Conseil Touristique

Présentation du Programme

La spécialisation de Conseil touristique est un programme visant à développer la réflexion stratégique et à doter les étudiants des techniques de direction, leadership et développement personnel nécessaires à tout cadre du secteur touristique. Tout cela dans un contexte international et multiculturel qui permet de bénéficier des expériences d'universitaires et de professionnels.

Avec la spécialisation de Consultation touristique, on prétend répondre aux défis majeurs du monde moderne, en utilisant les technologies de pointe en matière d’information et de communication, permettant l’accès à une formation supérieure de qualité.

À partir du concept de formation à distance qui répond aux besoins d’amélioration des connaissances et des compétences dans une perspective professionnelle, nous vous offrons ce programme, qui éveillera votre intérêt pour mieux connaître les possibilités que nous proposons.

A qui le Master s'adresse-t-il?

Le programme de Conseil touristique est spécialement conçu pour satisfaire deux types différents de collectifs :

  • Les personnes sans diplôme académique qui désirent recevoir une formation dans les domaines de l’activité touristique.
  • Les diplômés et les professionnels qui souhaitent élargir leurs attentes professionnelles.

Diplôme

Une fois le programme terminé et validé, l'étudiant reçoit le diplôme délivré par l'Université dans laquelle il est inscrit avec le parrainage de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER).

Structure du Programme

La durée prévue pour la réalisation du programme de Conseil touristique est de 550 heures (55 crédits).

Quant à la répartition du temps on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des classes présentielles, il ne prévoit pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Pour des raisons académiques et d’apprentissage, la durée minimale du programme est de trois mois.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est d’un an. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir rendu toutes les évaluations relatives aux matières et l'étude et la résolution de cas et pour la spécialisation, le cours postuniversitaire ou celui d’expert, le Projet final.

La structure des crédits du programme de Conseil touristique est récapitulée dans le tableau suivant :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1e partie : Matières 45 9 450
2e partie : Travail de Fin de Spécialisation 10 3 100
TOTAL 55 12 550

a. L’équivalence en termes de crédits peut varier selon l’université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier.
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général :

  • Doter l’étudiant de connaissances nécessaires pour l’interprétation des phénomènes et des faits qui se manifestent dans le domaine de l’activité touristique, tant du point de vue des destinations que de la perspective d’entreprise.

Objectifs spécifiques :

  • Connaître les instruments capables de générer des processus de planification touristique durable à long terme et cohérents avec leur champ d’application spécifique.
  • Connaître les différents domaines fonctionnels de l’entreprise touristique et les outils de gestion spécifiques à chacun d’eux.
  • Connaître les particularités de la gestion touristique dans un contexte international.
  • Définir les principales forces qui stimulent le nouveau modèle de l’activité des voyages et le tourisme comme alternative au tourisme de masse traditionnel.
  • Analyser la raison pour laquelle et la manière par laquelle la société de l’information, les nouvelles technologies de l’information et la conscience de l’environnement influencent un nouveau modèle économique dans l’activité des voyages et le tourisme.

Opportunités de carrière

Parmi les débouchés professionnels du programme de Conseil touristique, on trouve les suivants :

  • Dans l’industrie des voyages : agences de voyage, tours opérateurs et agences incentives.
  • Dans l’industrie de l’hébergement et de restauration : hôtels et chaînes d’hôtels ; centres de tourisme de montagne, mer et campagne ; palais des congrès et centres de vacances.
  • Dans les attractions touristiques et les installations d’affaires : patrimoine artistique et culturel ; nature ; parcs d’attractions ; foires ; congrès et expositions ; achats ; divertissement ; installations sportives.
  • Dans l’industrie du transport : compagnies aériennes, sociétés de locations de cars et de voitures, transport ferroviaire, compagnies maritimes, de ferry et de croisière.
  • Dans l’information, la promotion et la consultation de tourisme : bureaux de tourisme ; organisations locales, régionales et nationales ; organisations de consommateurs moyens de communication de tourisme ; fournisseurs de systèmes d’information technique de tourisme ; entreprises consultantes, de recherche et de conseils.

Programme d'études

Le programme de Conseil touristique se compose de onze matières et, dans le cas de la spécialisation ou du diplôme d’expert, d’un travail de Fin de Cursus ou Projet.

  • 1E PARTIE : MATIÈRES

La première partie permet de connaître et de comprendre, en premier lieu, les fondements théoriques, conceptuels et historiques impliqués dans l'activité touristique et, en second lieu, la mise en œuvre organisationnelle, sociale et technologique.

L'objectif est de permettre aux étudiants d'acquérir une vision globale du secteur du tourisme, à travers différentes thématiques pluridisciplinaires en lien.

Les matières et les heures correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

Ces matières, bien qu’indépendantes, sont structurées selon un ordre pédagogique cohérent qui facilite la compréhension allant d’une plus faible à une plus grande complexité. Chaque matière est divisée en unités thématiques de base ou chapitres, dont le contenu comprend un matériel imprimé qui doit être étudié pour répondre de manière satisfaisante aux tests d'évaluation.

  • 2E PARTIE : TRAVAIL DE FIN DE CURSUS OU PROJET (100 HORAS)

Dans le cas de la spécialisation ou du diplôme d’expert, la dernière phase du programme est destinée à l'élaboration du projet qui peut être effectué parallèlement au développement de la première partie si l'étudiant le préfère ainsi.

Le projet doit faire référence à certains des domaines étudiés ou à leurs rapports, tant théorique qu’appliqué, tout en respectant les doctrines, les théories et les disciplines établies.

# MATIÈRES HEURES
1 TRAVAIL DE FIN DE CURSUS OU PROJET 100

Description des sujets

1E PARTIE : MATIÈRES

  1. FONDEMENTS DU TOURISME

    Une introduction au tourisme. Évolution historique du tourisme. Le tourisme au XXIe siècle. Le comportement et la motivation du touriste. Le modèle des voyages et le tourisme depuis la perspective d’entreprise. L’aéronautique. Le transport maritime. Le transport ferroviaire et routier. Le service d’hébergement. Les tours opérateurs. Les agences de voyage. Les services touristiques auxiliaires. Organisations et associations relatives aux voyages et au tourisme. Les impacts environnementaux et sociaux du tourisme.

  2. MARKETING D’ENTREPRISES ET DESTINATIONS TOURISTIQUES

    La matière a deux parties bien distinctes. Une première partie, comprenant les chapitres 1 à 4, où sont analysées les circonstances dans lesquelles se trouve notre entreprise, les facteurs qui influencent cette situation et les décisions concernant les stratégies de segmentation et de positionnement à appliquer. Une deuxième partie qui inclut les chapitres 5 à 11, dans lesquels il sera question de canaliser et de mettre ces concepts en pratique par le biais de la conception d’un plan composé par des actions réelles basées sur le marketing mix.

    LA PLANIFICATION TOURISTIQUE
    Introduction au marketing dans le secteur hôtelier et le tourisme. Marketing de tourisme et de services. Planification touristique : approche de l’employeur. Planification stratégique d’entreprise. Planification stratégique de l’unité stratégique d’affaire. Le plan de développement touristique. Nécessité de collaboration entre le secteur public et le secteur privé.
    ANALYSE DE LA COMPÉTITIVITÉ
    Analyse externe de la compétitivité. Analyse interne de la compétitivité. Autodiagnostic. Analyse FFOM/SWOT.
    MARKETING DES DESTINATIONS TOURISTIQUES
    Le secteur touristique. Investissement dans les destinations touristiques. La communication avec les marchés. Qui organise et dirige une destination touristique ? Stratégies génériques d’une destination touristique. Segmentation du marché touristique.
    SEGMENTATION ET POSITIONNEMENT SUR LES MARCHÉS
    Segmentation du marché. Choix du public cible. Positionnement sur le marché.
    LA CRÉATION DE PRODUITS TOURISTIQUES
    Qu’est-ce qu’un produit ? Niveaux de produit. Aspects du produit. Le produit et l’attribution de marques. Développement de nouveaux produits. Le cycle de vie d’un produit. Supprimer un produit. Erreurs sur les produits.
    LA FIXATION DES PRIX
    Quel est le prix ? Types de marché. Facteurs décisifs dans la fixation des prix. Considérations générales sur la fixation des prix. Stratégies pour la fixation des prix. Les changements de prix.
    LES POLITIQUES DE COMMERCIALISATION ET DE DISTRIBUTION
    Concept et importance des systèmes de distribution. Types de canaux. Comportement e organisation du canal. Décisions concernant le canal. Localisations géographiques.
    LA COMMUNICATION DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE
    Étapes dans la transmission de l’information. Ce que le communicateur doit décider. Fixation du budget de communication. Points de base sur la promotion des produits, la publicité et le marketing direct. Marketing direct. Promotion de ventes.
    MARKETING INTERNE
    Philosophie d’entreprise. Information sur le marketing interne et les employés. Systèmes de récompense et de reconnaissance. Traitement différentiel du client.
    ÉVALUATION ET CONTRÔLE
    Le concept de contrôle. Le processus de contrôle. Types et niveaux de contrôle. Le contrôle dans l’organisation. Audit de marketing. Parties d’un audit.
    SATISFACTION DU CLIENT GRÂCE À LA QUALITÉ
    La valeur pour le client et la satisfaction du client. La conservation de la clientèle. La rentabilité du client. Qu'est-ce que la qualité ? Modèle des cinq brèches dans la qualité. Bénéfices de la qualité. Développement d’un programme de qualité. Le Benchmarking.
  3. ADMINISTRATION ET DIRECTION DES ENTREPRISES

    La présente matière introduit l’élève aux concepts et techniques d’administration et de gestion d’entreprises touristiques et lui permet de comprendre la signification, la nature et la portée de la fonction d'administration d’une entreprise ou de gestion d’un de ses sous-systèmes.

    ENTREPRISE
    Introduction. L’entreprise en contexte. Classification des entreprises. Secteurs et activités de l’entreprise. L'entreprise en tant que système. Entreprise et directeur.
    ORGANISATION D'ENTREPRISE
    Introduction. Structuration de l’entreprise. Nouvelles tendances de la structuration d’entreprise. Domaines fonctionnels / Fonctionnalités de l’entreprise.
    POLITIQUE, DIRECTION ET GESTION DES ENTREPRISES
    Introduction. Direction stratégique. Direction tactique. Direction opérationnelle.
    INTÉGRATION DES ENTREPRISES : INFORMATION, COMMUNICATION ET CONNAISSANCE (ICC)
    Introduction. Informations (et données) dans l’entreprise. Communication dans l’entreprise. Connaissance dans l’entreprise. Systèmes d'ICC de l’entreprise : SI/TIC.
    SOCIOLOGIE, ÉCONOMIE ET DROIT DANS LE MILIEU DE L’ENTREPRISE
    Introduction. Analyse socio-économique de l'entreprise. Économie de l’entreprise. Droit des entreprises.
    NOUVELLE ÉCONOMIE ET GESTION INTERNATIONALE
    Mondialisation : internationalisation et intégration des marchés. Économie mondiale et développement. Commerce électronique (e-business). Commerce mobile (m-business).
    POLITIQUE ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET TECHNOLOGIQUE
    Introduction. Politique économique. Politique industrielle et technologique. Gestion de l'innovation et de la technologie.
    DÉVELOPPEMENT, CONSOLIDATION, CROISSANCE ET CRÉATION D’ENTREPRISES
    Introduction. Développement de nouvelles activités. Consolidation et croissance des affaires. Entrepreneuriat, création et constitution d’entreprises. Projet d'entreprise, plan d'entreprise (strategy business plan).
  4. DIRECTION STRATÉGIQUE D’ENTREPRISES ET DE DESTINATIONS TOURISTIQUES

    La matière souhaite offrir une vision actuelle et interdisciplinaire de la direction d’entreprises et des destinations touristiques, en insistant particulièrement sur l’analyse et la résolution des problèmes qui préoccupent actuellement le secteur : ses défis technologiques. On prétend que l’étudiant connaisse les éléments clé de la compétitivité des entreprises touristiques.

    LA DIRECTION STRATÉGIQUE : CONCEPTS BASIQUES ET ANALYSES
    Stratégie et direction stratégique. Mission, valeurs et culture organisationnelle. Valeurs et éthique d’entreprise. Analyse de l’environnement : analyse sectorielle, analyse interne et analyse de la concurrence.
    CHOIX STRATÉGIQUE
    Principes et réflexion stratégique. Stratégies alternatives. Évaluation et choix des stratégies.
    MISE EN ŒUVRE STRATÉGIQUE
    Mise en œuvre et direction du changement stratégique : comportement politique dans les organisations. Le système formel de contrôle.
    STRATÉGIES GÉNÉRIQUES
    Stratégies de diversification. Stratégies de coopération. Internationalisation. Destinations touristiques.
  5. DIRECTION FINANCIÈRE

    Cette matière entend souligner les aspects les plus pertinents qui définissent, de façon conceptuelle, la direction financière d’une entreprise en général et le secteur touristique, en particulier, grâce à des exercices et des cas d’étude et de compréhension faciles.

    L’ENTREPRISE TOURISTIQUE ET LES FINANCES D’ENTREPRISE
    Introduction. La fonction financière de l’entreprise. L’objectif financier de l’entreprise. La structure de la fonction financière. Les finances et la santé économique de l’entreprise. Les finances et la force économique de l’entreprise. Les trajectoires économiques financières. La direction financière et les états financiers. La direction financière et la normalisation comptable financière.
    LES ÉTATS FINANCIERS COMME SUPPORTS D’ANALYSE
    L’importance directive des états économiques et financiers. L’équation de base du bilan et l’évaluation des actifs. L’analyse du compte de profits et pertes (CPP). Les états financiers dans les entreprises touristiques : les bilans type.
    L'ANALYSE DES RÉSULTATS DE GESTION
    L'analyse du bénéfice d’exploitation. L’analyse du bénéfice avant impôts (taxes). L’analyse du bénéfice net. L'analyse intégrée du compte de résultat. L'analyse du compte de résultat différentiel. L’analyse du compte de résultat dans les entreprises touristiques. Cas pratique : l'entreprise TURINSA (I).
    L'ANALYSE DE LA RENTABILITÉ OPÉRATIONNELLE DE L'ENTREPRISE
    La rentabilité opérationnelle de l'entreprise. L’analyse de la rentabilité économique. Les politiques génératrices de la rentabilité économique. L’analyse de la rentabilité financière. Les politiques génératrices de la rentabilité financière. L’analyse du facteur de levier financier. L’analyse de la rentabilité des entreprises touristiques. Cas pratique : l’entreprise TURINSA (II).
    L'ANALYSE DE LA GESTION DU FONDS DE ROULEMENT
    Le cycle d'exploitation de l’entreprise. L'analyse de la gestion du fonds de roulement. La gestion des inventaires de stocks. L'investissement minimal dans le fonds de roulement. Les déséquilibres dans la gestion des stocks. Les systèmes de contrôle des stocks. La gestion du fonds de roulement des entreprises touristiques. Cas pratique : l’entreprise TURINSA (III).
    L'ANALYSE DE LA LIQUIDITÉ OPÉRATIONNELLE
    La liquidité et la solidité financière. L'analyse de la liquidité opérationnelle Le calcul des besoins opérationnels du fonds. La gestion du crédit commercial aux clients. L'impact du risque commercial. La gestion du crédit aux fournisseurs. L’évaluation des stocks. La liquidité opérationnelle dans les entreprises touristiques. Cas pratiques : l’entreprise TURINSA (IV) ; l’entreprise ABC (I).
    L'ANALYSE DES COÛTS DE LA STRUCTURE FINANCIÈRE
    Le coût de la structure de capital. Les méthodes de calcul du coût des fonds propres. Le coût moyen pondéré des fonds financiers. La création de la valeur pour les actionnaires. Les coûts du capital dans les entreprises touristiques. Cas pratiques : l’entreprise TURISA (V) ; l’entreprise ABC (II).
    L'ANALYSE DES DÉCISIONS D'INVESTISSEMENT
    La décision d’investir. Le profil d'un projet d'investissement. Le calcul du flux de fonds absorbés. Le calcul du flux de fonds générés. Les attributs économiques et financiers d'un projet d'investissement. Les méthodes d’évaluation économique d'un projet d'investissement. Les investissements dans les entreprises touristiques.
    L'ANALYSE DE LA RENTABILITÉ DES PROJETS D'INVESTISSEMENT
    La valeur actuelle nette (VAN). Le taux de rendement interne (TRI). Analyse comparative entre la VAN et le TRI. La méthode du temps de retour (pay-back). Le calcul du cash-flow financier. Le risque économique des investissements.
  6. GESTION ENVIRONNEMENTALE DES ENTREPRISES TOURISTIQUES

    Les systèmes de gestion environnementale (SGE) sont décrits comme un outil qui tend à organiser et à formaliser des procédures que l’entreprise effectue en considérant des aspects environnementaux dans toutes ses activités. En outre, on présente les étapes nécessaires à la mise en œuvre de cet instrument de gestion environnementale, orienté sur la protection de l’environnement et la réduction des obstacles du commerce international.

    LLES SYSTÈMES DE GESTION DE L’ENVIRONNEMENT ISO 14001 ET LE TOURISME
    Introduction. Les systèmes de gestion appliqués au développement durable. Les systèmes de gestion environnementale dans le secteur touristique : qu’est-ce qu’un SGE, à quoi servent les SGE et pourquoi les mettre en place, comment mettre en place les SGE : conditions, décision et engagement initial, révision environnementale initiale, politique environnementale, planification, mise en œuvre et fonctionnement, vérification.
    AUDITS ENVIRONNEMENTAUX ET TOURISME DURABLE
    Brève histoire des audits environnementaux. Qu’est-ce qu’un audit environnemental ? Pourquoi fait-on un audit environnemental ? Objectifs de l’audit environnemental. Portée de l’audit environnemental. Types d’audits environnementaux. Qui effectue l’audit environnemental ? Relations entre l’audit environnemental et l’étude de l’impact sur l’environnement. Processus d’un audit environnemental.
    CAS PRATIQUE : MISE EN PLACE D’UN SGE DANS UN HÉBERGEMENT TOURISTIQUE
    Antécédents. La raison de la mise en place du SGE. Quel type de SGE sera mis en place ? Objectifs. Processus de conception et de mise en place du SGE.
    CAS PRATIQUE : AUDIT D’UN HÉBERGEMENT TOURISTIQUE
    Antécédents. Phase de pré-audit. Phase d’audit ou d’exécution. Phase de post-audit ou étape de rapport.
  7. GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES

    Cette matière vise à établir une procédure pour diagnostiquer, planifier et contrôler l'approche systémique et stratégique de la gestion des ressources humaines (GRH), en se concentrant sur les conceptions actuelles de la direction stratégique.

    STRATÉGIE ET GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (GRH)
    Introduction. Stratégie organisationnelle. Caractéristiques et tendances de l'actuelle GRH. Nécessité du modèle fonctionnel de GRH.
    GRH : TECHNOLOGIE POUR SON DIAGNOSTIC, SA PROJECTION ET SON CONTRÔLE
    Introduction. Technologie pour le diagnostic, la projection et le contrôle de la GRH.
    PLANIFICATION STRATÉGIQUE DE RH ET OPTIMISATION DE MODÈLES
    Introduction. Le processus intégrateur et systémique de la planification de RH. Détermination et optimisation de modèles.
  8. ANALYSE QUANTITATIVE DU TOURISME

    L’interprétation des décisions sous le spectre de l’incertitude et, en général, des différentes sciences, dépend en grande partie des méthodes statistiques.

    La statistique aide à corroborer les hypothèses en fournissant un support mathématique aux observations effectuées. La présente matière répond à la nécessité de justifier les décisions de l’entreprise sur la base de l’information fournie par des données qui sont trop souvent rares. Il s’agit donc d’un recueil de techniques pour la collecte et la présentation de l’information, des intervalles de confiance et des tests de prévision d’hypothèses.

    UNITÉS, VARIABLES ET DONNÉES
    Présentation. Définitions de base. Définitions et classifications homogènes. Variables et indicateurs liés au tourisme.
    INTRODUCTION À L’INFÉRENCE STATISTIQUE
    Présentation. Qu’est-ce que l’inférence statistique et à quoi sert-elle ? Concepts de base de probabilité. Estimation des paramètres démographiques. Annexe I : calcul des probabilités (la distribution chi carré, la distribution t (Student), la distribution F de Snedecor). Annexe II : tableaux statistiques.
    ANALYSE APPLIQUÉE DES DONNÉES
    Présentation. Que faut-il analyser ? Quelles données doit-on utiliser ? Procédures de base d’Excel. Estimation des paramètres. Contraste d’hypothèses. Association entre variables.
    INTRODUCTION À LA PRÉVISION DE SÉRIES TEMPORELLES
    Présentation. Modèles de séries temporaires. Introduction à la prévision de la tendance et de la saisonnalité dans le domaine du tourisme.
    ANALYSE MULTIVARIÉE
    Présentation. Le modèle de régression multiple. Analyse des principaux composants.
  9. LES TIC DANS L’INDUSTRIE DU TOURISME

    Dans la présente matière, il s’agit d’analyser la transformation que connaît la société avec l’apparition des nouvelles technologies de l’information. Dans ce contexte, on analyse les caractéristiques de cette révolution sans oublier le cadre général dans lequel évoluent le secteur des voyages et du tourisme. Pour son développement et sa présentation, le texte a été complété par des études, des rapports, des recherches, des documents, etc.

    TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE
    La société réseau. Technologie, société et évolution historique. Paradigme des technologies de l’information et des communications. Gestion de la connaissance.
    ÉCONOMIE GLOBALE, NUMÉRIQUE ET DE LA CONNAISSANCE
    Les nouvelles règles de l’économie. Économie numérique/économie basée sur l’information/économie réseau. Le secteur des voyages et le tourisme dans la nouvelle économie.
    TRANSFORMATION DU MODÈLE D’ENTREPRISE
    Contexte général. La révolution numérique : le rythme et la portée de la transformation. Internet 2006. Introduction au commerce électronique. Exemples d’entreprises avec le nouveau modèle d’affaire.
  10. GESTION DE LA QUALITÉ DANS LES ENTREPRISES ET LES DESTINATIONS TOURISTIQUES

    La matière aborde en détail les aspects les plus importants concernant la gestion de la qualité en entreprises et en destinations touristiques, elle donne des conseils et apporte des solutions aux problèmes réels qui se présentent au moment de procéder à la mise en place d’un système de gestion de la qualité, ce qui constitue pour le professionnel un précieux outil distinctif par rapport aux autres textes similaires que l’on peut trouver sur le marché.

    SYSTÈMES DE GESTION DE LA QUALITÉ
    Présentation des systèmes de gestion de la qualité. Qu’est-ce que la norme ISO 9000 ? Erreurs communes sur la norme ISO 9001. Évolution de la norme ISO 9000 dans le monde. Les 8 principes de gestion de la qualité. Gestion et contrôle des procédés. Le processus de certification. Plan de mise en œuvre des systèmes de gestion de la qualité. Et après la norme ISO 9001 ? Nouveautés de la version de l'année 2000 de l'ISO 9000. Guide rapide du changement par rapport à la version de 1994.
    LA NORME ISO 9001 COMMENTÉE CHAPITRE PAR CHAPITRE
    Système de gestion de la qualité. Conditions générales. Exigences de la documentation. Responsabilité de la direction. Engagement de la direction. Approche au client. Politique de la qualité. Planification. Responsabilité, autorité et communication. Révision par la direction. Gestion des ressources (provision, humains, infrastructure). Réalisation du produit. Mesure, analyse et amélioration.
    LE QUOTIDIEN AVEC LA NORME ISO 9001
    Documentation des systèmes de gestion de la qualité. Gestion informatisée de la documentation. Systèmes de gestion dans les secteurs spécifiques. Audit des systèmes de gestion de la qualité. Questionnaire d’audit.
    CAS PRATIQUE D'APPLICATION DE L'ISO 9001 DANS UNE ENTREPRISE CONSACRÉE À L'ACTIVITÉ TOURISTIQUE
  11. ÉCONOMIE DU TOURISME

    Le développement du tourisme est actuellement l’un des principaux objectifs de nombreux pays en voie de développement qui le considèrent en premier lieu, une façon d’assurer l’entrée de devises. De plus, les politiques liées au développement du tourisme sont également une priorité pour la majorité des pays. Par conséquent, il est nécessaire d'examiner, tout d’abord, les impacts potentiels du tourisme sur l’économie d’une région ou d’un pays et, ensuite, d’étudier les instruments à notre portée pour mesurer l’impact du tourisme sur l’économie.

    TOURISME ET ÉCONOMIE
    Le produit touristique comme produit composé. Caractéristiques économiques du produit touristique. Le principe de coût d’opportunité et d’autres principes.
    CONSOMMATION ET DEMANDE TOURISTIQUE
    Le touriste comme consommateur. Les déterminants non-économiques. Les déterminants économiques de la demande et la dépense touristique : les élasticités. Tendances de la demande. Analyse des modèles de prévision de la demande.
    OFFRE TOURISTIQUE
    Analyse des intermédiaires. Les composantes de l’offre. La structure des marchés touristiques. La politique de prix et l’analyse du comportement des marchés. Tendances de l’offre et l’intermédiation.
    LES IMPACTS ÉCONOMIQUES DU TOURISME
    Avantages et inconvénients économiques du tourisme. Multiplicateurs touristiques. Revenu et emploi. Analyse des entrées-sorties. Comptes satellites du tourisme.
    TOURISME ET ANALYSE ÉCONOMIQUE DE L’ENVIRONNEMENT
    Impacts du tourisme sur l’environnement. Analyse du niveau acceptable de pollution. Analyse coût-bénéfice. Intervention publique et solutions de marché. L’imposition touristique.
    ANALYSE ÉCONOMIQUE DU TOURISME DURABLE
    Le bien-être des générations futures. Indicateurs de durabilité. La valeur environnementale du tourisme. Stratégies de développement économique et tourisme.
    MODÈLE DU TOURISME ET COMPÉTITIVITÉ
    Le modèle touristique de masse. Nouveaux consommateurs et nouvelles technologies. Nouveaux modèles de développement touristique. Politique touristique, gestion de destinations et compétitivité.

2E PARTIE : TRAVAIL DE FIN DE CURSUS OU PROJET

La deuxième partie du programme de Conseil touristique consiste en l'élaboration d'un projet d'une durée prévue de 100 h (10 crédits)1. Le projet devra être le reflet de l'assimilation des concepts enseignés, démontrant la maturité et la capacité de résolution de l'étudiant face à une problématique concrète.

L’élection de la thématique pour l’élaboration du projet est au choix de l’étudiant. Après avoir choisi le thème, il faudra envoyer au centre le mémoire du travail final ou projet pour que l’équipe pédagogique puisse donner son accord.

La gestation du travail final de cursus ou projet peut commencer parallèlement à l'étude des matières du programme selon la convenance et la disponibilité de l'étudiant. Toutefois, il est conseillé de consacrer le dernier trimestre de la formation à son élaboration et à la rédaction définitive.

Le travail final de cursus ou projet est supervisé par un professeur-tuteur, dont l'attribution se fait en fonction de la thématique choisie.


Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Direction

  • Dre. Maria Jesús Sánchez Muñoz. Professeur titulaire du département de Géographie et géologie de l'Université de Léon, Espagne.
  • Dr. Antonio Maya Frades. Docteur en Géographie. Maître de conférences de l’Université de Léon, Espagne.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Professeure titulaire du Département d’Économie Appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dre. Leonor Calvo Galván. Docteur en Sciences biologiques. Maître de conférences de l’Université de León, Espagne.
  • Dr. Marco Antonio Robledo Camacho. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Eugeni Aguiló Pérez. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Xavier Elías Castells. Docteur en Ingénierie industrielle. Directeur de la bourse de sous-produits de Catalogne, Espagne.
  • Dre. Rosalba Guerrero Aslla. Docteur en Ingénierie métallurgique. Maître de conférences de l’Université de Piura, Pérou.
  • Dr. Roberto M. Álvarez. Docteur en Ingénierie de projet par l'Université Polytechnique de Catalogne, Espagne, Master en Gestion de projet et de conception, par l'Institut Polytechnique de Milan, Italie. Professeur de l'Université de Buenos Aires, Argentine. Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) Argentine.
  • Dr. Oscar Arizpe Covarrubias. Chef de laboratoire Ecologíade Sistemas Costeros Enseignant-chercheur titulaire C à temps complet, Chef de laboratoire de l’Université autonome de Basse Californie du sud.
  • Ingénieur Omar Gallardo. Ingénieur civil des mines. Maître de conférences à l'Université de Santiago du Chili, Chili.
  • Ingénieur Icela Márques de Rojas. Ingénieur civil. Maître de conférences à l'Université technologique de Panama, R. P. Panama.
  • Titulaire d’un Master  Emilia Gámez Frías. Maître de conférences de l’Université de Guadalajara, Mexique.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Eugeni Aguiló Pérez. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dre. Natividad Juaneda Sampol. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dre. María Pilar Rodríguez Fernández. Maître de conférences du Département d’Économie Appliquée de l'Université de Léon.
  • Dre. Maria Jesús Sánchez Muñoz. Professeur titulaire du département de Géographie et géologie de l'Université de Léon, Espagne.
  • Dr. Antonio Maya Frades (EPD). Docteur en Géographie. Maître de conférences de l’Université de Léon.
  • Dre. Alina Celi Frugoni. Docteur en Droit de l’Université d’Alicante. Master en Droit administratif et économique par l'Université de Montevideo. Diplôme de troisième cycle en Droit de l'environnement par l’Université Austral de Buenos Aires.
  • Dr. David Barrera Gómez. Docteur Ingénieur de l'Université polytechnique de Catalogne et MBA de l’École Technique Supérieure d'Ingénieurs industriels de Barcelone, UPC. Consultant en affaires, technologie et solutions pour entreprises. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Marco Antonio Robledo Camacho. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Julio Batle Llorente. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Ernesto Negrín Sosa. Docteur en Sciences techniques. Master en Gestion de la production et des services. Diplôme d'expert en Gestion touristique.
  • Dr. Onofre Martorell Cunill. Professeur titulaire du département d’Économie et entreprise de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. José Ulises Rodríguez Barboza. Docteur en Ingénierie des ponts et chaussées de l'Université Polytechnique de Catalogne. Professeur à l'Université péruvienne de Sciences appliquées. Professeur de l’Université Internationale Ibéro-américaine.
  • Dr. Raúl Sardinha. Professeur à l'Institut Piaget, Portugal.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Docteure en Sciences de l’entreprise de l’Université de León. Professeure titulaire du Département d’Économie Appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dr. Eduardo García Villena. Docteur en Ingénierie de projets : Environnement, Sécurité, Qualité et Communication, de l'Université polytechnique de Catalogne. Directeur académique du département de l'Environnement de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine.
  • Doctorante Lina Pulgarín Osorio. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Gestion intégrée : Prévention, Environnement et Qualité, par l'Université polytechnique de Catalogne. Coordonnatrice des programmes et professeure de FUNIBER.
  • Doctorant. Saúl Domingo Soriano. Doctorant de l’Université de León. Master en Direction générale d’entreprises de l'Institut Catalan de Technologie de Barcelone. Master en Conseil et Technologies de l'information e-Business de l'Université de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne. Directeur de Projets Finaux de Master et Spécialisations, FUNIBER.
  • Doctorante Giani Kurtz Alegría. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Sciences de l'information par l'Université fédérale de Santa Catarina, Brésil. Spécialisation dans le tourisme et l'éducation de l'environnement par l'Université de Léon, Espagne. Coordinatrice académique du Programme de Master en Direction et conseils touristiques et ses spécialisations.
  • Doctorante Carmen Lilí Rodríguez Velasco. Doctorat en Éducation, de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Maîtrise en Psychologie professionnelle et organisationnelle de l'Université de La Havane, Cuba. Coordinatrice académique internationale du département d’Organisation d'entreprises, Développement directif et Ressources Humaines et professeur de FUNIBER.
  • Dre. Gabriela Larrea Madinyá. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Direction stratégique de l’Université polytechnique de Catalogne. Experte en stratégies de communication et de commercialisation en appliquant les nouvelles technologies.
  • Doctorant. Diego J. Kurtz. Doctorat en Ingénierie et en Gestion de connaissances par PPGEGC - UFSC (en cours). Master en Business International - Wiesbaden Business School, Allemagne. Chercheur au Centre de gestion pour la Durabilité (www.ngs.ufsc.br) et Chercheur Junior du projet Dynamic SME (www.dynamic-sme.org). Coordonnateur de programmes et professeur de FUNIBER.
  • Doctorante Diana Patricia Cortés Díaz. Doctorat en Projets de l'Université Internationale Ibéro-américaine (en cours). Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l'Université de León, Espagne. Consultante spécialisée en Droit du travail et de la Sécurité sociale. Coordonnatrice des programmes et professeure de FUNIBER.
  • Titulaire de Master. María Eugenia Luna Borgaro. Master en Ressources humaines et Gestion de la connaissance de l'Université de León, Espagne. Experte en Gestion des Ressources humaines et Compétences directives. Professeure de FUNIBER.
  • Titulaire de Master. Pedro Chávez Chiclayo. Ingénieur Informatique et de systèmes par l'Université Antenor Orrego de Trujillo (Pérou). Master in Computer Science à l'Université d'État de Campinhas à São Paulo (Brésil).
  • Titulaire d’un Master. Carolina Navarro López. Coordinatrice du Laboratoire de Recherche et de Documentation touristique de l'Université des Îles Baléares.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de bourse de formation FUNIBER.