Direction et Production de Cinéma, Vidéo et Télévision

Présentation du Programme

Nous vivons dans une société caractérisée par l’accroissement exponentiel du secteur des services. Beaucoup de ces services, directement reliés au domaine de la communication : le cinéma, la vidéo et la télévision, bénéficient d’une grande demande.

Actuellement, nous avons besoin de personnes formées, aptes à travailler pour les télévisions publiques comme privées, étatiques comme autonomes; dans le développement des télévisions locales et par câble; dans l’utilisation de plateformes digitales qui facilitent les processus de communication dans les institutions, dans l’enseignement, la publicité, l’industrie, etc.

Avec cette spécialité, on cherche en effet à former des professionnels dans les domaines de l’industrie cinématographique, la production de vidéo et télévision, et dans les applications spectaculaires des médias audiovisuels qui réalisent de nouveaux produits multimédias.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée, associée à la clarté, l’ampleur et la didactique de l’élaboration du contenu, permet de destiner le programme de Direction et production de cinéma, vidéo et televisión aux:

  • Personnes non universitaires qui désirent se spécialiser dans le domaine audiovisuel.
  • Professionnels de l’industrie audiovisuelle, de la communication, ou de la publicité, qui veulent consolider leurs connaissances pour les appliquer à leur environnement de travail.
  • Titulaires d’une Licence/Maîtrise qui désirent se spécialiser dans des domaines audiovisuels pour améliorer leurs perspectives de travail.

Diplôme

Lorsque l’étudiant termine et réussit le programme, il reçoit un diplôme délivré par l’Université dans laquelle il s’est inscrit sous le parrainage de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER).

Structure du Programme

La durée estimée du programme de Direction et production de cinéma, vidéo et televisión est de 540 heures (54 crédits)1.

Par rapport à la répartition du temps, on dispose que:

  • S’agissant d’un programme à distance n’étant pas soumis à des cours présentiels, il n’est pas établi de date d’ouverture officielle car l’étudiant peut s'inscrire à tout moment, chaque fois que des places sont disponibles.
  • La durée maximale pour réaliser le programme est de 12 mois. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir réussi toutes les activités évaluées, ainsi que le travail ou projet final.

La structure de crédits et d’heures du programme de Direction et production de cinéma, vidéo et télévision est résumée dans le tableau suivant :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1ère partie: Matières 43 9 430
2ème partie: Travail de fin d’études ou projet 11 3 110
TOTAL 54 12 540

a. L’équivalence en crédits peut varier selon l’université qui délivre le diplôme.
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général:

  • Le programme cherche à doter l’étudiant de capacités qui lui permettent de développer les fonctions propres à l’élaboration, la gestion et le contrôle de la production, de la planification et de la réalisation expressive et technique d’images et de son, dans les processus de production du cinéma, de la vidéo, et de la télévision.

Objectif particulier:

  • Transmettre des connaissances pour que les étudiants apprennent à évaluer la mise en marche d’un projet audiovisuel dans le domaine du cinéma, de la vidéo ou de la TV.
  • Motiver les étudiants à réfléchir de manière critique sur la réalisation d’œuvres audiovisuelles, pour obtenir le meilleur produit possible et en optimisant les ressources disponibles.
  • Identifier les clés fondamentales pour diriger, organiser et planifier des projets audiovisuels.
  • Préparer les étudiants à intervenir dans les différentes phases de développement du produit audiovisuel dans le domaine du cinéma, de la vidéo ou de la TV.

Opportunités de carrière

Voici quelques débouchés professionnels du programme de Direction et production de cinéma, vidéo et télévision:

  • Opérateur de caméra
  • Technicien d’éclairage
  • Technicien de réalisation de vidéo
  • Technicien de réalisation de télévision
  • Technicien de réalisation de télévision en studio
  • Technicien de direction cinématographique
  • Technicien de montage cinématographique
  • Technicien d’édition de VTR
  • Technicien monteur de vidéo
  • Technicien de production audiovisuelle
  • Technicien de son
  • Technicien de post-production

Programme d'études

Le programme de Direction de cinéma, vidéo et télévision est composée d’une partie divisée en onze matières, une annexe et un travail de fin d’études ou projet.

  • 1ª PARTE: ASIGNATURAS (430 HORAS)

La première partie permet de connaître et de comprendre, dans un premier temps, les fondements théoriques, conceptuels et historiques exigés dans la production audiovisuelle et, dans un second temps, leur mise en œuvre organisationnelle, sociale et technologique.

L’objectif est de parvenir à ce que les élèves acquièrent une vision globale du champ audiovisuel, à travers différentes thématiques multidisciplinaires liées.

Les matières et heures correspondantes qui composent la première partie figurent dans le tableau suivant:

Bien qu’elles soient indépendantes les unes des autres, ces matières sont structurées selon un ordre pédagogique cohérent qui facilite la compréhension. Chaque matière se divise en unités thématiques basiques ou chapitres, dont le contenu inclut du matériel imprimé qui doit être étudié pour répondre d’une manière satisfaisante aux tests d’évaluation.

  • 2ÈME PARTIE : TRAVAIL DE FIN D’ETUDES OU PROJET (110 HEURES)

La dernière phase du programme sera destinée à l’élaboration du projet.

L’objectif est de présenter un document contenant le développement total du projet proposé, depuis l’idée initiale jusqu’à son transfert sur un support audiovisuel. Le projet constituant un résumé du programme, devra envisager les différents champs étudiés.

Description des sujets

1ERE PARTIE : MATIERES

  1. TECHNOLOGIE DE VIDÉO ET DE TÉLÉVISION

    On examinera dans cette matière les fondements physiques et technologiques de la télévision et de la vidéo, et la création-production de matériels en support vidéo, ainsi que l’émission et la réception de contenus télévisés.

    LE SPECTRE ÉLECTROMAGNÉTIQUE
    Histoire. Ondes magnétiques. Polarisation. Longueur d’onde et fréquence. Unités de mesure. Représentation du spectre électromagnétique. Le spectre visible. Couleurs primaires ou simples. Couleurs secondaires ou composées. Qualités de la couleur. Systèmes d’obtention des couleurs.
    FONDEMENTS TECHNOLOGIQUES DE LA TÉLÉVISION
    La persistance de la vision. Système basique de la télévision. L’entrelacement. Cadre et champ. Le signal complet de télévision en noir et blanc. Le son. Éléments composants d’une caméra de télévision. Tubes de caméra. Tubes de transmission d’image (orthicon).Tubes photoconducteurs. Les capteurs ccd. La télévision en couleur. Signal complet de télévision en couleur. Normes de télévision. Caméras de télévision en couleur. Téléviseur et moniteur.
    FONDEMENTS TECHNOLOGIQUES DE LA VIDÉO
    Télévision et vidéo. Principes de l’enregistrement magnétique de la vidéo. Enregistrement transversal. Enregistrement hélicoïdal. Enregistrement en azimut. Enregistrement analogique et numérique. La bande magnétique.
    FORMATS ET SYSTÈMES DE VIDÉO
    Classification des formats de vidéo. Systèmes de vidéos domestique. Système de vidéo industrielle. Systèmes industriels d’émission (broadcast). Les systèmes professionnels. Les systèmes de haute définition.
    Journalisme électronique.
    LE STUDIO DE VIDÉO
    Le studio de vidéo. Le plateau. La salle de contrôle. Supports de caméra. Unités mobiles de télévision.
    L’ÉDITION ÉLECTRONIQUE ET LA POST-PRODUCTION
    L’édition électronique. La post-production. Les codes de temps.
    Les systèmes d’édition « off-line ». Les systèmes d’édition non linéaire. Le télécinéma. Post-production sonore. Reproduction de vidéo.
    TRANSMISSION ET RÉCEPTION TÉLÉVISÉE
    Nécessité de la transmission. Propagation des ondes de radio. Émetteur de télévision. Antennes. Lignes de transmission. Réseau de distribution. Les communications par satellite. Faisceaux hertziens. Télévision à faible puissance. Télévision par souscription. Télévision multi-son. Télévision par faisceau hertziens. Télévision au standard PALplus. La télévision numérique. Télévision par câble. Fibre optique
  2. ELABORATION ET ORGANISATION DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE

    La création d’un produit audiovisuel suppose la planification des étapes qui nous y mèneront. Dans cette matière, nous examinerons les principales caractéristiques de l’industrie audiovisuelle et des différents produits, les éléments humains qui y interviennent et les phases nécessaires pour mener à bien une production audiovisuelle.

    LA PRODUCTION ET LE PROCESSUS DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE
    Introduction. Le processus de production de programmes.
    L’INDUSTRIE AUDIOVISUELLE
    Le cinéma. La télévision. La vidéo. Services de valeur ajoutée
    TYPOLOGIE DES PROGRAMMES AUDIOVISUELS
    Les types de programmes et leur relation avec la production. Typologie de produits audiovisuels. Un programme concours comme exemple pratique.
    LES PROFESSIONS DANS LA PRODUCTIONN AUDIOVISUELLE
    Projet et direction. Enregistrement/tournage. Finition. Personnel occasionnel et complémentaire.
    ÉTUDE DU PROJET, FINANCEMENT ET MODES DE PRODUCTION
    Etude du projet. Financement et modes de production.
    LA PRÉPARATION DE LA PRODUCTION
    L’équipe de production. Le scénario définitif. Découpage du scénario. Localisations. Casting. Contrats et droits. Assurances et permis
    LA PRÉPARATION : LE PLAN DE TRAVAIL ET LE BUDGET
    Confection du plan de travail. Le budget. L’informatique dans la production.
    LA PRODUCTION DANS LA PHASE DE DÉCOUPAGE ET D’ENREGISTREMENT
    Personnel et moyens. Application du plan de travail.
    LA PRODUCTION DANS LA PHASE DE FINITION
    Montage, édition et post-production. Sonorisation. Présentation du produit. Bilan final de la production. Exploitation et commercialisation.
  3. LE SCENARIO AUDIOVISUEL ET MULTIMEDIA

    Dans cette matière on étudie les différentes phases et aspects à considérer dans le développement d’un scénario, depuis sa conception jusqu’à sa mise en scène, pour sa présentation au cinéma, à la télévision, ou sur Internet.

    CONCEPTS PRÉALABLES. LA STRUCTURE
    La structure en trois parties. La structure en séquences.
    LE LONG-METRAGE
    La structure du long-métrage. Le premier acte en détail
    LES SOUS-TRAMES
    LE PERSONNAGE
    Manifestation des personnages. Transformation des personnages.
    PHASES DE CRÉATION D’UN SCÉNARIO
    L’idée. Structure ou story line. Synopsis argumentatif. Le traitement. Scénario littéraire.
    LE SCÉNARIO, OUTIL POUR LA PRODUCTION
    En quoi constitue un scénario pour un producteur ? Finalité du scénario. Le scénario du scénariste et le scénario de production. Séquence narrative et séquence comme unité d’enregistrement (séquence de production) Discrimination et numération des séquences de production.
  4. LANGAGE ET RÉCIT AUDIOVISUEL

    L’objectif fondamental de cette matière est d’enseigner aux étudiants les connaissances académiques et pratiques sur le maniement de la caméra, la composition visuelle et sonore, entre autres éléments nécessaires pour qu’ils comprennent et maîtrisent le langage audiovisuel.

    PLAN, PRISE, SCÈNE ET SÉQUENCE
    Naturel et convention. L’œil de la caméra. Prise. Scène. Séquence. Plan de cadrage. Typologie du plan. Du plan à la séquence.
    CHAMP ET HORS CHAMP
    Profondeur du champ. Les limites du champ. Manifestation du hors champ. Potentialité du hors champ.
    FRAGMENTATION DE L’ESPACE SCÉNIQUE
    Le premier plan révolutionnaire. La scène planifiée
    LE MOUVEMENT
    Persistance de la vision. La prise d’image. Typologie de la prise. Mouvement et rythme
    LA COMPOSITION
    Équilibre statique et équilibre dynamique. Buts et fonctions de la composition. Composition et expression. Équilibre de composition et poids visuel. Composition dans la pratique. Composition sur le plan. Composition dans l’espace. Composition dans le temps.
    CONTINUITÉ
    Modes de transition. Types de continuité. Continuité dans les débuts. Fragmentation sans changement de scénario. Scénario réel et scénario audiovisuel. Le direct. À propos du temps réel. Compression et expansion du temps.
    MONTAGE ET ÉDITION
    Montage et expressivité. Perspective historique. Le montage selon le mode de production. Le montage selon la continuité temporelle. Le montage selon le traitement de l’espace. Le montage selon l’idée ou le contenu.
    LA BANDE SONORE
    Apports du son. Du cinéma muet au cinéma sonore. Fondements basiques du son. Dimensions du son. Composants de la bande sonore. La combinaison du son.
  5. TECHNOLOGIE DU CINÉMA

    Nous étudierons dans cette matière les bases physiologiques et techniques du cinéma, ainsi que les moyens employés et les processus pour enregistrer et organiser les images et sons que contient un produit cinématographique, et les techniques pour transformer le produit original en produit recherché.

    PRINCIPIES BASIQUES DE LA CINÉMATOGRAPHIE
    Principes basiques de la cinématographie. Persistance de la vision. La caméra de cinéma : la prise de vues. La base photographique. Le laboratoire. Le montage. La sonorisation. La projection. Formats et tailles du négatif. Système de projection spectaculaire.
    LA CAMERA DE CINÉMA
    La caméra et ses composants. Fonctionnement basique. Transformation du mouvement continu en intermittence. Moteur de caméra : systèmes d’alimentation. La baie : charge du film. La vitesse de tournage. Bruit de la caméra : l’insonorisation. L’obturateur. L’objectif. Le viseur. La fenêtre d’impression. Le système sonore. Accessoires de caméra.
    SUPPORTS ET FORMATS CINÉMATOGRAPHIQUES
    Les formats. Le 35 mm. Caméras de 35 mm. Le 16 mm. Le 65 mm.
    ACCESSOIRES POUR L’ENREGISTREMENT
    Le trépied : supports de caméra. Piédestal d’étude et trépied léger. Le charriot. Le travelling. Systèmes antivibratoires.
    TRUCAGES CINÉMATOGRAPHIQUES
    Trucage sans manipulation optique. Trucages optiques. Trucages mécaniques. Caméra cinématographique. Les trucages avec manipulation informatique.
    LE MONTAGE
    Introduction. La salle de montage : composants. Le processus de montage : séquences de travail. Symboles de montage. Le montage sonore du film. Systèmes d’édition non linéaire appliqués à la cinématographie.
    LA PROJECTION
    Le projecteur de cinéma. Changement de format. Lecteurs de son. L’écran de projection. La projection spectaculaire. Copie d’exploitation : distribution et projection.
  6. CAPTURE, ENREGISTREMENT ET POST-PRODUCTION DU SON

    Actuellement, tout produit audiovisuel serait incomplet sans sa bande sonore. C’est pourquoi dans cette matière nous examinerons le son, depuis ses fondements physiques et physiologiques jusqu’à son insertion au support audiovisuel, en passant par les mécanismes employés pour la capture, le stockage et la reproduction du son.

    CARACTÉRISTIQUES DU SON
    Introduction. Formation et propagation du son. Vitesse du son. Caractéristiques du son. Réflexion du son. Réfraction du son. Diffraction du son. Écho et réverbération. Ondes stationnaires. Spectres sonores. Champ libre et champ confus. L’ouïe humaine. L’appareil phonateur. Effets psycho-acoustiques.
    L’AMPLIFICATEUR
    Introduction. Préamplificateur. Étape de sortie. Les sorties de pont. Caractéristiques techniques des amplificateurs. Systèmes amplifiés de façons multiples.
    LES MICROPHONES
    Introduction. Caractéristiques des microphones. Classification des microphones. Systèmes d’alimentation des microphones. Accessoires de microphones. Quelques conseils pour l’obtention de meilleurs enregistrements.
    ENREGISTREMENT ET REPRODUCTION MAGNÉTIQUE DU SON
    Le magnétisme. Hystérèse. La bande magnétique. Têtes magnétiques. Processus d’enregistrement. Processus de reproduction. La suppression. Facteurs qui interviennent dans les processus d’enregistrement et de reproduction. Égalisation. La mécanique du magnétophone. Contrôle de l’enregistrement. Enregistrement avec magnétophone multipiste.
    HAUT-PARLEURS ET ÉCRANS ACOUSTIQUES
    Introduction. Classification des haut-parleurs en fonction de leur moteur. Les haut-parleurs en fonction de la forme et de la combinaison de leur membrane. Les haut-parleurs selon l’accouplement avec le média extérieur. Caractéristiques techniques des haut-parleurs. Écouteurs. Écrans acoustiques : radiations d’énergie. Boîtiers fermés ou enceintes. Enceintes bass-reflex. Filtres passifs pour écrans acoustiques.
    ENREGISTREMENT ET REPRODUCTION DU SON OPTIQUE
    Introduction. La prise de son en tournages professionnels. Le son optique. Enregistrement à densité variable. Enregistrement à largeur variable. Le son dans la projection cinématographique. Éléments de lecture. Erreurs de lecture. La salle de projection.
    LE SON NUMERIQUE
    Principes de l’enregistrement numérique. Conversion analogique-numérique. Récupération des données enregistrées. Correction d’erreurs. Formats d’enregistrement.
    LA POST-PRODUCTION DU SON
    La post-production du son sur les produits audiovisuels. Formats du son en VTR (magnétoscope). Formats du son dans un film poinçonné. Synchronisateurs. La table de mixage. Une table de mixage professionnel. Le mixage. Equipes complémentaires en postproduction. L’édition d’audio par procédés informatiques.
  7. ÉVOLUTION DU LANGAGE ET DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE

    Nous étudions ici les particularités du langage audiovisuel et les mécanismes employés à l’heure de raconter une histoire. Aussi, par la nature du produit audiovisuel comme transmetteur de messages, nous examinerons le phénomène de la communication, ses éléments, ses mécanismes et ses procédés.

    ÉVOLUTION DU LANGAGE AUDIOVISUEL À TRAVERS LE MONTAGE
    Photographier le mouvement. Scène de la trame. Ellipses temporelles : montages avec la caméra. Épisodes chronologiquement ordonnés. Actions simultanées et successives : montage alterné. Séquence en parallèle : montage idéologique. Premier plan : élargissement du détail, plan loupe. Griffith : la manipulation de l’espace et du temps. Rythme externe. Montage intérieur. Ellipses spatio-temporelles. La découverte du hors champ. Montage constructif et montage intellectuel. Montage analytique et montage symbolique. Le montage invisible.
    LA COMMUNICATION
    Le signe. Types de signes. Modèle de la communication.
    LA COMMUNICATION DIRECTE
    Signifiant et signifié. Éléments fondamentaux du message. Les séries visuelles dans la communication directe. Gestes fonctionnels. Traits initiaux et éléments artificiels.
    LA COMMUNICATION MEDIATISÉE
    Le message médiatisé. Genèse et évolution de la narrative iconique. Synthèse narrative.
  8. TECHNIQUES D’ECLAIRAGE

    Nous analyserons dans cette matière les fondements physiques et physiologiques de la lumière et de la couleur, ainsi que leurs applications et les techniques les plus utilisées dans le domaine audiovisuel.

    NATURE DE LA LUMIÈRE
    L’origine de la lumière : concepts et caractéristiques physiques. Le spectre électromagnétique : unités de mesure. Le comportement de la lumière. Le spectre visible : la lumière et la couleur. Théorie sur la couleur : lois de la trichromie. Mixage additif et mixage soustractif. La vision humaine.
    CARACTERISTIQUES DE LA LUMIÈRE
    Température de la couleur. Les médias et la température de la couleur. Le bilan des blancs. La lumière crue et la lumière douce. Caractéristique de la lumière.
    ÉQUIPES ET MATÉRIELS D’ÉCLAIRAGE
    Sources de lumière pour le cinéma et la télévision. Support de la source de lumière. Éléments de contrôle de la lumière.
    L’ÉLABORATION DE L’ECLAIRAGE
    Notes historiques sur l’éclairage. Objectifs et caractéristiques d’un bon éclairage. L’équipe humaine d’éclairage. Importance de la lumière. Direction de la lumière. Qualité de la lumière : formules pour obtenir une lumière douce.
    TECHNIQUES D’ÉCLAIRAGE
    Principes basiques. La mesure de la lumière. Éclairage des personnes. Effets spéciaux : pluie, fumée, brouillard, feu, eau…
  9. DIRECTION DE PHOTOGRAPHIE

    L’objectif principal de cette matière est que l’étudiant apprenne les fondements théoriques et pratiques relatifs à la direction de photographie d’un projet audiovisuel, en partant de la réalisation cinématographique dans les contextes analogique et numérique.

    LES ÉMULSIONS SENSIBLES (LE FILM)
    Le film. L’émulsion. Processus d’impression du film. Sensibilité ou rapidité. Latitude d’exposition. Le contraste. Le film en couleur. Le processus d’impression d’un film en couleur. Emulsions inversibles et usages professionnels. Emulsions négatives et usages professionnels. Choix d’une émulsion. Normes de conservation des matériels photographiques.
    LA LUMIÈRE ET LES OBJECTIFS
    Propagation de la lumière. Les objectifs. Aberrations des lentilles. Types d’objectifs. La perspective.
    LES FILTRES
    Comportement des filtres. Facteur d’un filtre. Filtres pour noir et blanc. Température de la couleur des sources lumineuses. Filtres pour couleur.
    LA PHOTOMÉTRIE
    Concept d’intensité lumineuse. Flux. Efficacité. Éclairage d’une superficie. Éclairement. Luxmètres. Intervalle d’éclairements.
    LA SENSITOMÉTRIE
    Objectifs de la sensitométrie. Zones sensitométriques.
    L’EXPOSITION ET SA MESURE
    Introduction. La luminosité et le contraste de la scène. La couleur et le facteur de réflexion du thème. La sensibilité de l’émulsion. La latitude de l’exposition de l’émulsion. L’ouverture du diaphragme. La vitesse de l’obturation et son angle. Les filtres. La photo en développement et le tirage. L’effet visuel que nous voulons obtenir. Les posemètres. Le système d’exposition par zones. Carte grise. Etude de quelques cas concrets
    LE LABORATOIRE
    La chimie finition. L’élaboration en couleur. La transformation du matériel inversible. Le traitement continu. L’élaboration du matériel. Le tirage. L’étalonnage.
  10. PRODUCTION POUR LA TELEVISION

    La création de produits télévisés va beaucoup plus loin que la simple émission. Cette matière aborde la figure de l’équipe de production (en tant que moteur de production), la création du produit (à partir du point de vue des différents genres télévisés) et la vente et exploitation du produit.

    LE PRODUCTEUR DE TELEVISION
    L’équipe de production. La programmation
    GENRES TÉLÉVISÉS
    Les genres et la programmation des dernières années. Genres expressifs y testimoniaux. Genres d’exposition. Genres dialogiques. Genres de variétés. Programmes sportifs. Programmes musicaux. Dramatiques et fiction. Programmes infantiles et juvéniles. Programmes éducatifs.
    PRODUCTION DE PROGRAMMES INFORMATIFS
    Programmes informatifs quotidiens. Processus de travail des appareils SNG
    PRODUCTION DE PROGRAMMES DE VARIÉTÉS
    Structure formelle. Variétés. Concours et jeux. Magazines. Talk shows. Reality show.
    PRODUCTION DE PROGRAMMES SPORTIFS
    Retransmissions en direct. Magazines. Résumés sportifs.
    PRODUCTION DE PROGRAMMES MUSICAUX
    Préparation. Plan et disposition des interprètes et des caméras. Présentateur et commentateur. Enregistrement. Titres et sous-titres. Vestiaire et maquillage. Retransmission et enregistrement de jeux musicaux. Magazines musicaux.
    PRODUCTION DE DRAMES
    Pré production. Production. Post-production.
    Éléments du secteur et circuits les circuits de l'industrie de la publicité. Le scénario. Les compagnies de production. Le casting. L’emplacement du tournage. La musique. Développement et montage. L’animation en publicité. Le support cinématographique face à la vidéo.
    MARKETING, PROMOTION ET COMERCIALISATION DE PROGRAMMES
    Qu’est-ce que le marketing audiovisuel? Le plan de marketing. Commercialisation et exposition du produit audiovisuel.
  11. TECHNIQUES DE REALISATION AUDIOVISUELLE

    L’objectif de la matière est que le travail du directeur/réalisateur dans le monde de l’audiovisuel soit compris de façon détaillée, ses fonctions, son style, ses obligations, ainsi que les techniques de réalisation nécessaires dans la production d’un projet pour le cinéma ou la télévision.

    LE TRAVAIL DU DIRECTEUR/REALISATEUR
    Le processus de production. La visualisation dans la réalisation audiovisuelle. Styles et techniques de réalisation audiovisuelle.

2EME PARTIE: TRAVAIL DE FIN D’ETUDES OU PROJET

La seconde partie du programme de Direction et production de cinéma, vidéo et télévision consiste à l’élaboration d’un projet final ou thèse avec une durée estimée à 100 h (10 crédits). Le projet devra être un reflet de l’assimilation des concepts donnés, en démontrant la maturité et la capacité de résolution de l’élève face à une problématique concrète.

Le sujet pour la réalisation du projet final dépendra du choix de l’élève, il peut choisir son propre projet ou l’un des sujets suggérés par le corps enseignant. Une fois le sujet choisi, il devra remettre son travail final au centre d’études pour recevoir l’approbation du corps enseignant.

Il est recommandé de procéder à l’ébauche et au premier jet du projet final parallèlement à l’étude des matières du programme, cela dès le commencement, conformément à la convenance et la disponibilité de l’élève. Il est également conseillé de réserver le dernier trimestre du programme à la réalisation et rédaction définitive de ce dernier.

Le travail sera supervisé par un professeur-tuteur, spécialisé dans le sujet choisi.


Remarque: le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications, en fonction des mises à jour ou améliorations effectuées.

1L’équivalence en crédits peut varier selon l’université qui délivrera le diplôme

Direction

  • Dre. Silvia Aparicio. Doctora en Ciencias Económicas por la Universidad Autónoma de Madrid y Licenciada en Administración y Dirección de Empresas por la Universidad de Cantabria. Directora Académica Internacional del Área de Desarrollo Directivo, Organización Empresarial y Recursos Humanos de la Fundación Universitaria Iberoamericana, FUNIBER.
  • Dr. Santiago Tejedor. Docteur en Journalisme. Professeur du département de Journalisme. Université Autonome de Barcelone.

Coordination Académique

  • Dre (candidate). Patricia Martínez. Coordinatrice du département de Communication. FUNIBER.

Professeurs et auteurs

  • Dre. Irene García Rondón. Docteure en Sciences économiques de l’Université de la Havane. Spécialiste en Sciences commerciales et Master en Marketing et Direction Commerciale. Experte en Recherche en Communication, opinion publique et critique des médias.
  • Dr. Federico Fernández. Docteur en Sciences de l’éducation de l’Université de Barcelone. Chercheur au département de Projets d’ingénierie de l’Université Polytechnique de Catalogne. Expert en Élaboration et planification de projets. Réalisateur de vidéo et de cinéma. Chercheur et auteur de nombreuses publications sur production et industrie audiovisuelle et multimédia.
  • Dr. Vladimir Vega. Expert en techniques de communication publicitaire. Docteur en Sciences économiques. Master et Expert universitaire en Gestion des entreprises touristiques de l’Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne - Université de Matanzas, Cuba. Professeur de l’université de Matanzas et Directeur CONAS - Consultants Associés S.A.
  • Dr. Santiago Giraldo Luque. Docteur en Communication et journalisme à l’Université Autonome de Barcelone. Master en Communication et journalisme, et expert en Communication et éducation. Politologue (Maîtrise en Sciences politiques). Auteur de publications sur la communication, le journalisme et la citoyenneté. Chercheur et Professeur –UAB.
  • Dr. Benito Escobar. Docteur en Arts scéniques - UAB. Maîtrise en Lettres et esthétique de l’Université Catholique de Chili. Au Chili, il est le fondateur et le premier président de l’ADN (Association des Dramaturges Nationaux).Expert en techniques expressives de communication en public et communication présentielle.
  • Dr. Ernesto Negrín. Expert en Protocole et relations publiques. Docteur en Sciences techniques. Master en Gestion de la production et des services à l’Université De Matanzas (Cuba). Consultant en Administration et communication organisationnelle dans divers pays latino-américains.
  • Dre. Lucía Pérez Sanagustín. Doctorat en Journalisme et nouvelles technologies de l’éducation de l’Université d’Alcalá de Henares à Madrid - Espagne. Community manager et stratégies de communication de projets éducatifs dans le programme Réseau Ibéro-américain de coopération, TIC et Éducation (Ministère de l’Education, de la Culture et du Sport). Chercheuse en doctorat à l’Université Autonome de Barcelone-UAB.
  • Dr. Fermín Ferrioll. Expert en Étude de marchés et en Sciences de la direction et Professeur assistant. Professeur à l’Université Internationale Ibéro-américaine de Mexico.
  • Dr. Carlos Monte (Montecarlo). Titulaire d’une maîtrise et PhD: “Narrative Structures in Visual Media” (attendu en 2013). Expert en cinéma et récits transmédia. Master Officiel de « Fiction au cinéma et télévision. Production et réalisation » en Cinéma et TV de l’Université Ramón Llull. Vaste expérience et participation à de nombreuses productions audiovisuelles espagnoles. Réalisateur de vidéo et cinéma. Professeur à l’Université Ramón Llull et à l’Université de Barcelone.
  • Dr. Fidel Ortiz Ordaz. Docteur en Sciences économiques. Chercheur et consultant d’entreprise à l’Université “Hermanos Saíz” de Pinar del Río. Master en Direction à l’Université de la Havane. Master 2 Culture organisationnelle et changement et en Stratégie et technologie avec orientation Marché à l’Université de Séville- Espagne.
  • Dr. Alberto Jorge Acosta. Directeur général de spectacles, développement et ressources humaines de l’Université de Matanzas de Cuba. Maîtrise en Psychologie, spécialisation dans la branche sociale et d’organisations. Spécialiste en planification et direction stratégique, développement organisationnel et gestion des ressources humaines. Professeur à l’École de Haute Direction et Administration - EADA, Barcelone, Espagne.
  • Dr. Fernando Sabés. Doctorat en Communication audiovisuelle et publicité à l’Université Autonome de Barcelone. Chercheur en Projets de R+D+I en Espagne. Auteur de nombreuses publications, documents scientifiques et techniques sur des thèmes de communication. Professeur à la Faculté de Sciences de la communication - UAB.
  • Dre. (c) Carmen Lili Rodríguez. Doctorante en Projets. Master en psychologie technique et organisationnelle. Professeure du département Entreprises à FUNIBER.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) alloue périodiquement un budget économique à caractère extraordinaire pour des bourses d’études de formation FUNIBER.

Pour la solliciter, il suffit de soumettre votre demande de bourse à la page d’accueil du portail avec les données nécessaires, et le comité d’appréciation examinera la pertinence de votre candidature pour l'attribution d'une aide financière sous forme de bourses de formation FUNIBER.