Ergonomie et psychosociologie appliquée

Présentation du Programme

L’étude d’une situation de travail doit permettre l’identification des conditions de travail qui y sont présentes, et qui peuvent affecter la santé des personnes occupant un poste donné. Parmi ces conditions de travail, il est important de considérer celles qui peuvent produire une charge mentale inadéquate.

L’ergonomie, si l’on part d’une conception large de la santé, propose d’améliorer les aspects de l’environnement de travail qui peuvent affecter les gens. Le but ultime est de parvenir à des conditions de travail confortables, qui ne nuisent pas aux conditions physiques, sociales et mentales du travailleur et qui permettent l’épanouissement total de l’individu par le travail.

Par le même temps, pour faire face aux problèmes de charge mentale, il est essentiel de fonder des solutions sur une connaissance systématique et canalisée de la situation, à laquelle on parviendra grâce à une recherche appelée « évaluation des risques », et dans ce cas particulier, « évaluation de risques psychosociaux ».

Pour mener un travail de prévention efficace, il est essentiel de disposer de connaissances précises des problèmes existants dans l’environnement du travail. C’est la raison pour laquelle la spécialité en Ergonomie et psychosociologie appliquée met l’accent sur toutes les informations disponibles, recueillies par les techniciens spécialistes des différents risques, ainsi que par les travailleurs directement concernés.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée, associée la clarté, l’importance et la didactique de la conception des contenus, permet d’adresser le programme en Ergonomie et psychosociologie appliquée à tous les techniciens en matière de prévention qui mènent des recherches sur les conditions physiques, psychiques, émotionnelles et comportementales qui affectent le travailleur.

En raison de sa spécificité et de son caractère technique, il est fortement recommandé aux personnes qui désirent suivre ce programme de posséder une base scientifique et d’avoir des connaissances préalables en matière d’Ergonomie et de psychosociologie appliquée.

Diplôme

Lorsqu’il aura réussi le programme, l’étudiant obtiendra un diplôme délivré par l’université dans laquelle il s’est inscrit et sous le patronat de la Fondation Universitaire (FUNIBER).

Structure du Programme

La durée estimée du programme en Ergonomie et psychosociologie appliquée est de 150 heures (15 crédits)1.

En ce qui concerne la répartition du temps, les dispositions sont les suivantes:

  • S’agissant d’un programme à distance n’étant pas soumis à des cours présentiels, il n’est pas établi de date d’ouverture officielle car l’étudiant peut s'inscrire à tout moment, chaque fois que des places sont disponibles.
  • Pour des motifs académiques et d’apprentissage, la durée minimale du programme est de 2 mois.
  • La durée maximale pour réaliser le programme est de 4 mois. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir remis l’évaluation correspondant au module.

La structure de crédits du programme en Ergonomie et psychosociologie appliquée est indiquée dans le tableau suivant:

  CRÉDITSA DURÉEB HEURES
Matière
15 4 150

a. Le nombre de crédits peut varier selon les universités.
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général

  • Le but principal du programme d’Ergonomie et de psychosociologie appliquée est de former des professionnels compétents pour mener à bien les actions relatives à la prévention en termes de conditions de travail qui peuvent affecter la santé des personnes occupant un certain poste.

Objectif particuliers

À la fin du cours, l’étudiant sera en mesure de réaliser les actions suivantes:

  • Analyser les facteurs qu’il faut prendre en considération pour réaliser une étude ergonomique et pour l’appliquer sur le lieu de travail.
  • Créer des conditions de travail adéquates du point de vue de l’éclairage.
  • Identifier les problématiques et les principaux éléments des postes avec écrans de visualisation de données qui doivent faire l’objet d’un conditionnement ergonomique et répondre à certaines exigences.
  • Identifier les facteurs de risque, réaliser des évaluations et mettre en œuvre des mesures pour corriger les tâches de manutention manuelle sans risque tolérable.
  • Établir une méthodologie d’évaluation des facteurs psychosociaux sur la base d’un questionnaire.
  • Intervenir sur l’organisation du travail, le style de gestion et les individus.
  • Présenter les résultats en fonction des profils de valorisation, de description et des recommandations pour améliorer la situation psychosociale en fonction de la valorisation obtenue.

À la fin du cours l’étudiant connaîtra:

  • l’importance d’un bon éclairage sur les lieux de travail pour éviter ou minimiser les accidents du travail ;
  • le processus de conception des emplois et la réparation des carences pour les postes existants ;
  • la notion de charge physique et les principaux troubles musculo-squelettiques découlant des postures de travail ;
  • les divers facteurs psychosociologiques relatifs aux individus, qui dépendent de l’objet et de l’organisation du travail, et qui peuvent affecter la santé ;
  • l’objet et la méthodologie d’évaluation des facteurs psychosociaux et des mesures pour les améliorer ;
  • les différentes formes d’intervention psychosociale affectant la direction, l’organisation du travail et les individus, après l’établissement d’un diagnostic des conditions de travail.

Débouchés professionnels

Voici quelques-uns des débouchés professionnels du programme en Ergonomie et psychosociologie appliquée:

  • Consultant indépendant en prévention des risques professionnels
  • Assesseur en organisation de la prévention.
  • Compagnies d’audits.
  • Technicien en formation

Programme d'études

Le programme en Ergonomie et psychosociologie appliquée est composé d’une matière qui permet de connaitre et de comprendre, d'abord, les fondements théoriques, conceptuels et historiques impliqués dans la gestion de la prévention et, d'autre part, la mise en œuvre de l'organisation sociale et technologique.

Le but est de donner aux étudiants une vision globale du point de vue de la planification en matière de prévention que toute entreprise doit suivre afin de mieux connaître la portée réelle des risques découlant des maladies professionnelles.et de leur influence sur les personnes. Il s’agit de parvenir à des conditions de travail confortables, qui ne nuisent pas à la santé physique, mentale ou sociale du travailleur, et qui permettent son développement à travers le travail.

Cette matière est structurée selon un ordre pédagogique cohérent. Elle est divisée en unités thématiques de base ou en chapitres dont le contenu doit être étudié pour répondre de façon satisfaisante aux différentes activités d'évaluation.

Les chapitres qui composent le programme sont indiqués dans le tableau suivant:

Description des sujets

Les quatorze premiers chapitres sont consacrés à l’ergonomie et ses méthodes et considèrent les aspects visant à influer sur l’environnement de travail et, plus spécifiquement, à assurer des conditions physiques de travail confortables. Les autres chapitres évoquent le traitement de la charge mentale de l’individu, et se concentrent sur les stratégies d’implantation des méthodes d’évaluation des risques psychosociaux.

MODÈLES ET MÉTHODES APPLICABLES EN ERGONOMIE
Introduction. Modèles employés en ergonomie. Procédés pour le développement des systèmes personne-machine Méthodes employées en ergonomie. Procédé méthodologique pour une autre conception du système : application à un cas réel.
ANNEXE I : MÉTHODES STATISTIQUES APPLIQUÉES EN ERGONOMIE ET PSYCHOSOCIOLOGIE
Concepts préalables. Population étudiée et estimation de la grandeur de l’échantillon. Technique d’échantillonnage. Choix et définition des variables. Recueil d’informations. Codification des variables. Gestion des données. Inférence statistique.
ANNEXE II : TECHNIQUES DE RECHERCHE EN ERGONOMIE
Introduction. L’observation. L’entretien. L’enquête. Les groupes de discussion
ANNEXE III : ANTHROPOMÉTRIE
Définitions. La variabilité humaine. Plans de référence du corps humain. Mesure des données anthropométriques. Normes et projets applicables.
ÉVALUATION, PRÉVENTION ET CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DU MILIEU INTÉRIEUR
Introduction. Évaluation des risques professionnels propres au milieu intérieur. Méthodologie de recherche de la qualité du milieu intérieur. Prévention et contrôle des risques liés à la qualité du milieu intérieur.
ANNEXE I : ÉVALUATION DU BIEN-ÊTRE PAR LES INDICES THERMIQUES PMV ET PPD
Introduction. Indices d’évaluation.
ANNEXE II : ÉVALUATION DU MILIEU PHYSIQUE DE TRAVAIL
Introduction. Réactions subjectives. Réactions comportementales. Réactions psychophysiologiques.
ÉCRANS DE VISUALISATION
Stratégie générale de l’évaluation de postes dotés d’écrans de visualisation de données. Analyse ergonomique de ces postes. Ergonomie des logiciels.
ANNEXE I : ÉCLAIRAGE DES POSTES DE TRAVAIL
Grandeurs photométriques et leur relation. Lois fondamentales de l’éclairage. Réflexion. Aspects impliqués dans la performance visuelle L’environnement visuel Choix des sources de lumière et du type d’éclairage Mesures d’éclairage et d’éclairement lumineux. Test d’éclairage.
ANNEXE II : COMMANDES ET SIGNAUX
Introduction. Indicateurs visuels. Indicateurs acoustiques. Commandes et contrôles.
MANIPULATION DES CHARGES
Détermination des capacités de manipulation des charges. Méthode NIOSH pour l’évaluation du risque issu de la manipulation des charges.
ÉVALUATION DU RISQUE DÉCOULANT DES POSTURES DE TRAVAIL
La douleur musculaire et la charge physique. Relation entre les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les facteurs professionnels. Difficultés d’évaluer les risques de TMS. Critères de référence pour les postures de travail.
MESURE DES FACTEURS DE CHARGE PHYSIQUE : MÉTHODES D’OBSERVATION
Introduction. Méthodes générales. Méthodes développées pour un petit groupe de professions. Méthodes développées pour une profession spécifique. Annexe I : la technique de la carte du corps pour évaluer l’incommodité d’une posture. Annexe II : le questionnaire nordique pour l’analyse des symptômes musculo-squelettiques. Exercices pratiques.
ANNEXE I : ÉVALUATION DE LA CHARGE PHYSIQUE DE TRAVAIL DYNAMIQUE
Mécanismes physiologiques de la contraction musculaire. La consommation énergétique ou métabolique de l’activité. Classification des activités professionnelles par leur consommation énergétique La consommation d’oxygène comme mesure de la charge de travail dynamique. Calcul de la consommation métabolique à partir de la consommation d’oxygène. Applications et limitations de l’évaluation de la charge physique en fonction de la consommation d’oxygène Capacité de travail physique. Méthodes indirectes pour estimer la consommation énergétique au travail. Fatigue et récupération.
CHARGE MENTALE
Définitions et concepts. Conséquences de la tension mentale. Déterminants de la charge mentale.
MÉTHODES POUR L’ÉVALUATION DE LA CHARGE MENTALE
Présentation. Facteurs de charges inhérentes à la tâche. Incidences sur l’individu. Phases d’évaluation des facteurs psychosociaux.
ÉCHELLE DES ATTITUDES
Introduction. Qu’est-ce qu’une attitude ? Échelle de mesure des attitudes. Échelles additives de Lickert. Exemple pratique.
STRATÉGIES POUR LA MISE EN OEUVRE D’UN PLAN D’ACTION PSYCHOSOCIALE
Introduction. Analyse psychosociale de la situation de travail. Modèles de comportement. Indicateurs du besoin de changement. La réponse humaine au processus de changement. Stratégies et compétences facilitatrices du changement.
ANNEXE I : LE CHANGEMENT COMME ASPECT DECISIF DANS LA GESTION STRATEGIQUE DES RH
Introduction. Développement. Le changement et la pensée stratégique Compréhension des organisations dans le processus de changement Considérations élémentaires du changement. Le changement et la transition. Le modèle de changement positif. Étapes du changement. Types de changements. Les paradigmes. Changements organisationnels à entreprendre. Les changements dans la conception des ressources humaines. Modèles de changement organisationnel employés. Possibles attitudes face aux changements. La résistance au changement. Causes de la résistance. Travail à réaliser par rapport à la résistance.
STRESS PROFESSIONNEL
Introduction. Antécédents historiques et conceptualisation du stress. Maladies causées par le stress. Stress professionnel. Stress professionnel chez les cadres.
HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE : MOBBING
Introduction. Définition. Formes d’expression. Caractéristiques. Évolution du problème. Conséquences. Évaluation. Intervention en cas de mobbing. Prévention. Changements dans la conception du travail. Modifications dans les systèmes de leadership-gestion. Normes morales de l’organisation. Intervention au cours des phases du processus de mobbing.

Remarque: le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations apportées.

Direction

  • Dr. Eduardo García Villena. Docteur en Ingénierie de Projets : Environnement, sécurité, qualité et communication, à l’Université Polytechnique de Catalogne. Directeur académique du service Environnement de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine.
  • Dre (candidate). Lina Pulgarín Osorio. Docteur en Projets, de l’UNINI (en cours). Master en Gestion intégrée : prévention, environnement et qualité de l’Université Polytechnique de Catalogne. Coordonnatrice du programme Master en Prévention des risques professionnels et de ces spécialités connexes.

Professeurs et auteurs

  • Dre. José María Redondo Vega. Professeure titulaire du Département de Géographie et Géologie de l’Université de León.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Docteure en Sciences de l’entreprise de l’Université de León. Professeure titulaire du Département d’Économie appliquée de l’Université de León.
  • Dr. Víctor Jiménez. Docteur en Ingénierie de projets : environnement, sécurité, qualité et communication de l’Université Polytechnique de Catalogne. Professeure de l’Université Internationale Ibéro-américaine (UNINI).
  • Dre. Izel Marez. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, sécurité, qualité et communication pour l’Université Polytechnique de Catalogne. Professeure de l’UNINI.
  • Dr. José Ulises Rodríguez Barboza. Docteur en Ingénierie des routes, canaux et ports de l’Université Polytechnique de Catalogne. Professeur de l’Université péruvienne de sciences appliquées .Coordinateur des programmes et professeur de FUNIBER.
  • Dre. Olga Capó Iturrieta. Docteure en Ingénierie de projets : Environnement, sécurité, qualité et communication, de l’Université Polytechnique de Catalogne. Responsable de la discipline Projets de l’Institut de Recherches agricoles (INIA), Chili.
  • Dre (candidate). Lina Pulgarín Osorio. Docteur en Projets, de l’UNINI (en cours). Master en Gestion intégrée : prévention, environnement et qualité de l’Université Polytechnique de Catalogne. Coordonnatrice des Programmes et professeure de FUNIBER.
  • Dre (candidate). Carmen Lili Rodríguez Velasco. Docteure en Éducation, de l’UNINI (en cours). Master en Psychologie professionnelle et organisationnelle de l’Université de La Havane, Cuba. Coordonnatrice académique internationale du Département Développement directif, Organisation entrepreneuriale et Ressources humaines, et professeure de FUNIBER.
  • Dr (candidat). Diego J. Kurtz. Docteur en Ingénierie et Gestion de la connaissance à PPGEGC – UFSC (Brésil) (en cours). Master en International Business - Wiesbaden Business School, Allemagne. Chercheur du Noyau de Gestion pour la Durabilité (www.ngs.ufsc.br) et Chercheur junior du Projet Dynamic SME (www.dynamic-sme.org). Coordinateur des programmes et professeur de FUNIBER.
  • Dre (candidate). Diana Patricia Cortés Díaz. Docteure en Projets de l’UNINI (en cours). Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l’Université de León, Espagne. Consultante spécialisée en Droit du travail et de la sécurité sociale. Coordinatrice des programmes et professeure de FUNIBER.
  • María Eugenia Luna Borgaro. Titulaire d’un Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l’Université de León, Espagne. Experte en Gestion des ressources humaines et habilités directrices. Professeure de FUNIBER.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) alloue périodiquement un budget économique à caractère extraordinaire pour des bourses d’études de formation FUNIBER.

Pour la solliciter, il suffit de soumettre votre demande de bourse à la page d’accueil du portail avec les données nécessaires, et le comité d’appréciation examinera la pertinence de votre candidature pour l'attribution d'une aide financière sous forme de bourses de formation FUNIBER.