Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique

Présentation du Programme

Le Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique répond à un fait actuel et incontestable : le déplacement du centre économique mondial de l'Occident à l'Orient. La Chine est déjà la première puissance économique (PIB-PPA) et le pays ayant le plus de transactions commerciales. L’Empire du Milieu a cessé d'être uniquement l'usine du monde pour devenir, en outre, le marché intérieur avec le plus grand potentiel de l'histoire. C'est également un puissant investisseur international avec de forts intérêts dans le monde en général et en Amérique latine en particulier. Ce n'est pas en vain qu’elle entretient des liens économiques et commerciaux de plus en plus forts avec la majorité des nations latino-américaines.

Le colosse oriental est, par conséquent, un acteur mondial qui, avec les États-Unis, a la plus grande capacité d'influence dans le monde. FUNIBER assume l'importance de la zone Asie-Pacifique dans son ensemble, et c'est pourquoi ce programme analyse aussi d'autres importants pays autour de l'orbite de la Chine comme le Japon, troisième puissance économique mondiale, la Corée du Sud, un autre « dragon asiatique », et les nouvelles nations du sud-est asiatique. De la même manière, on étudie les territoires chinois qui méritent, de par leur singularité, une attention particulière : Hong Kong, Macao et Taiwan.

Consciente de l'importance de la puissance et du potentiel de la Chine et de l'Asie-Pacifique et de son impact sur l'économie et les affaires internationales, FUNIBER veut faire connaître la réalité de ce phénomène grâce à un programme attrayant et exhaustif. Le Master est axé sur la pratique de la réalité des entreprises de Chine : le commerce extérieur, le droit commercial et les possibilités d'investissement, sans laisser de côté la connaissance approfondie du pays pour pouvoir comprendre ce dernier et son peuple.

A qui le Master s'adresse-t-il?

Le programme est ouvert à tous les étudiants qui justifient avoir validé 240 crédits d’un diplôme universitaire.

Le MACAP est également destiné aux professionnels qui remplissent les profils suivants :

  • Cadres et professionnels qui travaillent pour des entreprises chinoises ou en lien avec le pays.
  • Entrepreneurs et autonomes ayant des intérêts industriels et d'investissement en Chine.
  • Professionnels qui cherchent à commercer avec le pays par l’import ou l’export de biens.
  • Techniciens et experts en commerce extérieur qui souhaitent se spécialiser sur le marché chinois.
  • Diplomates, fonctionnaires et employés qui travaillent pour des institutions liées à la Chine (ambassades, consulats, fondations, universités, etc.)
  • Entrepreneurs et consultants qui cherchent à encourager un commerce connecté avec la Chine.
  • Journalistes, chercheurs et spécialistes en Chine qui souhaitent consolider leurs connaissances.
  • Personnes intéressées par l’entourage géographique de la Chine : Japon, Corée du Sud et Sud-Est asiatique.
  • Personnes éprouvant un intérêt culturel pour la Chine et l’Asie-Pacifique.

Diplôme

La réalisation avec succès du programme vous permettra d'obtenir le diplôme de Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique.

À la fin du Programme, l'étudiant recevra le diplôme de l'Université dans laquelle il s'est inscrit.

Structure du Programme

Le programme du Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique a une durée de 900 heures. Quant à la répartition du temps on dispose que :

  • S’agissant d’un programme à distance non soumis à des classes présentielles, il ne prévoit pas de date concrète d'ouverture, ainsi l’étudiant peut formaliser son inscription à tout moment, à condition qu’il y ait des places disponibles.
  • Le temps maximum dont dispose l’étudiant pour terminer le programme est de 24 mois. Pendant cette période, l’étudiant doit avoir validé avec succès toutes les examens correspondants et le Projet final ou Mémoire.

La structure de crédits du Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique est présentée ci-après :

MODULES (CARACTÈRE) CRÉDITSa ECTS UNITÉ TEMPORAIRE
Bloc 1 : Vision globale de la Chine 16 1e. semestre
Bloc 2 : Le cadre des affaires en Chine 19 2e. semestre
Bloc 3 : Droit des affaires chinois et Commerce extérieur 20 3e. semestre
Bloc 4 : Asie-Pacifique : Régions spéciales chinoises et pays environnants 15 4e. semestre
Bloc 5 : Méthodologie de la recherche scientifique et Projet final de Master 20 5e. semestre
TOTAL 90 24 Meses

a. Un (1) crédit ECTS (European Credit Transfer System) équivaut à 10 + 15 heures. Si l'élève suit le programme en étant inscrit dans une université n'appartenant pas à l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur (EEES), la relation entre les crédits - heures peut varier.

Objectifs

Objectif général

  • L'objectif fondamental du programme de Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique est de former à la gestion en entreprise et humaine et à toute personne qui souhaite travailler, faire du commerce ou investir en Chine ou avec des Chinois.

Objectifs spécifiques

  • Analyser la Chine sous tous ses aspects : institutions, système économique et productif, panorama commercial, société et culture, rôle dans le monde.
  • Comprendre les particularités des citoyens chinois, leurs valeurs et vision du monde.
  • Connaître la réalité juridique et la réglementation de la Chine dans le domaine des affaires.
  • Identifier les possibilités d'affaires, commerciales et d'investissement qu’offre la Chine, soit comme pays ou par le biais de ses relations internationales, en particulier en Amérique latine.
  • Examiner aussi la réalité économique et d'entreprise des autres nations importantes de l'Asie orientale.
  • Développer les compétences interculturelles nécessaires pour pouvoir travailler et faire des affaires avec les Chinois.

Opportunités de carrière

Les professionnels qui valideront le programme de Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique de FUNIBER peuvent assumer leurs fonctions dans tout type d'entreprises ayant des intérêts avec la Chine et les pays d'Asie orientale. Voici quelques exemples :

  • Multinationales
  • Agences de placement
  • Conseils du commerce international
  • Cabinets d'avocats
  • Consultants en affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique
  • Consultants en Chine avec intérêts en Occident
  • Petites et moyennes entreprises ayant des intérêts commerciaux en Chine

Ils peuvent également trouver des débouchés professionnels dans les institutions suivantes :

  • Ambassades
  • Consulats généraux et honoraires
  • Bureaux de représentation commerciale
  • Fondations
  • Organisations non gouvernementales
  • Universités et centres de recherche
  • Écoles de commerce
  • Moyens de communication
  • N’importe quel organisme en lien avec la Chine et l’Asie-Pacifique

Le Master peut également servir d’outil de connaissance pour pouvoir travailler professionnellement pour compte de façon autonome aux postes suivants :

  • Technicien/Expert/Consultant en affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique
  • Entrepreneur en Chine
  • Entrepreneur dans son propre pays et en relation avec la Chine

Programme d'études

Le programme de Master en Affaires dans la zone Chine et Asie-Pacifique se compose de19 disciplines et d’un travail final ou projet final de Master.

  • 1e Bloc 1 : MATIÈRES (700 HEURES)

Les matières permettent de connaître et de comprendre comment fonctionnent les affaires avec la Chine et l’Asie-Pacifique depuis ses fondements théoriques et conceptuels, en poussant le participant à utiliser ces outils et à générer une valeur différentielle pouvant se traduire en avantages tangibles pour une entreprise internationale.

Les disciplines et les heures correspondantes qui composent le programme sont présentées dans le tableau suivant:

BLOC 4 : ASIE-PACIFIQUE : RÉGIONS SPÉCIALES CHINOISES ET PAYS ENVIRONNANTS
# MATIÈRES HEURES
1 Les territoires de Hong Kong, Macao et Taiwan 30
2 Japon : tradition et progrès 40
3 Corée du Sud : modèle de développement 40
4 Les pays émergents du Sud-Est asiatique 30
  TOTAL 140
  • Bloc 5 : MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER (200 HEURES)
BLOC 5 : MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER
# MATIÈRES HEURES
1 Méthodologie de la recherche scientifique 200
2 Projet Final de Master
  TOTAL 200

Description des sujets

BLOC 1 : VISION GLOBALE DE LA CHINE

  1. HISTOIRE ET CULTURE DE LA CHINE : TRADITIONS ET MODERNITÉ

    Cette matière présente à l'élève deux domaines aussi complexes et importants que la culture et l'histoire de la Chine. L’histoire millénaire de l'Empire du Milieu est bien définie en deux parties : l'ancien régime qui se termine en 1912 et l'époque contemporaine, divisée à son tour en république, maoïsme et la modernité. On étudie toutes les étapes historiques de manière agréable et en prêtant attention aux clés les plus importantes.

    En ce qui concerne la culture en elle-même, concept qui transcende l'histoire, on peut souligner le rôle de la philosophie de Confucius, ensemble de doctrines qui subsistent aujourd'hui et qui conditionnent la vie sociale et publique. On traite également la vision du monde de la société et des expressions culturelles et artistiques les plus significatives.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    ORIGINES HISTORIQUES ET IMPÉRIAUX EN CHINE : PRÉHISTOIRE. DYNASTIES. DÉCLIN IMPÉRIAL ET GUERRES DE L'OPIUM. LA VIE QUOTIDIENNE DANS L'ANTIQUITÉ.
    HISTOIRE CONTEMPORAINE : LA CHUTE DE L'EMPIRE ET LA RÉPUBLIQUE. GUERRE CIVILE ET GUERRE CONTRE LE JAPON. L'ÈRE DE MAO ZEDONG. LA TRANSITION AU CAPITALISME. LE XXIE SIÈCLE :
    VISION DU MONDE ET VALEURS : INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE CHINOISE. LE CONFUCIANISME. GRANDES RELIGIONS ET AUTRES CROYANCES. LA MÉDECINE CHINOISE TRADITIONNELLE. ARTS MARTIAUX.
    FOLKLORE, ART TRADITIONNEL ET CULTURE MODERNE : LES BEAUX-ARTS EN CHINE. LES EXPRESSIONS CULTURELLES DANS LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE. LA GASTRONOMIE. LA CULTURE DE LA MODERNITÉ.
  2. RÉALITÉS GÉOGRAPHIQUES, POLITIQUES ET SOCIALES DE LA CHINE

    La géographie est un autre aspect très important pour comprendre la Chine et ses réalités les plus pertinentes. La Chine est un pays très complexe, avec de grands contrastes entre Nord et Sud, Est et Ouest, ville et campagne, pauvres et riches. Le pays a en outre tous les paysages et de climats possibles, compte tenu de son étendue et de ses latitudes.

    Non seulement nous étudions la géographie physique et plus particulièrement la géographie humaine : la démographie, la structure sociale et les indicateurs les plus pertinents. Nous nous occupons aussi de l'aspect institutionnel : on observe le panorama politique du pays et son modèle d'organisation public.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    GÉOGRAPHIE ET DÉMOGRAPHIE DE LA CHINE : GÉNÉRALITÉS ET CONTRASTES TERRITORIAUX. ORGANISATION URBAINE. ENVIRONNEMENT ET MILIEU RURAL. ÉVOLUTION, GRANDEURS ET PRÉVISIONS DÉMOGRAPHIQUES.
    LE MODÈLE D'ÉTAT ET L'ORGANISATION POLITIQUE ET TERRITORIALE : LE PARTI COMMUNISTE CHINOIS ET SA STRUCTURE. LA SYMBIOSE PARTI-ÉTAT-ARMÉE. LE POUVOIR CENTRAL ET LA STRUCTURE TERRITORIALE.
    COMPOSITION ETHNIQUE ET LINGUISTIQUE DE LA CHINE : L'ETHNIE HAN ET LES MINORITÉS ETHNIQUES. LES ÉTRANGERS RÉSIDANT EN CHINE. LE CHINOIS MANDARIN, LE CHINOIS CANTONAIS ET AUTRES LANGUES ET DIALECTES.
    STATISTIQUES SOCIALES : ÉDUCATION, SANTÉ ET BIEN-ÊTRE : L'ÉTAT DE BIEN-ÊTRE EN CHINE. LE SYSTÈME ÉDUCATIF À TOUS LES NIVEAUX. LE SYSTÈME DE SANTÉ ET LES SERVICES SOCIAUX.
  3. ÉCONOMIE ET POSSIBILITÉS D'AFFAIRES EN CHINE

    Le domaine économique s’analyse en prêtant attention aux causes, réalités et conséquences de l'accélération des progrès qui a fait de la Chine la deuxième puissance mondiale. Nous analyserons comment la Chine est devenue « l’usine du monde », ainsi qu’un grand marché interne et un puissant investisseur international. Son succès lui a rapporté de grands succès mais les défis et problèmes n’en restent pas moins importants, en particulier en ce qui concerne l'environnement et la répartition de la richesse.

    Nous observerons également les opportunités les plus importantes de la Chine en tant que marché. Nous étudierons les différents secteurs de production et les zones économiques de plus grand intérêt. Nous étudierons également les prévisions de l'économie pour l'avenir et les visions qu’il existe aujourd'hui de cette dernière.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    PANORAMA MACROÉCONOMIQUE : ANTÉCÉDENTS HISTORIQUES. LE PRODUIT INTÉRIEUR BRUT. PRINCIPAUX INDICATEURS. POLITIQUE FISCALE ET MONÉTAIRE DE L'ÉTAT. LE MARCHÉ DU TRAVAIL. LES INSTITUTIONS DE CONTRÔLE ÉCONOMIQUE.
    LE DÉVELOPPEMENT INTERNE ET SES DÉFIS SOCIO-ÉCONOMIQUES : AGRICULTURE. INVESTISSEMENT INTERNE ET SECTEURS PRODUCTIFS. INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS ET EXPORTATION. SECTEUR FINANCIER. TOURISME. RÉPARTITION DE LA RICHESSE. CONSOMMATION INTERNE. INVESTISSEMENTS DE LA CHINE À L'ÉTRANGER.
    RÉELLES POSSIBILITÉS D'AFFAIRES DANS LE PAYS : LE SECTEUR PRIMAIRE. PRODUITS À FORTE VALEUR AJOUTÉE. BIENS POUR LA NOUVELLE CLASSE HAUTE-MOYENNE. L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET LA FORMATION EN ENTREPRISE TOURISME. SERVICES DE SANTÉ. SOCIÉTÉ DE L’INFORMATION.
    L'AVENIR DE L'ÉCONOMIE DE LA CHINE : PRÉVISIONS MACROÉCONOMIQUES. RÉUSSITES DU PROGRÈS ET DÉFIS DU DÉVELOPPEMENT. CHANGEMENTS ÉCONOMIQUES ET NOUVEAUX SECTEURS. ÉVOLUTION DU SYSTÈME. LA CHINE ET SA FUTURE POSITION DE PREMIÈRE PUISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE ?
  4. GÉOPOLITIQUE ET RELATIONS INTERNATIONALES : LA CHINE DANS LE MONDE

    L'aspect géopolitique est également très importante et nous lui porterons une attention particulière. La Chine est un acteur international de premier ordre, une grande puissance avec des aspirations mondiales. Son impact investisseur et commercial a fait que son influence est de plus en plus grande sur de nombreux pays d'Amérique latine et du monde entier. Mais sa puissance n’est pas seulement économique, son rôle politico-diplomatique et militaire est de plus en plus important dans le domaine des relations internationales.

    Les intérêts de la Chine sont désormais mondiaux : ses entreprises et les banques sont de plus en plus et de mieux en mieux placées chaque jour dans le monde entier. Nous étudierons également comment la Chine entretient de bonnes relations avec la grande majorité des nations souveraines de manière bilatérale et elle dispose d'un rôle multilatéral actif dans les instances mondiales. Son rôle dans l'Organisation des Nations Unies est de plus en plus pris en considération.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LA PROJECTION EXTERNE DE LA CHINE : DE L'ISOLAT DE L’EMPIRE DU MILIEU À LA SUPERPUISSANCE. LES GRANDES ÉTAPES DE LA DIPLOMATIE CHINOISE. DU CONSENSUS DE WASHINGTON AU CONSENSUS DE BEIJING.
    LA CHINE ET L'AMÉRIQUE LATINE : LE FACTEUR IDÉOLOGIQUE ET POLITIQUE. LA CHINE ET L'AMÉRIQUE LATINE. LA CHINE ET L'ESPAGNE. COMMERCE, INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT ENTRE LA CHINE ET LES NATIONS LATINO-AMÉRICAINES.
    LES RELATIONS DE LA CHINE AVEC L'ASIE ORIENTALE : LA CHINE ET LE JAPON : FLUIDITÉ COMMERCIALE ET TENSIONS POLITIQUES. LA « LUNE DE MIEL » AVEC LA CORÉE DU SUD. LA CHINE ET LA QUESTION DE LA CORÉE DU NORD.
    LES RELATIONS DE LA CHINE AVEC LES PAYS DÉVELOPPÉS : RIVALITÉ ET PARTENARIAT ENTRE LA CHINE ET LES ÉTATS-UNIS. LIENS AVEC L'EUROPE ET LES AUTRES PAYS OCCIDENTAUX.
    L'INFLUENCE DE LA CHINE DANS LES PAYS ÉMERGENTS ET EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT : LES RELATIONS AVEC LES BRICS. LA CHINE EN AFRIQUE. LA CHINE DANS LE SUD-EST ASIATIQUE ET LE PACIFIQUE. LA CHINE EN ASIE CENTRALE ET AU MOYEN-ORIENT.

BLOC 2 : LE CADRE DES AFFAIRES EN CHINE

  1. LA GESTION INTER CULTURELLE ET LES RESSOURCES HUMAINES EN CHINE

    Nous répondrons à l'analyse opportune des domaines qui donnent forme à la gestion des ressources humaines que sont la sélection, la retenue, la promotion et la rémunération. La formation et le coaching dans l'entreprise seront également étudiés pour observer leur pratique dans l'univers du travail chinois. Comme dans le reste des domaines commerciaux nous trouverons des aspects semblables aux habitudes de l'Occident et d’autres bien différents.

    Un autre facteur clé pour mener à bonne fin des affaires avec les Chinois est de bien s'instruire quant à l'aspect interculturel, c'est-à-dire de comprendre et de gérer avec succès les relations professionnelles et humaines qui régissent la vie de l'entreprise et sociale en Chine. La connaissance et le respect d’une culture d'entreprise aussi complexe et éloignée de la nôtre que l’est celle de la Chine sont fondamentales pour les Occidentaux.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LE MARCHÉ DU TRAVAIL ET LES RELATIONS DU TRAVAIL EN CHINE : CADRE GÉNÉRAL DU TRAVAIL EN CHINE. AGENTS SOCIAUX. CONDITIONS DE TRAVAIL. LE TRAVAILLEUR EXPATRIÉ. AUDIT ET PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS.
    DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES EN CHINE : PLANS STRATÉGIQUES. SÉLECTION ET PROMOTION. FORMATION, CARRIÈRE, RÉMUNÉRATION ET INCITATION. ÉVALUATION DU RENDEMENT ET GESTION PAR COMPÉTENCES. GESTION DU TEMPS ET DU STRESS. COACHING.
    LA GESTION INTERCULTURELLE POUR TRAVAILLER AVEC LES CHINOIS : PERCEPTIONS, STÉRÉOTYPES ET PRÉJUGÉS. VISION DU MONDE ET CULTURE D'ENTREPRISE. INTERCULTURALITÉ ENTRE OCCIDENTAUX ET CHINOIS. COMMUNICATION EFFICACE. NÉGOCIATION.
    LA COMPRÉHENSION DU PROTOCOLE CHINOIS : CÉRÉMONIE ET USAGES SOCIAUX. PROTOCOLE OFFICIEL DANS LE SECTEUR PUBLIC. PROTOCOLE D'ENTREPRISE OU D'AFFAIRES. PROTOCOLE SOCIAL, CIVISME ET RELATIONS PERSONNELLES.
  2. ÉTUDE DES MARCHÉS ET DES STRATÉGIES COMMERCIALES EN CHINE

    Vendre en Chine ou aux Chinois n'est pas une tâche aisée. L'objectif de cette matière est d'apprendre les secrets du marketing et de la direction commerciale dans l'Empire du Milieu, question plus qu’importante pour engager une stratégie de mondialisation dans le pays. La Chine est le marché avec le plus grand potentiel de l'histoire de l'humanité et nombreux sont les étrangers qui veulent se positionner avec succès dans le pays. La logique et l'expérience montrent que seuls sont couronnés de succès ceux qui se sont adaptés au contexte du marché.

    Il est également important de souligner que la complexité et la diversité du pays fait que nous ne pouvons parler de la Chine comme un marché uniforme. Nous pouvons constater les stratégies et techniques en général et observer avec attention les cas de succès, en plus d'apprendre à procéder à l'analyse des marchés et des consommateurs.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    ÉTUDES DE MARCHÉS ET D'ANALYSE DU CONSOMMATEUR CHINOIS : STRATÉGIES D'ENTRÉE SUR LE MARCHÉ CHINOIS. NOUVELLES TENDANCES DE CONSOMMATION. ENQUÊTES. L'ADAPTATION DU PRODUIT AU MARCHÉ CHINOIS. 1,370 MILLIARD DE CONSOMMATEURS POTENTIELS ?
    STRATÉGIES DE MARQUE, PRIX ET DISTRIBUTION : ADAPTATION DE LA MARQUE AU MARCHÉ CHINOIS. STRATÉGIES DE MARKETING DES MARQUES ÉTRANGÈRES. MARKETING 2.0 ET SOCIAL MEDIA. POLITIQUES DES PRIX. RÉSEAU DE DISTRIBUTION.
    ORGANISATION ET PROMOTION DE FOIRES COMMERCIALES : ORGANISATION ET ÉTUDES PRÉALABLES. PRINCIPALES FOIRES COMMERCIALES. PROMOTION. FRANCHISES : UN MONDE À PART. CONSEILS POUR ASSISTER À UNE FOIRE COMMERCIALE EN CHINE.
    RELATIONS PUBLIQUES, COMMUNICATION ET PUBLICITÉ EN CHINE : RELATIONS PUBLIQUES. LES DÉFIS DU NOUVEAU MILLÉNAIRE. COMMUNICATION EN CHINE. LA PUBLICITÉ ET LES DIFFÉRENTS MÉDIAS.
  3. FORMULES D'ACCÈS POUR INVESTIR ET S'INSTALLER EN CHINE

    Il est essentiel de connaître avec précision les normes, directives et instruments relatifs à la Chine pour l'établissement de l'investissement étranger. Dans les pays ibéro-américains, ainsi que sous d'autres latitudes, il existe un grand intérêt pour la mise en place d'une façon ou d’une autre d’une entreprise sur le plus grand marché du monde. Mais ce n'est pas seulement l'intention qui compte : il faut être au courant des procédures en vigueur sur le papier et dans la pratique.

    L’investissement étranger en Chine dépasse 1 milliard de dollars par an, chiffre qui rend compte de l'intérêt global qu'il existe sur ce marché. Toutefois, tous les investisseurs ne triomphent pas dès leur premier essai. Il est essentiel de s'adapter dans chaque cas aux véhicules d'investissement qui peuvent nous convenir. Les options sont variées et nous les étudierons avec une grande attention.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    ASPECTS JURIDIQUES : CATALOGUE POUR L'ORIENTATION DES INDUSTRIES DE L'INVESTISSEMENT ÉTRANGER. ESTABLISHMENT. WFOE/FICE. JOINT VENTURES. FIPE.
    ASPECTS JURIDIQUES ET DE CAPITAL : ARTICLES D'ASSOCIATION. STRUCTURE D'UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE CHINOISE. CACHETS DE L’ENTREPRISE ET USAGE CORRECT. ASPECTS DE CAPITAL. INCORPORATION.
    ASPECTS OPÉRATIONNELS ET ASPECTS FISCAUX D'ENTREPRISE : EMPLACEMENT OPÉRATIONNEL. ASPECTS DOUANIERS. ASPECTS PROFESSIONNELS. LES ACHATS PUBLICS EN CHINE. FISCALITÉ EN CHINE ET SON IMPACT SUR LA STRATÉGIE D’IMPLANTATION.
    HONG-KONG ET LA STRUCTURE LA PLUS EFFICACE DE L'INVESTISSEMENT : FAITS ET CHIFFRES. HONG-KONG HOLDING COMPANY POUR UNE SOCIÉTÉ À RESPONSABILITÉ LIMITÉE EN CHINE. CHINA-HONG KONG DOUBLE TAX AGREEMENT. CLOSER ECONOMIC PARTNERSHIP AGREEMENT.
  4. ÉTHIQUE ET RESPONSABILITÉ SOCIALE DES ENTREPRISES EN CHINE

    La responsabilité sociale des entreprises est un aspect fondamental de l'activité économique et des affaires en Occident. Dans le cas de la Chine, cette discipline ouvre la voie progressivement en prenant comme modèle, parfois, les bonnes pratiques qui régissent en Amérique ou en Europe, et en développant également de plus en plus, des initiatives propres.

    Toutefois, il reste encore beaucoup à faire dans cette discipline qui embrasse les zones interne et externe de l'entreprise, les aspects social et environnemental. Les rapports sur la responsabilité sociale des entreprises sont encore rares dans l'ensemble de l'univers de l'entreprise chinois, mais de plus en plus les entreprises s'engagent à les publier comme nous le verrons dans cette matière. L'éthique des affaires en Chine sera également analysée avec diligence.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LA CHINE, LA LAURÉATE DE LA MONDIALISATION : PRINCIPAUX ACTEURS DE LA RESPONSABILITÉ SOCIALE DES ENTREPRISES. DOING BUSINESS IN CHINA DU POINT DE VUE DE LA RSE. APERÇU GÉNÉRAL DE LA RÉALITÉ ÉCONOMIQUE, COMMERCIALE ET SOCIALE ACTUELLE.
    LES GRANDS DÉSÉQUILIBRES DU DÉVELOPPEMENT CHINOIS : LA SITUATION DE LA GOUVERNANCE EN CHINE. INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES. L'AUTRE FACE DU DÉVELOPPEMENT CHINOIS. BILAN ENVIRONNEMENTAL. LA COOPÉRATION INTERNATIONALE DANS LA RSE.
    LA CHINE COMME USINE GLOBALE : GUIDE POUR L’INVESTISSEMENT ÉTRANGER DU POINT DE VUE DE LA RSE. FABRICATION EN CHINE ET RESSOURCES HUMAINES. LE DÉFI DE LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT POUR LA RSE. CAS D'ENTREPRISES ET BONNES PRATIQUES.
    LA CHINE COMME MARCHÉ MONDIAL : LE PATRON COMMERCIAL MONDIAL DE LA CHINE. INVESTISSEMENT FINANCIER ÉTRANGER. STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE GLOBALE. L’AGENDA DU RSE EN CHINE.
  5. CAS DE SUCCÈS ET D’ÉCHECS DANS LES AFFAIRES AVEC LA CHINE

    Il est bon de tirer les enseignements des succès et des erreurs des autres qui ont entrepris des affaires et des relations avec la Chine pour savoir quoi faire ou quoi éviter. Chaque cas est une histoire propre à une entité mais l'analyse des succès et des échecs des entrepreneurs étrangers en Chine nous apportera les clés d'un grand intérêt pour notre propre apprentissage.

    Dans cette matière nous aborderons aussi l'expérience contraire : des exemples de la réception de l'investissement de la Chine à l'extérieur et nous aurons aussi l'opinion d’experts et d’autorités qui ont fait la promotion de notre Master via des entretiens exclusifs. Sans aucun doute, leur avis et expériences constituent également un actif de grande valeur.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LES PIONNIERS DE L'INVESTISSEMENT ÉTRANGER CONTEMPORAIN EN CHINE : ENTREPRENEURS ET ENTREPRISES EN CHINE POST-MAO. LE CAS DU FRANÇAIS MARCELO MUÑOZ.
    CAS DE SUCCÈS ET ÉCHECS : CEUX QUI ONT TRIOMPHÉ RAPIDEMENT. CEUX QUI ONT BESOIN DE TEMPS, D'EFFORTS ET D'ARGENT. CEUX QUI ÉCHOUENT OU ONT ÉCHOUÉ.
    L’INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES CHINOISES À L'ÉTRANGER. CAS DE PARADIGMES ET DES EXEMPLES DE PLUS PETITES ENTREPRISES.
    ENTRETIENS D’INTÉRÊT. DES EXPERTS CHINOIS DONNENT LEUR AVIS. OCCIDENTAUX AYANT L'EXPÉRIENCE DE LA CHINE. ENTRETIEN AVEC L'AMBASSADEUR D'ESPAGNE EN CHINE.

BLOC 3 : DROIT DES AFFAIRES CHINOIS ET COMMERCE EXTÉRIEUR

  1. INTRODUCTION AU SYSTÈME JURIDIQUE DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

    L'histoire millénaire et autarcique de la Chine lui a fait établir un système juridique lui-même éloigné des influences étrangères. Le maoïsme a aboli une grande partie de l'acquis juridique traditionnel et la déréglementation a été surmontée peu à peu après l'ouverture capitaliste. Actuellement le paysage juridique chinois est déjà très large et couvre tous les aspects de la vie en société

    L'objectif de cette matière est d'étudier le système légal dans ses bases, et surtout d'analyser la réglementation qui affecte les affaires. Nous étudierons la loi fondamentale de la Chine : la Constitution de la République populaire, nous analyserons les principes du droit commercial et des réglementations d'intérêt pour l'activité d'entreprise.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LA CONSTITUTION DE LA CHINE ET LE CADRE JURIDIQUE GÉNÉRAL : INTRODUCTION AU SYSTÈME JURIDIQUE CHINOIS. LA GRANDE CHARTE. LE SYSTÈME POLITIQUE. LE SYSTÈME JUDICIAIRE.
    BASES DU DROIT COMMERCIAL EN CHINE : PRINCIPES POUR LES LOIS COMMERCIALES. LISTE ET CLASSIFICATION DES NORMES LES PLUS IMPORTANTES. COMMENT INTERPRÉTER LA LÉGALITÉ.
    LOIS ET RÈGLEMENTS D'INTÉRÊT PROFESSIONNEL. LES ÉTRANGERS RÉSIDANT EN CHINE. LÉGISLATION DU TRAVAIL. LES CONTRATS DE TRAVAIL EN CHINE. DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. DROIT SYNDICAL ET ACTEURS SOCIAUX.
    DROIT PÉNAL : GÉNÉRALITÉS DU SYSTÈME PÉNAL CHINOIS. INFRACTIONS DANS LE DOMAINE DE L'ENTREPRISE. INFRACTIONS DANS LE DOMAINE DU TRAVAIL.
  2. NORMES FINANCIÈRES, COMPTABLES ET FISCALES EN CHINE

    Cette matière est destinée à étudier la zone économique et administrative de l'entreprise, une question fondamentale dans le développement des affaires. L'objectif est de comprendre le fonctionnement de questions comme les diagnostics financiers, la gestion de la trésorerie, l'évaluation des entreprises, le contrôle de la gestion et les principes comptables et fiscaux qui régissent dans le pays.

    Pour sa part, le système bancaire mérite un examen approfondi. Les grandes banques en Chine sont publiques même si leur fonctionnement et régime ressemble de plus en plus aux entités opérant en Europe ou en Amérique. En résumé, la banque en Chine joue un double rôle : stratégique de soutien du secteur public et, de plus en plus, de renforcement des entreprises privées.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    LE SYSTÈME BANCAIRE ET FINANCIER EN CHINE : LES BANQUES ET LEUR RÉGLEMENTATION. SYSTÈMES DE CONTRÔLE DES FLUX DE DEVISES ÉTRANGÈRES. LE RMB SUR LES MARCHÉS INTERNATIONAUX. STOCK EXCHANGE. LE SECTEUR DES ASSURANCES.
    FINANCES D'ENTREPRISE : INTRODUCTION AUX « FAPIAO » ET À LA FISCALITÉ DE L'ENTREPRISE. PRATIQUES LOCALES POUR LA GESTION DU FLUX DE TRÉSORERIE. FINANCEMENT DE L'ENTREPRISE PRIVÉE. RÉSERVES ET FONDS PROPRES. DÉDUCTIONS, AIDES ET INCITATIONS FISCALES.
    LES BASES COMPTABLES : NORMES UNIVERSELLES ET PROPRES. HISTOIRE ET ÉVOLUTION DE LA COMPTABILITÉ EN CHINE. PRINCIPES COMPTABLES CHINOIS. COMPTABILISATION DU COÛT DU PRODUIT VENDU. VOUCHERS ET LIVRES COMPTABLES. LE RÔLE DES CERTIFIED PUBLIC ACCOUNTANTS.
    LE SYSTÈME FISCAL CHINOIS APPLIQUÉ DANS L'ENTREPRISE : INTRODUCTION À LA FISCALITÉ CHINOISE. LES PRINCIPAUX IMPÔTS CHINOIS. SYSTÈME D'INCITATIONS FISCALES À L'EXPORTATION. RÉGLEMENTATION POUR LA RÉGLEMENTATION DES PRIX DE TRANSFERT ET OPÉRATIONS ENTRE LES PARTIES. COMPTABILITÉ BUDGÉTAIRE ET PRINCIPALES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES.
  3. DROITS DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE ET INTELLECTUELLE EN CHINE

    La propriété industrielle, comme ensemble de droits sur une invention, brevet ou dessin, et la propriété intellectuelle, comme protection des intérêts des créateurs, sont deux aspects fondamentaux de la légalité d'affaires en Chine et il faut les examiner avec une attention particulière. Dans cette matière on observera tous les aspects techniques et juridiques relatifs à la propriété industrielle et intellectuelle. On parlera de la théorie et de la pratique de la question.

    Les experts confirment qu'aujourd'hui il est possible de protéger la propriété industrielle et intellectuelle en Chine, mais ce n'est pas tâche facile car elle nécessite de la patience, du dévouement et un investissement. Le géant oriental a beaucoup progressé dans ce domaine, surtout depuis qu'en 2001 il fait partie de l'Organisation Mondiale du Commerce. L'État prend très au sérieux cette question et la réglementation est déjà au niveau de celle des pays occidentaux.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    TERRITORIALITÉ DES DROITS DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE ET INTELLECTUELLE : BREVETS. MARQUES. NOMS COMMERCIAUX. DESSINS INDUSTRIELS. CIRCUITS INTÉGRÉS. DIFFÉRENCES ENTRE LES BREVETS ET LES MODÈLES D'UTILITÉ. PROTECTION CONTRE LA CONCURRENCE DÉLOYALE.
    PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE ET INTELLECTUELLE EN CHINE : HISTOIRE DE LA RÉGLEMENTATION. SYSTÈME JUDICIAIRE CHINOIS POUR LA PROTECTION. CIRCUITS ADMINISTRATIFS.
    REGISTRE DES BREVETS ET DES MARQUES. MESURES DE PROTECTION. APPELLATIONS D'ORIGINE. DROITS D’AUTEUR. PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN LIGNE.
    TRANSFERT DE TECHNOLOGIE EN CHINE. MODALITÉS. CONCEPT ET CONTRAT DE TRANSFERT TECHNOLOGIQUE. LE PROCESSUS D’EMBAUCHE.
  4. LES DÉFIS DE L'IMPORTATION ET DE L'EXPORTATION EN CHINE

    La Chine est la plus grande puissance commerciale du monde : elle exporte et importe des produits plus qu'aucun autre pays dans le monde. L’Empire du Milieu est déjà le plus grand partenaire commercial ou l’un des principaux dans de nombreux pays d'Amérique latine et du reste du monde. La Chine est la plus grande « usine » du monde, elle envoie donc à l'extérieur d'énormes quantités de produits.

    Mais la Chine ne vit pas seulement de la fabrication exportatrice. En tant que plus grand marché du monde, il a également besoin d'importer des biens de tout le monde pour conserver leur niveau de consommation et d'investissement. Tout cela crée des possibilités à cet égard grandioses. Dans cette matière nous apprendrons à tirer parti de ce potentiel dans le respect des réglementations et des pratiques qui proviennent de toutes les phases de l'internationalisation des échanges.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    INTRODUCTION AU COMMERCE EXTÉRIEUR DE LA CHINE : ORGANISATIONS ET ACCORDS DE LIBRE-ÉCHANGE DONT LA CHINE FAIT PARTIE. RISQUES ET OBSTACLES AU COMMERCE INTERNATIONAL AVEC LA CHINE. INFORMATION DES MARCHÉS EXTÉRIEURS. ORGANISMES CHINOIS DU COMMERCE.
    IMPORTATIONS EN PROVENANCE DE CHINE, HONG KONG ET MACAO : SÉLECTION DES FOURNISSEURS. DUE DILIGENCE. FORMALITÉS ET DOCUMENTATION. INSPECTIONS DE LA MARCHANDISE.
    EXPORTATIONS VERS LA CHINE, HONG KONG ET MACAO : L'ENTREPRISE FACE À L'INTERNATIONALISATION. RECHERCHE DU MARCHÉ. LES QUATRE P DU MARKETING. FORMALITÉS DOUANIÈRES. TRANSPORT. PRÉSENTATION DU PRODUIT.
    LES CANAUX DE COMMERCIALISATION EN CHINE. IMPORTATEURS. DISTRIBUTEURS. RETAIL. LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE.
  5. ASPECTS D'INTÉRÊT DANS LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DE LA CHINE

    Le commerce extérieur nécessite la logistique et le transport pour mener à bien ses tâches tant dans le cas de l'exportation que dans celui de l'importation. Dans le cas de la Chine cet aspect est particulièrement important compte tenu de l'éloignement par rapport à l'Amérique latine et l'Europe et la complexité et la taille du pays. L'accès aux ports ou le traitement des marchandises sont des aspects que nous traiterons.

    Nous prêterons attention à tous les aspects juridiques et techniques qu'il faut mettre en place dans les opérations logistiques et de transport tels que les taxes, les assurances, les contrats et les moyens de paiement. Ce domaine est complexe et multidisciplinaire, par conséquent nous l'étudierons en profondeur.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    TRANSPORT INTERNATIONAL : L'IMPORTANCE DES DIFFÉRENTS TYPES DE TRANSPORT. CLASSIFICATION DES TRANSPORTS.
    INCOTERMS. CHAMBRE DE COMMERCE INTERNATIONALE DE PARIS. LISTE.
    CONTRATS INTERNATIONAUX ET ASSURANCES. PARTICULARITÉS DE L'ENVIRONNEMENT JURIDIQUE INTERNATIONAL. CONTRATS LES PLUS UTILISÉS DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL. CLAUSES. CONVENTIONS. INSTRUMENTS DE COUVERTURE DU RISQUE DE CHANGE. CONTRAT D'AJUSTEMENT RÉCIPROQUE.
    MOYENS DE PAIEMENT. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES. SPÉCIFICITÉS DE LA CHINE.
    VOIES DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE : SECTEUR DU TRANSPORT MARITIME ET VOIES DE NAVIGATION INTÉRIEURE. TRANSPORT AÉRIEN. TRANSPORT PAR ROUTE. TRANSPORT FERROVIAIRE.

BLOC 4 : RÉGIONS SPÉCIALES CHINOISES ET PAYS ENVIRONNANTS

  1. LES TERRITOIRES DE HONG KONG, MACAO ET TAIWAN.

    La Chine dans son ensemble regroupe des entités territoriales comme les provinces, régions autonomes et régions administratives spéciales. Hong Kong et Macao répondent précisément à cette dernière dénomination. L'ex-colonie britannique est un centre financier, industriel et commercial et l'une des villes les plus ouvertes de l'économie internationale. Elle est considérée, non en vain, comme l'une des meilleures portes d’accès commerciales à l’Empire du Milieu. Macao est également une importante métropole. L'ancienne colonie portugaise est un centre économique et de loisirs de premier ordre.

    Taiwan, pour sa part, est considéré par la Chine et par l'ensemble de la communauté internationale comme un territoire de la République populaire, bien que dans la pratique elle agisse comme un acteur indépendant sur la scène internationale. Puissance significative et grand exportateur, Taiwan est considéré comme l'un des dragons économiques asiatiques.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    INTRODUCTION À LA GRANDE CHINE. FICHES TECHNIQUES. ANALYSE.
    HONG KONG : DE LA COLONIE BRITANNIQUE AU CENTRE FINANCIER. LE COMMERCE DE HONG KONG ENTRE LA CHINE ET LE MONDE. UNE ÉCONOMIE ET SOCIÉTÉ DÉVELOPPÉES. OPPORTUNITÉS COMMERCIALES ET ÉTUDES DE CAS.
    MACAO : LA PREMIÈRE ENCLAVE EUROPÉENNE EN CHINE. UNE ÉCONOMIE DE TOURISME, DE JEU ET D’ÉVÉNEMENTS. OPPORTUNITÉS COMMERCIALES ET ÉTUDES DE CAS.
    TAÏWAN : GÉOGRAPHIE, POPULATION ET RESSOURCES. LE STATUT PARTICULIER DE L'ÎLE. ÉCONOMIE, SOCIÉTÉ ET ENTREPRISE. OPPORTUNITÉS COMMERCIALES ET ÉTUDES DE CAS.
  2. JAPON : TRADITION ET PROGRÈS

    Le Japon est une grande puissance économique, le troisième pays produisant le plus de biens et services. Nation de longue histoire et de fortes traditions, c’est aujourd'hui l'un des États les plus avancés au niveau technologique et social du monde. Son niveau de vie élevé, ses meilleurs indicateurs sociaux et de sa fibre industrielle et exportatrice en font l'un des pays les plus riches du monde. Le Japon entretient de bonnes relations commerciales et d'investissement avec la Chine, l'Asie et l'Occident. Ce n'est pas en vain que c’est l'un des acteurs les plus importants de la scène économique internationale.

    Dans cette matière nous étudierons ses réalités géographiques, politiques, économiques et sociales. Nous mettrons l'accent sur le paysage économique et d'affaires, en observant les possibilités commerciales offertes par le pays et la manière dont les Japonais travaillent avec les Occidentaux.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    RÉALITÉS ET ASPECTS GÉNÉRAUX DU JAPON : GÉOGRAPHIE ET DÉMOGRAPHIE. LA VIE POLITIQUE. SOCIÉTÉ, VALEURS, ÉDUCATION ET SANTÉ. TOUCHES HISTORIQUES. RELATIONS INTERNATIONALES.
    VISION DU MONDE ET CULTURE. PERCEPTION DU JAPON À L'ÉTRANGER ET VICE VERSA. LA BASE CULTURELLE. BEAUX-ARTS, GASTRONOMIE ET FOLKLORE. LA CULTURE MODERNE. BRÈVE INTRODUCTION À LA LANGUE JAPONAISE.
    L'ÉCONOMIE ET LES SECTEURS PRODUCTIFS : LE MIRACLE ÉCONOMIQUE JAPONAIS DU XXE SIÈCLE. L'ESPRIT DE DÉPASSEMENT DE L'ÉCONOMIE. INDICATEURS MACROÉCONOMIQUES. STRUCTURE DE PRODUCTION. PRÉVISIONS.
    OPPORTUNITÉS ET MANIÈRES DE FAIRE DES AFFAIRES : APERÇU GÉNÉRAL DE LA MACROÉCONOMIE. JAPON : QU’ACHETER ET QUE VENDRE ? SECTEURS PRODUCTIFS DE PLUS GRAND POTENTIEL. LA GESTION INTER CULTURELLE ET LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES.
    COMMENT ACCÉDER AU MARCHÉ NIPPON : OUVERTURE ET FACILITÉS POUR ENTRER SUR LE MARCHÉ. OBSTACLES ET BARRIÈRES À L'ENTRÉE. ÉTUDE DE MARCHÉ ET MARKETING. PROTOCOLE, US ET COUTUMES DANS LE DOMAINE DE L'ENTREPRISE. IMPORTANCE DE LA CULTURE ET DE LA SOCIÉTÉ JAPONAISE DANS LES AFFAIRES.
  3. CORÉE DU SUD : MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT

    La Corée du Sud a le troisième plus grand produit intérieur brut de l'Asie de l'Est, après la Chine et le Japon. Et même si c'est une nation plus petite en matière économique et démographique que ses grands voisins, son importance commerciale et son rôle dans le monde est de plus en plus grand chaque jour. Huitième puissance exportatrice, ses grands conglomérats commerciaux sont leaders ou au moins grands acteurs dans des secteurs à forte valeur ajoutée.

    La Corée du Sud est donc une économie ouverte, diversifiée et très bien reliée avec le reste du monde. Et comme dans le cas du Japon, nous examinerons aussi tous les domaines d'intérêt en accordant une attention particulière au domaine économique-d'entreprise. L’Empire du Milieu est le grand acteur d'Extrême-Orient mais la Corée du Sud est un bon exemple de la façon dont l'Asie est plus que la Chine.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    GÉNÉRALITÉS SUR LA CORÉE DU SUD : GÉOGRAPHIE ET DÉMOGRAPHIE. LA VIE POLITIQUE. SOCIÉTÉ, VALEURS, ÉDUCATION ET SANTÉ. ÉVOLUTION HISTORIQUE ET PRÉVISIONS. LE RÔLE DE LA CORÉE DU SUD DANS LE MONDE.
    VISION DU MONDE ET CULTURE. PERCEPTIONS, STÉRÉOTYPES ET PRÉJUGÉS. LE CONFUCIANISME ET AUTRES TRADITIONS. LES VALEURS PROPRES À LA CORÉE DU SUD. BEAUX-ARTS, GASTRONOMIE ET FOLKLORE. LA CULTURE MODERNE : LE K-POP ET BEAUCOUP PLUS. INTRODUCTION À LA LANGUE CORÉENNE.
    L'ÉCONOMIE ET LES SECTEURS PRODUCTIFS : LE MIRACLE ÉCONOMIQUE DU FLEUVE HAN. L'ESPRIT DE SURVIE DE L'ÉCONOMIE CORÉENNE. INDICATEURS MACROÉCONOMIQUES. STRUCTURE DE PRODUCTION. PRÉVISIONS.
    OPPORTUNITÉS ET MANIÈRES DE FAIRE DES AFFAIRES : APERÇU GÉNÉRAL DE LA MACROÉCONOMIE. MATRICE FFOM DU MARCHÉ EN CORÉE DU SUD. SECTEURS PRODUCTIFS DE PLUS GRAND POTENTIEL. LA CORÉE DU SUD, UN PONT ASIATIQUE POUR L'AMÉRIQUE LATINE. LA GESTION INTER CULTURELLE ET LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES.
    COMMENT ACCÉDER AU MARCHÉ SUD-CORÉEN OUVERTURE ET FACILITÉS POUR ENTRER SUR LE MARCHÉ. OBSTACLES ET BARRIÈRES À L'ENTRÉE. ÉTUDE DE MARCHÉ ET MARKETING. PROTOCOLE, US ET COUTUMES DANS LE DOMAINE DE L'ENTREPRISE.
  4. LES PAYS ÉMERGENTS DU SUD-EST ASIATIQUE

    Il est aussi intéressant d'analyser d'autres marchés en outre celui de la Chine, du Japon et de la Corée du Sud. Des pays comme l'Indonésie, avec plus de 230 millions d'habitants, sont des puissances économiques et démographiques de premier ordre. Les Philippines sont également une nation importante et émergente, et il faut également prêter attention aux pays de l'Indochine : le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge, la Malaisie, etc.

    Une mention spéciale pour Singapour, l’une des économies les plus avancées du monde, très liée économiquement et commercialement à la Chine, et composée en grande partie par des citoyens d'origine chinoise : le mandarin est d’ailleurs langue officielle du pays. Investir à Singapour est une valeur sûre : nous expliquerons pourquoi.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    INTRODUCTION AU SUD-EST ASIATIQUE : GÉOGRAPHIE HUMAINE. ESQUISSE HISTORIQUE. ÉCONOMIE COMPARÉE. RÉGIONALISME. L'ASSOCIATION DES NATIONS DU SUD-EST ASIATIQUE (ANASE). AUTRES ORGANISATIONS COMPÉTENTES.
    L'INDONÉSIE, LE QUATRIÈME PAYS LE PLUS PEUPLÉ AU MONDE : DESCRIPTION GÉNÉRALE ET ESSENTIELS DU PAYS. ÉCONOMIE, COMMERCE ET RELATIONS AVEC LA CHINE. OPPORTUNITÉS D’AFFAIRES ET ÉTUDES DE CAS.
    AUTRES PAYS DE LA RÉGION : SINGAPOUR, L'IMPORTANCE D'UNE VILLE-ÉTAT. THAÏLANDE, UNE NOUVELLE ÉCONOMIE INDUSTRIALISÉE. LES PHILIPPINES, L'ARCHIPEL FRONTALIER. LA MALAISIE ET BRUNEI. VIETNAM, LAOS, CAMBODGE Y BIRMANIE.

BLOC 5 : MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET PROJET FINAL DE MASTER

  1. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

    Cette matière familiarise l'élève avec le contexte scientifique de recherche et leurs exigences conceptuelles et méthodologiques. Elle présente les différentes étapes d'un processus de recherche en favorisant le développement des aptitudes et des compétences en matière de conception méthodologique du projet final ainsi que l'élaboration du rapport ou mémoire de recherche.

    Voici certains des points abordés dans la matière :

    ASPECTS ÉPISTÉMOLOGIQUES DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. QU'EST-CE QUE L’ÉPISTÉMOLOGIE ? QU’EST-CE QU’UN PARADIGME ? CONNAISSANCE ET SCIENCE. CONCEPTION EMPIRIQUE POSITIVE. CONCEPTION HERMÉNEUTIQUE OU INTERPRÉTATIVE. POIESIS ET PRAXIS : UNE CLÉ DANS LA COMPRÉHENSION DES PARADIGMES.
    LE PROCESSUS DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE. ÉTAPES DU CHEMIN.
    COMMENT DÉMARRER UNE RECHERCHE ? LE PROJET : POINT DE DÉPART. CHOIX DU SUJET. FORMULATION DU PROBLÈME. FORMULATION DES QUESTIONS DE RECHERCHE. DÉFINITION DES OBJECTIFS. ÉLABORATION DE L’HYPOTHÈSE. JUSTIFICATION DE LA RECHERCHE. DÉFINITION DU TITRE.
    CONCEPTION DE LA STRATÉGIE MÉTHODOLOGIQUE. DÉFINITION DU TYPE DE CONCEPTION DE RECHERCHE. CLASSIFCATION DES VARIABLES. DÉFINITION OPÉRATIONNELLE DE LA VARIABLE. L'ÉCHANTILLONNAGE. TECHNIQUES ET INSTRUMENTS DE COLLECTE DE DONNÉES L’OBSERVATION PARTICIPANTE. GROUPE NOMINAL. TECHNIQUE DELPHI. ENTRETIEN EN PROFONDEUR. GROUPES DE DISCUSSION. HISTOIRE DE VIE. PROCÉDURES POUR L'ANALYSE DES DONNÉES. ANALYSE QUALITATIVE DES DONNÉES. ANALYSE DE CONTENU. ANALYSE DU DISCOURS.
    LE RAPPORT DE RECHERCHE. PARTIES D'UN RAPPORT D'ENQUÊTE ÉCRIT. ASPECTS FORMELS DANS LA RÉDACTION DE TRAVAUX SCIENTIFIQUES. LA COMPOSITION DE TEXTES ÉCRITS : LE PROCESSUS D’ÉCRITURE. QUESTIONS TEXTUELLES. PROPRIÉTÉS TEXTUELLES DE BASE. NORMES INTERNATIONALES DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES. NORMES GÉNÉRALES POUR LES CITATIONS DANS LE TEXTE. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES À LA FIN DU TEXTE. QUELQUES CRITÈRES POUR AUTO-ÉVALUER UN RAPPORT DE RECHERCHE.
  2. PROJET FINAL DE MASTER

    Bien que dans la présentation du MACAP ce bloc constitue le dernier, on propose de commencer le développement concret du projet final une fois présentées et évaluées les matières qui le précèdent dans le parcours de formation décrit sur le campus virtuel (environ 2/3 [66 %]) du programme. Cela inclut la matière de Méthodologie de la Recherche, qui est la clé en tant qu’outil pour le développement du projet final.

    La procédure pour la réalisation du projet final est décrite du début à la fin dans la réglementation du PF, accessible depuis le campus virtuel. Cette réglementation, structurée en trois phases, avec ses étapes correspondantes, est le guide à suivre par l'élève pour développer son projet final de manière satisfaisante.

    Pendant tout le processus, il bénéficiera des conseils du personnel académique et du directeur du PFM, spécialiste de la question à l'étude.


Remarque : Le contenu du programme académique peut être soumis à de légères modifications en fonction des mises à jour ou des améliorations effectuées.

Direction

UNEATLÁNTICO

  • Dr. Rubén Calderón Iglesias. Docteur en Économie à l’Université Antonio de Nebrija, Espagne. Recteur de l’Uneatlántico.

Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER)

  • Dre. Silvia Aparicio. Docteur en Sciences Économiques de l'Université Autonome de Madrid et titulaire d’un Master en Administration et Direction d'entreprises par l'Université de Cantabrie. Directrice Académique Internationale du département de Développement Directif, Organisation d'Entreprises et Ressources Humaines de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, FUNIBER.
  • Titulaire de Master Carlos Marcuello Recaj. Master officiel interuniversitaire (en cours) en Histoire économique des Universités de Barcelone, autonome de Barcelone et de Zaragoza ; Master en Relations internationales de l'Université catholique d’Avila et Maîtrise en Ressources humaines de l'Université de Murcie. Coordinateur académique, professeur et tuteur de la Fondation Universitaire Ibéro-américaine, FUNIBER. Socio-consultant de Yuan Consulting et PromoCorea et Conseiller de la Fondation éducative de Chine de Barcelone (FEX).

Professeurs et auteurs

  • Dr. Guillermo Martínez. Docteur en Histoire, Master officiel en Histoire et Maîtrise en Études de l'Asie orientale par l'Université de Pompeu Fabra, Barcelone. Maîtrise en Histoire de l'Université de Valence, Espagne. Titre de troisième cycle en Histoire, Culture et économie du Japon par la Toyko University of Foreign Studies. Professeur associé à l'Université Pompeu Fabra. Collaborateur enseignant à l'Universitat Oberta de Catalunya, Espagne. Responsable du Département d’Économie et Entreprises de la Casia Asia, Barcelone.
  • Dr. Carles Brasó. Docteur en Histoire économique de Chine par l'Université Pompeu Fabra, Barcelone. Programme de Littérature et langue chinoise de la Beijing Foreign Studies University. Maîtrise en Études de l'Asie orientale et en Sociologie de l'Université autonome de Barcelone, Espagne. Professeur associé à l'Universitat Oberta de Catalunya, Espagne et enseignant dans d'autres institutions. Expérience post-doctorale Research Fellow à la Ching Ching-kou Foundation de Shanghai. Consultant, conférencier international et national et écrivain sur les affaires chinoises.
  • Titulaire de Master Yuan Gao. Master officiel en Internationalisation et Master en Gestion des entreprises culturelles de l'Université de Barcelone, Espagne. Master en Langue anglaise et Maîtrise en Philologie hispanique de l'Université de Nanjing (Chine). Professeur titulaire et Directrice du département de langue chinoise de l'École officielle des langues de Barcelone. Directeur général de Gao Consulting, ex-consultante de China Consultants et experte en culture commerciale de la Chine ; elle est professeur et formatrice dans divers établissements universitaires et en entreprises. Elle a exercé en tant que professeur de langue et de culture chinoise à la Pontificia Universidad Javeriana (Colombie).
  • Titulaire de Master José Jorge Sanz. Master in Business Administration par la China Europe International Business School - CEIBS (Chine) et Harvard University, É.-U. Master en Direction financière par l’ESERP Business School, Barcelone. Maîtrise en Sciences économiques de l’Université d’Alicante. Cadre en finances de l'entreprise à la Banque centraméricaine d'intégration économique (BCIE). Expérience en tant qu’analyste financier à l'Institut du commerce extérieur d'Espagne (ICEX) et comme consultant international.
  • Titulaire de Master Jinho Shin. Ingénieur en Sciences électriques et électroniques par l'Kyung-Hee University (Corée du Sud). Licence en Études hispaniques de l'Université de Barcelone. Master in Business Administration de l'Université Camilo José Cela, Espagne. Directeur général de PromoCorea, consultant et professeur d'affaires coréennes. Expérience en tant que haut fonctionnaire du gouvernement de la Corée du Sud pendant 20 ans, spécialiste en relations entre la Corée du Sud et l'Amérique latine. Lauréat de deux Prix du Mérite dans le Service Public (octroyés par le Président de la Corée du Sud et le Premier Ministre).
  • Titulaire de Master Rika Hiromitsu. Master en Traduction, interprétation et interculturalité de l'Université autonome de Barcelone, Espagne. Maîtrise en Droit de l'Université Nationale Pedro Henríquez Ureña, République Dominicaine. Licence en Affaires et informatique par la Kochi Business School, Japon. Professeur et experte en protocole, culture d'entreprise et de la gastronomie du Japon. Interprète et conseillère juridique-commerciale pour les affaires hispano-japonaises.
  • Titulaire de Master Xiaopei Wang. Master officiel en Langue espagnole et littérature hispanique et Master en Direction financière par l'Université autonome de Barcelone, Espagne. Maîtrise en Sciences économiques et financières de l'Université économique de Shandong (Chine). Expérience commerciale dans le secteur du tourisme et des réseaux sociaux chinois. Professeur d'économie, de culture et de langue chinoises. Responsable des relations avec la Chine de FUNIBER et de son bureau au siège de Shanghai.
  • Titulaire de Master Rosanna Terminio. Master en Asie orientale par l'Universitat Oberta de Catalunya, Espagne, spécialisation dans les Sociétés de l'Asie orientale et en Relations internationales. Programme en Langue chinoise et en culture par la Beijing Foreign Studies University et la Shanghai Theatre Academy. Diplôme de troisième cycle en International Development Agent de l'Université polytechnique de Catalogne, Espagne. Maîtrise en Sciences économiques de l’Université catholique de Milan, Italie. Partenaire et Directrice générale de AsecorpChina Business Consulting. Spécialisée en Investissements, finances et fiscalité. Formatrice en affaires chinoises en établissements académiques et en entreprises.
  • Titulaire d’un Master. Javier Bahut. Maîtrise en Sciences physiques par l'Université de Cantabrie, Espagne, et Diplôme en Direction par la China Europe International Business School - CEIBS (Chine). Après une décennie d'expérience professionnelle en Chine, il a été impliqué dans la résolution de plus de 600 consultations d'affaires pour les entreprises européennes, à travers des organismes de développement régional de l'Espagne et des projets financés par l'Union Européenne. Il exerce actuellement en tant que responsable du Bureau de Shanghai de GMG Consultants et comme Directeur de la Plate-forme d'entreprise de Galice en Chine.
  • Titulaire d’un Master. Antonio Liu Yang. Maîtrise en Droit de l'Université de Valence, Espagne. Technique en Médiation interculturelle et en Commerce extérieur. Professeur et conférencier national et international sur les entreprises et la culture de Chine, il est l’une des références les plus importantes de la communauté chinoise en Espagne. Directeur général de Mediterrasian Business Consulting et avocat spécialisé dans les relations hispano-chinoises. Membre du China Club et collaborateur du groupe de moyens de communication Global Asia. Il a également de l'expérience en formation à la culture d'entreprise dans de grandes multinationales.
  • Titulaire d’un Master. Yolanda González. Maîtrise en Droit de l'Université d’Oviedo, Espagne. Technicien en Commerce extérieur et formation diplomatique du Centre d'études internationales de Madrid. Avocate spécialiste de l'internationalisation et experte en affaires avec la Chine et l'Asie orientale. Directrice générale de Hispanoasian Business Consulting, elle est enseignante et collaboratrice académique dans diverses institutions universitaires et en entreprises. Elle réside actuellement en Chine et elle est professeur du Hunan College of Foreign Studies.
  • Titulaire d’un Master. Anny Ma. Maîtrise en Sciences économiques de la Second Northwest University, Chine. Programme en High and Middle Management Skills à l’École de commerce Stone Enterprise de Shanghai. Partenaire et consultante à AsecorpChina Business Consulting, Responsable des projets d'investissements étrangers en Chine. Experte en investissements, finances, fiscalité de la Chine et direction administrative et financière. Expérience à Accenture - Chine (Best Employee 2005).
  • Titulaire d’un Master. Mónica Moyano. Maîtrise en Études de l'Asie orientale et Maîtrise en Philologie catalane à l’Universitat Oberta de Catalunya, Espagne. Licence en Travail social de l'Université de Barcelone. Professeur et tutrice à l'Universitat Oberta de Catalunya. Formatrice et conférencière sur les affaires de Chine. Coordinatrice de l'ONG Yizu Funv à Liangshan (Chine). Ex conseillère d’ECAI (adoption internationale d'enfants chinois).

Bourses

La Fondation Universitaire Ibéro-américaine (FUNIBER) attribue périodiquement une aide financière à titre exceptionnel pour les Bourses de Formation FUNIBER.

Pour en faire la demande, il faut compléter le formulaire de demande d'information figurant sur le site web de FUNIBER ou prendre directement contact avec le siège de la Fondation de votre pays qui vous dira s’il est nécessaire de fournir des informations complémentaires.

Une fois la documentation reçue, le Comité évaluateur examinera la pertinence de votre candidature pour l'octroi d'une aide économique, sous forme de Bourse de Formation FUNIBER.