inclut un matériel imprimé qui doit être appris pour répondre de manière satisfaisante aux diverses activités d'évaluation.

  • Partie 2: Étude et résolution de cas (100 heures)

L'objectif est de résoudre un cas d'approche hautement pratique proposé par l'étudiant lui-même ou par le professeur.

MATIERES HEURES
Étude et résolution de cas 40
  • Partie 3: Travail final (100 heures)

L'objectif est de réaliser un travail final destiné à mettre en pratique les connaissances acquises dans le programme. Le travail final se fait lorsque la réglementation qui régit le programme l’exige, selon l’université ou l’organisation qui délivre le grade ou le diplôme.

MATIERES HEURES
Travail final 100

Description des sujets

  1. ARCHITECTURES, RÉSEAUX ET SYSTÈMES DISTRIBUÉS

    Cette matière décrit les concepts de base des réseaux d’ordinateurs et les systèmes distribués, en partant des architectures actuelles comme Internet et sa relation avec les architectures de haute performance des systèmes distribués. Elle introduit aussi les questions importantes liées à la disponibilité, la sécurité, la fiabilité et l'intégrité de l'information au sein et entre les réseaux.

    INTRODUCTION A L’INTERCONNEXION DE RÉSEAUX
    Introduction aux systèmes de réseau. Types d'architectures. Concept de système distribué.
    MODÈLES ET ARCHITECTURES
    Modèle OSI. Architecture Internet. Architecture Client-serveur. Règles de sécurité pour les nouvelles architectures : hétérogénéité des domaines ; mobilité et sécurité. Nouvelles architectures : FARA, TRIAD, IPNL, HIP, I3, HIP3, etc.
    SYSTÈMES DISTRIBUÉS OUVERTS
    Modèles de référence. Architectures et rôles. Calcul orienté sur le service. Base de données distribuée. Grilles de calcul. Avantages des systèmes distribués. Inconvénients des systèmes distribués.
  2. GESTION ET SÉCURITÉ DES RÉSEAUX

    La matière prépare à l’utilisation du bon outil, dans chaque circonstance, pour une gestion optimale et sécurisée de réseaux. Pour un bon fonctionnement, l'identification des risques d’informations et l’assurance du système sont d’une importance capitale.

    SÉCURITÉ RÉSEAU
    Introduction. Sécurité de l'information. Menaces. Les mécanismes de sécurité. Normes de contrôle d'accès. Planification et administration de systèmes sécurisés. Trusted Computer System Evaluation Criteria (TCSEC). Information Technology Security Evaluation Criteria (ITSEC) Common Criteria for Information Technology Security Evaluation (CC). Communications et sécurité en réseaux. Logiciel malveillant. Cryptographie. Outils de sécurité
    LA GESTION DU RÉSEAU
    Domaines d'application. Centres de gestion de réseau et de gestion intégrée. Modèles de gestion. Modèle d’information. Modèle de communications. Surveillance à distance des réseaux (RMON).
  3. GESTION DE BASE DE DONNÉES ET SOURCES D'INFORMATION

    La matière donne une introduction aux concepts et aux solutions qu’un administrateur de technologies de l'information doit savoir pour réussir la gestion adéquate de l'information dans son organisation comme une partie d’un projet d’ingénierie logiciel.

    GESTION TECHNOLOGIQUE DE L'INFORMATION
    Introduction. L’information. Gestion des connaissances. L’information comme une ressource. Les systèmes de gestion de base de données.
    DEFINITION DU TRAVAIL DE L’ADMINISTRATEUR DE BASE DE DONNÉES
    Introduction. Administration de bases de données. Données et système. Tâches de l’administrateur de bases de données. Types d'administrateurs de base de données. L’administrateur de bases de données dans l'organisation.
    DÉFINITION DE L'ENVIRONNEMENT DE BASE DE DONNÉES
    Introduction. Définition de la stratégie. Installation du serveur de bases de données. Actualisation du serveur de bases de données. Définition de standards.
    MODÉLISATION DE DONNÉES
    Introduction. Composants d'un modèle de données. Phases de la conception de modèles de bases de données. Normalisation.
    CONCEPTION D’APPLICATIONS AVEC ACCES AUX BASES DE DONNÉES
    Introduction. SQL. Définition de transactions. Blocages.
    INTÉGRITÉ DES DONNÉES
    Introduction. Intégrité structurelle. Intégrité sémantique.
    DISPONIBILITÉ DE L'INFORMATION
    Introduction. Coût du taux d’indisponibilité. Problèmes de disponibilité. Assurance de la disponibilité.
  4. LANGAGES ET PARADIGMES DE PROGRAMMATION

    La matière présente les généralités des langages de programmation, ainsi que les particularités de la philosophie de construction de ces outils qui font que le monde évolue à travers les ordinateurs. Dans cet espace d'exposition des langages et des paradigmes de programmation, les modèles de programmation qui définissent ces langues et ces paradigmes ont une importance capitale. Aussi, la matière permet d’approfondir les questions théoriques de la programmation fonctionnelle, avec l'utilisation de Scheme, un langage de programmation qui peut être utilisé pour l’implémentation de plusieurs modèles de programmation et qui permet la conceptualisation de ce paradigme de programmation.

    INTRODUCTION
    PRÉSENTATION DE LA MATIÈRE
    LANGAGES ET PARADIGMES DE PROGRAMMATION
    Histoire. Concept de langage de programmation. Classification des langages de programmation. Autres classifications des paradigmes de programmation. Évolution temporelle des langages de programmation.
    PROGRAMMATION FONCTIONNELLE
    Langages de programmation. Évaluation d'une expression. Définition de nouvelles fonctions. Citation. Certaines fonctionnalités de Scheme. D'autres exemples de définitions de fonctions. Résumé.
    PROGRAMMATION FONCTIONNELLE AVEC SCHEME
    Modèle de substitution. Ordre d’évaluation normale vs d’application. Macros. Concepts précédents. Les macros.
    PROCÉDURES D'ORDRE SUPÉRIEUR
    Listes dans Scheme. Fonctions comme données de première classe. Fonctions comme arguments. Les fonctions sans nom. Types de données de première classe. Fonctions qui retournent des fonctions. Let. Résumé.
    ABSTRACTION DES DONNÉES
    Couples de Scheme. L’agrégation des données ne doit pas être primitive. Abstraction des données et barrière d’abstraction. Type d’abstraction de données séquence (ou liste). Plus sur les diagrammes Box-and-pointer.
    LES DONNÉES HIÉRARCHIQUES
    Listes hiérarchiques. Utilisation des fonctions de listes hiérarchiques. Arbres binaires. Arbres génériques.
    RÉCURSION
    La récursion. Le coût de l'espace de la récursivité. Processus récursifs et itératifs. Autres exemples de processus récursifs et de processus itératifs. Résumé.
  5. TECHNOLOGIE WEB ET WEB ENGINEERING

    La matière passe en revue tous les concepts, les caractéristiques et les composants liés au Web, tant du point de vue des technologies que du Web et de l'ingénierie Web qui vise à produire des systèmes et des technologies fiables, omniprésentes et de haute qualité.

    DESCRIPTION GÉNÉRALE
    Systèmes d’information Web. Technologies disponibles.
    ARCHITECTURE ET COMMUNICATION
    Architecture en couches. Communication client-serveur. Protocoles de communication
    DÉVELOPPEMENT D'APPLICATIONS WEB
    Ingénierie des requêtes pour le Web. Modélisation des applications Web. Architecture et organisation de l'information. Outils disponibles. Meilleures pratiques et recommandations.
    SÉCURITÉ
    Communication sécurisée, méthodes d'authentification. Cryptage, signatures numériques et certificats. Sécurité du côté serveur. Sécurité du côté client.
    GESTION DE PROJETS WEB
    L’équipe de développement Web. Mesures de qualité pour le Web. Risques du projet. Contrôle d’avancement. Estimation des coûts. Méthodologies agiles et applications Web.
    LE TRANSFERT D’INFORMATIONS
    Langage de balisage extensible (XML). Services Web (Web Services).
    APPLICATIONS
    Systèmes de gestion des contenus (CMS). Portails Web. Systèmes de commerce électronique. Fournisseurs de services et d'applications (Application Service Provider - ASP).
    TENDANCE
    Grille informatique (Grid Computing). Informatique dans le nuage (Cloud Computing). Exécution asynchrone et pétitions XML (AJAX).Web sémantique. Applications Web pour mobiles.

Remarque: Le contenu du programme peut être soumis à des modifications mineures, en fonction des mises à jour ou améliorations apportées.

Direction

  • Dr Arturo Ortega-Mansilla. Docteur Ingénieur en électronique à l'Université de Barcelone. Ingénieur en électronique à l'Université de Barcelone. Ingénieur en télécommunications à l'Université Ramon Llull, Espagne. Coordinateur du Département R&D - Département des projets, FUNIBER.
  • Dr Jon Arambarri Basáñez. Docteur en Direction des projets d’ingénierie à l'Université Polytechnique de Catalogne et à l'Université de Córdoba. MBA Executive de l'Institut d'économie appliquée à l’entreprise, Université du Pays Basque. Ingénieur supérieur en télécommunications, École supérieure d'ingénieurs de Bilbao. Directeur de R&D à www.virtualware.es ; multimédia, animation 3D et environnements virtuels interactifs. Coordinateur académique du programme Master en direction stratégique dans les télécommunications et de ses spécialisations.
  • Angelica Agudelo Reina (Master). Master et 3e cycle en SAP My SD (Materials Management- Sales and Distribution). Vaste expérience en conseil fonctionnel des ERP dans différents secteurs de l’industrie, et en analyse des opérations industrielles. Coordinatrice académique du programme Master en Direction technologique de l’ingénierie logicielle et de ses spécialisations.

Professeurs et auteurs

  • Dre. Isabel De La Torre Díez. Docteure en télécommunications à l'Université de Valladolid. Professeur à l'Université de Valladolid en thématiques liées aux services télématiques, bases de données, informatique décisionnelle. Recherche postdoctorale sur l'informatique biomédicale.
  • Dr. Fernando Izquierdo Álvarez Ingénieur supérieur en télécommunications et en gestion des R.H et en sciences entrepreneuriales - MBA IESE. Master en réseaux et services de pointe sur Internet de l'Université Polytechnique de Madrid. Vaste expérience en entreprises dans le secteur des nouvelles technologies TIC. Consultant international.
  • Dre Marina Aguado. Docteure en télécommunications de l'Université du Pays Basque. MSc. In management of Manufacturing Systems de l'Université de Cranfield, Angleterre. Expérience en projets R&D. Professeure à l'Université du Pays Basque.
  • Dr. David Barrera Gómez. Docteur Ingénieur à l'Université Polytechnique de Catalogne et MBA à l’École technique supérieure des ingénieurs industriels de Barcelone, UPC. Consultant en affaires, technologies et solutions entrepreneuriales. Professeur de l'Université internationale ibéro-américaine.
  • Dre. Izel Marez Docteure en Ingénierie de projets : environnement, sécurité, qualité et communication à l'Université polytechnique de Catalogne. Professeure à l'Université internationale ibéro-américaine.
  • Dr. Santos Gracia Villar. Docteur en Ingénierie industrielle à l'Université polytechnique de Catalogne. Experts en projets de coopération et de gestion entrepreneuriale.
  • Dre. Beatriz Sainz De Abajo. Docteure à l'Université de Cordoue. Professeure du Département Théorie du signal et des communications et ingénierie télématique à l’Université de Valladolid.
  • Dr. Roberto M. Alvarez. Docteur en Ingénierie de projets, à l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Master en Gestion de projet et de conception, à l’Ecole polytechnique de Milan, Italie. Professeur à l'Université de Buenos Aires, Argentine. Professeur à l'Université internationale ibéro-américaine.
  • Dr. Eduardo Garcia Villena Docteur en Ingénierie de projets : environnement, sécurité, qualité et communications à l’Université polytechnique de Catalogne. Directeur académique du département de l'environnement à la Fondation Universitaire Ibéro-américaine.
  • Dr. Jon Arambarri Basáñez. Docteur en direction de projets d’ingénierie à l'Université polytechnique de Catalogne et à l'Université de Cordoue. MBA Executive, Institut d'économie appliquée à l’entreprise, Université du Pays Basque. Ingénieur supérieur en télécommunications, École supérieure des ingénieurs de Bilbao. Directeur de R&D à www.virtualware.es ; multimédia, animation 3D et environnements virtuels interactifs.
  • Dr. (en cours) Diego J. Kurtz. Docteur en Ingénierie et gestion des connaissances par PPGEGC - UFSC (en cous). Master en International Business - Wiesbaden Business School, Allemagne. Chercheur du noyau de gestion de la viabilité (de www.ngs.ufsc.br ) et chercheur junior du projet dynamique SME (www.dynamic-sme.org). Coordinateur des programmes et des professeurs à FUNIBER.
  • Dr. (en cours) Saul Domingo Soriano. Doctorant à l'Université de León. Master en Direction générale des entreprises à l'Institut catalan de technologie de Barcelone. Master en conseil et technologies de l'information e-Business à l'Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne. Directeur de projets finaux de Master et spécialisations, FUNIBER.
  • Dre. (en cours) Gabriela Larrea Madinyá. Docteure en Projets à l’Université internationale ibéro-américaine. Master en Direction stratégique à l'Université polytechnique de Catalogne. Experte en stratégies de communication et de commercialisation à l’aide des nouvelles technologies.
  • Pedro Chavez Chiclayo (Master). Ingénieur en traitement et systèmes à l'Université Antenor Orrego de Trujillo (Pérou). Master in Computer Science à l'Université Étatique de Campihas à São Paulo (Brésil).
  • Virginia Saman (Master). ingénieure en informatique de gestion à l'Université Santa María de Chile Campus Guayaquil. Master en Logistique (France).

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro américaine (FUNIBER) consacre périodiquement une enveloppe financière à des Bourses de Formation FUNIBER.

Pour demander la bourse,  il suffit que l´intéressé remplisse le formulaire de demande de bourse de la page principale du portail avec les données requises, et le Comité d´Evaluation étudiera la pertinence de la candidature pour l´octroi d´une aide financière, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER