Doctorat en Droit, Économie et Entreprise

Présentation

Le Doctorat en Droit, Économie et Entreprise encourage, par une formation rigoureuse et avancée, la recherche juridique dans le domaine économique et d’entreprise. L'articulation pédagogique de ce programme académique est conçue pour former des enseignants universitaires, des chercheurs et des professionnels qualifiés en réponse aux réalités mondiales, complexes et en constante évolution de la réglementation économique-d'entreprise aux niveaux national et international.

Le programme de doctorat permet d’étudier des matières et de réaliser le travail de recherche de doctorat dans l’un des axes de recherche offerts en suivant un curriculum sur mesure et à distance. De cette manière, le doctorant réalise une étude de troisième cycle avancé, adaptée à son rythme et style de travail.

Pendant tout le programme, le doctorant bénéficiera de l'appui et des conseils d'enseignants, des tuteurs et des directeurs de thèse qui faciliteront le suivi et le respect académique des programmes, en tirant parti des nouvelles technologies.

Structure

Phase 1°: Cours introductifs
L'étudiant suivra les cours de méthodologie de la recherche scientifique et séminaire de recherche. Ces matières lui permettront d'acquérir les connaissances nécessaires sur les principaux outils de recherche scientifique et les axes généraux pour l'élaboration d'une thèse de doctorat.
Phase 2°: Cours principaux
Cette phase se divise à son tour en deux parties :
Modules obligatoires

Dans ce paragraphe se trouvent les matières du module de méthodologie scientifique en droit. L'élève étudiera les matières suivantes : Méthode de recherche en droit comparé ; méthodologie, interprétation et arguments pour la recherche juridique avancée ; pensée juridique contemporaine ; et logique juridique.p>

Par le biais d'une articulation pédagogique avancée, l'étudiant renforcera ses connaissances sur la logique, l’argumentation et les techniques propres à la recherche juridique, en développant des compétences et aptitudes nécessaires pour son intégration future dans le domaine de l'entreprise et/ou de l'enseignement.

Modules Facultatifs
L'étudiant doit choisir un axe de recherche dans cette deuxième phase du programme de doctorat.
  • Axe de recherche en droit économique
    La formation de doctorat en droit économique mène l'étudiant à une réflexion plus approfondie sur le système économique actuel et l’implication nécessaire de la recherche juridique appliquée à l'économie. Le développement de la thèse de doctorat sur cet axe de recherche permet à l’étudiant d’orienter son enquête vers la résolution et la satisfaction de besoins spécifiques, en tenant compte de la pénurie de ressources, de l'équité et de la justice, pour réaliser un travail de doctorat qui favorise le bien-être social et la réglementation économique, d'entreprise et financière. Dans ce module, l'étudiant effectuera les matières suivantes : Direction financière ; droit économique international ; analyse économique du droit ; et financement et fiscalité internationale.
  • Axe de recherche en droit de l'entreprise L’axe de recherche en droit de l’entreprise permet à l'étudiant de développer une réflexion analytique sur la situation de l'entreprise dans le monde globalisé et de mettre en contexte ses éléments et ses ressources. La recherche juridique dans ce domaine s'inscrit dans les activités des opérateurs et des agents d'entreprises, recherchant la rentabilité, la durabilité et la compétitivité des projets d’entreprises tout en promouvant un bien-être social en général et durable. Dans ce module, l'étudiant effectuera les matières suivantes : Administration et direction d'entreprises ; aspects juridiques de l'entreprise ; contrats internationaux et éthique d'entreprise ; et responsabilité sociale d'entreprise.
Phase 3°: Recherche
Dans cette phase, l'étudiant effectuera les matières de travail de recherche I, travail de recherche II et proposition de thèse de doctorat. Pour cette phase, il sera aidé par les conseils permanents de son directeur de thèse, aux fins de pouvoir recueillir les informations nécessaires pour réaliser son travail avec rigueur et efficacité.
Phase 4°: Réalisation de la thèse de doctorat
Enfin, dans la phase de réalisation de thèse de doctorat, l’étudiant effectuera deux matières, dénommées : Élaboration de thèse de doctorat et présentation de thèse de doctorat. À ce stade, le candidat élaborera sa thèse de doctorat et pourra faire valoir et défendre de manière logique et systématique les résultats de sa recherche devant des docteurs spécialistes en la matière.

Méthode d'enseignement

Le modèle éducatif favorise la collaboration et la coopération pour enrichir la formation des personnes. Ainsi, il garantit un processus qui fournit des résultats effectifs par rapport à l'investissement éducatif assumé contre le retour en formation de connaissances et apprentissage personnel et organisationnel. Il se compose de nombreuses innovations éducatives et pédagogiques qui facilitent, favorisent et stimulent un processus de formation dans un environnement d'apprentissage de grande efficacité. Il comprend :

  • Faciliter le contact entre étudiants, entre enseignants et entre les deux groupes.
  • Encourager la coopération et la réciprocité : l'apprentissage comme effort collectif.
  • Considérer l'étudiant comme le centre du processus auquel il participe activement.
  • Stimuler et renforcer la communication et l'interaction continue entre enseignants et étudiants.
  • Inculquer que le processus de formation implique et exige un engagement temporaire et un effort continu.
  • Utiliser la motivation en tant qu'incitation constante pour que l’étudiant sente que les résultats escomptés de l'apprentissage sont à sa portée.
  • Personnaliser l'apprentissage, en tenant compte des différences entre étudiants et leurs diverses formes d'apprendre.

Diplôme

Le doctorant qui remplit les conditions universitaires et réussit la défense de sa thèse de doctorat selon la réglementation des universités qui dispensent le programme de doctorat, pourra choisir la mention de :

  • Docteur en Droit économique et de l’entreprise de l'Université internationale ibéro-américaine (Mexique), en indiquant l’axe de recherche dans lequel il a effectué la thèse.

Plan d'études

Doctorat en droit, économie et entreprise> Phase d'enseignement

Le programme de doctorat en droit, économie et entreprise entend répondre aux exigences de recherche actuelles dans le domaine juridique de l'économie mondialisée et des marchés nationaux et internationaux. À cette fin, on met en place un rigoureux plan d'études qui prévoit diverses matières et méthodologies.

La phase d’enseignement du Doctorat en Droit, Économie et Entreprise se caractérise par le fait qu’elle se fonde sur un modèle de formation de type collaboratif. Dans toutes les matières, nous proposons des activités de groupe et des forums de débats depuis une perspective de réflexion dirigée vers la recherche.

L’un des principaux objectifs de ces actions pédagogiques est de profiter des possibilités qu’offre l’éducation virtuelle de mettre en contact des doctorants de traditions éducatives et de recherche différentes, afin d’enrichir leur processus de formation et de les aider à approfondir de manière coopérative leur sujet de recherche.

  • (a) Génération de connaissances.
  • (b) Production et utilisation de méthodologies de recherche scientifique et professionnelle, et
  • (c) Production de solutions par le biais de réseaux d'acteurs.

Phases, modules et matières

Phase 1 (Cours introductifs)
Méthodologie de la recherche scientifique (5 crédits)
Séminaire de recherche - Fiche doctorale (3 crédits)
Phase II (Cours principaux)
Modules obligatoires : la méthodologie scientifique dans le droit
Méthodologie de recherche en droit comparé (5 crédits)
Méthodologie, interprétation et arguments pour la recherche juridique comparée (5 crédits)
Pensée juridique contemporaine (5 crédits)
Logique juridique (5 crédits)
Modules facultatifs
Module de droit économique
  • Direction financière (4 crédits)
  • Droit économique international (4 crédits)
  • Analyse économique du droit (4 crédits)
  • Financement et fiscalité internationale (4 crédits)
Module de droit de l'entreprise
  • Administration et direction d’entreprises (4 crédits)
  • Aspects juridiques de l'entreprise (4 crédits)
  • Contrats internationaux (2 crédits)
  • Éthique d'entreprise et responsabilité sociale des entreprises (4 crédits)
Phase III (Recherche)
Travail de recherche I (5 crédits)
Travail de recherche II (5 crédits)
Proposition de thèse de doctorat (20 crédits)
Phase IV (Réalisation de la thèse)
Élaboration de thèse de doctorat (20 crédits)
Présentation de thèse de doctorat (15 crédits)

Axes de recherche

Voici les potentiels axes de recherche liés au programme de doctorat, découlant des deux lignes générales en droit économique et en droit de l'entreprise. Pour travailler dans d’autres axes, le candidat devra consulter la Commission de doctorat.

Axes de recherche
Argumentation juridique Droit de la faillite
Droit de la responsabilité civile Droit de la distribution commerciale
Droit de la propriété industrielle Droit de l’Union Européenne
Droit des sociétés Droit de l’emploi
Droit de la mer Droit du marché boursier
Droit héréditaire romain Droit international de l’environnement
Entreprise familiale Fiscalité internationale
Droit international privé à l’époque de la mondialisation La clause de conscience des professionnels de l’information
Marchés financiers internationaux Méthodologie juridique
Propriété intellectuelle et nouvelles technologies Régime juridique de la prévention
Société de l’information et droit international privé Théorie de l’épreuve. Aspects philosophiques
Théorie et philosophie du droit Doit privé et économie de marché
Droit de l’intégration Droit des marchés boursiers
Droit sur Internet Théorie économique des contrats

Direction

  • Dr. Eduardo Silva. Docteur en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine. Master en Direction et Gestion d'Entreprises Internationales de l'Université Autonome de Barcelone. Avocat et notaire de l'Université Rafael Landívar. Avocat du Département juridico-légal de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Directeur exécutif de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, siège du Guatemala.
  • Dre. Silvia Aparicio Obregón. Docteure en sciences économiques de l’Université autonome de Madrid, Espagne. Directrice Académique Internationale du département de Développement Directif, Organisation d'Entreprises et Ressources Humaines de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, FUNIBER. Directrice du programme d’administration et gestion d’entreprises à l’UNEATLÁNTICO, Espagne.
  • Dre. Ana Rodríguez Zubiaurre. Docteur en Économie appliquée de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria (Espagne). Doyenne académique de l’Université Internationale Ibéro-américaine (Porto Rico). A exercé précédemment comme enseignant à l'Université de Las Palmas de Gran Canaria et en tant que chercheur dans le projet SICTUR (Système d'information de la recherche scientifique dans le tourisme).

Professeurs et auteurs

  • Dre. Carmen Rita Román Rosario. Docteure en administrations d’entreprises de l'Université catholique pontificale de Porto Rico. Recteur de l’Université Internationale Ibéro-américaine (Mexique).
  • Dr. Rubén Calderón Iglesias. Docteur en Économie de l’éducation de l'Université Antonio de Nebrija, Espagne. Recteur de l’Uneatlántico, Espagne.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Docteur en sciences d’entreprise à l’Université de León, Espagne. Professeur titulaire du département d’Économie appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dr. David Barrera Gómez. Doctorat en Ingénierie et MBA de l'Université Polytechnique de Catalogne. Consultant en affaires, technologies et solutions pour entreprises. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Roberto M. Álvarez. Docteur en Ingénierie de Projets de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Professeur de l'Université de Buenos Aires, Argentine. Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) en Argentine.
  • Dre. Alina Celi Frugoni. Docteure en Droit de l’Université d’Alicante, Espagne. Professeure de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Luis Dzul López. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, Qualité et Prévention de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Ingénieur du génie civil et expert en projets de coopération internationale. Recteur de l’Université Internationale Ibéro-américaine (Mexique).
  • Dr. Fermín Ferriol Sánchez. Docteur en Sciences de l’Éducation de l’Université de La Havane, Cuba. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Eduardo García Villena. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, Qualité et Prévention de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Directeur académique du Département de l'Environnement de l’Université internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Alberto Gaspar Vera. Docteur en Intégration et développement économique et territorial et architecte de l'Université de Buenos Aires. Professeur titulaire du parcours Gestion environnementale urbaine, de l’Université nationale de Lanus (Argentine).
  • Dr. Victor Jiménez Arguelles. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, Sécurité, Qualité et Communication, de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Professeur à l'Université autonome métropolitaine (Mexique).
  • Dr. José Antonio Trigueros Pina. Docteur en sciences économiques et d’entreprise de l’Université Complutense de Madrid, Espagne. Professeur titulaire de l'Université Miguel Hernández de Elche, Espagne.

Bourses

Le programme de bourses de doctorat pour le doctorat en droit, économie et entreprise que parraine la Fondation universitaire ibéro-américaine (FUNIBER) est destiné à ceux qui ont un excellent dossier académique. L’objectif est de former des docteur(e)s qui contribuent au développement humain, scientifique et technologique de la société et dans l’axe de recherche du doctorant.

Ce programme de bourses de doctorat, auquel participe d’autres fondations, institutions et universités, s’adresse à la fois aux enseignants des universités (afin de contribuer à l'augmentation du pourcentage de docteurs dans les universités) et aux professionnels du monde de l’entreprise et de l'administration publique, afin de contribuer à la création de départements de R+D+I et de générer un esprit d'innovation.