Affaires et Commerce international

Présentation du Programme

Un monde de plus en plus compétitif requiert un professionnel ayant une formation complète dans chaque domaine qui façonne le tissu d'une entreprise. La crise a créé la nécessité de développer des opérations d'entreprises vers les nouveaux marchés émergents.

Pour pouvoir faire face à ce défi, les professionnels ont besoin de connaissances et de développer les compétences nécessaires pour pouvoir gérer l’entrée sur un nouveau marché et pour faire concurrence efficacement.

Le programme d'Affaires et Commerce international de FUNIBER a pour but de permettre aux participants d'acquérir des connaissances solides sur le fonctionnement du commerce international. Les modules qui composent le programme visent à doter le professionnel des outils et compétences nécessaires pour concevoir le processus d'internationalisation d'une entreprise et à son tour pour gérer de manière efficace une entreprise multinationale.

A qui le Master s'adresse-t-il?

La structure de la spécialisation présentée permet de diriger ce programme aux Directeurs de PME qui souhaitent l'internationalisation de leurs activités professionnelles, aux diplômés et aux professionnels qui souhaitent voir élargies leurs attentes professionnelles dans le monde des affaires internationales.

Diplôme

Comme on l'a vu, le Programme d'Affaires et Commerce international comporte différents diplômes dans chacun des pays où il est dispensé de telle sorte que chacun d'eux possède des caractéristiques et exigences universitaires particulières :

  • Une fois le programme terminé et validé, l'étudiant reçoit le diplôme délivré par l'Université dans laquelle il est inscrit avec le parrainage de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER).
  • Le diplôme précisera la nature du programme (licence, spécialité, expert, post-universitaire ou extension universitaire) en fonction de la nomenclature en vigueur dans chaque pays.

Structure du Programme

La durée prévue du programme de Spécialisation en Affaires et Commerce international dépend du profil académique de l'étudiant et des exigences de l'université concernée :

PROFIL ACADÉMIQUE DE L'ÉTUDIANTa DIPLÔME OCTROYÉ DURÉEb CRÉDITSc
Personnes sans diplôme universitaire préalable Extension universitaire, Licence 390 39
Titulaires de Master 1 Spécialisation, Diplôme post-universitaire ou Expert 490 49

a. L'élève peut s’adresser au siège FUNIBER de son pays pour clarifier tout doute à cet égard. 
b. Durée en heures 
c. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme.

Quant à la répartition du temps on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des classes présentielles, il ne prévoit pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est d’un an. Au cours de cette période, l'étudiant doit avoir rendu toutes les évaluations relatives aux matières et l'étude et la résolution de cas et pour la spécialisation, le cours post-universitaire ou celui d’expert, le Projet final de spécialisation.

La structure des crédits du programme de Spécialisation en Affaires et Commerce international pour le diplôme d'extension universitaire ou de Licence, est récapitulée dans le tableau suivant :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1e partie : Matières 39 9 390

a. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme.  
b. Durée en mois

Dans le cas de la spécialisation, du diplôme post-universitaire ou d’expert, la structure de crédits se présente comme suit :

  CRÉDITSa DURÉEb HEURES
1e partie : Matières 39 9 390
2e partie : Travail de fin de cursus 10 3 100
TOTAL 49 12 490

a. L'équivalence en termes de crédits peut varier selon l'université qui délivre le diplôme. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier. 
b. Durée en mois

Objectifs

Objectif général:

Le programme de Spécialiste en Affaires et Commerce international de FUNIBER vise à développer une formation globale destinée à connaître et élaborer le plan d'internationalisation d'une entreprise et à développer les compétences nécessaires pour gérer une entreprise internationale de manière efficace, en proposant des modèles d'affaires applicables aux différents marchés internationaux.

Objectifs spécifiques :

  • Enseigner la gestion des outils nécessaires pour identifier les possibilités d'affaires sur les marchés internationaux et pour les mettre en place de manière efficace.
  • Connaître les phases d'internationalisation d'une entreprise et analyser les moyens pertinents pour définir le plan pour la rendre effective.
  •  Développer une capacité d'analyse critique pour le choix des marchés internationaux, en tenant compte du risque de liquidité et de rentabilité des investissements à l'étranger.
  •  Développer les techniques de maîtrise et de gestion d'une entreprise multinationale avec une perspective stratégique dans les différents départements de marketing, exportations, finances, R.H., RSE, logistique et gestion.

Débouchés professionnels

Certains des débouchés professionnels du programme de Spécialisation en Affaires et Commerce international sont les suivants :

  • Directeurs généraux.
  • Directeur de marketing.
  • Directeur de logistique.
  • Conseiller d'entreprise.
  • Chef de Département d'export.

Programme d'études

Le programme de Spécialisation en Affaires et Commerce international se compose de 10 matières et d'un travail de fin de cursus ou projet appelé projet final de spécialisation.

  • 1E PARTIE : MATIÈRES (390 HEURES)

Les matières permettent de connaître et de comprendre comment fonctionnent les Affaires et le Commerce international depuis leurs fondements théoriques et conceptuels, en poussant le participant à utiliser ces outils et à générer une valeur différentielle pouvant se traduire en avantages tangibles pour une entreprise internationale.

Les  matières et les heures  correspondantes qui composent la première partie sont présentées dans le tableau suivant :

  • 2E PARTIE : PROJET FINAL DE SPÉCIALISATION (100 HEURES)

Dans le cas de la spécialisation, du cours post-universitaire ou expert, la dernière phase du programme sera destinée à l'élaboration du projet.

2E PARTIE : PROJET FINAL DE SPÉCIALISATION
1 PROJET FINAL DE SPÉCIALISATION

Description des sujets

1E PARTIE : MATIÈRES

  1. ÉCONOMIE

    Introduction. Types d’économie. L'économie internationale. Le processus é¡onomique.

    LE CYCLE ET LA CRISE ÉCONOMIQUE
    Causes, effets et opportunités.
    MONNAIE, CRÉDIT ET BANQUE
    La macroéconomie. La balance des paiements. Composition de la balance des paiements. La comptabilité nationale. Déséquilibres économiques actuels.
    LES TAUX DE CHANGE ET LE MARCHÉ DES DEVISES
    Taux de change. Types de taux de change. Le marché des devises. Les taux d'intérêt.
    LE PRODUIT NATIONAL
    La production et la politique économique internationale.
    LE MARCHÉ DES CAPITAUX.
    La banque internationale. Les opérations bancaires internationales.
  2. COMMERCE INTERNATIONAL

    Fondements et financement. Introduction. Commerce intérieur, international, intracommunautaire et extérieur. Causes et origine. Avantages et barrières. Financement et assistance internationale.

    OPÉRATIONS EN MATIÈRE DE COMMERCE EXTÉRIEUR
    Opérations temporaires, définitives, en transit. Le régime du perfectionnement actif.
    SUJETS DU COMMERCE INTERNATIONAL.
    État. Entreprises. Organismes internationaux. Introduction. Réalité mondiale (organisations et relations internationales). Mondialisation (concept, mondialisation économique). Organismes internationaux. Processus d’intégration.
    MARCHÉS INTERNATIONAUX
    Introduction. Caractéristiques. Marché national et international. Structuration de l’entreprise. Indicateurs du commerce extérieur.
    FORMES D'INTÉGRATION ÉCONOMIQUE
    Zone de libre-échange, union douanière, Union politico-économique.
    L’UNION EUROPÉENNE
    Mesures d'effet équivalent. Contrôles de qualité. Politique agricole commune. La libre pratique.
    LES MARCHÉS ÉMERGENTS
    Croissance, industrialisation et production.
    LA MONDIALISATION
    Rapport du processus de mondialisation avec l'économie internationale. Économies émergentes. Résultats du processus de mondialisation.
  3. DIRECTION ET PLANIFICATION STRATÉGIQUE

    Cette matière est axée sur la pensée stratégique appliquée à la direction et fournit un entraînement aux outils et mécanismes qui facilitent la gestion contemporaine, en acceptant la gestion du changement comme quelque chose de consubstantiel aux environnements instables et variables, dans lesquels évoluent les organisations.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LA GESTION DU CHANGEMENT EN TANT QUE SUBSTRAT DE LA DIRECTION STRATÉGIQUE
    Le changement personnel et organisationnel. Certains modèles pour mettre en place un changement organisationnel. La résistance au changement. La participation au processus de changement stratégique.
    LA DIRECTION STRATÉGIQUE COMME UN MODÈLE DE CHANGEMENT
    La pensée stratégique et la direction stratégique. Présentation d'un modèle de planification stratégique validé au niveau international. La matrice SWOT comme un précieux instrument de la planification stratégique.
    LA MISE EN PLACE DE LA DIRECTION STRATÉGIQUE. LES STRATÉGIES D’ENTREPRISE
    Scénarios stratégiques. La vision. Analyse du système de valeurs qui appuiera la stratégie. Élaboration de stratégies d'entreprises. Objectifs et critères de mesure. Nouvelles affaires. Croissance. Consolidation. Revitalisation.
  4. GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES
    STRATÉGIE ET GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LE DOMAINE DE L'ENTREPRISE INTERNATIONALE
    La gestion stratégique des ressources humaines. Différencier les modèles de gestion des ressources humaines qui permettent sa manifestation systémique et stratégique dans un environnement international.
    GRH : TECHNOLOGIE POUR SON DIAGNOSTIC, SA PROJECTION ET SON CONTRÔLE.
    Construire une technologie pour le diagnostic, la projection et le contrôle de la gestion des ressources humaines pour une multinationale.
    PLANIFICATION STRATÉGIQUE DES RH ET OPTIMISATION DES EFFECTIFS INTERNATIONAUX
    Interpréter le processus d'intégration et systémique dans lequel se constitue la planification stratégique des ressources humaines. Déterminer et optimiser les effectifs avec la prise en compte de leurs principaux indicateurs tangibles et intangibles en fonction des besoins de chaque filiale commerciale.
    CONFIGURATION DE LA STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DANS UNE ENTREPRISE MULTINATIONALE
    Divison commerciale. Zones fonctionnelles. Organes de gestion internationale. Styles de direction appliqués au modèle d'internationalisation.
    ÉVALUATION DE LA CHARGE
    Description des professions. Processus de sélection et de recrutement international. La motivation personnelle.
  5. MARKETING INTERNATIONAL
    MARKETING INTERNATIONAL
    Marchés extérieurs et politique de marketing. Marchés globaux et zones mondiales de commerce international. Stratégie commerciale et internationale. Stratégie d'exportation. Plan de marketing international.
    MARKETING ET ORGANISATION
    Politique, gestion et direction commerciale. Marketing. Concept et stratégie de marketing. Organisation commerciale. Politique commerciale (marketing stratégique). Gestion et direction commerciale (marketing tactique et opérationnel).
    ANALYSE DES MARCHÉS INTERNATIONAUX
    Analyse commerciale et adaptation aux changements du marché, segmentation, comportement consommateur-acheteur international. Étude des marchés internationaux. Adaptation aux changements du marché pour l'internationalisation d'un produit.
    FONCTION COMMERCIALE
    Politique, gestion et direction de marques, produits et/ou services. Publicité et promotion : information et communication dans le marketing. Commercialisation et distribution du produit et/ou service.
    TECHNIQUES DE MARKETING INTERNATIONAL
    Techniques de vente et de négociation commerciale. Gestion des relations avec les clients (GRC).
    PLAN D'ACTION COMMERCIAL
    Processus de planification, d'exécution et de contrôle de la stratégie de marketing. Conception de stratégies de marketing. Plan commercial (plan de marketing et de ventes).
    COMMERCE ET MARKETING ÉLECTRONIQUE
    Comment attirer les visites d’une page Web. Comment fonctionne un moteur de recherche. Les neuf techniques. Le SEO. Page Rank, densité et proéminence des mots. Google Local et Google Places. Le SEM. Adwords. Publicité numérique. Répertoires et market places. Email marketing. Relations publiques. Les blogs. Le Web 2.0
  6. INNOVATION, RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT : STRATÉGIES POUR LES GÉRER
    FONDEMENTS EN GESTION DE L’INNOVATION
    Définition. Sources de l’innovation. La créativité. Manières d’en tirer bénéfice. Entreprises Internationales et innovation. Exemples et cas pratiques.
    LES RÈGLES DE L'INNOVATION
    Conception du processus d'innovation internationale.
    L’ENTREPRISE INTERNATIONALE ET L’INNOVATION.
    Structure et innovation. Application des règles de l'innovation à une entreprise internationale. Caractéristiques d'entrepreneurs internationaux novateurs.
    TYPES D’INNOVATION
    Innovation progressive, innovation radicale, innovation ouverte, innovation en management : L'innovation dans les processus de production.
    MODÈLES D'INNOVATION INTERNATIONALE

    Développement et mise en place. Génération de nouveaux concepts. Techniques et outils pour le développement de projets d'innovation dans le domaine international.

    Analyse des tendances actuelles des marchés internationaux. La technologie et l'innovation.

    GESTION DES PERSONNES ET DES SYSTÈMES DE GESTION INTERNATIONALE
    Le leadership et l'innovation. Mesures d'incitation et de récompense à l'innovation dans les systèmes de gestion internationale.
  7. LOGISTIQUE
    COÛTS
    Concepts fondamentaux. Calcul de la marge dans le canal de distribution. Marge en pourcentage. Le point d'équilibre. Applications du point d'équilibre. Effet de levier opérationnel : augmentation des ventes et augmentation des bénéfices. Considération par rapport à la notion de coûts.
    COÛTS POUR LA PRISE DE DÉCISIONS
    Schéma du compte de résultats pour la prise de décisions. Coûts communs. Coûts d'opportunité. Coût irrécupérable. Coûts fixes communs.
    LOGISTIQUE INTERNATIONALE
    Défis et opportunités. L'environnement logistique en évolution. Objectifs de la gestion logistique. Les coûts de la logistique. Stratégie et planification de la logistique et de la chaîne d'approvisionnement. Planification de la chaîne logistique. Domaines de la planification logistique. Les lignes d'approvisionnement et de distribution mondiales. Facteurs spéciaux des chaînes d'approvisionnement mondiales. S'organiser pour la logistique globale.
    STOCK INTERNATIONAL
    Définition et types de stocks. Types de stocks et leurs fonctions. Mesure du rendement des systèmes de stocks. Coûts associés aux stocks. Répartition des stocks selon leur valeur : Le système ABC. Systèmes de stocks. Variation des hypothèses idéales de départ. Approvisionnement des commandes simultanées. Systèmes de contrôle des stocks. Considérations sur la mise en place de systèmes de contrôle de stocks.
    DISTRIBUTION INTERNATIONALE
    Introduction. Direction stratégique de la distribution. La logistique de distribution et l'avenir. Organisation de la distribution. Planification du réseau de distribution. Données pour la planification du réseau. Systèmes de distribution à échelons multiples. DRP : Distribution Resource Planning. Planification des ressources de distribution.
    FORMALITÉS DOUANIÈRES
    Droits de douane. Le système harmonisé. La nomenclature combinée. Le TARIC. L’INTRASTAT. L'information douanière inaliénable. La valeur en douane. Système d’évaluation. Accords préférentiels. Les transbordements.
  8. TECHNIQUES DE RÉSOLUTION DES CONFLITS ET NÉGOCIATION
    GESTION DES VENTES INTERNATIONALES
    Introduction. Psychologie des ventes internationales. La loi du 10 %. Analyse de situation. Motivations psychologiques dominantes des clients. Risques de l'acheteur.
    STRATÉGIES ET TECHNIQUES DE NÉGOCIATION
    Points forts et faiblesses. Menaces et opportunités. Terrains de négociation. Attention au client dans le domaine international.
    LES INCOTERMS 2010
    Introduction. Histoire. Fonctionnalité. Classification. Comment sélectionner l’INCOTERM approprié. Traités internationaux.
    TYPES DE VENTES INTERNATIONALES
    La vente directe. L'agent commercial international. Exigences. Achat. Avantages et inconvénients.
    DISTRIBUTION
    Introduction, exigences, avantages et inconvénients. Exigences juridiques pertinentes. Sociétés du commerce extérieur. Les consortiums d'exportation. La coentreprise. Franchises. Le contrat de franchise. Les foires internationales.
    LE CRÉDIT DOCUMENTAIRE
    Concept. Caractéristiques. Types. Modalités. Les nouvelles règles de l’UCP 600.
    MODES DE PAIEMENT INTERNATIONAL
    Le chèque nominatif, chèque bancaire, ordre de paiement, ordre de paiement documentaire, recouvrement sans réserve, garanties, envois de fonds.
  9. DIRECTION FINANCIÈRE
    ENTREPRISE ET FINANCES INTERNATIONALES
    Introduction. La fonction financière dans l'entreprise. L'objectif financier de l'entreprise. La structure financière de l'entreprise. Les finances et la santé économique de l'entreprise. Les finances et la solidité financière de l'entreprise. Les trajectoires économiques financières définies. La direction financière et les états financiers. La direction financière et la normalisation financière-comptable.
    LES ÉTATS FINANCIERS
    L’importance directive des états économiques et financiers. L'équation de base du bilan. Le compte des profits et pertes.
    L'ANALYSE DES RÉSULTATS DE GESTION
    L'analyse du bénéfice d'exploitation (BAII) L'analyse du BAI. Le bénéfice net (BN). L'analyse intégrée du compte de résultat. L'analyse du compte de résultat différentiel.
    L'ANALYSE DE LA RENTABILITÉ OPÉRATIONNELLE DE L'ENTREPRISE
    La rentabilité économique (RE). Les politiques découlant de la RE. La rentabilité financière (RF). Les politiques génératrices de la RF. Le facteur de levier financier.
    L'ANALYSE DE LA RENTABILITÉ DES PROJETS D'INVESTISSEMENT
    Méthode de la valeur actuelle nette (VAN). Méthode du taux de rendement interne (TRI). Analyse comparative entre la VAN et le TRI. Méthode du temps de retour (pay-back). Le calcul du cash-flow financier. Le risque économique dans les investissements.
    ÉLABORATION ET CONTRÔLE DES BUDGETS
    Définition du budget. Élaboration d’un budget. Contrôle de budgets. L’activité du contrôle dans la gestion d'entreprise.
    QUELQUES IDÉES POUR L'ANALYSE COMPTABLE FINANCIÈRE
    Les outils qui permettent de voir les états financiers. Mécanique du flux financier. Caisse produite par les opérations. Conclusion.
    LE PLAN FINANCIER
    Introduction. Rubriques les plus importantes Cas pratique.
    MARCHÉS INTERNATIONAUX
  10. ASPECTS JURIDIQUES ET TRAITÉS DE LIBRE-ÉCHANGE
    DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL
    Le droit commercial international. Caractéristiques du droit commercial international. L'Organisation Mondiale du Commerce et le droit commercial international. Les accords multilatéraux de l'OMC, la mondialisation et le droit commercial international. L'intégration et le droit commercial. La société transnationale. Personnes morales dans le domaine international
    CONTRATS INTERNATIONAUX
    Aspects fondamentaux des contrats. Contrats commerciaux internationaux, principes de base des contrats internationaux, cadre réglementaire applicable aux contrats commerciaux internationaux, recrutement international et règles de conflit, vente internationale, contrats de courtage international. Le contrat d’agence. Le contrat de distribution
    LES TRAITÉS DE LIBRE COMMERCE.
    Introduction. Bénéfices. Objectifs officiels. Zones de libre-échange. Objectifs fiscaux d'une zone de libre-échange.

2E PARTIE : PROJET FINAL DE SPÉCIALISATION

La dernière phase du programme est destinée à la réalisation du Travail de fin de cursus , qui peut commencer avant la fin de la 1e partie : Matières obligatoires, car à ce moment-là, l’étudiant disposera des éléments développés nécessaires pour commencer le travail.

L’objectif est de présenter un document complet montrant le développement total du travail proposé, en envisageant la possibilité de son exécution concrète, conformément aux lignes directrices et aux détails du travail de fin de cursus présenté. Le travail doit apporter une contribution à certains des domaines étudiés ou à leur relation, tant théorique qu’appliquée et dans le respect des doctrines, théories et disciplines.


Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Direction

  • Dre. Silvia Aparicio. Docteur en Sciences Économiques de l'Université Autonome de Madrid et titulaire d’un Master en Administration et Direction d'entreprises par l'Université de Cantabrie. Directrice Académique Internationale du département de Développement Directif, Organisation d'Entreprises et Ressources Humaines de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, FUNIBER.
  • Dre. Cristina Hidalgo González Docteure en Sciences de l’entreprise de l’Université de León. Professeure titulaire du Département d’Économie Appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dr. Rubén Calderón Iglesias, Docteur en Économie de l'Université Antonio de Nebrija, Espagne. Recteur de l’Uneatlántico
  • Dr. Luis Fernández Estrada. Académicien de l'Académie royale de jurisprudence et de législation de l'Espagne. Docteur en Droit de l'Université de Navarre. Il a été professeur de droit international privé à l'Université de La Rioja et professeur de droit pénal et administratif à l'Université Antonio de Nebrija à Madrid. Il a publié plusieurs ouvrages et études de cas dans sa spécialité en droit public. Pendant cinq ans il a travaillé à l'étranger en tant que chef de l'assistance juridique de plusieurs organisations internationales en Europe orientale, en Asie centrale et au Moyen-Orient. Il parle quatre langues.
  • Titulaire de Master Eduardo Silva. Master en Direction et de gestion des entreprises internationales de l'Université autonome de Barcelone. Avocat et notaire de l'Université Rafael Landívar. Avocat du département juridico-légal de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine. Directeur exécutif de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER), siège du Guatemala. Coordinateur académique du Programme d'affaires et de commerce international, FUNIBER.

Professeurs et auteurs

  • Dr. Luis Fernández Estrada. Académicien de l'Académie royale de jurisprudence et de législation de l'Espagne. Docteur en Droit de l'Université de Navarre. Il a été professeur de droit international privé à l'Université de La Rioja et professeur de droit pénal et administratif à l'Université Antonio de Nebrija à Madrid. Il a publié plusieurs ouvrages et études de cas dans sa spécialité en droit public. Pendant cinq ans il a travaillé à l'étranger en tant que chef de l'assistance juridique de plusieurs organisations internationales en Europe orientale, en Asie centrale et au Moyen-Orient. Il parle quatre langues.
  • Dre. Cristina Hidalgo González. Professeure du Département d’Économie appliquée de l'Université de León, Espagne.
  • Dr. Salvador Rus Rufino. Professeur titulaire de l’Université de León.
  • Dr. Sergio Balarezzo Saldaña. Vice-recteur à la recherche de l'Université de Piura. Pérou
  • Dr. Francisco J. Hidalgo Trujillo. Docteur UPC. Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER), Mexique.
  • Dr. Eugeni Aguiló Pérez. Professeur du département d’Économie appliquée de l'Université des Îles Baléares.
  • Dr. Luis Morales. Directeur de l'École des Hautes études de l'Universidad Mayor de San Simón. Bolivie.
  • Dr. Manuel Maeda. Université de Piura. CAME-Lima. Pérou
  • Dr. Roberto M. Álvarez. Docteur en Ingénierie de projet par l'Université Polytechnique de Catalogne, Espagne, Master en Gestion de projet et de conception, par l'Institut Polytechnique de Milan, Italie. Professeur de l'Université de Buenos Aires, Argentine. Directeur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) Argentine.
  • Dr. David Barrera Gómez. Docteur Ingénieur et MBA. Consultant en affaires, technologie et solutions pour entreprises. Professeur des départements d'organisation des entreprises et des TIC de la Fondation universitaire ibéro-américaine.
  • Doctorant. Eduardo García Villena. Ingénieur industriel. Département de l'Environnement de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER).
  • Dre. (en cours). Olga Capó Iturrieta. Ingénieur industriel. Doctorante de l'UPC.
  • Doctorant. Kilian Tutusaus Pifarré. Maîtrise en Sciences de la mer. Département de l'Environnement de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER). Docteur de l’UPC.
  • Titulaire de Master. Saúl Domingo Soriano. Master en Direction générale d’entreprises de l'Institut Catalan de Technologie de Barcelone. Master en Conseil et Technologies de l'information e-business.
  • Titulaire de Master. Lourdes Plaza. NG Chili. Master en Conseil et Technologies de l'information e-business (Espagne). Magister en Technologies de l'information (Chili).
  • Titulaire de Master. Virginia Saman. Prof. Université Santa María de Chile, Campus de Guayaquil. Master en Logistique (France).
  • Titulaire de Master. Andrea Salem. Ingénieur informatique de gestion (Équateur-Chili). Master en Conseil et Technologies de l'information e-business (Espagne).
  • Titulaire de MBA - Humberto Maydana. Université de Piura. Pérou
  • Ing. Gabriela Larrea. Ingénieure commerciale (Équateur-Chili). Directrice en Communications de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER), Équateur.
  • Titulaire de Master. Eduardo Silva Alvarado. Avocat et notaire (Guatemala). Master en Direction et de gestion des entreprises internationales de l'Université autonome de Barcelone.

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de bourse de formation FUNIBER.