Bioéthique Générale

Présentation du Programme

Le cours de Bioéthique Générale est un programme académique dont l’objectif est de former des professionnels spécialisés dans l´étude et la recherche en bioéthique.

Le programme suit une méthodologie d´étude multidisciplinaire à partir d’une approche scientifique, anthropologique et éthique. Il offre la possibilité de suivre une formation qui complète l´utilisation théorique des différents types de connaissances qui sont nécessaires dans l´étude de la bioéthique. D’autre part, le programme prévoit une partie formative importante sur la recherche, basée sur la connaissance et l´utilisation de l´étude triangulaire, propre à la bioéthique.

A partir des deux aspects, l´étudiant est orienté vers le développement des thèmes les plus importants dans l´étude et l´application de la Bioéthique de ses origines jusqu’à nos jours.

Le cours de Bioéthique Générale sera un complément idéal pour enrichir n´importe quelle formation de 2e ou 3e cycle pour tous ceux qui souhaitent se spécialiser dans des thèmes liées au domaine de la Bioéthique, concrètement dans l´étude des fondements généraux de la bioéthique comprenant l´utilisation des principales sources de connaissance, ainsi que la maitrise du discours et la méthode d´étude de la bioéthique.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La méthodologie de formation proposée ajoutée à la clarté et à la didactique de la conception des contenus, permet d´adresser le programme de Bioéthique Générale a tout type de professionnel intéressé par l´étude de la Bioéthique depuis ses origines jusqu´à son développement actuel.

Le cours de Bioéthique Générale sera un complément idéal pour enrichir n´importe quelle formation de deuxième ou de troisième cycle pour tous ceux qui souhaitent se spécialiser dans les thèmes liés au domaine de la Bioéthique.

Diplôme

Une fois que l’étudiant aura réussi le Programme, il recevra un Diplôme délivré par l´Université où il sera inscrit avec le parrainage de la Fondation Universitaire Ibéro américaine (FUNIBER).

Structure du Programme

La durée estimée du programme Bioéthique Générale est de 350 heures (350 crédits)a

En ce qui concerne la distribution du temps, il est établi que:

Étant donné qu’il s’agit d’un programme à distance et n´étant pas sujet à des cours présentiels, il n´est pas prévu de date fixe pour commencer le cours, de sorte que l´étudiant peut formaliser son inscription à n´importe quel moment, dans la limite des places disponibles.

Pour des raisons académiques et didactiques, la durée minimale du programme est fixée à six mois.

Le temps maximal pour réaliser le Programme est de neuf mois. Durant cette période, l´étudiant doit avoir rendu toutes les évaluations correspondant au programme.

La structure des crédits du programme de Bioéthique Générale est indiquée dans le tableau suivant:

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
Matières Obligatoires 25 6 250
Travail Final de Formation 10 3 100
TOTAL 25 9 350

a. L´équivalence en crédits peut varier selon l´université qui délivrera le diplôme.
b. Durée en mois.

Objectifs

Objectif général:

  • Former des spécialistes en bioéthique en mettant l´accent sur une formation générale des sources de connaissances qui structurent le discours et la méthode de cette discipline, ainsi que l´utilisation de la méthode d´étude triangulaire qui la caractérise.

Objectifs spécifiques:

  • Former des spécialistes en bioéthique avec une utilisation adéquate des trois sources de connaissance sur lesquelles s´appuient l´étude bioéthique: la source scientifique, la source anthropologique et celle éthique ou morale.
  • Former des spécialistes capables de maîtriser la méthode triangulaire, une méthode d´étude multidisciplinaire propre à la Bioéthique.
  • Former des spécialistes en bioéthique en vue d’acquérir une vision complète de celle-ci depuis ses fondements jusqu´aux principaux domaines d´application et d´exécution.

Débouchés professionnels

Le caractère multidisciplinaire du programme permet différents types de débouchés professionnels. Nous proposons ci-après les trois principaux groupes:

  • Enseignement
  • Recherche
  • Services de conseils professionnels dans ce domaine

Programme d'études

Le programme de Bioéthique Générale est composé de 2 parties formatives séquentielles et un Travail de Fin de Formation, d’un volume horaire total de 350 heures:

L´objectif de ce premier module est d´initier l´étudiant à l´étude générale de la bioéthique. Les thèmes développés montrent les bases théoriques qui serviront de fondement pour l´utilisation du discours et de la méthode bioéthique.

Les matières et heures correspondantes sont indiquées dans le tableau suivant:

  MATIÈRES HEURES
1 Travail de Fin de Formation 100

La dernière Phase du programme est destinée à la réalisation du Travail de fin de Formation, qui peut commencer avant la fin de la première Partie: Matières, dans la mesure où l´étudiant disposera, à ce moment-là, des éléments détaillés nécessaires pour commencer le travail.

L´objectif est de présenter un document complet qui montrera le déroulement total du travail proposé, en envisageant la possibilité de son exécution concrète, conformément aux normes et détails du Travail Final de Formation présenté. Le travail doit être un apport, aussi bien théorique que pratique, à certains domaines étudiés ou en rapport avec ces domaines, en respectant les directives, théories et disciplines correspondantes.

  • 1ère Partie: Matières (250 heures)
    • 2e Partie: Travail de Fin de Formation (100 heures).

Description des sujets

1e partie : Matières

  1. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

    Cette matière a pour objectif d’introduire l’étudiant dans le domaine de la recherche scientifique. Elle offre une série de connaissances permettant la familiarisation de l’étudiant avec le processus de conception d’un projet de recherche, la recherche de l’information spécialisée et les méthodologies de rédaction et de présentation finale d’un projet de recherche.

    ASPECTS ÉPISTÉMOLOGIQUES DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
    Qu'est-ce que l’épistémologie ? Qu’est-ce qu’un paradigme ? Connaissance et science. Sciences de la nature et sciences humaines : quelques différences. Poiesis et Praxis : une clé dans la compréhension des paradigmes. Bibliographie recommandée.
    LE PROCESSUS DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE
    Étapes du chemin. Bibliographie recommandée.
    COMMENT DÉMARRER UNE RECHERCHE ? LE PROJET : POINT DE DÉPART
    Choix du sujet. Formulation du problème. Formulation des questions de recherche. Définition des objectifs. Élaboration de l’hypothèse. Justification de la recherche. Bibliographie recommandée.
    CONSTRUCTION DU CADRE THÉORIQUE
    Qu’est-ce qu’un cadre théorique ? Revue de la littérature : documentation et recherche de l’information. Élaboration du cadre théorique : modèles recommandés. Bibliographie recommandée.
    CONCEPTION DE LA STRATÉGIE MÉTHODOLOGIQUE
    Définition du type de conception de recherche. Classification des variables. Définition opérationnelle de la variable. L'échantillonnage. Techniques et instruments de collecte de données. Procédures pour l'analyse des données. Bibliographie recommandée.
    LE RAPPORT DE RECHERCHE
    Parties d'un rapport d'enquête écrit. Aspects formels dans la rédaction de travaux scientifiques. Normes internationales de références bibliographiques. Quelques critères pour autoévaluer un rapport de recherche. Bibliographie recommandée.
  2. BIOLOGIE DU CORPS HUMAIN

    Cette matière introduit l’étudiant à l’étude des principaux aspects biologiques de l’être humain, intéressants dans le domaine bioéthique et biomédical. Il est question dans cette matière de procéder à la revue de l’organisation biologique et du cycle de vie de l’être humain, de sa conception à sa mort.

    LE CORPS HUMAIN
    Organisation structurelle et fonctionnelle du corps humain. Bases chimiques du corps humain. La cellule. Organisation corporelle.
    LE CYCLE DE VIE DE L'HOMME
    Début du cycle de vie : l’embryogenèse. Croissance et développement du corps humain. Régulation de la croissance. Puberté. Fin du cycle de vie : vieillissement et mort.
  3. BIOTECHNOLOGIE GÉNÉRALE

    Cette matière a pour but de fournir une série de concepts fondamentaux dans le cadre biotechnologique et pertinents dans l’étude bioéthique. Tout au long de cette matière, l’étudiant acquerra des connaissances en matière de biologie cellulaire et moléculaire, ainsi que de leurs applications à l’agriculture, à l’élevage et à la santé, des thèmes d’intérêt pour la bioéthique.

    CONCEPTS GÉNÉRAUX
    Compréhension du langage des gènes. L’acide nucléique. Types d’acides nucléiques. Le code génétique et la transmission de l’information. Dogme Central de la biologie moléculaire. Réplication de l'ADN. Transcription de l’ARN. Traduction de l’ARN.
    INTRODUCTION À LA BIOLOGIE DE LA CELLULE
    Qu’est-ce que la cellule ? Sa structure. La membrane cellulaire. Le cytoplasme. Types de cellules. La division cellulaire. La mitose : le premier essai de reproduction. La méiose: la grande évolution évolutive.
    MANIPULATION DES GÈNES
    Introduction. La biotechnologie. La manipulation génétique. Antécédents de la modification génétique. Le génie génétique : Principes et méthodes. L’isolement des séquences. L’amplification ou le clonage. La réaction PCR. Modification génétique. Le transfert d’une séquence à l’organisme récepteur. Le génie génétique dans les bactéries. La synthèse de génomes bactériens artificiels. La notion de génome minimum. La synthèse du premier génome artificiel.
    BIOTECHNOLOGIE ANIMALE
    Introduction. La transgénèse chez les animaux. Le clonage des animaux. Types de clonage.
    BIOTECHNOLOGIE VÉGÉTALE
    Domestication. Variation somaclonale. Induction de mutations. Choix des cellules. Culture des haploïdes. Culture et fusion des protoplastes. Transformation génétique. Système naturel de Agrobacterium tumefaciens. Transfert direct d’ADN. Électroporation. Micro-injection d’ADN.
    BIOTECHNOOLOGIE CHEZ L’HOMME
    Thérapie génique. Types de thérapie génique. Les techniques de thérapie génique. Résultats et perspectives de la thérapie génique. Thérapie génique et cancer. Thérapie tissulaire. Médecine régénérative. Reprogrammation des cellules adultes en cellules souches. Reprogrammation cellulaire sans passer par les cellules souches.
  4. FONDEMENTS ANTHROPOLOGIQUES DE LA BIOÉTHIQUE

    La matière a pour but d’établir las bases servant de fondement pour l’étude de la bioéthique. L’étudiant entrera progressivement dans l’étude des principales écoles de pensée anthropologique dont les approches convergent vers le domaine de la bioéthique.

    L’ANTHROPOLOGIE PHILOSOPHIQUE : OBJECTIF, DÉFINITION, MÉTHODE ET PERTINENCE ACTUELLE
    Particularité de la question anthropologique. Types de connaissances synthétiques sur l’homme. Objectif matériel et objectif formel de l’anthropologie philosophique. Le XXIe siècle et ses défis. Homme et personne : une question sémantique plus approfondie.
    QUI EST L’HOMME ? LES RÉPONSES DANS L'HISTOIRE
    Du mythe à la philosophie. Socrate, Platon et Aristote. L’anthropologie chrétienne. L’homme dans la pensée de l’époque moderne. L’homme dans la pensée de l’époque contemporaine.
    APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE ET POINT DE DÉPART
    Approche méthodologique. Le point de départ : donnée et tâche. L’être, unité et unicité. Le cœur de la personne humaine. Le besoin d’établir les modes métaphysique et phénoménologique. Le mode métaphysique : l’unité substantielle corps et âme-spirituel. Le mode phénoménologique : l’unité bio-physico-spirituelle de la personne humaine.
    NIVEAUX D’ACTION DE LA PERSONNE HUMAINE : DIMENSIONS DE L’HUMAIN
    Niveau d’action biologique : la corporalité. Niveau d’action psychologique : la vie psychique. Niveau d’action spirituel : la vie personnelle. La liberté. La conscience. L’homme être personnel : dignité de la personne humaine.
  5. BASES ÉTHIQUES DE LA BIOÉTHIQUE

    Grâce à cette matière l’étudiant acquiert les bases éthiques sur lesquelles reposent le discours et la méthode bioéthique ainsi que les principes éthiques qui influent sur l’évaluation bioéthique des actions humaines.

    QU’EST-CE QUE L’ÉTHIQUE ?
    Notion préliminaire. Objectif. Définition de l’éthique. Le point de départ de toute réflexion éthique : l’expérience morale. La méthode.
    TRÉPIED ÉTHIQUE
    La personne : être éthique ou moral. La valeur morale : référent du jugement éthique. Le faire : matière du jugement éthique.
    VISION INTÉGRALE DE L’ACTION HUMAINE
    Le sens de l’action humaine : Le mystère du faire humain. Éléments constitutifs d’une évaluation éthique.
  6. BIOÉTHIQUE GÉNÉRALE

    Grâce à cette matière, l’étudiant acquerra la connaissance générale du discours et de la méthode de la bioéthique. Les sujets traités permettent d’effectuer une revue générale de la bioéthique, de ses origines dans l’histoire à la formulation de l’approche multidisciplinaire qui la caractérise actuelle.

    ORIGINE ET DÉFINITION
    Origine. Diffusion de la bioéthique et création des premiers centres spécialisés. La bioéthique vue depuis ses sources. Essai de définition pour la bioéthique. Domaines d’étude de la bioéthique.
    DISCOURS ET MÉTHODE
    Principaux modèles de bioéthique. Méta-bioéthique. La méthode de recherche en bioéthique. La relation entre la loi morale et la loi civile.
    PRINCIPES BIOÉTHIQUES
    Principes découlant du personnalisme-ontologique. Principes découlant du principalisme. Principes spéciaux issus de la théologie morale. Principes particuliers issus du droit. Principes proposés par l’UNESCO.
    DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE
    Introduction. Cas 1 : confidentialité. Cas 2: paternalismes professionnels ou autonomie du patient. Cas 3: "wrongful life". Conclusions et recommandations finales.
  7. ATELIER 1

    L’objectif de l’atelier est la promotion d’une pensée critique et participative chez les étudiants par le biais de l’analyse, la discussion et le débat de sujets intéressants pour la bioéthique et permettant de compléter la connaissance acquise grâce aux autres éléments de chaque module.

    À la différence des autres éléments du programme, l’atelier suit un calendrier précis de dates accessible par l’étudiant dès le début du déroulement de tout le programme.

2e partie : Travail de fin de cursus

La dernière phase du programme est destinée à la réalisation du Travail de fin de cursus, qui peut commencer avant la fin de la 1e partie : Matières obligatoires, car à ce moment-là, l’étudiant disposera des éléments développés nécessaires pour commencer le travail.

L’objectif est de présenter un document complet montrant le développement total du travail proposé, en envisageant la possibilité de son exécution concrète, conformément aux lignes directrices et aux détails du travail de fin de cursus présenté. Le travail doit apporter une contribution à certains des domaines étudiés ou à leur relation, tant théorique qu’appliquée et dans le respect des doctrines, théories et disciplines.

Direction

Direction Académique

  • Dr. Luis Vivanco Sierralta. Plateforme de Bioéthique. Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja (CRBIR). Espagne

Coordination Générale Académique

  • Dre. (c) Irma Domínguez Azpíroz. Coordinatrice Académique du Domaine Santé et Nutrition de FUNIBER.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Roberto Andorno. Senior Research Fellow and Lecturer. Institute of Biomedical Ethics. University of Zurich. Suiza.
  • Dr. Nicolás Jouve de la Barreda. Professeur Titulaire. Département de Biologie Cellulaire et Génétique. Université Alcalá de Henares. Espagne.
  • Dre. Martha Tarasco Michel, MD. Chercheur. Faculté de Bioéthique. Université d´Anahuac. México.
  • Dre. Marta Albert Márquez. Faculté de Sciences Juridiques et Sociales. Université Rey Juan Carlos-Madrid. Espagne.
  • Dr. Luis Vivanco Sierralta. Plateforme de Recherche Bioéthique. Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja. Espagne.
  • Dr. Luis Raez, MD. Associate Professor of Medicine. Sylvester Comprehensive Cancer Center. University of Miami. Leonard M. Miller School of Medicine. USA.
  • Dr. Jean Laffitte. Université Pontificale Lateranense. Italie.
  • Dr. Jacques Saudeau, MD. Director Scientific Section. Pontifical Academy for Life. Italia.
  • Dr. Gaetano Torlone. Faculté de Médecine et Chirurgie. Université Catholique du Sacré Cœur. Italie
  • Dr. Elio Sgreccia. Centre de Bioéthique. Université Catholique du Sacré Cœur. Italie.
  • Dr. Alfredo Martínez Ramírez. Chercheur principal. Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja. Espagne. Blanca Bartolomé, MD. Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja. Espagne
  • Dr. Carlos A. Gómez Fajardo. Professeur de Bioéthique. Faculté de Médecine. Université Pontificale Bolivarienne, Colombie. Faculté de Médecine. Université de la Savane. Colombie.
  • Dr. Carlos Beltramo. Faculté d´Education. Université de Navarre. Espagne
  • Dr. José Carlos Bermejo. Expert en humanisation de la santé, en deuil et bioéthique, Directeur Master en Counselling, Troisième cycle en Deuil, en Humanisation, en Gestion et en Pastorale de la Santé. Professeur à l´Université Ramón Llull de Barcelone, Catholique du Portugal et Camillianum de Rome, auteur de nombreux livres et articles en espagnol, portugais et italien.
  • Dr (c). Cesar Moreno. Faculté des Sciences Juridiques et Sociales. Université Roi Juan Carlos-Madrid. Espagne.
  • Dr (c). Jorge Olaechea. Faculté de Philosophie. Université Pontificale Lateranense. Italie
  • Dre (c). Montserrat San Martín. Faculté des sciences, études agroalimentaires et informatique. Université de La Rioja. Espagne Dr.(c) Vivian Lipari Zegarra. Doctorant. Master en Santé Publique de l´Université du Chili.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) consacre périodiquement une enveloppe financière à des Bourses de Formation FUNIBER.

Pour demander la bourse, il suffit que l’intéressé remplisse le formulaire de demande de bourse de la page principale du portail avec les données requises, et le Comité d´Evaluation étudiera la pertinence de la candidature pour l´octroi d´une aide financière, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.